1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

transformer une faiblesse en force

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par katia (zoulouk), 26 Septembre 2009.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Par un petit exemple...

    Une amie, dans la compta, parfois ne peut dormir une nuit entière parce qu'elle fait des calculs... de tout ce qu'elle a dépensé pendant la journée.
    Alors s'il y a trop d'opérations comptables (trop de diverses dépenses dans la journée, comme en vacances par exemple, elle ne dort pas...et refait ces calculs tout le temps...)
    Tous les jours avant de se coucher, elle calcule (endormissement environ 1h voire plus)
    Et si elle écoute de la musique le soir, elle chante toute la nuit ou réponds à des mails, elle continue de répondre....

    Eh, bien, malgré la gêne occasionnée, elle s'en fout... si elle veut dormir, elle n'écoute pas de musique, ni de mails...

    Pour ne pas calculer, pas moyen, donc elle évite les dépenses multiples... sinon nuit blanche!

    Elle ne se culpabilise pas pour ces attitudes, et finalement il n'y a aucune gêne....
    Et elle a trouvé un métier où elle s'épanouit, qui correspond à sa disposition d'esprit (et où elle s'en sort bien...

    Et si on acceptait nos travers ?
    Ou si nous les dédramatisions, ne serait il pas plus facile de faire avec ?

    Même sans avoir recours à l'ah, dans une attitude plus souple vis à vis de nous même...
    Enfin, on pourrait travailler cette attitude de souplesse, de sortir de l'auto-déni... avec l'ah, et travailler toujours sur ce qui pollue le plus...

    Et faire de nos faiblesses, une Force.... ?

    Retournement... de situation...

    Ca pourrait être l'objet d'un petit script...
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    Et bien si tout allait dans le meilleur des mondes, il n'y aurait plus de malades, plus de médecins, enfin Katia un peu de bon sens, les gens en arrivent à se droguer tellement ils sont mals dans le monde qui vivent en sachant que ça les tue plus que ça les fait rêver, alors ne pensez vous pas que le problème est bien réel.

    Alors non je ne suis pas d'accord avec vous, je suis pour faire comprendre aux gens où est leur malaise, et de les aider à s'en défaire que oui c'est possible, s'ils sont motiver à le faire.

    Mais dire :
    :arrow: Et si on acceptait nos travers ?
    Ou si nous les dédramatisions, ne serait il pas plus facile de faire avec ?

    Ca ne veut rien dire... :roll: ces personnes ne souhaitent pas vivre avec leur mal être, mais ne peut s'en défaire, ce n'est pas qu'ils dramatisent, mais la plupart justement dédramatise et refoule leur souffrance ce qui provoque des troubles psychosomatiques et ça tant qu'on te travaille pas sur le fond du problème, cette personne tournera en rond...

    C'est pas en acceptant nos travers que nous allons régler des problèmes de fond, donc je ne comprends vraiment pas l'objet de votre message ?...
     
  3. esperence

    esperence Membre

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Messages:
    716
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Katia,

    Faire de nos faiblesses, une Force...

    Et oui, c'est comme ça que l'homme devrait réagir, mais voilà, on ne raisonnement pas tous dans ce même sens.
    Il faut aussi prendre conscience de ça et en avoir le courage.

    - Une faiblesse c'est refouler...mettre de coté.
    - La force, c'est savoir utiliser cette faiblesse pour s'en servir différement, a son avantage.

    J'utilise mes faiblesses pour en faire une Force .
    ça me renforce et me rends plus forte. :)

    Accepter : c'est faire le pas de vouloir changer quelque chose en nous..

    --------------------------------------------------------------------

    Pour Métaphore, vous dites:
    " non je ne suis pas d'accord avec vous, je suis pour faire comprendre aux gens où est leur malaise, et de les aider à s'en défaire que oui c'est possible, s'ils sont motiver à le faire. "

    Je suis d'accord avec vous, mais une fois un problème résolu voila qu'un autre arrive ( car comme vous le savez la vie est semée d'embuche ).

    Si vous êtes dans la démarche d'acceptation vous dédramatiserez..et ça deviendra un peu plus simple.
    Combien amplifie et sont mal après......
    On ne peut pas être chez un médecin ou hypnothérapeute chaque fois qu'on a des travers, c'est l'accumulation qui est dangeureuse.
    Faire un travail sur soi...est possible .

    J'accepte la vie comme elle et je décide de modifier ma façon de voir.
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Il y a travers et travers...
    Il y a des petites choses qui nous font "ch..." et où l'on s'encombre inutilement avec.... et justement faire le tri de ce qui peut être important de ce qui ne l'est pas, cibler sur l'essentiel...

