A LA RECHERCHE DE SOLUTIONS...

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par RENARDOS, 12 Février 2011.

  1. RENARDOS

    RENARDOS Membre

    Inscrit:
    10 Février 2011
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Bonjour à tous,
    J'ai 35 ans,, 2 supers enfants, un mari adorable, je suis bien entourée et j'ai la chance de voir s'ouvrir à moi de nouvelles et belles perspectives dans le cadre professionnel... D'un tempérament plutôt dynamique et ouvert, je suis néanmoins, dans le cadre professionnel uniquement, une phobique sociale et eurotophobe. Cela m'empêche d'aller de l'avant. Mes phobies ont des hauts et des bas (cela dépend du temps, de ce que dégagent les personnes qui m'entourent, de l'intérêt que je porte au sujet ou à la situation,...). Bref, l'idée de parler en public, de prendre la parole au cours d'une réunion - est souvent- source d'une angoisse profonde. Et professionnellement, c'est parfois difficile. Bref, je ne vais pas raconter toute ma vie mais j'ai fait 3 séances d'EMDR. J'ai beaucoup de difficultés à me remettre en situation, je ne parviens pas à laisser sortir l'émotion. Je me demandais si l'hypnose ne pourrait pas m'aider. Merci à vous pour vos conseils.
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    Intéressant ce que vous dites, cette phobie sociale ne se manifeste donc que dans le cadre professionnel ?... toutefois depuis quand date ce trouble ? ainsi que votre Eurotophobie ?

    Car vous dites que cela vous empêche d'aller de l'avant, pourtant si je comprends bien votre situation, de nouvelles et belles perspectives professionnelles s'ouvrent à vous, donc,a priori, vos troubles ne vous bloquent pas autant que vous le ressentez ?... :roll:


    Vous dites que vos phobies ont des hauts et des bas, mais ce que vous décrivez pas la suite est un peu normal, et je ne sais pas si vraiment votre trouble s'associe à une phobie sociale, mais plutôt à un schéma d'imperfection, d'avoir le sentiment de ne pas être à la hauteur alors que vous l'êtes...

    Vous dites avoir fait 3 séances d'EMDR, depuis quand date ces séances ? quels résultats avez vous obtenu ? a priori pas grand chose, donc oui l'hypnose peut plus facilement vous aider, car l'EMDR sans hypnose ne fait que, soit amplifier le malaise, soit le sujet se dissocie trop et ne ressent pas les émotions.

    Une question, lors de vos séances d'EMDR, avez vous travaillé directement sur les causes problématiques ou ont-elles été précédées d'ancrage positif, avec les stimulations alternatives?

    Avez vous arrêté ces séances uniquement pour les raisons que vous évoquez ? en avez vous parlé à votre thérapeute ?
     
  3. RENARDOS

    RENARDOS Membre

    Inscrit:
    10 Février 2011
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Bonjou et merci pour votre message. En fait, je dois être ainsi depuis l'enfance. En parlant avec la psychothérapeute que je consulte pour l'emdr, je vivais cette phobie à l'école : angoisse des exposés , peur de prendre la parole... Je piquais des fards et tout le monde se moquait de moi. En primaire, je me suis souvenue avoir ressenti beaucoup d' humilation et d'injustice de la part de la maitresse qui me faisait mettre debout sur une chaise devant le miroir de son placard car je m'étais fait un nœud dans les cheveux en tournant une mèche entre mes doigts. Je me souviens de la honte ressentie, du poids du regard des autres, de leurs rires... En grandissant, j'ai essayé de prendre sur moi et de donner une impression d' assurance en parlant beaucoup et en plaisantant beaucoup mais il n'empêche que j'ai beaucoup de mal à gérer. Je participe donc beaucoup moins que je ne pourrai et suis maladroite. Combien de fois ai-je failli sortir de réunion car la panique m'envahissait. Cette peur de rougir est constante. je n'ai pas arrêter l'emdr mais j'ai l'impression de ne pas avancer, c'est pourquoi je m'interroge sur l'aide que l'hypnose pourrait m'apporter...
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    A quel point vous ressentez qu'elle fait partie de vous cette peur de rougir? sur une échelle de 0 à 10?

    si c'est très fort, cela expliquerait pourquoi elle n'y arrive pas, il faut aussi vous aider à débarrasser votre moi de votre peur, sinon, tant que vous ressentirez que ca fait partie de vous, alors pas de résolution.

