comment différencier ce qui est vrai de ce qui est imaginé ?

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par surderien, 12 Juin 2010.

  1. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    .
    Comment faites vous pour faire la différence entre ce qui est imaginé et ce qui est vrai ?

    ce que vous imaginez et ce qui est vrai ?

    ce qui est totalement imaginaire et ce qui est réellement réel ?


    :roll:
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Est ce que ce sont des questions à se poser, enfin en ces termes là ?

    Est ce que tout ce qu'on imagine, n'a pas un degré de réalité, simplement dans notre tête, parce que ça a été pensé ?

    Et ce qu'on appelle "réel" ne contient il pas toujours un degré d'imaginaire ?
     
  3. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    c'est cela oui

    comment je perçois le réel du moment, comment ça ce formate, humm
    comment je met un sens, je doit chercher un sens ?
    quel souvenir je doit en avoir, tout jeter
    et ensuite le souvenir et son ressentit seras t'il réel, métha-foir hic, neutre
    comment on se programme à percevoir
    percevoir un des mots les plus foireux de notre langue
    percevoir, c'est essentiellement voir ?

    comment tu vois ça ?
    dans quel état émotionnel j'ai perçu
    j'imagine,
    mais j'ai de la peine a visualiser
    j'image le réel disons...

    a partir de là il y a voie thérapeutique ou possibilité de changement, faut voir...

    une chose dans ce cas là, ce serais tellement puissant, efficace, sans s'en a pair revevoir

    je perd soit, ? ou quoi

    dans quel état de vigilance poétique et hypotonique je suis quand je lis un texte d'un mec pas très sur ?


    et quand j'ecris cela je ne fait pas de la résistance analytique ?
    je ne pratique pas l'autoanalgesie ?

    quand j'imagine des choses qui n'existent pas, je rêve a quoi ?

    Katia ca été ces vacances ?
     
  4. ayayaya

    ayayaya

    Inscrit:
    5 Avril 2010
    Quand j'imagine des choses qui n'existent pas, je rêve qu'elles existent...

    Et j'ai cette liberté infinie de toujours continuer à rêver... et à créer...
     
  5. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je ne me vois pas comme étant capable de me souvenir de la réalité pure, propre, nette, ni les autres êtres humains d'ailleurs. Les souvenirs sont toujours remodelés, repris, changés, modifiés et dès le départ ils ne sont déjà pas bien performants, et le temps passe, les blancs se comblent avec des possibilités qui ne sont pas la réalité.

    Pour moi la réalité c'est quelque chose dans lequel on vit, et ce que l'on perçoit et dont on se souvient est une réalité, la nôtre, teintée de notre imaginaire.

    Je pense pas mal aux études faites sur la mémoire, les faux témoignages etc.

    En règle générale la limite ne me semble plus être quelque chose de net. En rentrant en contact avec des personnes qui ont une manière de voir la vie et les gens tellement différente de la mienne, en voyant mes positions évoluer, changer, en voyant des intégristes défendre leur monde, je ne peux que constater (du moins je le crois) que toute réalité qui passe par nous est déformée par ce que nous sommes.
    Que l'on pense prisme, passoire ou filtre.
     
  6. Arobaz

    Arobaz

    Inscrit:
    25 Novembre 2010
    Un peu d'humour :

    La réalité est une illusion créée par le manque d'alcool !
     
  7. HYPNOMED

    HYPNOMED

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Devient vrai quelque chose de non connu qu'on imagine et qui "marche" dans la vraie vie ?

    Un nouveau concept qu'on imagine en consultant, et qui s'avère efficace ?

    Le principe de base de la thérapie hypnotique ?
    .
     
  8. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Qui marche... Ou qu'on imagine que ca marche ? ;-)

    La saignée, par exemple....
     
  9. HYPNOMED

    HYPNOMED

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Comme la saignée psychologique qui mettrait à la poubelle toutes les mauvaises idées toxiques ?
     
  10. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Oui c'est exactement à ça que je pensais. On a eu "Histoire de la Psychiatrie" hier et ... Les gens sont farfelus.

    Y'a aussi le fais d'ettriper un porc pour mettre son foi sur la tête en buvant son sang et son coeur sur les parties pour soigner je-ne-sais-quoi.... Par exemple.
     
  11. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    On peut distinguer la réalité de ce que l'on imagine par le nombre de sens impliqués ainsi que la convergence des informations obtenus par ces derniers.
    Dans le rêve nocturne, je peux voir, entendre et sentir des choses qui n'existent pas mais, bien souvent, le sens du toucher est complètement absent. Ensuite, ces différents niveaux de représentations sont divergents (au lieu d'être convergent) ce qui donne au rêve sa teinte illogique et imprécise : ce que je vois n'est pas confirmé par ce que j'entend et ce que je sens.

