Souvenir morbide qui ne se "digere" pas.

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par LOIC83, 17 Novembre 2012.

  1. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Bonjour.

    Je me suis inscris et je post ici dans l'espoir d'avoir des conseils concernant mon problème.

    Voila il y a de ça plusieurs années, j'ai commis un acte terrible qui à provoquer une très grande souffrance émotionnelle puis physique.
    Désolé je n'ai pas envie de détailler et si je devais le faire je le ferais devant un spécialiste.
    J'imagine que ça peut rendre des personnes curieuses mais si ça peut rassurer je n'ai ni tué, ni violé, ni même molesté une personne.

    Cet acte me hante, me perturbe, me démoralise depuis longtemps maintenant. Ce souvenir revient et reste présent quelques mois en y pensant tout les jours, puis il prends un peu de distances quelques temps pour ensuite revenir.

    Je ne crois pas à la psychanalyse, et je pense qu'en parler plus (de ce sujet) ne m'aideras pas plus.
    Ce que j'aimerais maintenant c'est réussir à me pardonner de cet acte et oublier, mais dans mon schéma de pensé je crois que effacer cette culpabilité est complétement impossible.

    J'ai donc penser à l'hypnose, je me doute bien que cette méthode n'efface rien de l'esprit et même si c’était le cas et que je ne me souvienne plus que cela est arrivé, cette culpabilité restera là cacher et me provoquera très certainement des troubles mentaux ou physiques à l'avenir.
    Enfin je suppose.

    Mais à présent j'aimerais vraiment pouvoir oublier et effacer ce souvenir.
    Je pense avoir assez souffert de cette culpabilité.

    Je pense donc me dirigé vers l'EFT ou l'EMDR pour "traiter" l'information, ce qui lui donneras peut-être beaucoup moins d'énergie, puis ensuite me dirigé vers l'hypnose pour ensuite enfouir l'information.

    Voilà j'aimerais bien avoir vos retours, conseils ou autres par rapport à ma demande.

    Merci à tous!
     
  2. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    bonjour Loïc et bienvenue dans le monde des chercheurs en hypnose...


    vous avez commis un "acte" "terrible"

    et vous faites une fixation dessus

    qu'est ce qui agit à donner ce caractère terrible dans ces mots de "commettre", "d'acte" et de "terrible" ?

    l'analyse de votre "comportement" est accessible principalement par les mots ( la communication "verbale" prédominant )

    qu'est-ce qui vous freine à aller voir un "spécialiste" et de préférer l'hypnose, l'EFT, l'EMDR qui sont plus secrètes ? plus mystérieuses ? plus adaptées vous semble-t-il pour effacer, "enfouir" le terrible ? en évitant le "dire" ?

    ne pouvez vous pas imaginer de mettre à la poubelle basiquement, plus simplement cette" mauvaise" idée qui vous trotte dans la tête ( et d'éjecter cette "fixation" ) ?

    est-ce l'acte en lui-même qui vous pèse ou l'idée que vous vous en faites ?

    voilà quelques idées ré-flexion pour explorer et ré-explorer tout ce qui l'entoure et qui s'est construit autour

    et que vous pouvez démonter de façon "modulaire" pour vous en débarrasser ou pour garder des morceaux qui vous serviront d'outil d'expérience et d'éléments de recherche pour la suite ...

    8)
     
  3. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Bonjour Surederien et merci pour votre réponse.

    Ce qui à donner le sens "terrible" à cette acte, c'est qu'actuellement le choix que j'ai fais n'était pas le bon et finalement, a y réfléchir, ce choix à été le pire. Je préciserais donc en disant que cette acte était aussi terriblement idiot.
    Ce qui ajoute donc une grosse baisse de l'estime de soi.

    J'ai pu voir un psychologue ou psychanalyste, je ne me rappelle plus trop.
    Après avoir poser les questions basiques concernant mon enfance et mes parents, j'ai fondu en larmes en abordant le sujet de ma venue.
    Ce monsieur a alors pratiquer des tapotements au niveau de mes genoux, ce qui ressemble donc en y repensant à une forme d'EFT.

    Je n'ai pas pris un deuxième rendez-vous à cause de mes finances qui étaient au plus bas.

