BESOINS DE CONSEILS

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par JFD, 12 Novembre 2008.

  1. JFD

    JFD

    Inscrit:
    12 Novembre 2008
    Bonjour

    suite à une experience tres positive avec l'hypnose ERICKSONIENNE, j'ai décidé de me lancer dans cette profession mais pour cela pouvez vous m'aider et repondre a ces questions :

    Au sens de la loi, que faut il avoir comme diplome pour exercer dans un cabinet de therapeute en hypnose

    Comment procede t on : profession liberale , association, SARL ?

    Qui puis je contacter pour faire les bons choix dans la forme juridique a choisir

    je vous remercie par avance
     
  2. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Bonjour et bienvenu sur ce forum.
    Il n'existe aucune obligation d'avoir des diplômes qui ne sont d'ailleurs pas reconus.
    Juste une bonne connaissance de l'hypnose en général et un peu d'expérience avant d'ouvrir un cabinet ne nuit pas.
    Bon courage.
    Jurgen
     
  3. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    :D JFD,

    :D Heureuse de vous lire ! En effet, l’hypnose éricksonienne est le bijou des thérapies brèves ! Comme le dit Altmaier, une bonne formation et je rajouterai une bonne expérience qui vous confortera de la qualité de votre travail.

    Ici, en France, l’hypnose éricksonienne, bien que de plus en plus utilisée et reconnue ne délivre que des certificats (enfin, je ne connais pas le terme exact) dans le cadre du milieu médical. Dans quelques universités elle est même enseignée. .
    Toutefois, il y a des diplômes de praticien et maître praticien qui sont délivrés par quelques bonnes écoles. :idea: Et à ce propos, où avez-vous été formé ?

    Quant à l’installation, en ce qui me concerne, j’ai commencé par l’Association.

    Et, ici, sur ce site, il y a d’excellentes informations qui répondront à vos questions. :idea:

    Bonne continuation :arrow:

    :D Nathalie
     
  4. JFD

    JFD

    Inscrit:
    12 Novembre 2008
    merci pour vos temoiniages

    je suis en formation a l'IFHE pour passer technicien puis praticien. je sais j'en demande peut etre beaucoup mais le choix de l'association cela marche comment avez vous de liens precis pour m'informer comment commencer a pratiquer : depot des statuts , conseils ...
    merci par avance
    JF
     
  5. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Vous êtes à peine en formation et vous pensez déjà à vous installer. N'est ce pas un peu rapide???
     
  6. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    :D JRD,

    Je vous félicite pour votre allant et votre passion, dans cette belle voie, que vous entreprenez.
    Altamaier a vraiment raison, prenez le temps de terminer votre formation et ensuite prenez un certain temps afin de vous expérimenter encore. De plus les responsables de votre école, sérieuse, en effet, devraient vous donner des informations très pertinentes dans vos investigations. La qualité de votre travail dépend aussi de la quantité de vos expériences dans le domaine, enfin, c'est mon avis eeeeeeeeeeeet si vous voulez en faire votre profession, une profession sérieuse, géniale et passionnante en même temps, votre sagesse vous le rendra bien. Ah ! Je pense là à notre Milton Erickson qui travaillait jour et nuit, sans relâche, un exemple illustre et brillant, n'est-ce pas ?
    Après, à vous de choisir la manière qui vous semble la plus juste... :idea:
    Bonne continuation, JRD :arrow:

    Nathalie
     
  7. Blacksun

    Blacksun

    Inscrit:
    15 Mars 2008
    en France l'exercice de l’hypnothérapie sans ordre ni contrôle médical est un délit d’exercice illégal de la médecine (CA Paris 7 juin 1937)

    D'un point de vue juridique, de vulgaires bout de papier.
     
  8. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
     
  9. Blacksun

    Blacksun

    Inscrit:
    15 Mars 2008
    Chacun son rôle. Le rôle des impôts c'est d'imposer des taxes pas de faire respecter la loi. Pour la loi c'est la justice et la justice est claire Hypnothérapie=Médecin
     
  10. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    Oui, vous avez raison il est interdit aux yeux de la loi :x de parler d'hypnothérapie. Alors certains choisissent d'autres vocables plus stratégiques afin de mieux passer. :wink:

    Et en plus des bouts de papiers qui renseignent seulement sur le type de formation que l'on a reçu. :shock:

    Mais je puis vous l'assurer : ce sont les résultats et le bouche à oreille qui compte. :idea:

    Petit clin d'œil, :wink: je reçois aussi des médecins 8) , des policiers 8) , des juristes 8) ...

    :lol: Nathalie
     
  11. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Bonjour,
    Vous avez tout à fait raison dans vos propos, mais je les trouve un peu catégorique, sans beaucoup de compassion.
    Qui êtes vous pour étaler ainsi votre connaissance??????
    Que vous disiez cela à quelqu'un qui veut ouvrir son cabinet, alors qu'il n'a même pas terminer sa "Formation", je le comprend, je suis d'ailleurs moi même en colère contre la prolifération de ces gens qui s'installe sans aucune expérience, Mais faire ce reproche à des pratitiens qui, depuis plusieurs années, oeuvrent au bien être des décus de la médecine officielle, vous revenez au moyen age!
    Bien cordialement.


    Jurgen Altmaier
    Hypnothérapeute patenté depuis plus de 20 ans
     
  12. JFD

    JFD

    Inscrit:
    12 Novembre 2008
    exusez moi , mais je suis un peu perdu !!

    parlons de mon cas. J'ai décidé de faire la formation de l'IFHE

    TEchnicien, praticien, master : 2 mois de formations.

