Singin

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par Singin, 9 Août 2010.

  1. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Bonjour à tous,
    Je viens de m'inscrire après avoir squatté le forum pendant quelques mois. :roll:
    Je suis retraitée, multiphobique depuis des dizaines d'années avec, en plus, un syndrome de stress post-traumatique. :(
    J'ai essayé presque toutes les méthodes qui sont sur le marché, entre autres 10 ans d'analyse, thérapie comportementale, thérapie généalogique, psychothérapie, et un an d'hypnose à raison de deux séances par mois.
    Donc, je ne suis pas thérapeute, n'ait aucune envie de l'être, ne cherche pas une thérapie gratuite et forumique, mais je prends simplement tout ce que l'hypnose et les discussions sur l'hypnose et l'auto-hypnose peuvent m'apporter. :D
     
  2. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    bienvenue....
    je comprends votre douleur, mais puis vous assurer que la solution existe... si vous avez été suivi un an a raison de >>>d'hypnose à raison de deux séances par mois.
    vous avez tout simplement choisie un hypnothérapeute incompétent!
    car je sais , pour avoir eu de nombreux clients dans votre cas....
    que vos problèmes, ne devrai pas nécessiter plus de 4 séances ... si la principale condition est remplie : qui est:
    votre forte volonté de vous en débarrasser!

    ce ne sont pas des paroles en l'air.... je suis prêt a vous le prouver, que ce sera la dernière fois que vous dépenserez de l'argent pour votre mieux être!
    et je ne veut pas être le thérapeute qui va vous aider!
    car cela pourrai être interprété comme une pub a mon égard!
    si vous trouvez un hypnostherapeute qui soit ouvert a mes méthodes , je le guiderai !
    voulez vous tenter cette dernière "aventure"?

    ou êtes vous localisée?
     
  3. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Bonjour paulelie,
    Il me semble pourtant qu'il a tous les diplômes pour faire du bon travail et en plus, il m'a été recommandé par mon médecin-traitant. :(
    Il est psychologue clinicien enregistré auprès de la DDASS et inscrit au répertoire ADELI, membre de la Société Française de Psychologie, et a un diplôme d'hypnothérapeute supervisé par l'AFHYP. Je ne pense donc pas que le problème provient de ses compétences. :oops:
    C'est bien là que se situe le problème. Au début, les progrès étaient très supérieurs à tout ce que je pouvais espérer. Pour la première fois depuis que je suis au monde, j'ai su ce que voulait dire être en bonne santé physique et mentale et surtout ne plus avoir peur. :D
    Mais tout s'est bloqué et je me suis une fois de plus heurtée à un désir inconscient - je dis bien inconscient - de ne pas guérir.
    Je ne sais pas s'il est possible de traiter ce problème et j'ai arrêté la thérapie avant de donner à mon thérapeute la possibilité de le faire. J'ai trop peur de franchir cette sorte d'interdit mise en place par mon inconscient. :cry:
    En fait, ce que je ne sais pas faire, c'est solutionner la peur de guérir.
     
  4. Métaphore

    Métaphore Invité

    Ce que vous dites est fort intéressant "avoir peur de guérir", car vous êtes finalement consciente que c'est possible mais vous n'avez pas donné la chance à votre thérapeute d'aller jusqu'au bout de votre besoin du bénéfice secondaire qui vous sert de bouclier.

    Peur de guérir = garder son mal = garder sa protection, son garde-fou...

    :arrow: J'ai trop peur de franchir cette sorte d'interdit mise en place par mon inconscient

    Quel est cet interdit ? avoir cette liberté d'être vous même ? la liberté de penser, de penser que vous avez passé une bonne partie de votre vie à être prisonnière d'attitudes, de comportements ? et oui c'est pas facile, mais osez franchir cette porte pour vous débarrassez une bonne fois pour toute de cet emprisonnement (prisonnière d'un passé traumatique).

    D'après vous que pourrait-il bien se passer si vous dépassiez cet interdit ?
     
