Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 31 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Besoin d'aide

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par laurenzo, 22 Novembre 2009.

  1. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Bonjour Intemporelle,

    La thérapie que je suis actuellement a commencé il y a environ 2 ans. Avant celle-là j'avais fait 2 ans d'analyse, 1 an d'EMDR, plusieurs longues hypnothérapies.


    Je vais le faire.

    Je fais également un rêve de manière très récurrente depuis longtemps, je ne sais pas si cela peut avoir un rapport. Dans ce rêve des examens scolaires approchent (souvent des examens que j'ai déjà passés), je ne suis pas prêt à les passer, peu révisé, fait de grosses impasses, je ne connais même carrément plus rien à certaines matières. Je me sens inquiet, j'ai cette contrariété en arrière-pensée et pourtant je ne réagis pas, je me dis que je verrai ça plus tard et pourtant ça me tracasse...
     
  2. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Salut xorguina et merci pour tes messages,


    Je ne demande pas mieux que vivre à 100%, m'éclater, profiter de la vie mais quand tu te sens complètement vidé, que t'as même du mal à te lever tellement t'es crevé, ça n'aide vraiment pas. Pourtant j'applique de plus en plus les conseils visant à ne pas se prendre la tête, à vivre l'instant présent etc.
     
  3. Il me semble que vous aviez déjà exposé ce rêve, je me trompe ?... et que je vous avais répondu ... :roll:


    PS : je voulais aussi vous demander quel impact ou prise de conscience avait eu toutes vos récentes lectures, qu'en avez vous retenu et surtout intégré ?
     
  4. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    la fatiguée est ancrée, ce qui veut dire qu'elle est mémorisée.
    ensuite, si les médecins ne savent pas expliquer votre cas, c'est qu'ils ne regardent aps là où il faudrait regarder... ds la tête... ds votre esprit.
     
  5. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Et comment "oublier" cette fatigue?
     
  6. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Bon, du coté du lyme il pourrait être intéressant de faire un traitement de fond (enfin, c'est qu'ils essaient de nous vendre comme tel)... vous pouvez vous renseigner sur deux médicaments à base de plantes (parlez en éventuellement à votre pharmacien ou votre médecin)
    - Aromatica
    - Draine Hepat
    Il existe également une prise de sang spécifique à Lyme qui permet un décompte de point et c'est selon ces points qu'en général on prescrit ce complément.
    Le problème n'est pas lyme (enfin pas vraiment) mais la fatigue provoquée.

    Ensuite je vous suggère de reprendre le sport si vous n'en faites plus :
    marche ou natation (marche pour commencer 1/4 d'heure par jour). Très doucement pour l'instant.

    Vérifiez tout de même la vitamine D (prise de sang également)
    Et prenez un complément vitaminé type 10 vitamines, 10 minéraux (si vous vous sentez excité "trop bien dans votre peau" en faisant cela, arrêtez le traitement)
    Mon idée n'est pas de remplacer votre médecin mais juste de pallier à d'éventuelles carences. Le reste, c'est son job à lui.

    Le fait que vous n'avez pas d'idée de type anxieuse avant votre coup de barre est une bonne chose. Comment se manifeste votre coup de barre ? Physiquement ? Mentalement ? Ou sentez-vous la fatigue ?

    Qu'appelez-vous une activité très faible ? Si vous ne faites rien de vos journées vous entretenez également votre épuisement.
     
  7. Je laisse à Laurenzo le soin de prendre en considération les conseils de Ivan, même si je n'y crois guère...

    Par contre Laurenzo, votre médecin vous a t-il déjà proposé des Oligo éléments ou Lithium ?

    Par contre je suis d'accord avec vous Ivan sur votre dernière phrase :

    :arrow: Qu'appelez-vous une activité très faible ? Si vous ne faites rien de vos journées vous entretenez également votre épuisement.

    Même si le sentiment d'épuisement rend apathique.

    Laurenzo ressentez vous actuellement, un état angoissé ? déprimé ?
    ou seulement épuisé ? Eprouvez de l'ennui ?
     