    Si cela fait beaucoup partie de vous, dites le à votre psychothérapeute qui fait de l'emdr que ca fait partie de votre identité et qu'il faut alors traiter l'impression qu'une bonne partie de votre vie cela a fait partie de vous.

    Valikor
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6538
    J'aime reçus:
    635
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Bienvenue Renardos

    je suis néanmoins, dans le cadre professionnel uniquement,

    pourquoi uniquement dans ce cadre plus précisément ?

    8)
     
  6. Métaphore

    Métaphore Invité


    Merci pour ces précisions qui ne m'étonnent guère en fait... depuis quand consultez vous ? et en avez vous parlé à votre thérapeute que vous ne ressentez pas les émotions ? car vous n'avez pas répondu à mes questions...

    Pouvez vous m'expliquer comment se déroulent vos séances d'EMDR.

    Je ne partage pas le commentaire de Valikor, mais il sait pourquoi, nous n'avons pas la même approche des stimulations alernatives...

    Pour les sujets hyper angoissés l'EMDR provoque ce que j'ai dit précédemment, il faut pratiquer d'autres techniques, ou des ancrages positifs avant de s'attaquer aux tramas de l'enfance... L'EMDR sans hypnose est parfois trop violent pour le sujet qui se dissocie et ne ressent donc pas les émotions.
     
  7. Métaphore

    Métaphore Invité

     
  8. Métaphore

    Métaphore Invité

     
  9. RENARDOS

    RENARDOS Membre

    Inscrit:
    10 Février 2011
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Merci pour votre intérêt... (ça aussi, ça fait partie de moins, je suis toujours étonnée que l'on puisse s'intéresser à moi!!!)
    Je vais donc répondre à chacun de vous en essayant d'être la plus claire possible :

    Réponse à Valikor : Effectivement, j'ai l'impression que cette peur de rougir fait partie de moi --> 10

    Réponse à Surdérien : je pense que cela est lié à l'autorité (instit, responsable hiérarchique...).
    J'ai un grand besoin de plaire et de me sentir aimée pour me sentir en confiance, ce qui est le cas avec mon environnement proche (famille, amis). En revanche, dans le cadre professionnel, les relations sont différentes, on rencontre fréquemment de nouvelles têtes. Je vais prendre confiance si je suis au sein d'un petit groupe de personnes que je connais. Je pense qu'il y a un vrai problème de confiance en moi, peur de ce que les autres peuvent penser de moi, peur qu'ils me jugent mal et ce sans fondements particuliers, dois-je avouer..mais c'est ancré en moi.