  5. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    je corrige:
    quand je disais compétences , je pensais a son approche qui sans aucun doute ne vous a pas satisfaite!
    et mes suspicions n'ont rien a voir avec des diplômes.... mais surtout a cause de la profondeur de la transe ... et de la méthode utilisée!

    les phobies sont les afflictions les plus faciles a résoudre... en ce qui concerne ma pratique et rarement plus de 2 seances!
    c'est un fait!
     
  6. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Bonjour Métaphore,
    Oui, et d'autant plus que les progrès se voyaient de l'extérieur. Les autres me renvoyaient une image de moi guérissante qui, au début, m'était agréable, et est devenue de plus en plus stressante au fur et à mesure des séances.
    En fait, lorsqu'un thérapeute m'expliquait que je ne voulais pas guérir, je pensais que ce n'était que son opinion, et qu'il cachait ainsi ses limites, mais, avec l'hypnose, je n'ai pas pu continuer à me mentir. La vérité était là. J'en ai parlé à mon hypnothérapeute. Il m'a raconté l'histoire vraie d'un homme qui ne voulait pas guérir, son cheminement vers la guérison, l'acceptation de cette guérison, et ensuite le bonheur de cette guérion, et j'ai eu une peur physique et mentale très intense. Il l'a contrée, mais j'ai somatisé pendant plusieurs jours jusqu'à ce que j'annule la séance suivante.
    Lorsque j'étais enfant, j'ai été élevée dans un milieu de malades, et, comme j'étais en bonne santé, je devais, en quelque sorte, être à leur service. Je pense que d'une certaine manière, même si je culpabilisais, je les enviais. Pour moi, la seule manière de ne pas être rien, c'est d'être malade. :cry:
    Je serais de nouveau rien, ou alors au total service des autres, je n'aurais pas le droit d'éprouver un peu de bonheur parce que ce serait une insulte à la souffrance des autres comme on me l'a appris lorsque j'étais petite fille. La seule manière que j'ai de pouvoir éprouver du bonheur, sans avoir peur, c'est d'être malade. :(
    J'ai subi plusieurs agressions très violentes. Je pense que ce n'était qu'un déplacement du problème. J'avais des raisons solides d'être malade. Je pouvais le justifier. Mais ces agressions ont été résolues, et, je dois voir cette vérité, la maladie ne se justifie que par un choix inconscient d'être malade, même si je préfèrerais être en bonne santé. :D


    Bonjour Paulelie,
    D'accord, je n'avais pas compris. :oops:
    Il a utilisé plusieurs méthodes, l'hypnose conversationnelle, plusieurs profondeurs de transe, et même une mise en situation comme commencer la séance dans l'ascenseur, alors que l'idée même d'entrer dans un ascenseur me terrorisait avant l'hypnose.
    Je suis d'accord, c'est comme ça que j'ai compris que le vrai problème était ma peur de guérir.
     
  7. Métaphore

    Métaphore Invité

     
  8. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    J'ai arrêté, il y a un mois.
    Eh bien, c'est exactement ce que je me suis dit après tout un cheminement de ma pensée. Il semble que le fait d'avoir parlé de ce problème, que je n'ai jamais abordé avec aucun thérapeute, a clarifié mes idées. Je comprends pour quelle raison, mon thérapeute n'a pas orienté son travail sur la suppression des phobies et des somatisations. Sans aucun doute, j'aurais mis en place d'autres phobies et d'autres somatisations. Je comprends davantage aussi l'histoire de la poule, du chien, et du singe qu'il m'a racontée.
    Dans un enclos grillagé sur trois côtés, on met une poule et en dehors du grillage, du grain. La poule se jette plusieurs fois sur le grillage, s'épuise et se blesse sans obtenir le grain.
    On met ensuite un chien et en dehors du grillage, des croquettes. Le chien essaie de trouver une issue dans le grillage et n'en trouve pas. Il essaie de se glisser en dessous, mais le sol est en béton. Alors, il se retourne, va en sens inverse, sors de l'enclos par le côté non grillagé, contourne l'enclos et mange les croquettes.
    Ensuite on met un singe, et un fruit en hauteur, trop haut pour qu'il puisse l'attraper, même en grimpant sur le grillage. Le singe redescend du grillage, cherche un long bâton et tape sur le fruit. Une fois sur le sol, il n'a plus qu'à le manger.
    Quelques fois faire un détour permet d'obtenir ce que l'on veut en évitant de se blesser, même si ça demande un peu plus de temps et d'efforts.