  8. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Il n'y a rien à croire Intemporelle. Comme je l'expliquais, je veux m'assurer de combler quelques éventuelles carences.
    Maintenant, pour ce qui est de la croyance, sait-on jamais... en y réfléchissant bien...
    - Le concept de la dépression saisonnière se fonde en bonne partie sur la carence en vitamine D et parfois, une injection de vitamine D c'est suffisant pour "remonter" une personne
    - Un Lyme, peut chez certaines personnes, à lui seul, produire ce genre de troubles.
    - Et je ne parle même pas d'autres troubles d'origine biologique qui se surajouteraient...

    ...en plus d'un problème psychologique

    Cela ne veut donc pas dire qu'il n'y a pas "autre chose" nous sommes d'accord. Preuve en est que ça dure depuis plus longtemps que ça... Mais on ignore, tout de même, si c'est (ou si c'est encore) uniquement psychologique.

    En outre, il y a effectivement peu d'arguments pour la nature psychologique du trouble (ou en tout cas, certains arguments son contraires) ce qui n’empêche pas qu'on puisse faire pas mal de choses...

    Il y a plusieurs dimensions de son problème que j'aimerais explorer, mais là effectivement, on dépasse le cadre de ce forum. Donc, au point ou j'en suis et, avec les questions que j'ai posés, sans entrer dans une méthodologie plus stricte de suivi il me sera difficile d'aller beaucoup plus loin. Autant chercher une aiguille dans une bote de foin.
     
  9. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    J'ai fait ce test avec les points et je suis assez largement positif. Le fait est que les sérologies de Lyme sont assez controversées et que cela dépend de l'aspect clinique et dc un peu bc de la subjectivité du médecin.

    La problématique est alors celle-ci:
    - Soit les antibiotiques ont bien attaqué mon organisme et il est donc épuisé, de nouveaux antibiotiques pourraient alors aggraver la chose.
    - Soit les antibiotiques ont fonctionné dans le sens où ils ont libéré les "virus" de Lyme et ceux-ci s'en donnent désormais à coeur joie. Là encore impossible d'avoir un test fiable...

    J'ai également entendu parler de l'extrait de pépin de pamplemousse comme traitement de fond, sûrement bc moins agressif que les antibiotiques.


    Je le fais.


    Concernant la vitamine D, je me suis supplémenté cet hiver étant souvent en carence (comme bc de monde dans le Nord de la France je crois). Sinon pas de carences en magnésium, calcium, fer etc.


    Je vous donne un exemple: je sors un peu dans les magasins, je rentre chez moi, rien de bien particulier et là subitement je me vide complètement de mon énergie, je dois m'allonger et dormir, mes forces me quittent. Imaginez une batterie qui se vide complètement eh bien c'est exactement ce que je ressens. Le lendemain je me lève toujours très fatigué et dès le lever je vomis, perte d'appétit, le ventre retourné, plus de forces, des courbatures comme si j'étais intoxiqué et ce pendant plusieurs jours. Mentalement au bout de 2-3 jours comme ça j'accuse un peu le coup, pas pour les 2-3 jours de mal être mais parce que ça se reproduit et que ça me ronge à force.


    Quand je suis complètement vidé, mon activité est très limitée, je ne peux pas conduire, dc je sors un peu marcher. Quand je suis moins fatigué, je vois des amis, vais dans les magasins, lis bc etc.
     
  10. En outre, il y a effectivement peu d'arguments pour la nature psychologique du trouble ...

    Je ne partage pas cet avis, et je l'ai énoncé clairement...
     
  11. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Des oligo-éléments oui, du lithium à doses homéopathiques aussi.


    Je me sens complètement vidé, épuisé. Quand je suis ainsi et que je ne ressens plus de forces pour faire grand chose, il y a un peu d'ennui oui parce que le temps passe lentement lorsque l'on est mal.
     
  12. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Sur le fait que vous n'êtes pas d'accord Intemporelle et Ivan, surtout continuez à ne pas toujours l'être, ça me permet d'avoir plusieurs visions de la chose et c'est d'autant plus intéressant, merci à vous.
     
  13. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    qd vous repensez à votre passé,
    A quel point vous ressentez que cette fatigue s'est accumulée sur ces dernières années? sur une échelle de 0 à 10?
    est-elle liée à une activité?
    genre : vivre tout cela m'a fatigué toutes ces années?
    ou
    cogiter toutes ces années m'a fatigué?