    Réponse à Métaphore :
    Ces phobies, comme je le disais, remontent à l'enfance mais je pense que j'avais réussi à prendre confiance en moi et à "gérer". J'ai eu une expérience professionnelle il y a quelques années qui a du raviver et renforcer mes blessures (directeur tyrannique avec tout son personnel, colérique et leader en humiliation). J'ai quitté cette société mais je sens que cela a contribué à raviver les phobies que j'ai aujourd'hui. Je suis à présent dans une entreprise tout à fait différente, (beaucoup de communication, d'esprit d'équipe et de respect) donc des conditions idéales pour moi... mais le problème c'est que je suis constamment dans l'anticipation, à imaginer que je vais me retrouver "fatalement" dans une situation ou je vais me sentir mal, qu'il y en a bien un qui va être irrespectueux,....etc et cette simple idée m'obsède et provoque cet état de panique (palpitations, sentiment que tout le monde me regarde, que je suis rouge, etc)
    Ce qui est assez curieux, c'est que les autres sembent toujours surpris quand je dis que je suis timide. Je donne une toute impression mais je suis si mal à l'intérieur.
    Quand on me félicite, sur le moment, je suis fière de moi puis après coup, je me demande si cela était sincère, si quelque chose ne se cache pas derrière... donc manque de confiance également envers les autres --
    J'ai commencé l'EMDR en novembre dernier. Nous avons parlé longuement avant de consulter les séances mais nous avons beaucoup de difficultés à remonter à l'origine de mon problème. J'ai beaucoup de difficultés à situer mes souvenirs. Nous avons fait une première séance en essayant de me replonger dans mon ressenti (scène avec la maitresse). Je m'en souviens comme si c'était hier mais malgré cela, je ne suis pas parvenue à ressentir la moindre émotion. La psychothérapeute agitait des doigts puis s'arrêtait ponctuellement pour me demander ce que je ressentais.... et rien.
    2ème séance : je venais d'avoir une réunion ou je m'étais sentie mal. Nous avons donc essayer de nous replonger dans la situation. J'ys suis parvenue, j'ai senti mes yeux "chauffer", les larmes monter. Puis au fur et à mesure, je n'ai plus rien ressenti.
    NOus avons ensuite tenté de revivre un moment fort d'humiliation (avec mon ex-directeur) ; je n'ai pas senti d'émotion.
    En parallèlle, entre la 2ème et la 3ème séance, je me sentais beaucoup mieux, plus confiante, j'avais le sentiment de moins stresser, de moins "penser". Nous avons donc convenu d'espacer nos séances et de nous revoir lorsque je serais davantage en "souffrance". Nous devons nous revoir la semaine prochaine et la dernière séance remonte à décembre. Je sens que j'ai besoin d'aide car je me suis retrouvée dans des situations ou j'ai senti la panique m'envahir et ces bouffées de chaleur insupportables. Cela ne serait pas aussi problématique si je n'occupais pas un poste (et à l'avenir encore plus) ou je suis régulièrement exposée (réunions, séminaires, ...) d'où urgence !!!
    N'étant pas bien familière des psychothérapies et du vocabulaire utilisé, quand vous parlez d'ancrage, peut-être parlez-vous de la description de son ressenti avec la pensée positive qu'il convient d'associer (ex : je me sens nulle et sans intérêt --> je suis intéressante ) ? Si c'est cela, effectivement, nous le pratiquons avant la séance.
    Elle a essayé également en me tapotant les genoux mais cela n'a pas mieux fonctionné.
    J'ai donc l'impression que je ne parviens pas me laisser aller, comme si tout était bloqué, enfoui, par tant d'années de tentative de contrôle. J'ai suggéré l'hypnose à ma psychothérapeute mais elle me l'a déconseillée. Comme je suis malgré tout entêtée et surtout à la recherche de solutions, je me disais, en parcourant les forums, que l'hypnose faciliterait peut-être le "laisser-aller" qui me manque... A vous lire
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Renardos, je constate que vous avez compris parfaitement votre fonctionnement, et mis en évidence d'une façon claire vos schémas erronés, même mieux que votre thérapeute... et quand vous répondez à Valikor que cette impression de peur de rougir fait partie de vous à > 10, et pourtant que vous ne ressentez aucune émotion, cela permet un éclairage sur la non pertinence de la pratique de l'EMDR sans hypnose.

    Il faut donc utiliser une autre méthode. Si votre thérapeute ne connait que cette technique et n'utilise pas l'hypnose, ben j'aurais envie de vous dire de trouver qqu'un d'autre avec une approche multiréférentielle, intégrative...(c'est à dire utilisant plusieurs approches thérapeutiques).