    Non, pas vraiment. Je commence un peu à me dire que c'est peut-être une possibilité, mais ce n'est pas encore une vraie certitude. Mais peut-être qu'en travaillant sur cette croyance en hypnose, je parviendrai à m'en libérer.
    Ce que vous me dites me redonne espoir.
    Je pense que vous avez raison, c'est la bonne route. Je dois juste attendre qu'il rentre de vacances. :D
    En vous remerciant de l'aide que vous m'avez apportée, bonne journée.
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3480
    Localité:
    là bas,
    bonjour Singin
    je tiens a te félicité pour ta démarche et de ta franchise, franchise avec toi même.
    rare ont ceux ici qui arrive aussi vite a exprimer quelque chose qui semble si clair, pas même moi.
    (je ne suis pas terapeute)
    je vais donc exprimer ce que je ressens...

    après tant d'années de galères, et face a de tels changements,
    comment de pas avoir peur de l'efficacité de l'hypnose.
    comment ne pas avoir peur ?
    peut on respirer un moment après tant de chamboulement ?
    vous exprimer ici, semble pour vous éclairer la situation...
    certaines choses sont difficile a "digérer"
    digérer ne veux pas dire tout analyser
    il devrais être possible pour vous de trouver quelqun pour en parler hors thérapie et "digérer...
    pour y voir plus clair.
    vous, vous rendez compte que avec l'hypnose vous avez mis le doigt dessus votre problème, quelque chose ne fonctionne pas correctement dans votre inconscient.
    qui à fait ce qui a pus durant toutes ces années.
    vos consultations en hypnose vous on permis de voir que vous aviez visé juste.
    vous êtres dans le vrais, et maintenant vous le savez maintenant.
    vous ne devriez pas avoir peur, mais c'est facile a dire.

    moi ce que je ressens, c'est en en fait il y a sûrement pas de peurs ou, si peu;
    il faut parfois du temps pour intégrer et se refaçonner.

    vous semblez avoir avancé, c'est plus claire pour vous maintenant.
    vous pouvez donc continuer, et a nouveau consulter tout de suite , bientôt ou même plu tard.

    vous avez tout compris et vous êtes sur la bonne voie.

    mes félicitations, on peu en effet vous encourager oui bravo
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Singin,

    Votre avez arrêté il y a un mois, donc tout récemment, pour moi votre peur reflète une prise de conscience ce qui vous a angoissé et encore une fois c'est tout à fait normal car les mécanismes de défense (bouclier/protection) mis en place toute une vie sont bien ancrés, et quand ce schéma commence à se fissurer, les peurs s'infiltrent, mais ils faut les affronter, je vous encourage encore une fois à ne pas arrêter ce que vous avez fièrement commencé...

    Les histoires racontées par votre thérapeute sont des métaphores très intéressantes pour l'inconscient. Vous les a-t-il racontées en état hypnotique ? ce qui est évidemment le plus approprié.


     
  11. Métaphore

    Métaphore Invité

    Je reviens sur ce passage qui me semble important, vous dites avoir ressenti une peur quasi panique à la suite de l'histoire racontée par le thérapeute, pouvez vous m'expliquer ce qui s'est passé pour vous à ce moment là et pourquoi ?

    Vous dites que votre thérapeute l'a contrée, pouvez vous me dire ce que vous entendez par "contrer" ? car a priori il a peut être mal évalué le mal être que cela vous a provoqué et vous avez donc somatisé jusqu'à annuler la séance suivante.

    Ce que vous dites est très important dans une démarche thérapeutique de comprendre ce qui a été intégré à ce moment là pour vous.
     
