Formation Hypnose

Trouble bipolaire. Hypnose ou pas?

SoMarak

Membre
Bonjour a tous, aux hypnothérapeutes, aux hypnothérapés et autres voyageurs de forum..

Je parcours le web a la recherche d'information et/ou d'avis sur les possibilités de traitement ou disons de soulagement que l'hypnose pourrait apporter dans le cadre d'un trouble bipolaire. Trouble accompagné de trouble du sommeil, d'un syndrome de stress post traumatique et pour couronner le tout d'une phobie sociale qui isole encore plus le patient...

Je trouve des avis très contradictoires. Alors vous, vous en pensez quoi?
 

zabou60

Membre
Tout ce qui touche a la psychiatrie ..ne pas toucher .. Faut envoyer chez un specialiste médicale..Vous risquez d'aggraver la pathologie !
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Partir de son "isolement" et de sa phobie sociale
Le rassurer et lui apporter de petites idées pour oser de nouveaux contacts et développer de nouvelles capacités d'adaptation et d'équilibre de sa "cyclothymie"...
Tout est évolutif et va dans le bon sens si on a confiance ++
L'hypnose aide à s'en persuader en en prenant conscience...
À petite dose au debut
Et après ça vient tout seul...
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
L idée de vous former et bonne et louable pour vos patients:hypnose et thérapie brève dans ces cas.
Rester dans le bon sens de l humain, c est le plus important. Le temps vous le trouverez pour vous former, il n'y a qu à la fin de sa vie qu on ne l a plus!
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Bonjours, si je ne me trompe pas la personne atteinte de trouble bipolaire connait des phases dites "normal"
Alors je me dis que si l'on hypnotise pendant cette phase là, il ne devrait pas y avoir de problème ?
Je ne dis pas de le faire hien, c'est juste une réflexion !
 

SoMarak

Membre
Lol, oui Nossolar, a part essayer de m'auto "TRANS"porter, je ne fais rien !
Oui, tu as raison, la phase que l'on décrit comme normale (je n'aime pas ce mot.. Il sous entend des états anormaux) peut donner une fenêtre d'action..
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
C'est pour cela que j'ai mis normal entre guillemet.

Le "normal" étant défini comme moyenne vis a vis de la société.
Ce qui nous parait normal en Europe ne l'est sans doute pas du tout dans une autre culture.
Aucun des 2 n'est "normal" en fait, ils vivent chacun leur propre phénoménologie.
 

sombrero

Membre
est-ce que la personne est dans l'acceptation vrai de son trouble ? ... est-ce qu'elle ne voit aucun inconvénient à sortir de ce trouble ? ...
 

SoMarak

Membre
@Nossolar, oui, les différences culturelles.. Il vit actuellement dans un. Pays musulman... Les seuls conseils qu'il reçoit sont d'ordre spirituel.. En clair il est considéré comme possédé...

@sombrero, oui à tes deux questions...
 

SoMarak

Membre
@surderien
En rupture à cause de l'intolérance et de l'incompréhension qu'il rencontre. Je pense qu'il a arrêté de prier à peu près au moment où il a été diagnostiqué.

Pour info, après avoir déjà échangé avec des musulmans au sujet de L'hypnose, j'ai compris que pour une majeur partie d'entre eux, L'hypnose est considérée comme haram, traduction, illicite. Ils considèrent qu'elle fait appel aux djins (demon) seul les musulmans les plus éduqués, bien souvent résidant en occident, sont plus ouverts.
Mon ami est "open mind", avec un cursus universitaire et à vécu 5 ans en Europe. Il n'a donc pas de problème avec l'hypnotherapie, malheureusement, introuvable dans la zone où il réside.
 

Berna

Membre
Je reçois actuellement une personne en incapacité totale de travailler, suivie en psychiatrie depuis plus de 20 ans pour un état borderline, envies de suicide, angoisses extrêmes etc... Elle m'a suppliée de l'aider par l'hypnose. J'ai longuement hésité je l'avoue puis j'ai demandé l'avis de son psychiatre qui n'y voyait pas de contre indications. Je savais que l'hypnose était déconseillée pour les schizophrénes et les psychotiques et je savais qu'elle n'entrait pas dans ces catégories mais dans le doute, vu son état, j'ai jugé plus sage de demander l'accord de son psy. Si la personne dont tu parles a un suivi médical je te conseille de demander l'avis de son médecin.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Comme tu en parles sur un autre post, la transe des soufis permet d'accéder au delà des troubles psys.

La musique, la danse, la transe trans culturelle.

En Turquie le soufisme à été longtemps réprimé.