    :arrow: N'étant pas bien familière des psychothérapies et du vocabulaire utilisé, quand vous parlez d'ancrage, peut-être parlez-vous de la description de son ressenti avec la pensée positive qu'il convient d'associer (ex : je me sens nulle et sans intérêt --> je suis intéressante ) ? Si c'est cela, effectivement, nous le pratiquons avant la séance.

    Heu... je ne crois pas vraiment :roll: ..on part toujours d'un lieu sûr, d'un endroit confortable, on pratique des stimulations alternatives, soit auditives, tactiles, ou visuelles, où on demande au sujet son ressenti, et un mot clé, ex : calme, sérénité, confiance, etc... on peut renforcer cet ancrage positif avec des stimulations alternatives, ensuite on passe à la situation problématique, où on demande au patient les émotions ressenties, si vous ne ressentez rien, il peut y avoir 2 problèmes, le 1er vous avez un problème d'énergie (3 possibilités de problème d'énergie), ou bien il y a un état du Moi qui bloque, c'est à dire un autre aspect de vous qui rentre en conflit avec votre personnalité, le thérapeute doit être à même d'identifier l'une des possibilités.

    :arrow: J'ai suggéré l'hypnose à ma psychothérapeute mais elle me l'a déconseillée.

    Alors là je serais curieuse de savoir pourquoi ? bien au contraire, c'est tout à fait conseillé dans votre cas, et même cela devient évident vu ce que vous évoquez...

    :arrow: Nous avons donc convenu d'espacer nos séances et de nous revoir lorsque je serais davantage en "souffrance".

    Curieuse remarque de votre thérapeute.... quelle est la fréquence de vos consultations ? car vous dites avoir commencé en Nombre 2010 avoir fait 3 séances et nous sommes au 12 février 2011, ça fait donc 1 séance par mois c'est vraiment pas beaucoup...

    Comment vous sentez vous avec cette thérapeute ? discutez vous beaucoup avant ou après les séances ? comment vous sentez vous quand vous sortez des séances ? quel est votre ressenti ? faites vous des rêves particuliers après vos séances ?
     
  11. RENARDOS

    RENARDOS Membre

    Inscrit:
    10 Février 2011
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Effectivement, vu ce que vous m'expliquez, nous n'avons pas pratiqué cet ancrage positif....
    Et effectivement, nous nous sommes très peu vues. 4 fois à 15 jours d'intervalle, le 1er étant un entretien sans séance d'EMDR. Nous ne nous sommes pas revues depuis presque 2 mois. A l'issue de notre dernière séance, elle m'a suggéré de laisser passer un peu de temps et que nous pourrions envisager une thérapie comportementale, qui serait peut-être plus adaptée et m'aiderait à prendre confiance en moi. J'ai RDV à nouveau la semaine prochaine mais j'avoue être de moins en moins motivée, d'une part face au manque de résultats des précédentes séances et d'autres parts par ce que je comprends en vous lisant... Vous me mettez l'eau à la bouche, dommage que vous ne soyez pas praticien dans ma région !!! Vous semblez tellement m'avoir cernée !
    Bref, pour répondre à votre dernière question, je n'ai pas de ressenti particulier non plus à l'issue des séances, je suis même plutôt deçue de ne pas parvenir à ressentir des choses et que cette pratique ne fonctionne pas sur moi... Nous parlons beaucoup avant et après les séances. Pas de rêves particuliers dont je me souvienne...
     
  12. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    toujours rien compris métaphore? relisez votre formation sur les niveaux logiques...

    tant que cette personne ressentira que ca fait aprtie de son identité, le problème n'est pas résoluble.
     
  13. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6538
    J'aime reçus:
    635
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Métaphore, vos déductions sont les votres !

    vous êtes repartie dans une analyse, intégrative mais intégriste par enfonction de vos propres croyances analystiques

    fruit de votre propre analyse projetée sur l'autre, et c'est tout sauf de l'hypnose !



    D'évidence l' EMDR intégre l'hypnose ! ! !