  12. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Mon médecin généraliste m'aide beaucoup, mais alors qu'il me soigne depuis trente-cinq ans, je n'ai pu commencer à dire ce que j'ai vécu que depuis quelques mois, après avoir pratiqué l'auto-hypnose pendant trois ans avec un livre. C'est là qu'il m'a donné les coordonnées d'un hypnothérapeute.
    Je recommence à somatiser depuis que je me suis inscrite sur le forum. J'ai l'impression que mon inconscient est mon pire ennemi et ça me fait peur. Surtout qu'il a tous les pouvoirs. ça me terrorise quand j'écris ça. :(
    Oui, ce serait bien que ce soit facile à faire. :roll:
    :oops: :D



    Oui. Normalement les séances se déroulent en trois phases.
    . On fait le point sur tous les progrès, et uniquement les progrès, depuis la séance précédente.
    . On choisit un objectif pour la séance.
    . Il choisit une forme d'état hypnotique.
    C'est parfois un moment de vrai bonheur et lorsque la séance est plus difficile, il ne me sort de l'état hypnotique que lorsque je vais bien.
    Mais je ne parvenais plus à suivre le protocole depuis deux ou trois séances. :(
    J'ai appris le rêve éveillé lorsque j'ai fait une analyse, mais le problème c'est que mon analyste refusait de m'aider à les interpréter. Il me disait qu'il ne pouvait interpréter que selon ses propres idées et qu'elles n'étaient pas obligatoirement justes. Et toute seule, ce n'est pas évident. Sans compter que rien ne garantit de ne pas être dans la complaisance lorsqu'on les interprète ou en contraire dans la dureté envers soi-même.
    Je continue avec l'auto-hypnose. La plupart des séances avec mon hypnothérapeute ont été justement l'apprentissage de l'auto-hypnose.
    J'ai commencé à penser à ces questions, mais je ne parviens pas à comprendre ce que signifie interpréter les événements. Une petite explication m'aiderait. :D
     
  13. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    c'est bien ce que je pensais...
    la façon dont le thérapeute suis ce qu'il appelle la thérapie et qui pour moi est un abonnement a plusieurs séances... pour se remplir les fouilles!
    1 ou 2 séances maxi!
    pour les phobies sans exceptions!
    est ce le même schéma que métaphore utilise un mp en forme d'hameçon?
    mais bon sang bien sur!
    allez voir quelqu'un de sérieux... vous ne pourrez pas guérir sur ce forum!
     
  14. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Je me suis sentie piégée lorsqu'il m'a dit qu'après tout ce cheminement l'homme était heureux d'être guéri. J'ai eu l'impression que cet homme avait été piégé également. Ce n'est pas facile à expliquer. Il faudrait que je trouve une comparaison. C'est comme une impression de trahison. De gaffe, je vais me faire avoir.
    Il est fort possible que dans la maladie, il y ait également une volonté de placer les médecins devant leur impuissance. S'ils avaient été capables de guérir les malades, je n'aurais pas vécu tous ces problèmes. Je dois penser, d'une certaine manière, que ce que j'ai vécu est de leur faute. Si je guéris, je les affranchis de leur culpabilité. Et c'est plus facile d'en vouloir à un ensemble de professionnels qu'on ne connait pas, avec lesquels on n'a pas de lien affectifs.
    Il m'a demandé de ressentir la peur physiquement et m'a fait faire une vision panoramique très lente jusqu'à ce que je me sente de nouveau bien. J'avais déjà dépassé le temps de séance de près d'une demi-heure et le problème c'est que le client suivant attendait. :roll: Je ne pouvais pas demander davantage à mon thérapeute et au client suivant. :D
     
  15. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    vous perdez votre temps a analyser et rationaliser un problème dont vous ne saurez jamais la solution d'une façon consciente...puisqu'il s'agit du subconscient!

    je vais vous choquer.... ce que dit le client a propos du problème ne m'interresse pas ! car s'il savait ce qu'est le problème *..il aurai la solution!
    et n'aurai pas besoin de venir me consulter!
    ce qui m'interrese c'est que quand il s'en va il n'as plus de problème!
     
