Compassion, oui... mais pas trop.

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par hibou13, 4 Juin 2014.

  1. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    On lis souvent la nécessaire compassion envers son client comme une qualité indispensable à l'exercice de la thérapie.

    Certes, il est nécessaire d'être animé d'un intérêt pour son prochain, d'être ouvert aux autres, à leur langage, leur vie, leur soucis. Sans jugement, avec écoute et gentillesse.
    Cependant, il me semble qu'il ne faut pas tomber dans l’excès de compassion. J'ai lus parfois des témoignages à la limite du ressenti, du partage de la douleur avec le client.
    Je pense qu'il conviens d'avoir une retenue, de justement conserver un certain recul nécessaire à la compréhension sans ce laisser entraîner par trop d'émotions.
    Le client doit s'exprimer, parler de sa douleur, cela n'implique pas une attitude d'approbation systématique ou un discours de consolation. Il y à les amis, la famille pour cela, ce n'est pas le rôle principal du thérapeute. Une juste bienveillance doit suffire.
    Quel sera la qualité d'une écoute influencé par un trop plein d'émotion ?
    Quel sera la pertinence d'un recadrage influencé par l'envie de consoler ?
    En ce domaine, comme en d'autre, un juste équilibre doit être trouvé.

    Vos réflexions ?
     
  2. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Tout comme les hommes politiques brillants, les thérapeutes brillants sauront jouer de leur émotivité pour apporter le meilleur à leur patient, consoler parfois, compatir d'autres fois, provoquer à d'autres moments.. etc... en fonction de la personne. Quand un patient est motivé par sa guérison rencontre un médecin ou thérapeute motivé par son métier avec son savoir faire et être, tout se passe généralement au mieux.
     
  3. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Question très intéressante (tout à fait le genre qu'on partage pendant les HypnoIntervision ^^). Pour moi il ne faut pas se laisser embarquer dans l'émotion mais... comprendre, écouter, essayer de se représenter le vécu de l'autre (sans le vivre), à la fois être suffisamment proche mais pas trop, et savoir jouer sur les distances. C'est aussi variables en fonction des écoles et toutes ne sont pas du même avis sur cette distance. Pour moi il y a tout ce qui est les problèmes que j'appelle "d'écho": un écho c'est quand on sur-réagit face à une situation parce que ça fait écho à d'autres fois, à du passé, à son histoire personnelle etc. En tant que thérapeute c'était très important pour moi de nettoyer mes "échos", de faire attention à ne pas en recréer des nouveaux et surtout de ne pas en faire en tant qu'accompagnante: si on est dans son histoire ou dans son passé on n'est pas avec l'autre et au présent. Je me pose aussi la question... du "rocher", parfois il me semble que le thérapeute peut être comme un rocher sur lequel le client peut avoir besoin de s'appuyer un instant (attention à ne pas accepter la moule = dépendance) ou de le voir comme quelque chose de fixe, de sûr; si le thérapeute part en live, je pense que ça peut être perturbateur pour le client qui compte sur ce professionnel. Mais en même temps parler à un mur froid ça n'aide pas des masses non plus. Comme souvent pour moi c'est une question d'équilibre, de juste milieu et d'adaptation aux personnes et aux moments.
    Par contre par rapport à Katia je ne parlerai pas d'émotivité mais de sensibilité. Pour moi un thérapeute émotif en séance c'est un problème, alors que sensible c'est un atout. Être sensible a ce que nous dit l'autre (verbal, para-verbal, non-verbal) mais sans se faire impacter.
    Après ça chacun fait comme il peut et veut, mais perso c'est comme ça que je vois les choses.
     
    Victoire aime ça.
  4. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    Savoir prendre le recul suffisant tout en étant attentif à l'autre.
    Un peu comme les rails chacun sur son fil: je t'accompagne et je te donne le soutien quand tu en as besoin (traverses)
     
    Prudence aime ça.
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Repérer lorsqu'on va passer en mode compassionnel
    le choix d'y entrer ou non
    trouver la meilleure attitude pour aider l'autre sans se plomber soi-même
    capital en thérapie
     
  6. Victoire

    Victoire Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2014
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1030
    D'où l'intérêt d'avoir fait un travail sur soi.... et de continuer à le faire
     
  7. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Si tu ne sais pas nager, ne te jette pas à l'eau pour secourir celui qui en entrain de se noyer
    Si tu sais nager, jette toi à l'eau sans prendre le risque de couler à deux
    Appelle du secours s'il y a besoin
     
    Prudence aime ça.
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    trouver la meilleure attitude pour aider l'autre sans se plomber soi-même :
    Méthode livegard : bouée ou gilet encordé à emporter avec soi.

    :cool:
     
  9. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Je m'interroge sur cette phrase Hibou : Une juste bienveillance doit suffire

    Quel est pour toi la valeur de la juste bienveillance ?
    Qui peut dire au fond ce qui est juste ou pas ?