    Ma question est simple : apres cela ai je le droit d'ouvir un cabinet ?

    merci pour vos réponses
     
  13. JFD

    JFD

    Inscrit:
    12 Novembre 2008
    pour répondre avec a Altmaier, je suis assez d'accord avant de se lancer dans l'ouverture d'un cabinet il faut accumuler de l'experiences et une reconnaissance, c'est pour cela que je ne compte pas me lancer dans un avenir proche. Cela etant ma demarche est tres logique !! je souffre depuis 10 ANS d'absence de sommeil : 2h30 par jour la medecine n'a jamais trouvé la cause, cela a eu des consequences desatreuse sur ma vie perso. et en mai 2008 j'ai croise la chemin d'un therapeute en hypnose : resultats je dors 6 heures par nuit !!! Etant specialisé en diagnostics biologique et radiologie (master , DEA) il etait pas dans mon caractère de creuser la question (la c'est le conscient qui marche !) mon bonheur est immense aujourd'hui , je veux donc en faire profiter les autres mais dans quelques temps apres avoir une bonne maitrise. Cela etant dit ma question reste la même : apres une formatio IFHE : praticien maitre ; peux ton ouvrir un cabinet ? legal ou non ?
     
  14. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Juridiquement, Non, pas plus que tous les guérisseurs, magnétiseurs et autres rebouteux qui ont pignon sur rue.
    Dans la pratique, tant que personne ne porte plainte contre vous, vous ne risquez rien. C'est pour cette raison que je vous conseille d'acquerir un peu de pratique avant de vouloir vous installer comme professionnel.
    Bonne continuation. et bon courage.
    Jurgen :roll: :lol: :arrow:
     
  15. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Désolé, nos posts se sont croisés.
     
  16. Blacksun

    Blacksun

    Inscrit:
    15 Mars 2008
    Bonjour Altmaier, des reproches? Je n'ai fais que répondre à la question de JFD en citant le texte de loi. Évidement, j'aurais pu faire une réponse plus complaisante où plus personnelle, mais quel intérêt? Law is Law


    Pensez-vous pouvoir procéder à un acte de chirurgie esthétique sans être chirurgien plasticien, simplement en utilisant un autre vocable comme par exemple "praticien en esthétique"? Évidement, non.

    L'acte, l'exercice de l'hypnothérapie sans ordre ni contrôle médical est punissable vis à vis de la loi et ce peu importe le vocable utilisé.
    Pas devant un tribunal.


    Maintenant dans les faits, qui est capable d'identifier un acte d'hypnothérapie?

    Où commence et où fini l'hypnothérapie?

    Est ce que cette loi est juste? c'est un tout autre débat.
     
  17. apula

    apula

    Inscrit:
    4 Juin 2008
    la question n'est pas que sur l'hypnose, mais bien sur toutes les psychothérapies semble t'il :eek: . D'ou la complexité du débat.

    Christophe
     
  18. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonsoir,

    Non, certainement pas.

    Convenons que la loi (en l'état) fournit actuellement peu de catégories où classer les pratiques : l'exercice thérapeutique officiellement reconnu et accepté est régi par le Code de santé publique, en gros pour avoir le droit de soigner il faut être médecin (le même CSP précise les diplômes qui autorisent la pratique, etc.) ou que l'acte soit prescrit par un médecin.
    Hors de ces définitions on se retrouve de fait dans le cadre de l'exercice illégal de la médecine (ce qui n'est pas agréable à entendre ; ni acceptable pour beaucoup, ici plus qu'ailleurs parfois).

    En revanche, et c'est là que j'introduis une différence par rapport au texte de Blacksun, le simple fait d'exercer illégalement (je dirai plutôt : hors du cadre légal régi par le CSP) une activité soignante ne suffit pas pour que des poursuites soient engagées.

    Il faut alors qu'une plainte soit déposée par la victime ; or on constate que les plaintes sont finalement rares.
    (en effet en l'absence de préjudice, on est dans une situation non autorisée mais non sanctionnée)

    Remarquez, ne sautez pas de joie, on ne peut pas en tirer argument pour dire : "peu de plaintes donc peu de problèmes" : il existe de très nombreuses situations où des personnes soignées par la médecine reconnue n'ont jamais porté plainte alors qu'elles n'étaient pas satisfaites, en pratique les actions en justice sont assez souvent motivées par des demandes de sanction disciplinaire ou des demandes de réparation financière !

    Or pour les hypnos comme il n'y a pas de Conseil de l'ordre (n'est-ce pas Paul-René) pas de sanction disciplinaire (suspension ou radiation de quoi ? ils n'avaient pas le droit, déjà avant...) ; et comme ils ne sont pas riches pas de demandes de dommages et intérêts ! :lol:

    Je ne pousse pas le vice à dire que de toute manière, on aura du mal à demander réparation lorsque l'on a demandé des soins à qqn dont on savait qu'il n'est pas autorisé...

    Je soulignerai plutôt pour Blacksun que ce que le Code de santé publique ne reconnaît pas, est cependant bien repéré par le Code des impôts...
    N'est-ce pas les thérapeutes ? :?

    Alors, si Blacksun veut traduire "imposable" par "punissable" ... :wink:
     
  19. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Très Bien, Castorix, c'est à peu près ce que je disais, mais vous le développez bien mieux que moi.
    Cordialement. :lol:
    Jurgen
     
Chargement...