Utilisez-vous l'hypnose de rue en cabinet ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Christophe Godfriaux, 3 Août 2016.

  1. Christophe Godfriaux

    Christophe Godfriaux

    Inscrit:
    9 Juillet 2016
    Il m'arrive régulièrement lorsque je rencontre un client pour la première fois, d'utiliser de l'hypnose type hypnose de rue, c'est à dire "éveillée sans induction formelle" ou alors des inductions rapides...le bénéfice pour moi est 1 de dédramatiser par le jeu, ce qui rend le client plus "open" à l'expérience mais aussi de faire du seeding pour que la fois suivante il éprouve juste du bien être et de la facilité à rentrer dans cet état que son cerveau a déjà expérimenté...qu'en pensez-vous ?
     
  2. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Il m'arrive de faire des inductions rapides (rupture de patern, confusion..). Parfois pour des clients un peu "chiant" pour couper court (genre hyper actif) ou qui me supporte pas les induction longue.
    Par contre je ne vois pas ce que veux dire : "... éveillée sans induction formelle..." ? ni "... seeding..." dans le contexte de l'hypnose ?
     
  3. Christophe Godfriaux

    Christophe Godfriaux

    Inscrit:
    9 Juillet 2016
    Eveillée sans induction formelle c'est une entrée en transe sur base de prétest comme les mains aimantées ou la main légère par exemple. Le seeding, en fait quand tu fais ça quelques fois le cerveau commence à éprouver du plaisir à retrouver cet état et donc la fois d'après, juste en évoquant les expériences de la séance d'avant le client est déjà presque en transe...perso, sauf avec les clients plus analytiques, je ne suis pas fan des inductions longues...mais je les utilise quand le confort du client
     
  4. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    OK c'est clair! C'était juste un problème de vocabulaire.... (d'ailleurs je ne vois pas le rapport entre cette pratique et le seeding au sens propre, mais bon, pas la peine de lutter face aux anglicisme qui font "sérieux";) )
    Ceci dit, évidement que cela ce pratique, çà fait tout de même partie des "basiques".
     
  5. Christophe Godfriaux

    Christophe Godfriaux

    Inscrit:
    9 Juillet 2016
    :) Désolé pour les anglicismes qui font sérieux.... je ferai un effort, promis :)
     
  6. Michel Gauthier

    Michel Gauthier

    Inscrit:
    29 Juillet 2016
    boujour,
    je vais me former début septembre en hypnose de rue afin de continuer à aborder le plus de facettes possibles en hypnose et peut-être, pour l'utiliser en cabinet.
    mes motivations en cabinet ? j'ai parfois un public d'adolescents pour lesquels ce sont les parents les prescripteurs. Et l'hypnose de rue peut être un moyen de "prouver" l'hypnose ou d'éveiller leur curiosité. Faire du lien
     
  7. Christophe Godfriaux

    Christophe Godfriaux

    Inscrit:
    9 Juillet 2016
    Oui tout à fait Michel c'est aussi ma vision. Ceci dit avec les adultes, la notion de jeu, de rire permet souvent de créer une chouette dynamique de travail.
    Après je vérifie si je fais bien parce que ma culture est d'abord PNL et donc je lane des coups de sonde pour vérifier avec des personnes dont la culture est plus hypno que ce que je fais est juste...
     
  8. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    C'est assez intéressant de vous lire et de constater cette réflexion que vous avez. En gros, je me forme en hypno de rue pour faire des inductions particulières et convaincre etc...
    Je comprend que dans la rue il y à une approche particulière et en premier convaincre quelqu'un qui n'a rien demandé, cela peut être formateur. C'est conviviale et permet de développer un discours sympa, démystificateur etc....
    Mais ceci dit, je ne comprend pas ce qui vous fait dire que cela est une hypnose particulière.
    Des inductions choisies certes et plutôt courtes, mais rien qui ne soit pas dans un cursus de formation classique (de thérapeute en tout cas) ou pratiqué par n'importe quel hypnotiseur qui à compris les principes en mise en transe.
    Toutes ses inductions se font sans problèmes dans son salon, entre potes, en cabinet et évidement dans la rue.
    Prenons par exemple la plus part des inductions de K Finel en cabinet public sont pratiqué en rue et bien d'autres vidéo (comme celles de Pank très souvent) sont visible sur le web.
     
  9. Christophe Godfriaux

    Christophe Godfriaux

    Inscrit:
    9 Juillet 2016
    C'est très vrai. Merci pour ce recadrage...
     
  10. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Ho non pas de recadrage, je me posais la question sans plus...;)
    Il se peut que dans certaine formation les choses soit présenté ainsi.

    Il y à aussi des conception très limitante de l'hypno, du genre si tu as fait telle école tu ne fait que telle démarche et il t'es impossible de faire autrement.!?
    Sans parler des ridicules trad-mark du genre; j'ai transformé l'induction papillon (butterfly;))(sans le dire bien sur) et moi je propose le Bourdon avec les doigts c'est hyper plus profond, hyper plus fort .........
    Et paf, tu ressent un éventuel besoin de formation, pour finalement apprendre ce que tu sais déjà....
     
  11. Christophe Godfriaux

    Christophe Godfriaux

    Inscrit:
    9 Juillet 2016
    Je suis issu de la PNL au départ...beaucoup de points communs, mais une culture différente et j'ai abordé l'hypnose par des inductions longues alors même si j'ai appris les prétests et les inductions rapides pendant ma formation en hypnose, ce n'est pas celles vers les quelles je m'orientais naturellement au départ...quand j'ai commencé à jouer avec des hypnotiseurs de rue, je me suis dit mais c'est vrai... j'ai appris ça mais je n'en fais pas grand chose alors qu'il y a un potentiel énorme derrière tout ça...petite précision qui peut expliquer mon approche, je ne suis pas thérapeute et j'utilise tant l'hypnose que la PNL à des fins de coaching.
     
  12. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    J'ai été formé également en induction longue dans la pratique, mais en abordant tous les principes de mise en EMC.
    Il m'a donc été très facile de pratiquer tous les styles ensuite. Il faut bien dire que c'est pas sorcier. (en faire quelque chose d'utile est une autre histoire, mais ça vaut pour toutes types d'inductions).
    Et finalement, je les pratiques (les courtes) de plus en plus souvent.
    J'ai été convaincu après une expérience auprès d'un proche. Une personne qui avait un abcès dans le dos, une poche de pue à vider à environ 2cm de la peau en profondeur.
    Tu imagines la douleur à la pression et à la pose de mèche pour nettoyage (pendant 10 jours avant une intervention chirurgical pour retirer la poche).
    L'infirmière venant pour le soin à domicile n'avait pas le temps d'attendre 10 ou 15 minutes d'induction évidement... (et le stress avant la douleur n'était pas du tout favorable à une relaxation classique)
    Donc rupture de pattern. Et en 1mn, aucune douleur pour le soin, réussite total.
    J'ai commencé à partir de la à le faire plus souvent en consultation, sans différence notable sur les résultat. D'autant que l'on peut moduler la profondeur en court de séance comme je l'explique dans un autre post ici.
     
  13. Christophe Godfriaux

    Christophe Godfriaux

    Inscrit:
    9 Juillet 2016
    Je trouve l'hypnose fascinante. Au départ, je me suis formé en hypnose pour rendre mon travail en PNL plus puissant. Je ne me doutais pas que pour moi ça allait être un changement complet de paradigme... plus je découvre, plus je vais en profondeur, plus j'ai envie d'approfondir...
    Quelles possibilités, quelle fantastique boite à outil pour rendre le monde un peu meilleur autour de nous...
     
Chargement...