    Par là je voulais dire, il y a des personnes hyper méticuleuses, limite pour elles et les autres et bien en allant vite, professionnellement ils ont pu trouver bonheur dans l'horlogerie fine.... (où il fait être précis, méticuleux, aimer ce qui est très bien fait.... )
    De quelque chose qui peut être mal vécu, à priori, on peut en faire une force....

    Et pour toute chose, il y a toujours son inverse....

    Il y a des gens qui fument comme des pompiers, ils assument, ne se plaignent pas, savent.... et voilà, c'est tout... Ils ne viendront qu'en thérapie à partir du moment où ça les gene... et arès on peut les aider... et seulement si ça les gene....

    En fait, nous sommes gênés par plein de trucs... et on se complique la vie....

    Ex le mois prochain, je ne sais pas si je gagne 1200 ou 3000 e. Je me stresse pas, on verra bien... Et le mois d'après j'en sais rien non plus...
    On peut se gêner terriblement avec ça... (il y a 10 ans, ça m'aurait gêné...)

    Donc je fais avec... si je refusais mon poste, eh bien je gagnerais rien....

    En acceptant quelque chose, on élimine le problème par le fait qu'il n'en est plus... Et comme c'est plus un problème on peut le voir avec lucidité, recul... et parfois s'en débarrasser très facilement...
     
  5. esperence

    esperence Membre

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Messages:
    716
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Katia dit:
    En acceptant quelque chose, on élimine le problème par le fait qu'il n'en est plus... Et comme c'est plus un problème on peut le voir avec lucidité, recul... et parfois s'en débarrasser très facilement...
    ___________

    Oui, Katia... :)
     
  6. Métaphore

    Métaphore Invité

    [quote="katia (zoulouk)
    Il y a des gens qui fument comme des pompiers, ils assument, ne se plaignent pas, savent.... et voilà, c'est tout... Ils ne viendront qu'en thérapie à partir du moment où ça les gene... et arès on peut les aider... et seulement si ça les gene....

    Mais là je suis tout à fait d'accord avec vous...

    En fait, nous sommes gênés par plein de trucs... et on se complique la vie....

    Permettez moi de dire que c'est un peu simpliste comme réponse, mais encore une fois tout dépend de ce que vis la personne intérieurement face aux aléas de la vie.

    Ex le mois prochain, je ne sais pas si je gagne 1200 ou 3000 e. Je me stresse pas, on verra bien... Et le mois d'après j'en sais rien non plus...
    On peut se gêner terriblement avec ça... (il y a 10 ans, ça m'aurait gêné...)

    Voilà un bon exemple, vous le dites vous même il y a 10 ans cela vous aurait peut être mis dans une angoisse terrible, depuis vous avez fait un travail sur vous, donc vous avez intégré consciemment ou inconsciement des paramètres qui vous font penser différemment et donc vous comporter différemment.

    Mais sans travail sur soi, vous vous trouveriez aujourd'hui devant le même problème d'angoisse qu'il y a 10 ans...
    [/quote]
     
  7. biibiche13

    biibiche13 Membre

    Inscrit:
    22 Septembre 2009
    Messages:
    18
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Prendre la vie comme elle vient oui et non .Faire une force de nos faiblesses,
    oui mais ses faiblesses on a peut être besoin de savoir de quoi elles retourne
    il est quelque fois plus simple d y faire face pour être plus fort après
     
  8. esperence

    esperence Membre

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Messages:
    716
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Bibiiche13

    Pour les faiblesses, si on y fais face, bien sur qu'on sera plus fort.
    La force, elle est là
    savoir affronter en acceptant ..et en modifiant . :)
     
  9. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Comme dit Espérence, une fois qu'un problème est résolu un autre survient... et c'est notre attitude intérieure fàce aux aléas qu'il faudrait pouvoir modifier....

    Pour dépasser le problème particulier par la suite... et réagir avec moins de stress....

    L'anticipation dans le futur (anxiété jusqu'à angoisse) étant la plus communément répandu... et aussi la peur du vide... (combler le manque...) etc....

    D'être plus souple avec soi, c'est pas simpliste, plutôt difficile parfois...un apprentissage... car les autres nous rappellent nos craintes (par ex tu ne sais même pas combien tu vas gagner...) et cela peut engendrer le doute... (pas le cas, mais au début si...)
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Accepter est l'étape la plus compliquée.
    On a plein d'excuses pour ne pas accepter.
    On fume, on boit, on se culpabilise, on se tiraille contre soi-même, et on continue...car c'est une béquille...
    Et sans béquille, peut être ne pourrions nous pas marcher...?

    Accepter qu'à un moment donné on a pu craquer (se regarder avec bienveillance aussi), et si on en a marre, que ce moment là est fini... et que maintenant on est fort... on est bien, on est prêt...

    C'est un combat avec soi contre quelque chose et non pas un combat contre soi...
     
Chargement...