    Vous avez l'air de pointer du doigt le fait que j'ai du mal à en parler, mais ce ne fut pas le cas auparavant et je me suis confié à plusieurs personnes avant même mon rendez-vous avec ce spécialiste.

    Je pensais pouvoir effacer cet événement négatif comme j'ai pu prendre de la distances avec les autres qui me sont arrivés dans la vie, mais cela n'as pas été le cas.
    Pourquoi? Et bien peut-être parce que je me considère comme une personne raisonnablement intelligente et bonne et que cet acte est le contraire de mes aspirations.
    En tout cas, ce n'était pas une pulsion mais sur le moment je pensais faire le bon choix.

    Je me dirige plus facilement vers les méthodes "alternatives" car, à tord ou à raisons", je pense que les thérapeutes de ces disciplines sont des personnes plus sensitives et ouvertes que les psy en tout genre...je dois dire que j'ai une vision un peu négative à leur encontre.

    Ma mère se fait suivre depuis de nombreuses années et je ne vois que peu d'amélioration sur son état émotionnel, je vois surtout qu'elle y dépense beaucoup d'argent.

    Bien sur il existe des cotés "positifs" de cette expérience et je pense que même si par miracle je pouvais oublié cette histoire, je garderais toujours ces changements bénéfiques au sein de ma personnalité.

    Désolé pour ce post-fleuve.
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Ça pourrait s'appeler une erreur
     
  5. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Après un certain degré de gravité, qui reste toujours subjectif, je considère que l'on a dépassé le stade de l'erreur.
    Enfin là n'est pas la question.

    Merci en tout cas Katia d'avoir lu ce long et pas marrant post :wink:
     
  6. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Parfois on pense faire le bon choix, et c'est vraiment pas le bon. On le sait après. Et on se dit qu'est ce qu'on a pu être con !

    On n'est pas obligé de le rester, c'est surtout ça.
     
  7. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Évidemment il n'y a aucun risque pour que cela se reproduise et si c'était le cas mon choix serait différent.

    Pensez-vous qu'en procédant de cette façon, exercices EFT puis Hypnose, je puisse enfin soulagé mon mental ?

    Merci à vous.
     
  8. hypha

    hypha

    Inscrit:
    30 Janvier 2008
    Bonsoir,
    C'est peut être bien une erreur du moment, mais avec les éléments connus à ce moment là. Cette décision, cet acte a été "réalisé" avec les connaissances du moment, encore une fois.
    Bien sûr après avoir pris du recul, avoir analysé "la réalisation" il semble aujourd'hui que tout ceci fût une erreur, après coup, peut être pas pendant "la réalisation".
    Bien reconsidérer les éléments qui vous ont servi à prendre cette décision a ce moment précis.
    Aviez-vous justement tout les éléments dont vous disposés aujourd'hui ?
    Cela peut vous permettre de vous persuader que ce n'était qu'une erreur qui vous permet aujourd'hui d’asseoir vos convictions que vous êtes une personne qui a pu se tromper mais ne recommencera pas.
    Cette chose négative est en train de vous permettre de devenir plus positif, puisque vous vous posez la question de comment vous en sortir. Pour vous en sortir acceptez d'avoir commis cette erreur, de ne plus recommencer, d'être plus vigilant à l'avenir et peut être de réparer ce qui peut encore l'être.
    Quand on est enfant on vous dit: faute avouée est à moitié pardonnée.
    Commencez par vous pardonner, puisque vous vous l'avouez.
     
  9. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Merci pour votre post Hypha, ce que vous dites est très juste.
    Malheureusement mon esprit, que je soupçonne parfois d’être masochiste, ne me permets aucune rédemption à ce sujet.

    Pas de pardon rien de tout cela, peut-être car si j’étais le sujet victime de cet acte je ne pourrais pas admettre que l'auteur de tout ça puisse s'auto-pardonner.

    Pour ce post pathétique qui à l'air tout droit sorti d'un esprit psychotique, si ça peut encore une fois rassurer, je dois être fou je l'admets, mais un fou inoffensif.

    Désolé de devoir insisté mais je vous demande quels sont pour vous les méthodes médicale ou paramédicale les plus adaptés pour soulager une telle situation?

    Merci à vous tous.
     