    à moins qu'on invente l'hypno-emdr comme on a inventé l'hypno-pnl et qu'ainsi on fait croire qu'on en rajoute une couche...

    alors qu'on fait simplement apparaitre clairement le mot hypnose, qui ne fait que montrer et "ressortir" l'hypnose qui est déjà intégrée dans l'EMDR et la PNL !

    Renardos a répondu la réponse qu'elle seule pouvait répondre et ses éléments ressources sont présents dans sa réponse

    pour un travail plus ciblé et avec son thérapeute !



    Métaphore, moi je renonce à m'intégrer à votre pseudo-thérapie manipulatoire !

    vous vous croyez mais vous n'êtes pas encore une thérapeute mais une simple perturbatrice * qui semez la perturbation qui est certes une forme d'hypnose provocative, mais vous ne maitrisez pas votre propre hypnose, c'est une évidence.

    Je ne ferai plus aucun commentaire dans les échanges où vous intervenez sur ce forum, vous cassez toutes les thérapies par votre intégrative auto-pseudo-thérapie pour donner un autre nom à la toile hypno-intégrative dont vous persistez à vous protéger.


    On passe sa vie à intégrer des éléments positifs et à désintégrer des éléments dans toute thérapie quelle qu'elle soit, si c'est de la vraie thérapie !

    Donc toute thérapie valide est intégrative,


    ou bien elle ne l'est pas, et ce n'est pas une thérapie.

    Pas besoin de répéter aux thérapeutes sur ce forum qu'ils ne sont pas intégratifs : c'est seulement vous qui n'avez rien compris

    à leur hypnose et à l'hypnose plus globalement.


    8)


    *Vous rêvez d'être thérapeute et vous l'êtes !

    en totale illusion !

    voilà votre Métaphore !


    et sur ce plan là vous êtes trés forte, trés Métaforte !

    :roll:
     
  14. Métaphore

    Métaphore Invité

    Refaite une formation Valikor, mais en hypnose intégrative cette fois-ci... vous comprendrez de quoi je parle... :D, le cas de Renardos devrait vous mettre devant la réalité des choses...

    Quant à votre dernière phrase, cela ne veut rien dire, elle paie un thérapeute pour la guérir, en général on va pas consulter quand tout va bien... donc si cela fait partie de son identité au thérapeute de faire son travail.
     
  15. Métaphore

    Métaphore Invité

    Renardos, ce que vous dites au fur et mesure confirme que vous avez plus de pertinence que votre thérapeute, mon conseil changez en...

    Ce que vous dites, vous ne ressentez rien en sortant des séances, une séance de ce type ne laisse jamais indifférente, et souvent en découle des rêves,ou des interrogations, si ce n'est pas le cas et apparemment ce n'est pas le cas c''est qu'il ne se passe rien au niveau inconscient, remarquez c'est normal puisque vous dites que vous ne ressentez aucune émotion.

    Et si je vous ai posé la question si vous parlez beaucoup avant ou après la séance, c'est qu'en fait cette thérapeute ne fait qu'un travail de psy classique, beaucoup de bavardage et peu de techniques...

    Je sens en vous beaucoup de capacités, j'ai un grand discernement et pas mal d'empathie, et je pense que vous pourrez très vite vous débarrassez de vos blocages avec un bon thérapeute.

    Vous habitez où ?
     
  16. RENARDOS

    RENARDOS Membre

    Inscrit:
    10 Février 2011
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Au risque de paraitre stupide, j'avoue ne pas bien comprendre l'objet de vos désaccords... Etes-vous unaniment pour l'hypnose dans mon cas ?
    Métaphore, j'habite en région toulousaine.
     
  17. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6538
    J'aime reçus:
    635
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    oui l'hypnose va vous aider

    oui votre thérapeute s'il est compétent en EMDR intégre l'hypnose dans sa pratique

    oui Renardos je pense que vous avez un grand discernement et beaucoup d'empathie

    Reste à vous de canaliser les choses et c'est entrain de se faire, au sein même et à travers les désaccords réguliers survenant sur ce forum, et qui sont source d'évolution.

    8)
     
  18. Métaphore

    Métaphore Invité

    C'est normal que vous ne compreniez pas nos désaccords, mais cela n'a aucune importance, laissez vous porter par ce qui vous parle...

    OUI à 100%, la thérapie hypnotique est très intéressante. Mais vous dites que votre thérapeute est psychothérapeute, c'est à dire ? elle est psychologue de formation ? avec une formation d'EMDR ? Curieux car en EMDR on apprend les techniques hypnotiques :shock: et pourquoi ne veut-elle pas pratiquer des séances d'hynose ?

    L'hypnose n'est qu'un état de conscience modifié, c'est à dire un état qui vous permet de ressentir ce qui se passe à l'intérieur de vous, même un tout petit peu... si vous ne pouvez ressentir d'émotion, c'est qu'il y a trop de dissociation en vous, donc il faut travailler avant tout sur un renforcement du Moi, c'est à dire travailler sur des ancrages positifs en visualisations ou même stimulations alternatives..., mais tout ça, c'est votre thérapeute qui doit vous guider.

    Toulouse, ? :D je suis également originaire de cette région ... ah oui ça fait un peu loin de Paris...
     
  19. Métaphore

    Métaphore Invité

    Surderien, vous perdez votre temps avec moi, je n'ai jamais adhéré à votre hypnothérapie surderienne...et vous me fatiguez avec vos attaques personnelles... il serait temps de remédier à ce schéma erroné mon cher Surderien...car sinon vous savez ce qu'il arrive... :idea:

    Moi ce qui compte c'est ce que me dit la personne avec qui j'échange et là notamment avec Renardos...
     
  20. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6538
    J'aime reçus:
    635
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Alors faites vous un forum pour vous toute seule, car vous n'arrivez pas sur ce forum de transe hypnose à intégrer les idées des thérapeutes.

    et pour une fois c'est le modo qui parle officiellement.

     
  21. RENARDOS

    RENARDOS Membre

    Inscrit:
    10 Février 2011
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    En fait, elle est psychologue et non psychothérapeute, vient de se former à l'EMDR; j'en conclus qu'elle ne pratique pas l'hypnose puisque, n'y étant pas favorable dans mon cas, elle m'avait cependant proposer de me donner les coordonnées d'un confrère. J evais donc partir en quête.. En tous cas, merci à tous pour vos conseils et désolée d'avoir déclenché quelque peu de tensions entre vous ! :wink:
     
  22. Métaphore

    Métaphore Invité

    OK donc tout s'explique... mais si elle vous a proposé l'adresse d'un confrère c'est qu'elle ne se sentait pas prête à vous aider en thérapie hypnotique, prenez les coordonnées du confrère et bonne chance, et laissez vous guider par votre ressenti, votre petite voix intérieure... Ce blocage deviendra vite un lointoin souvenir... :D

    Et pourquoi pas nous tenir au courant si vous rencontrez qqu'un d'autre et nous donner de vos nouvelles... :idea:

    Pas grave pour les tensions, ça fait partie de la vie... et comme le dit Surderien, parfois cela fait avancer les choses... :roll:
     
  23. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6538
    J'aime reçus:
    635
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Chaque thérapeute a sa propre hypnose !

    J'espère que vous trouverez bientot celui/celle qui aura l'hypnose qui correspondra la mieux à la votre !

    et tout avancera thérapeutiquement au mieux !

    Bonne route !

    8)
     
  24. RENARDOS

    RENARDOS Membre

    Inscrit:
    10 Février 2011
    Messages:
    10
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Dernière question, afin d'éviter de me "planter", dois-je chercher parmi les hypnothérapeutes pratiquant l'hypnose Ericksonnienne ? Ou y-a-t-il d'autres spécificités... Je prendrai ainsi contact avec son confrère ou non en fonction de ce qu'il pratique réellement... Merci et bon WE
    Je vous tiendrai au courant avec plaisir de la suite de mes aventures....
     