    La réalité, c'est le domaine des faits objectifs... même s'il n'est pas toujours facile de déterminer ce que sont exactement ces faits, parce que, évidemment, la réalité est toujours filtrée ou biaisée par nos interprétations...
     
  12. undy

    undy

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Pourquoi faire la différence entre ce qui est imaginé et ce qui est vrai ?
     
  13. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Parce que sinon on finit en HP ?

    :shock:
     
  14. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Encore que, d'après l'idée de Undy, il suffirait de s'imaginer ne pas être en HP
     
  15. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
     
  16. Dan'j

    Dan'j

    Inscrit:
    8 Mai 2012
    "Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry, mais pourquoi faudrait-il en conclure que ce n'est pas réel ?" Professeur Albus Dumblerdore
    Très interessante cette replique non ?
     
  17. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    On eusse eût tendance à penser que Poudlard fût un centre d' Hypnose Permanente...

    En fait c'était un établissement fictivement spécialisé pour enfants de schizophrènes, des enfants qui se prennent effectivement pour de vrais petits sorciers...

    :lol:
     
  18. undy

    undy

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    La société, la religion, la famille, l'économie, la politique, la nationalité, l'égo...et j'en passe, bref l'un des éléments qui différencie l'homme de l'animal, c'est d'être derrière tous ces éléments imaginés, et de n'avoir finalement que peu de lien direct avec le réel (même Tarzan portait un slip, gardant donc quelques barrières).
    Essayer de différencier le réel de l'imaginaire, n'est pas nécessairement une bonne chose pour un être humain.
    Il y a bien un tri à faire, mais pas de cet ordre.
    Mais bon c'est juste mon avis, et ces mots ne le reflètent pas forcément correctement.
     
  19. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je ne suis pas d'accord. Les animaux rêvent aussi, et ils peuvent avoir des comportements déviants, ils ont aussi des notions de groupe (qu'ils ne nomment pas société ou nation mais beaucoup savent qu'il existe plusieurs groupes: la famille, la meute, l'espèce...). Eux aussi ont des filtres vis à vis de la réalité que ce soit d'un point de vue sensoriel pur (et montré scientifiquement) par exemple les radars des chauves-souris, l'électromagnetisme des requins, le daltonisme de certaines espèces ou d'un point de vue éducation (qu'elle vienne d'un humain, d'un autre animal ou qu'il s'agisse d'un apprentissage plus ou moins seul de l'environnement).

    Je suis à la fois d'accord et pas d'accord avec cette phrase. Dans le sens où toute réalitée perçue est retraitée, oui, on peut considérer qu'il est illusoire de penser atteindre une vérité absolue, pure, parfaite représentation de la réalité objective, extérieure à nous, nous ne pouvons la percevoir qu'à travers nos sens imparfaits.
    Par contre si tu sautes du haut d'un building parce que tu penses qu'il ne faut différencier le réel de l'imaginaire, je pense pouvoir prédire que tu vas rapidement avoir un soucis et que le bitume viendra appuyer mon point de vue, somme tout très terre à terre.
    Comme quelqu'un l'a déjà signalé, ne pas pouvoir faire la distinction c'est de la psychose et c'est une pathologie.

    Je n'ai pas compris, désolée.
     
  20. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Bonjour Prudence, voilà un bout de temps que je ne t'avais plus vu !
    Je suis entièrement d'accord avec ça et c'est précisément ce qui fait qu'il est important de distinguer la réalité de l'imaginaire.

    Maintenant, s'il faut absolument chercher à distinguer la réalité de l'imaginaire, j'irais jusqu'à citer Lacan (si si...)... En substance il disait : "Le réel c'est l'impossible"
    Si vraiment vous avez du mal à distinguer la réalité de l'imaginaire, il suffit simplement de considérer que tout ce que vous ne pouvez pas réaliser, tout ce qui vous est impossible, est une forme de réalité. C'est, très clairement, ce qui distingue la réalité de l'imagination.
     
  21. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    He oui! Coucou Ivan! (Tu n'as pas honte de citer Lacan? rhooo)

    En fait cette question vient de me faire bondir une réponse à l'esprit (certaines pensées arrivent lentement et d'autre jaillissent): "tout n'est pas tout blanc ou tout noir", j'ai pensé à une grosse démarcation floue, bien grise.

    Il est important dans les grandes lignes de différencier la réalité de l'imaginaire, encore que parfois, même dans les grandes ligne on ait des petits cafouillages non pathologiques (ex: certains rêves sont extrêmement réalistes et parfois on peut avoir un doute sur le fait que l’événement ce soit vraiment déroulé ou non).

    Quand on se souvient le cerveaux reconstruit, quand on voit le cerveaux interprète (franchement ça vaut vraiment le coup d'étudier l'anatomie de l’œil rien que pour ça c'est vraiment pas joli-joli comme travail et on ne s'en rend pas compte à cause du grand grugeur qu'est le cerveau).

    Concernant ta phrase "il suffit simplement de considérer que tout ce que vous ne pouvez pas réaliser, tout ce qui vous est impossible, est une forme de réalité" heu... pour moi c'est un peu le serpent qui se mord la queue: comment savoir qu'une chose est impossible si on ne sait pas qu'elle ne fait pas partie de la réalité? (je viens de penser à Matrix --'). Du coup, pour moi ça ne parait pas si clair vu que j'ai l'impression que la définition se définit elle même. non? (je crois que je viens de réussir accidentellement à m'auto-confusionner).
     
  22. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    La réalité c'est quoi ?

    Vous sortez dans la rue et vous voyez des voitures stationnées par exemple. Vous voyez ces objets avec des roues, vous savez que ça s'appelle voiture et la plupart d'entre nous savent ce que c'est, à quoi ça sert.

    C'est une réalité. Elles sont physiquement dans la rue.

    La réalité c'est ce qui fait consensus.

    Un autochtone n'ayant jamais vu d'auto pourra croire que c'est un monstre et hurler, s'enfuir ou même pas les voir du tout car inconcevable pour lui. Nous on le prendra pour un fou. Sa réalité sera différente.

    L'homme par exemple ne sait pas voler comme un oiseau en déployant ses bras, c'est une réalité. L'homme ne savait pas nager pendant des milliers d'années, des milliers se sont noyés et un jour, cette impossibilité est devenue possible.
    Pour voler, bon ça risque de suivre le même schéma peut être ?

    La réalité ça sert à poser un minimum de repères pour ne pas avoir le tournis, pas devenir fou, un consensus qui permet de vivre plus facilement en groupe, de ne pas répéter les mêmes erreurs etc...
     
  23. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
  24. vanz68

    vanz68

    Inscrit:
    23 Mars 2013
    Pour se cultivationnero_O
    (Extraits du Dictionnaire Encyclopédique du Bouddhisme, de Philippe Cornu)
    Ça concerne une école du bouddhisme appelée Cittamatra (ou école de l'esprit seul)
    "Les phénomènes sont de la nature de l'esprit et ne sont que de simples apparences pour l'esprit. Elle n'accepte donc pas l'existence réelles des phénomènes mais affirme que seule la conscience existe en vérité ultime. C'est en elle seule, sous l'emprise de l'ignorance, que nait l'illusion d'un sujet préhenseur et d'objets appréhendables. Ainsi le caractère illusoire des objets extérieurs est illustré à l'aide des 8 métaphores de l'illusion: une illusion crée par magie, une illusion d'optique, un mirage, un rêve, au reflet de la lune dans l'eau, un écho, une cité aérienne, un fantôme"
    Pas sûr que ça fasse avancer la discussion mais je trouvais intéressant de donner le point de vue de penseurs "professionnels" anciens et lointains concernant la nature de la réalité...et de l’imaginaire.:)
     
  25. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    "Ce qui fait souffrir les homme ce n'est pas les choses mais l'image qu'ils se font de ses choses" Epictète, "penseur pro".
    J'ai prêté un livre sur le Zen a une cliente que ça intéressait. On retrouve beaucoup de concepts de TCC dans le Zen, le Bouddhisme et chez les stoïciens (Grèce antique) on doit être vers les Vème à IIème siècle avt J.-C. pour leurs débuts. Faire du neuf avec du vieux. Il y a quand même des différences, notamment dans la recherche de plaisir.
    Ne pas chercher à ramener du vrai mais du confortable.
    L'illusion d'optique vient de me faire penser à Descartes avec le bâton brisé, je peux aussi l'utiliser en TCC ^^.
    Du neuf avec du vieux...
     
  26. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Le rêve peut devenir réalité et la réalité cauchemard
    En bretagne ces temps ci on ne se baigne plus : on se noie.
     