    ???
     
  14. Merci à vous de l'avoir souligné... :wink:
     
  15. Ce n'est pas de cet ennui dont je parle, mais d'un ennui qui se traduit par un vide intérieur, l'envie de rien, un rien qui épuise, lire ou faire les magasins ou je ne sais quoi n'apporte aucune satisfaction, cet état là se nomme la dépression ...

    Entre l'épuisement et la dépression, il y a une fine notion d'interprétation...et ce que j'évoquais au début de cet échange concernant les états du Moi problématiques...
     
  16. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Pas d'angoisse ? Pas d'anxiété ? Pas de stress ?
    Manifestement, tout se passe comme si vous faisiez brutalement une gastro. Même pour la durée de la crise, ça collerait. Je ne dis pas que c'est ça... mais manifestement, c'est au niveau du ventre/de l'estomac que ça "vous casse". Après, on peut penser que c'est d'origine psychologique, mais bon... je vous proposerais plutôt d'agir en bon stratège, et se servir de la psychologie pour bien gérer le problème. Je vous proposerais d'observer votre alimentation et d'essayer de l’alléger et de voir si cela continue à se produire à la même fréquence. Si quelque chose dans votre alimentation déclenche (ou contribue à déclencher ces crises) il est probablement aussi possible de repérer ce que c'est parce que "telle ou telle chose, vous la digérez mal" (jusqu'ici vous n'y prêtiez pas attention mais trois jours plus tard il n'est plus possible de l'ignorer !). Psychologiquement, vous pouvez tenir le même raisonnement : y a-t-il entre deux crises des choses que vous digérez mal ?
     
  17. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    J'appuie !
    ;-)
     
  18. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Valikor : bonne question également.

    Une autre manière de la poser est de faire un petit exercice : si vous imaginez/visualisez, vaguement, les différentes sphères de votre vie : santé, finance, amour, amitié, profession, logement, etc... intuitivement, s'il y avait un problème d'ou viendrait-il ?

    Deux autres questions :
    - vos crises : à quelle fréquence se produisent-elles, et depuis quand ?
    - Combien de sport faites-vous ; à quelle fréquence, quel rythme, quoi exactement ?
     
  19. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Bonsoir Laurenzo,

    Vis tu des moments où tu te sens en pleine santé ? En forme ?

    A ces moments là, as tu déjà entrepris une activité sportive, et que cela a t'il donné ?

    Ton organisme est il fatigué, (baisse de la tension, hausse du rythme cardiaque, cernes, pâleur... Etc...) ou te donne t'il l'impression de l'être ?

    Et puis bonne nuit récupératrice à toi
     
  20. OULALA, j'ai l'impression qu'on reprend tout du début, à la 1ère page, je laisse la place, j'ai dit ce que j'avais à dire, maintenant seul l'intéressé prendra ce qui est bon pour lui... en espérant qu'il ne se perdra pas... :idea:
     
  21. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Sur le fait que c'est une accumulation je dirais 8. J'ai cru en tellement de pistes que maintenant je suis parfois découragé en pensant que je n'y arriverai pas.
     
  22. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Eh bien quand je suis dans ces moments de grands coups de barre tout est pénible parce que je sens que mon corps ne répond plus. Une fois la fatigue passée je prends plaisir à faire des activités, le temps passe bc plus vite et sans prise de tête.
     
  23. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Entre une période de grande fatigue et une période moins pénible, non vraiment je ne vois rien de modifié niveau anxiété ou stress. Oui ça donne l'impression que c'est comme une gastro à chaque fois mais au bout de 10 fois ça paraît suspect. J'ai consulté un gastro-entérologue et passé une gastroscopie, je n'ai qu'une hernie hiatale, pas certain du tout que ça puisse avoir un tel impact.

    Comme vous le proposez, depuis 3 semaines, je tiens un journal avec tout ce que je mange pour voir si un aliment pourrait coincider avec l'apparition de ces coups de barre. Je fais aussi une cure de radis noir et d'artichaut pour "détoxifier" le foie et prends des probiotiques.
     
  24. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Très clairement la santé.