  10. hypha

    hypha

    Inscrit:
    30 Janvier 2008
    "Désolé de devoir insisté mais je vous demande quels sont pour vous les méthodes médicale ou paramédicale les plus adaptés pour soulager une telle situation? "

    Aucune et toutes à la fois !
    N'attendez pas de réponse de ce forum, la réponse est en vous. Vous savez bien ou est la solution mais vous ne voulez pas en convenir ni vous l'avouer. Admettez une fois pour toute que cela fait partie de votre passé vivez le présent et projetez-vous dans l'avenir en tirant les leçons de ce passé si lourd.
    Le plus dur pour vous, peut être votre "rédemption" justement, vivre en acceptant que le passé c'est justement le passé et vous reconstruire positivement en évitant de ne penser qu'à vous et vous ouvrir aux autres.
    Si vous ne le faites pas pour vous faites le pour les autres, vous vous polarisez peut être trop sur ce problème, comme des oeillères qui vous empêche de voir autour de vous toutes les possibilités qui s'offrent à vous.
    Sans connaître vraiment votre problème je pense quand même que vous devriez relativiser.
     
  11. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Oui l'hypnose et l'emdr peuvent vous aider, d'abord à évacuer tout cela et aussi à vous aider à cesser de vous culpabiliser si c'est un de vos traits de caractère actif...

    Comme le disait hypha, ce choix était le meilleur pour vous sur le moment avec vos connaissances du moment, vos possibilités du moment...
    Ca veut dire qu'il faut l'accepter et le lacher.

    Du reste, ce n'est pas ce qui s'est passé qui est important ni qui vous étiez, mais qui vous avez envie d'être et dans quel état vous avez envie d'être...

    Continuer à garder cela aussi fort veut dire que vous vous faites mal et que vous êtes en train de faire une erreur encore pire, et en toute connaissance de cause, que celle que vous avez commise en toute bonne foi, en ignorant ce qui pouvait en découler...

    et ce souvenir peut cesser de faire partie de vous, de plus en plus, de jours en jours, comme si chaque acte de la vie quotidienne éloignait de plus en plus l'impression que cela a longtemps fait partie de vous et que c'est de jours en jours en train de diminuer, à chaque fois que vous prenez une douche, cette eau merveilleuse peut aussi laver votre cerveau, votre esprit en plus de votre corps...
    Et tous ces pas que vous faites tous les jours vous éloignent aussi de tout cela et pendant longtemps cela a fait aprtie de vous mais que cela s'apaise, au fur et à mesure que vos pas vous en éloignent...
     
  12. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Pour moi l'idée qui sortirait d'un cerveau psychotique ce serait précisément :

    si j’étais le sujet victime de cet acte je ne pourrais pas admettre que l'auteur de tout ça puisse s'auto-pardonner.

    La personne victime fait tout pour comprendre le mécanisme qui a fait que le sujet acteur a agi à faire cet acte car en comprenant ce mécanisme le "pardon" pourra venir

    connaissez vous le mécanisme qui a fait que vous ayez fait votre acte ?

    Imaginez cette victime face à vous : que penserait-elle et que dirait-telle ?

    jugerait elle l'acte ou le processus qui a abouti à l'acte et/ou la leçon dont vous avez tiré de tout çà ?

    l'auteur récidivera-t-il ou non ?

    Récidiverait-il s'il pouvait revivre et changer ce qui s'était passé avant l'acte ?

    s'il pouvait revivre et changer ce qui s'était passé, changerait- il le processus qui s'était structuré dans son mental et qui l'avait amené à cet acte ? En a-t-il la capacité désormais ?

    C'est là que s'amorce principalement la démarche de pardon, de condamnation ou de classement d'une affaire non ?

    :(
     
  13. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Je suis surpris par la qualité et la sagesse des réponses de ce forum.
    Merci pour ça.

    Hypha vous visez juste encore une fois surtout par rapport à mon moral qui par moment peut décourager et rendre triste les personnes de mon entourage, il est vrai que pour eux je dois faire un effort pour passer à autre chose.

    Valikor vous dites que l'important c'est de devenir ce que j'ai envie d’être, tout le problème est que j'aimerais être la personne qui n'aurait jamais procéder de cette manière.
    Je savais que le but final de cet acte était radicale, ce qui en lui-même est déjà difficile. Mais peut-être par peur et/ou manque d'intelligence, j'ai fais le choix le moins "humain".
    En ce qui concerne l'EMDR et l'hypnose malheureusement je suis un expatrié et je suis donc dans l'impossibilité de trouver un thérapeute de langue Française, c'est pour cela que je dois essayer de me débrouiller par moi-même, peut-être que l'EFT est une bonne solution.

