1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Rire et surprise en psychothérapie - hypnothérapie

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par jean touati, 30 Novembre 2010.

  1. jean touati

    jean touati Membre

    Inscrit:
    30 Juin 2006
    Messages:
    30
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Paris

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Dans cette article je montre comment l'humour, le rire, la surprise prennent place dans ce jeu relationnel entre patient et thérapeute ; un jeu qui est par lui-même thérapeutique. Au cours de cette réflexion, je partage quelques saynètes se déroulant au cours de la thérapie d'une patiente souffrant d'une phobie sociale. La patiente exprimera à la fois son étonnement mais surtout les bienfaits, pour elle qui suit depuis 11 ans une cure psychanalytique, de cette approche se situant un peu en dehors de certains schémas sérieux et empesés du travail psychothérapeutique.

    Lire l'article : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Au plaisir d'échanger.
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    article : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***


    Quand je mets un vert,
    ça ne veut pas dire de l'herbe

    Quand je mets du bleu,
    ça ne veut pas dire du ciel.

    Henri Matisse
     
  2. Arobaz

    Arobaz Membre

    Inscrit:
    25 Novembre 2010
    Messages:
    137
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1420
    Tout à fait interessant !
    Merci
     
  3. Métaphore

    Métaphore Invité

    Votre article commence par :

    :arrow: Les bienfaits de l'hypnothérapie ne proviennent pas uniquement du « pouvoir thérapeutique » de la transe hypnotique.


    Déjà je suis d'accord avec cette phrase et puis avec tout le reste également... comme toujours... j'aime beaucoup la façon dont vous développez votre art de professionnel.


    Néanmoins surfer sur le terrain de la séduction est risquée, la frontière entre le dérapage et la confusion est très limite, et donc parfois difficile de s'aventurer sur ce terrain si on ne maîtrise pas tout l'art thérapeutique...
     
  4. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello Mr Touati,

    J'avoue que, sans tomber dans l’extrême de l'érotomanie, je vois aussi un risque à jouer sur la séduction.
    Mes questions sont peut-être naïvement sur le "transfert" mais:
    Qu'en pensez vous ?
    Voyez vous aussi ce risque et si oui comment le gérez vous ?

    a+
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Oui, jouer avec la séduction thérapeutique demande, de la part du thérapeute, une éthique sans faille.

    Aprés une formation dans un cadre médical ou para médical pour savoir gérer OK !

    Sinon danger !

    :!:
     
  6. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Avec la séduction il y a toujours danger... car n'importe qui peut plaire à n'importe qui d'autre...

    Car jusqu'où une seduction peut être considérée comme thérapeutique ?
    Jusqu'où un th peut il aller ?
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    jusqu'au risque de fusionner avec son patient

    de fusionner avec la pathologie de la personne et de se laisser emporter par elle...

    :(
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Tout manipulateur peut user de son jeu de séducteur pour parvenir à ses fins

    Une des principales stratégies du thérapeute c'est aussi de savoir utiliser la séduction pour mettre en confiance et manipuler éthiquement le consultant, dans le sens qu'il a clairement défini au départ : le motif initial de sa consultation.

    En cours d'entretien métaphorique, tout peut changer...Le décadrage déplaçant les limites...

    Là est toute la compétence du thérapeute de travailler dans un cadre institutionnel et éthique stable pour finalement stabiliser ses patients.

    Moi, j'ai la chance de travailler en équipe, ce qui assure un feed back permanent ré-équilibrant pour les soignants comme les soignés


    Attention aux hypnomanipulateurs en solo...

    Un thérapeute doit clairement montrer le cadre thérapeutique dans lequel il intervient :

    l'hypnothérapeute ne peut donc pas y échapper et se doit de s'y référer en permanence

    Même si c'est un professionnel du décadrage permettant de déplacer les limites...

    8)


    Jusqu'où un th peut il aller ?

    je dirai : jusqu'où il lui sera nécessaire d'aller pour remplir le contrat (éthique, thérapeutique,) défini avant de commencer la thérapie !

    Tout en faisant découvrir le plaisir de la thérapie et la capacité de le garder à distance...

    Comme grâce aux articles de Monsieur Touati...

    :)


    PS je crois que je n'ai pas perdu le fil initial du sujet, finalement !

    :roll:
     
  9. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    il n'y as pas de limites!
    séduction ne veut pas dire abus....
    la séduction peut être un jeu pour amener la confiance!
    le cadre est toujours l'intégrité dictée par les règles déontologiques...
    il y a sans aucun doute toujours des tentations!
    les desirs...les transfers.... etc
    mais tant que l'on a des DO clairs et précis et , un amour du métier qui implique une réputation impeccable....le problème est résolu avant d'être posé!
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    >Paulélie écrit : le cadre est toujours l'intégrité dictée par les règles déontologiques...

    Je pense qu'il ne s'agit pas du cadre déontologique mais de l'intégrité du thérapeute lui même.

    Il est évident que le jeu de la séduction est partout, mais par rapport au lien de M. TOUATI et de son exemple, en tant que thérapeute il faut savoir si ce jeu relationnel ne va pas mettre une confusion chez la patiente, pas qu'elle se sente agressée, mais au contraire prenne plaisir à ce jeu, donc c'est là le risque ne pas se laisser séduire par le jeu lui même, de part et d'autre (th/patient), et c'est là tout l'art thérapeutique avec un certain recadrage. Il est impératif que le thérapeute soit clean avec lui même, son passé, etc...

    Mais je pense que M. TOUATI a toutes les compétences d'après tout ce que l'on peut lire sur son site et la manière dont il rédige ses exemples de séances
    .

    Mais j'aimerais bien savoir comme le demandait Corfinas, à quel moment sait-on qu'il faut recadrer ? M. TOUATI cela vous est-il déjà arrivé de faire un recadrage directif afin de ne pas tomber dans la confusion de part et d'autre ?...
     
Chargement...