    Actuellement c'est quasiment toutes les 2 semaines: 1 semaine potable et 1 semaine vraiment pas bien.


    Ces derniers temps c'est essentiellement de la marche 30 minutes 3-4 fois par semaine.
     
  25. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Salut Katia,

    Non. Il y a des moments où je me sens moins cassé mais c'est loin d'être la grande forme.

    Par exemple l'année dernière, je faisais du footing tous les 2 jours. Au bout de 5 mois je n'avais pas plus d'endurance (carbonisé au bout de 15 minutes). Je faisais du tennis également, plusieurs fois obligé de sortir du court tant je me sentais faible. J'ai fait un test d'effort et ai fait un malaise après. Sachant qu'avant l'apparition de ces symptômes j'étais un sportif de bon niveau, classé en cross, en tennis, en hand. Sans vouloir avoir le même niveau qu'avant c'est plutôt le décalage entre mon état d'avant et mon état actuel qui me choque un peu.

    Quand j'ai mes gros coups de barre, apparemment ça se lit sur mon visage, de grosses cernes, les yeux creusés, très pâle, tension à 9.
     
  26. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Pour le footing, souvent c'est une question d'allure, de vouloir aller trop vite par rapport à ses possibilités et d'être grillé (grillé = point de côté, essouflé, jambes très lourdes, voire pire nausées, tête qui tourne)

    La glycémie ???

    Tu transpires abondamment quand tu cours un peu ou fais un peu de sport ?

    Car l'hypoglycémie donne sensation de nausée, d'avoir les pattes coupées, dêtre faible, de transpirer, et c'est brutal.
     
  27. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    eh bien en faisant de la marche, en "pilote automatique", vous pouvez être focalisé sur le ressenti de cette accumulation de fatigue et cette déception, frustration, conséquence de tout ce que vous avez tenté et qui n'a pas marché... jusqu'à ce que ce ressenti soit bas et qu'il n'y ai plus d'impressions marquantes voisines et qu'elle ne soit plus ressentie comme ancrée ni qu'elle fait aprtie de vous.
     
  28. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Je transpire très peu (je bois assez peu aussi faut dire).

    Pour la glycémie, parfois ça me donne vraiment l'impression de faire comme de l'hypoglycémie mais tout est ok au niveau sanguin. :?:
     
  29. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Je peux aussi le faire en tapping?

    D'ailleurs petite question sur l'EMDR:
    - Quand je tape sur mes cuisses, au bout de quelques secondes mes paupières se mettent à faire de petits spasmes comme en forte transe et en séance j'ai plusieurs fois été très attiré en arrière, ma tête était entrainée et j'en avais même mal au dos à la fin tant c'était puissant. Le thérapeute n'a pas su m'expliquer pourquoi, vous auriez une idée?
     
  30. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    -vous pouvez faire en tapping bien sûr!

    -c'est normal : l'emdr et l'hypnose ne sont que les deux faces differentes de la même pièce.... donc des signes de transe = normal.

    -tension dans le dos à la fin = tension émotionnelle importante résiduelle non évacuée, faire passer la tension ds le dos en se focalisant dessus et en utilisant le tapping
    -très attiré en arrière = une resistance forte vous empêche d'avancer, il y a donc un ou plusieurs ressentis qui provoquent du freinage ou un phénomène de rechute et qui relient :

    -votre identité

    à

    -votre passé ou votre problème ou la therapie

    ils peuvent par exemple prendre les expressions suivantes :
    -prisonnier de soi ou de son passé ou de ses parents (ou l'un des deux) (ou une personne qui a beaucoup cpntribué à notre caractère tôt dans l'enfance)
    -prisonnier de son problème

    de telles croyances ou traits de caractère ou expressions à propos du problème ou de votre état sont ressenties comme:
    -faisant aprtie de vous, ou ancré, ou dans votre nature ou de votre personnalité ou
    il peut aussi arriver qu'il y ait une impression d u type "j'ai toujours été comme cela" ressentie fortement sur toute sa vie, c'est aussi un frein au changement extrêmement important et qui provoque des rechutes...

    sur ce, j'ai envie de terminer ce memoire que je suis en train de rédiger avant la date limite...