    Surederien malheureusement ça ressemble un peu à l'idée que j'en ai...
    En ce qui concerne la victime elle ne pourra pas essayé de comprendre car elle n'est plus de ce monde.
    Pour rassurer les personnes qui commencerait à être inquiètes par mes propos il ne s'agissait pas d'un être humain, ce qui pour moi ne change pas complétement la donne.
    J'ai un peu du mal à assimiler votre réponse malgré sa qualité car évidemment mon cerveau reste confu ou bien j'en ai pas toutes les capacités.

    Dans tout les cas, je tiens a remercier tout les intervenants de ce post, vos messages sont positifs et altruiste, je reviendrais les relire quand je penserais trop à ce passé trop présent.
    Merci.
     
  14. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Surderien a écrit:
    La personne victime fait tout pour comprendre le mécanisme qui a fait que le sujet acteur a agi à faire cet acte car en comprenant ce mécanisme le "pardon" pourra venir

    Pour m'être sentie "victime" pendant mes années enfantines, je passais mon temps à vouloir comprendre ce qui faisait que la personne agissait de la sorte. Je confirme ces propos.

    L'idée c'est d'inverser les rôles, et de vous positionner en tant que victime, victime de la même chose.
    Si vous jugez "l'agresseur" horrible, ben dites lui tout ce que vous avez à lui dire, tout ce que vous avez sur le coeur.
    Ensuite répondez en changeant de rôle et mettez vous à la place de celui qui a commis "l'agression"

    Faites dialoguer ces deux parties jusqu'à ce que chaque partie se sente soulagée et ait pu dire ce qu'elle avait à dire.

    Comme le disait Valikor, votre vie elle est devant vous.

    En eft, la première suggestion est :même si je suis "idiot" (par ex), je m'aime et je m'accepte comme je suis.

    On commence par ce qu'on n'aime pas en nous (défaut) avec le même si... , et en continuant en prononçant avec le plus de persuasion dont on est capable, je m'aime et m'accepte comme je suis, en tapotant en même temps sur les points "réflexes" ou méridiens de l'eft.
     
  15. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Katia n'y voyait pas là une réponse hautaine de ma part, mais je pense que votre expérience, aussi triste et malheureuse soit-elle,n'as pas vraiment de lien avec celle que j'ai vécu, l'issue en à été tout autre car si vous avez bien lu mon dernier message, la vie concernée n'est plus.

    Faire donc dialogué la victime et le bourreau n'as pas de sens.

    Dans tout les cas merci de m’ aiguillé vers la méthode de l'EFT, je crois vraiment que cette méthode peut m'aider dans mon calvaire.
    A moi à présent de me former en autodidacte.
     
  16. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    "La victime n'est pas un être humain et n'est plus de ce monde"

    cela n'empêche pas que sous hypnose on puisse vous faire prendre conscience et vous faire accéder aux mécanismes pour avancer dans le processus de réparation et assimiler des solutions spontanées auxquelles vous n' accédez pas forcément par l'analyse ou par le dialogue entre parties

    cela peut également être réalisé par une autre voie, comme par l'eft, effectivement.

    :?
     
  17. LOIC83

    LOIC83

    Inscrit:
    17 Novembre 2012
    Merci bien Surederien pour cette précision, je vais donc essayer de votre un thérapeute de l'hypnose lorsque j'aurais l'occasion de revenir en France.
    Malheureusement étant à l'étranger et n'ayant pas l'occasion de revenir dans l'immédiat, je vais devoir prendre mon mal en patience...
     
  18. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Vous comptez beaucoup sur les autres.

    Vous êtes l'artisan de votre destin, pensez y.

    Et en s'aimant et s'acceptant, la vie est bien plus plaisante qu'à se faire des reproches et à ne pas se pardonner.
     
  19. Kamou

    Kamou

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Oublier sera plus un résultat qu'une solution.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. Claire26
    Réponses:
    39
    Affichages:
    930
  2. wasim
    Réponses:
    151
    Affichages:
    11686
  3. llnia
    Réponses:
    24
    Affichages:
    2648