    Dernière édition: 10 Février 2014
  27. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Merci d'avoir réveillé mes liens avec transe hypnose avec cette conversation sympathique ! Depuis l'époque ou nous en avions parlé, j'ai envie d'apporter quelques précisions. Notamment que, de toute manière, nous ignorons tout de la réalité objective. Parfois je m'imagine un espèce de monde informe et insipide, sans couleur, sans température et plutôt noir que blanc. Parce que, probablement, qu'en pensant cela, je me rapproche un peu de ce qu'est vraiment le monde. Tout ce que nous savons du monde, est traduit par nos sens : c'est chaud/kinesthésique, coloré/visuel, et harmonieux/auditif. De fait, nous vivons juste sur un plan de réalité (une certaine longueur d'onde sonore ou visuelle etc.) dans lequel nous avons réussi a survivre avec la taille que nous avons, les capteurs sensoriels que nous avons (si nous avions la taille d'un cellule nerveuse, notre représentation de la réalité serait très différente de ce que ce que nous imaginons lorsque nous en parlons). En d'autres termes nous vivons dans un plan de réalité que nous sommes capable de traduire pour en faire une réalité cérébrale... la seule qui semble réelle à nos yeux. Mais, évidemment, il est difficile de la définir... subjectivement... ou même objectivement. Même lorsque nous tentons de traverser un mur sans y parvenir, la science nous rappelle : il y a plus de vide dans ce mur que de plein ! Ce qui nous empêche de le traverser c'est juste un problème de force électromagnétique.
    Ceci étant dit, différencier ce qui est vrai de ce qui est imaginé pose donc le problème de connaitre une réalité socialement partagée... alors qu'elle s'appuie sur une réalité socialement inconnue. En fait, cette réalité socialement partagée est nécessairement une réalité fondamentalement psychologique, une vue de l'esprit, une interprétation de ce qui est vrai... (un peu comme le disaient les bouddhistes) puisque nous ne connaissons que le monde qui nous est utile, celui qui nous permet de survivre.
    La grande idée de l'hypnose est l'utilisation du cerveau droit (ou l'inconscient). Quand je pense à lui, actuellement, je l'imagine comme un vieux logiciel qui permet de communiquer avec les parties profondes de l'ordinateur/du cerveau. Bref, un canal de communication, qui autrement n'est pas vraiment ouvert...
    Peut-être bien que, par ce biais, nous changeons vraiment la réalité.
    ...Même s'il ne faut pas la confondre avec l'imaginaire.... car, il sont nombreux, ceux qui croient provoquer du changement dans la réalité alors que c'est juste l'imaginaire.
    ;-)
     
  28. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Ivan...
    certes on vas encore m'accuser de mismatcher,

    De part ce post, vous illustrez parfaitement, l'induction de croyances non observables .
    je ne peut franchir de mur pour des causes électromagnétiques (gloup)
    pour ensuite nous faire le coup du cerveau gauche... (hollandiste?)
    reste a mixer avec ce qui serais du BOU-disme.
    votre perception de la réalité est des plus hallucinantes !
    Mais nous savons bien ici que c'est pas la votre, c'est celle que vous voulez induire ...

    Cela m'interroge avec quel but, et intention pour le lecteur ?
    Dysneyland ?

    égarer, confusionner, faire régresser pour mieux régner ?
    grâce à ces formation pour cadres en hypnose en entreprise ?

    non c'est bien moi qui à l'esprit mal tourné, et c'est bien moi qui hallucine de plus en plus on me parle comme si j'ai 4 ans
    partout.
    impossible de dire non sans passer une demi heure a justifier pourquoi
    ou alors a se faire hypnotiser pour vous forcer a dire oui !
    pénible.
    réalité socialement partagée, le début de l'hypnose en fait !
    la volonté dêtre comme les autres, être leur miroir
    entrer en transe-fer.
    et hop c'est plus nous, et la dilution, la programmation du cerveau peut pleinement se faire.
    je vous le concède ce post des des plus limbes-bic que préfond-tall ( faut vraiment avoir rien de mieux a faire ! )

    Qui du coup est nettement moins sympa !
     
  29. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Contente de ton retour Ivan. Tu découvres la V2 que Dov nous a mis en place?
     
  30. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    J'expérimente enfin la V2, oui ! Content de te voir aussi Prudence (enfin, voir tes paroles)
    Je vois que tu es devenue modératrice ! Félicitation pour cette promotion !
    Jeangeneve : le plaisir est partagé, cela va sans dire... Et la négation d'un croyance induite ? Est-ce plus facile à observer ? En un sens oui... puisque ça accroche immédiatement l'attention. Mais d'un autre coté, évidemment que non : puisque, derrière la négation, il n'y a rien.. que le vide et le néant.
     
Chargement...