On n'aime pas que le peuple ait trop de joie de vivre ?
 

sombrero

Membre
j'ai essayer de soigner un bipolaire, quand il était dans ses phases de stabilité "en normalité" (appellation perso)... j'ai arrêté car malgré qu'il prétendait être dans la recherche de guérison, il n'était pas dans l'acceptation de son trouble et recherchait surtout un "miracle" qui le sorte de ce trouble.... et se perdait complètement dans l'essai permanent de tout ce qui peut exister comme soins parallèles à la médecine traditionnelle ...

par contre, je me demande comment tu peux soigner une personne qui réside dans un pays ou l'hypnose est inexistante voir interdite .... hypnose en visio ?? ..
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Dans le temps, la technique d'hypnose éricksonienne pouvait être utilisée par lettre... Et échange de courriers...

Maintenant on a les courriels et les visio-intervision.

Utiliser des procédures "dégradées" chez les patients psys permet de desescalader leur folie des grandeurs parano, megalo ou cyclothymique

Accepter des petits moyens ré-équilibrants...
 

sombrero

Membre
courrier, courriel, visio.... certes ! ... mais je préfère avoir le client devant moi, je peux mieux rester centré et en contact avec lui pour mieux observer ses réactions....
 

SoMarak

Membre
Bonsoir a tous, merci de vos contributions...

@Berna, Je ne soigne pas cette personne, je l'accompagne. En l’occurrence, j'essaye de lui trouver un soutient pro a l'extérieur..

@surderien, oui, j'ai pensé a cette approche. Je lui ai dit que la prière pouvait être vu comme une forme de méditation ( à la recherche des ondes Alpha et Theta..) j'ai amené cela avec précaution et humour en lui expliquant qu'au vu de sa connaissance des paroles et de la chorégraphie, il gagnerai un temps précieux en retournant aux basiques plutôt que de se lancer dans la méditation zen... Lors d'une autre conversation, je lui ai un peu expliqué le fonctionnement de notre inconscient.. comme un enfant de sept ans qui ne connait pas la négation..
C'est tout ce que je peux me borner a faire.. ma trousse a outil est pour le moment bien pauvre.. j'ai dans un coin de la tête un script tout prêt pour une tentative de recadrage en 6 points en douceur pour sa phobie sociale... j'y vais a pas de loup en restant a ma place de novice, voir d'ignorante...
L'avantage est que malgré la distance, nous sommes proches, je le connais bien, l'anamnèse est faite depuis longtemps... Est-ce a ce genre de petites graines semées au vent que tu fais allusion quand tu parles de procédure dégradée Surderien?

@sombrero. Il est dans l'acceptation. Étant livré a lui même, encore une fois a cause de sa situation géographique, il s'est lui même renseigné sur le trouble et en a une assez bonne connaissance. Par contre il est plutôt en mode j'ai tout essayé mais rien ne marche...
Pas de visio ni de skype ou rien vu que je ne pratique pas.. j'essaye simplement d'être un soutient efficace...
 
Dernière édition:

dide70

Membre
Top Posteur du mois
Tout ce qui touche a la psychiatrie ..ne pas toucher .. Faut envoyer chez un specialiste médicale..Vous risquez d'aggraver la pathologie !
specialiste médicale, médecin psychatre, médicaments, arrêt maladie, reprise, rechute, la solution est vraiment là ? Moultes connaissances autours de moi sur ce chemin, ou plutôt une boucle infernale...
L'hypnose, peut être une alternative intéressante...
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
C'est le problème des puristes, moi qui le suis un peu, on a appris ça donc c'est comme ça et en plus si c'est lui qui dit (il est médecin) donc...
Quand s'ouvre un peu, on se rend compte qu'il y a plusieurs écoles et que les points de vues diverges, et parfois sont radicalement opposées...
D'un certaine façon, je pense que l'on est un peu naïf de suivre aussi facilement ces recommandations de formation, on devrait plutôt tirer nos propres conclusions de par nos expériences sans pour autant tout rejeter.
 

Witch

Membre
En effet l'hypnose pourrais déstabiliser si bipolaire ou trouble mentaux sur médicaments
J'ai eu l'expérience. ...avec une cliente..soyez vigilant dans ces cas.
 

SoMarak

Membre
Avez vous entendu parler d'un "poulpe"? .. Lui même bipolaire, sans médication ni phase up or down depuis pas mal d'année.. Il utilise l'état Esdaile avec manifestement de bons resultats..
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Je pense que sur un mental instable, il faut utiliser des petits moyens ré-équilibrants
Des petites doses métaphoriques pour rassurer et avancer vers de touts petits changements très progressifs et très prudents

Ne pas être dans l'illusion de prétendre pouvoir guérir, en quelques séances, des dysfonctionnements qui se sont programmés depuis des années +++

Les neuroleptiques sont souvent incontournables pour le confort psy, mais ils bloquent l'accès à la transe hypnotique et au travail sur les émotions.

Certes, ils ralentissent le fonctionnement des circuits neuronaux et améliorent le vécu de la personne, mais, parallèlement, ils bloquent la création de nouveaux circuits qui amélioreraient les choses sur le long terme !
C'est une question de dosage et de patience +++
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut