1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Suggestion du jour :)

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Kamou, 2 Novembre 2011.

  1. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    1h15 de métro c'est long.
    1 iphone n'est pas de trop pour passer le temps. Mon pote max et moi nous partageons l'iphone le temps du trajet.

    Vous connaissez ces applications/jeux sur l'iphone ?
    Un jeu tout bête, on est dans un avion qui rase le sol et il faut éviter des arbres qui surgissent à l'horizon et se dressent sur le chemin. Au début lentement, c'est facile, on penche l'iphone dans tous les sens et on évite les arbres. Puis ça va de plus en plus vite, il y a de plus en plus d'arbres. Ca devient rapidement très complexe et suivant notre dextérité on se paye un arbre plus ou moins tard. Mon pote est un vrai pro. Faut dire qu'il a de l'entraînement derrière lui. De temps en temps il a un "coup de génie". Il joue et puis on dirait qu'il entre en transe, il entre complètement dans le jeu, ses mouvements sont parfaits, instinctifs, quand il est sur cette lancée il peut jouer quasiment indéfiniment.

    Moi je ne suis pas très bon, et c'est frustrant car il y a un stade que je n'arrive pas à dépasser. Alors je lui rend l'iphone après avoir joué 30 secondes et il le garde 3 minutes.

    Alors qu'il s'absorbe à nouveau dans le jeu et qu'il traverse un nouveau "coup de génie", je m'exaspère et je lui demande comment il peut arriver à jouer aussi longtemps.

    Toujours concentré sur le jeu, il me répond

    "C'est parce que toi t'évites les arbres, moi je suis le chemin".

    :idea:


    à méditer...
     
  2. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    une petite vidéo pour ta réflexion

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    nous avons chacun notre propre suggestibilité ...
    ce qui fonctionne avec quelqun est inutile pour une autre personne ...
     
  3. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    ca me fait penser aux 2 façons de traverser une poutre au dessus du vide:
    • soit regarder le vide, avoir peur, avancer, regarder le vide de plus en plus et avoir de plus en plus peur jusqu'à ce qu'on tombe ou qu'on fasse machine arrière ou qu'on soit paralysé;
    • soit regarder uniquement là où on veut aller et uniquement où il faut poser les pieds pour aller là où on veut aller, sans s'occuper du reste du monde...

    la deuxième façon marche bien mieux....
     
  4. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    A ce propos, j’ai mis du temps à soigner mon vertige. En tant qu’ancien grimpeur amateur fou furieux, je me suis un jour aperçu que je n’arrivais plus à marcher sur une poutre à deux mètres de haut. J’enrageais. Un vertige impossible à contrôler qui, si je ne m’éloignais pas, me propulsait par terre. Allez, autosuggestion : tout va bien ! Je ne regarde pas le vide… Pff, j’ai tellement peu récupéré de contrôle qu’en gros : ça ne servait à rien. J’ai commencé à réfléchir. La dernière fois que j’ai grimpé, ça aurait failli mal tourner. Et puis, aussi, il y avait eu entre temps, la naissance de ma fille. Donc, ce vertige a pour fonction de m’empêcher de prendre des risques… Et puis encore : je manquais d’entrainement. Bon d’accord, je veux bien tout cela, mais il est hors de question que je reste incapable de marcher sur une poutre à deux mètres de haut, alors qu’avant, je grimpais à 20 mètres ! Finalement, j’ai trouvé un recadrage, à demi paradoxal, à demi suggestif : je me suis dit : si le vertige me propulse dans le vide, il me protège mal, puisqu’il peut me tuer. En même temps, c’est surement bien qu’il m’évite de prendre des risques. Améliorons donc ce vertige : qu’il se manifeste seulement lorsque j’exagère.

    Et c’est ce qu’il fait aujourd’hui : lui et moi, finalement, on a réussi à se comprendre. Je peux de nouveau marcher sur la poutre !

    PS : votre ami iphone ne fait pas que suivre le chemin. Ca aide, mais… n’explique pas tout.
    ;-)
     
Chargement...