  16. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    C'est possible, comme il est possible également qu'il soit d'accord avec mon médecin et qu'ils s'envoient des clients.
    Mais je suis libre d'arrêter ou non et les thérapeutes ont quelques fois des clients qui sont dans le refus de guérir, dans la peur de guérir, ce qui n'est pas une bonne chose pour eux. Un client qui ne guérit pas, c'est plusieurs personnes qui pensent que le thérapeute ne vaux rien. Je pense que pour un thérapeute, il est préférable d'avoir dix patients qui guérissent en une ou deux séances qu'un seul patient qui ne guérit pas en vingt séances. Il est déjà très difficile d'être hypnothérapeute sans être pris pour un charlatan, alors, lorsqu'en plus les malades ne guérissent pas. :roll:
    Et après ? On nous lâche dans la nature ? Moi, ça me fait peur. Je ne sais pas gérer le quotidien sans les phobies.
    Je ne le cherche pas. Je cherche juste à ce qu'on m'aide à comprendre les raisons pour lesquelles j'ai si peur de guérir.
    Est-ce que vous avez rencontré des patients qui avaient peur de guérir et avez-vous considéré cette peur comme une simple phobie à traiter comme n'importe quelle autre ? Votre réponse pourrait m'aider.
     
  17. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    C'est exactement ce que dit mon thérapeute. :oops:
    Non. :D Ce qui me choque, c'est la méchanceté gratuite, la volonté de nuire. Dire ce que l'on pense ne peut choquer. C'est juste un point de vue, une route qui s'ouvre.
    Ce qui me fait peur, c'est de savoir comment l'inconscient va se comporter. Est-ce qu'il ne peut pas y avoir un remplacement des phobies ou des somatisations ? On peut avoir un problème sans trouver la solution. Si ma voiture est en panne, je vais voir le garagiste. Je sais où est le problème, mais je ne sais pas le solutionner. Parfois, il n'explique rien, et parfois, il explique pour que le problème ne se reproduise pas. Si je mets du gazoil au lieu de mettre de l'essence, par exemple. :D
    Qu'est-ce que vous faites lorsqu'il y a résistance de l'inconscient à la guérison des phobies ?
     
  18. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    vous n'êtes pas une voiture et je ne suis pas garagiste! :D

    pour moi il y a 2 façon de traiter les phobies....la vôtres (les vôtres !inclus!)

    1.quand il s'agit d'une phobie naissante et récente:
    un remplacement de la phobie par une sensation de bien être qui va d'abord rendre le subconscient confus et puis permettre de choisir entre se sentir bien et continuer de "cultiver" sa phobie....
    pour le sub c'est un choix souvent évident!
    et la technique employée est l'ancrage de 2 émotions opposées ou la bonne va vaincre!(en résumé!)

    2.quand le client a de multiples couches de phobie ... il faut alors faire une régression pour aller trouver la gâchette enterrée , souvent dans le passé, souvent un trauma, souvent léger d'un point de vue rationnel!
    mais que le subconscient a considéré comme un danger et pour lequel il a construit un système d'alarme , la phobie... pour empêcher le client de se mettre en "danger" un danger qui semble logiquement et rationnellement pas vraiment existant.... mais qui pour le subconscient est insurmontable!

    et pour que ces 2 thérapies soient efficaces elle doivent être traitées sous somnambulisme uniquement.... car c'est le seul niveau ou le contact est direct avec le subconscient et "pas pollué par le conscient"....

    pour ce qui est de la resistance... elle doit être "vaincue" par la confiance+ votre motivation a guérir.... et est adressée des que vous rentrez dans le cabinet....!!!! l'hypnothérapeute doit utiliser cette énergie positive.... votre démarche.... pour exacerber et valoriser le seul chemin qui vous interresse : la guérison!
    paul.
     
  19. Métaphore

    Métaphore Invité

    Singin,

    Toutes vos réponses soulèvent pas mal d'interrogations de ma part, notamment et entre autre celle-ci :

    :arrow: Il m'a demandé de ressentir la peur physiquement et m'a fait faire une vision panoramique très lente jusqu'à ce que je me sente de nouveau bien. J'avais déjà dépassé le temps de séance de près d'une demi-heure et le problème c'est que le client suivant attendait.

    Mais quelle technique a t-il utilisé pendant qu'il vous demandait de ressentir la peur physiquement ? car la peur ne va pas partir toute seule par miracle, de plus faire ce type de séance en sachant qu'il est en retard et que vous saviez qu'une personne attendait, je me demande dans quel état d'esprit vous deviez vous trouver.. :roll:

    Une autre question, vous dites :

    :arrow: Je recommence à somatiser depuis que je me suis inscrite sur le forum. J'ai l'impression que mon inconscient est mon pire ennemi et ça me fait peur. Surtout qu'il a tous les pouvoirs. ça me terrorise quand j'écris ça.

    Comment se manifestent vos somatisations ? et avez vous une idée du pourquoi cela se produit depuis que vous êtes sur le forum ? le fait d'être face à vos peurs ?

    Concernant l'exercice sur mes questions et votre demande, je vous envoie un mp.
     
  20. apo77

    apo77 Membre

    Inscrit:
    13 Juin 2009
    Messages:
    152
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360
    Faites la paix avec votre inconscient
     
  21. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    oui ce serai l'ideal!
    seulement heureusement le subconscient et le conscient sont séparé par ce qu'on appelle le facteur critique et qui nous permet de pouvoir communiquer avec un minimum de compréhension!
    et qui nous permet de ne pas être envahis par nos émotions... de façon incontrôlable!.... seulement il y a de possible dérèglements qui ont des origines diverses et qui vont faciliter la "maladie"
    l'autre facette de ce shema de l'esprit produit aussi un système d'alarme , qui parfois n'as pas de raison d'être et qui engendre les phobies!
    et- c'est la que l'hypnose est un outil fantastique pour remettre les choses en perspective!
     
  22. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Peut-être que la première chose à faire est de faire le tri entre les dangers réels et les dangers utopiques. :roll:
     
  23. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Mais tout s'est bloqué et je me suis une fois de plus heurtée à un désir inconscient - je dis bien inconscient - de ne pas guérir.

    Je recommence à somatiser depuis que je me suis inscrite sur le forum. J'ai l'impression que mon inconscient est mon pire ennemi et ça me fait peur. Surtout qu'il a tous les pouvoirs. ça me terrorise quand j'écris ça.



    Qui a tous les pouvoirs ?

    L'inconscient ? L'hypnothérapeute ? Vous mêmes en pensant cela ?



    Bonjour singin

    Le médecin de par ses études acquiert la capacité de trouver des solutions, de trouver des thérapies, de trouver une thérapie adaptée, de trouver la meilleure thérapie personnalisée à son patient

    Par hypnose, en hypnothérapie, on prend conscience de sa capacité à trouver des solutions, à trouver une solution , à trouver comment trouver la meilleure solution adaptée qui correspond le mieux au besoin: une solution-thérapie, via des solutions personnalisées, qui correspond le plus exactement à la solution adaptée la meilleure

    Alors pourquoi avoir peur d'un « transfert de pathologie » alors que cette thérapie a précisément la capacité de l'éviter, en permettant d'agir directement sur la genèse mentale du problème en permettant non pas de raisonner problème mais de résonner directement en stratégie solution ?

    Et elle permet ensuite de toujours raisonner positivement : plus besoin alors de réfléchir à faire le tri, tout se fait automatiquement, par hypnose, "dans un accord commun du conscient et de l'inconscient qui ne sont plus alors dans le conflit mais en mode de réussite conjointe"

    Hypnomed
     
  24. Métaphore

    Métaphore Invité

    Je suis d'accord avec vous Hypnomed.

    Votre dernière phrase représente la réussite de la démarche thérapeutique.
     