  25. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    oui. Seul soucis, même si l'hypnose est efficace, tout comme l'EMDR, c'est très dépendant de la compétence du thérapeute.

    non pas sa compétence à utiliser la technique mais sa compréhension de comment est construit l'esprit d'une personne et quoi faire pour l'aider à aller mieux.
     
  26. Métaphore

    Métaphore Invité

    Pour ma part, il est évident que je ne vous répondrais pas par l'hypnose Ericksonienne, mais de l'hypnose intégrative, mais vous seule pouvez juger de la pertinence de la thérapie que vous faites et surtout de la relation thérapeutique que vous instaurez avec le ou la thérapeute...

    Oui je serais ravie de suivre votre évolution quelque soit la thérapie que vous choisirez, mais il est plus facile de trouver des thérapeutes Ericksonnien que Intégratifs ou Multiréférentiels, l'hypnose intégrative intègre l'HE, mais avec d'autres approches


    Voici quelques liens qui pourront vous apporter un petit éclairage... :wink:

    http://www.transe-hypnose.com/forum/que ... ghlight=thérapies multiréférentielles

    http://www.transe-hypnose.com/forum/the ... ghlight=thérapies multiréférentielles
     
  27. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello Renardos,

    Quand vous répondez 10 à la judicieuse question de Valikor sur le rougissement et l'identité ça me donne envie de vous dire ceci:

    Imaginez, une personne qui, pour se déplacer, aurai appris à marcher, jusque là tout va bien, et puis cette personne marche, marche, devient adulte et marche tellement qu'elle finit par se considérer comme "un marcheur", par dire "la marche à pied c'est moi" et un jour elle se retrouve confrontée à une situation où la marche à pied est trop lente, plus vraiment adaptée, alors, après qques hésitations et légitimes appréhensions, elle redécouvre son pouvoir d'apprentissage et apprends à courir, puis à faire du vélo, à conduire, à prendre le train, l'avion ...

    Je vous propose donc de regarder votre rougissement avec le même regard que l'on peut porter sur un petit vélo avec des roulettes, et faites votre regard aussi bienveillant que possible.

    a+
     
  28. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    En recherche de solutions,

    Il y a un adage qui dit: il n'y a pas de problemes, il n'y a que des solutions.

    Et un autre qui dit "qui cherche, trouve" , alors avec l'intitulé de votre post vous êtes sur votre chemin à la recherche de solutions, et à la trouvaille de celles ci.

    Bonne route avec l'hypnose.
     
  29. Métaphore

    Métaphore Invité

    Moi j'aurais trouvé plus judicieux de lui dire comment elle pouvait se débarrasser de ce ressenti à 10.

    Car cette réponse me paraît curieuse, en général les personnes phobiques ressentent que ce trouble fait partie d'eux, donc y a pas de solutions pour eux ?... :shock:

    Je me demande comment vous faites Valikor quand vous rencontrez ce type de cas ?... et en plus avec une personne qui ne ressent pas les émotions, comment pratiquez vous l'EMDR ?... :roll: :idea:
     
  30. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    Si j'ai bien compris de nombreux post de Valikor, la solution, qui existe bien, est justement de travailler à faire sortir le trouble de l'identité de la personne.

    Et, là aussi si j'ai bien compris, cela peut se faire en suggestion assez directe accompagnées de stimulations alternatives audio ou kinesthésique.

    Ce que je trouve, là aussi, judicieux, dans cette approche, c'est que l'on n'essaie pas de raisonner stérilement la personne dans son trouble du style "vous ne devriez pas vous inquiéter de ceci" mais que l'on sépare directement la personne de son trouble.

    C'est à dire que pour moi on laisse de coté le contenu pour se focaliser sur le process, on travaille à un niveau plus haut que le niveau du problème, améliorant ainsi les chances de succès.

    a+
     
Chargement...