  25. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    vous voulez dire fictifs?
    oui mais c'est utopique! consciemment....
    car c'est bien votre subconscient qui a installé cette peur....avec un réseau qui vous emprisonne dans un fonctionnement que nous ne comprendrons jamais d'une façon consciente par un raisonnement!
    cette part des choses est a faire quand vous êtes en transe hypnotique profonde.... ou le conscient n'est plus la pour analyser et rationaliser:
    mis en vacances par l'hypnose!
    pour preuve est la pathologie que vous décrivez et qui semble être tout a fait en accord avec l'analyse des phobies comme je les décrits.... et comme mes clients les ont soignées!
    les phobies que j'appelle lourdes sont des couches successives qu'il faut déterrer dans le temps ( régression ) pour les effacer...

    ou en transe légère si vous avez la patience et l'argent qui nécessite de nombreuses séances! ( d'après ce qu'en disent mes collègues dans leur pratique; et que je ne peut garantir !) ou même avec d'autres techniques "ésotériques" comme je les qualifient.... le rêve éveillé tombant dans cette catégorie..... jusqu'à ce que l'on en fasse la preuve du contraire!
     
  26. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Bonjour Hypnomed,
    Voilà, je retiens cela. Les séances ont toutes donné de très bons résultats, donc, ce n'est peut-être qu'un blocage et mon hypnothérapeute doit savoir comment le débloquer. :D
    C'est ce que mon hypnothérapeute m'a expliqué avant de commencer les séances. L'inconscient sait trouver la meilleure solution et mon hypnothérapeute sait parler à mon inconscient. :D
    Alors, la solution c'est de continuer sur la route de l'hypnothérapie et de faire confiance à mon thérapeute. :D Et de me faire confiance. :D
    Bonne journée.
     
  27. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    En fait, ce que je veux dire, c'est que, selon moi, il y a deux sortes de phobies et de peurs.
    . La première. Une phobie correspond à un événement ponctuel. Par exemple, une jeune femme aura peur des chaussures rouges parce qu'une tante, lorsqu'elle était petite l'avait enfermée dans sa chambre, et qu'elle portait des chaussures rouges.
    . La deuxième. La phobie est une solution. Par exemple, une adolescente a une mère dépressive et suicidaire, bien qu'elle n'ait jamais fait de tentative de suicide. Il n'y a donc pas d'événement réel. Mais l'adolescente a peur que sa mère qui est seule toute la journée - elle est en maladie et son mari travaille - se suicide et qu'elle la trouve en rentrant de l'école. Elle va donc développer une phobie scolaire qui va permettre qu'elle soit déscolarisée. Résultat de la phobie. Le père peut continuer à travailler sans être stressé par sa femme et sera plus performant dans son travail. L'adolescente qui peut observer sa mère, aura de meilleurs résultats scolaires, et la mère qui ne sera plus seule sera moins dépressive. Mais l'adolescente va souffrir quand même de sa phobie parce qu'elle sera privée de ses amis et de l'environnement scolaire.
    Le danger réel, c'est que la mère se suicide si elle est seule.
    Le danger utopique, ou fictif, ou pas réel, :D c'est que les chaussures rouges soient dangereuses ou que les personnes qui portent des chaussures rouges soient dangereuses.
    C'est ce que je voulais dire.
     
  28. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    en bien!
    dans l'etat de vos croyances a propos de la phobie....
    il est certain qu'une lumière différente pourrai vous apporter
    un eclairage sur la guerison!
    en attendant vous semblez en confiance a cet hypnotherapeute!
    tous mes voeux de succés....
     
  29. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590

    Certains hypnothérapeutes trés engagés font de l'hypnose d'un mode exorciste, trés proche de la thérapie ordalique de jay Haley

    Je pense que cela peut aussi entrer dans le cadre de la thérapie symbolique décrite par Olivier Lockert ( cf "hypnose" ou "métaphores")

    A chacun de personnaliser sa propre thérapie ! et surtout de s' adapter en synchro aux besoins du type de consultant qu'on a en face ! pour que çà marche.

    H.
     
  30. Métaphore

    Métaphore Invité

    Tout à fait, comme la technique holotropique dont l'approche est celle un peu du chamanisme.

    Ce que j'apprécie dans l'hypnose c'est quand elle est éclectique, et qu'on ne la limite pas..., cela permet comme vous dites de s'adapter à l'individu en face de soi, et d'avoir une plus large vision de soi et de l'autre, c'est ce que j'appelle de la psychothérapie multiréférencielle.