    Je suis quelqu'un de très empathique et je ferme bien souvent ma bouche a ce que je peux voir et qui pourtant m'est dicté

    Je ne peux pas vraiment dire que c'est juste les paroles de la personne qui me font réagir , c'est aussi ce que j'entends

    En fait je pense que celà double la sensation du ressentit et mène direct à une émotion qui peut être accompagné par des réactions physiques, frissons, froid, chair de poule, bouffée de chaleur, étouffement, toux etc

    Celà est varié selon l'énergie de la personne...elle me parle de différentes façons à la fois

    J'ai ses paroles, ses gestes, comme vous et j'ai aussi ce que j'entends et la réaction de mon corps

    Ma protection ? Moi m'aime par ma foi.

    Si j'ai ça c'est pas pour rien et si les gens viennent c'est qu'ils sont guidés à moi, en bref, pas de hasard , cette COmPASSION m'habite naturellement puisqu' INnée
     
  10. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    Quel est pour toi la valeur de la juste bienveillance ?

    trouver la meilleure attitude pour aider l'autre sans se plomber soi-même :
    J'ai pas mieux que surderien pour te répondre
    Remplacer le mot juste par l'idée d'équilibre peut être.
    Le thérapeute n'est ni le meilleur ami, ni le curé, ni là pour pleurer avec le client, ni là pour valider...
    Mais il n'est ni hautain, ni indifférent, ni donneur de leçon, ni dans le jugement ...non plus
     
  11. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Oui, l'équilibre peut être...

    Le médium magnétiseur non plus , par contre , il valide certaines paroles, pensées, actes autant de la personne que de la sienne et il conseille .
     
  12. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    +1 aussi.
    Être à l'écoute de l'autre, l'accueillir mais sans se laisser impacter, sans souffrir de sa souffrance.

    Je suis entrain de lire "le brun-out dans la relation d'aide" et y est abordé les raisons pour lesquelles on peut choisir un métier d'aide. Si le soignant cherche (même inconsciemment) à se soigner lui-même il y a un gros risque d'aller tout droit à la catastrophe parce qu'il va tout prendre de plein pot, attendre de son client, être atteint moralement si la personne qu'il accompagne ne va pas assez vite ou assez bien pour lui et du coup il n'est plus soignant, plus aidant.
    Un personnel navigant m'a gentiment permis de garder les consignes de sécurité de l'avion et je le montre parfois, souvent, à des mères de famille qui se sacrifient pour leurs enfants et se retrouvent débordées, épuisée, complétement énervées, elles se mettent à ne plus pouvoir savoir ce qui est grave de ce qui ne l'est pas, tout devient grave, catastrophique parce qu'elles sont épuisées. Et elles sont épuisées parce qu'elles donnent tout pour l'autre et ne se protègent pas, elles se fragilisent, se sacrifient, s'abandonnent à l'autre et se perdent au final elles-même. Alors je leur montre les consignes de sécurité avec ces 4 images où l'on voit un parent mettre son masque (en cas de dépressurisation de l'appareil) puis mettre celui de son enfant à ce dernier. Charité bien ordonnée commence par soi même. C'est aussi de la même veine qu'une cliente qui travaille de nuit et à qui je dis qu'elle peut m'appeler si besoin et qui me demande si elle peut même appeler à 2-3 heure du mat' et à qui je réponds qu'elle peut appeler mais qu'à cette heure là je dors et ne répondrai pas. On est toujours libre de demander de l'aide et l'autre est toujours libre de refuser et vice-versa. On retrouve les mêmes consignes en formation de premier secours: on se sécurise soi même avant de secourir les autres, ne pas rajouter des victimes, toujours se protéger en priorité.

    Pour moi ça évoque beaucoup ça, être présent pour l'autre pendant le temps de la séance, accueillir, être présent et se garder en sécurité également, surtout ne pas faire l'éponge...
     
  13. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Oui Prudence , j'ai ressentit celà en magnétisme animal au début, je prenais le mal physique de la personne qui lui partait tout content et moi avec son mal à évacuer sur plusieurs heures parfois
    Aujourd'hui je sais comment ne plus prendre ce mal sur moi et vite le dégager cependant je peux encore parfois le ressentir, d'ailleurs il m'est utile pour savoir préciser et montrer ou je dois cibler direct avant d'agir...en celà, ressentir aide énormément

    C'est encore mieux quand il s'agit d'animaux, car eux ne peuvent pas dire ou ils ont mal .

    Comme quoi ressentir les maux n'a pas que du maux vais ;)
     
  14. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Je vais même aller plus loin dans ce que j'ai pu comprendre par rapport à mes expériences à ce sujet et qui fait de moi une mauvaise ou bonne médium guérisseuse selon la perception de l'autre .

    Pour moi la compassion est une relation d'aide dans le " souffrir avec " et qui va dans ton sujet de le recherche du " pas trop"

    L'évolution de ce changement d'attitude devrais être l'empathie qui reste neutre ,d'où peut être ton idée d'équilibre ;)

    Et pour continuer dans la lancée

    Donner conseil fait partie aussi du changement à naître dans le sens du devenir soi même un (être )exemple

    En celà je vois une évolution de conscience entre l'égo et l'humilité avec au centre une sorte d'ascenseur a moi même en forme de 8 pour cette trans/formation

    Expérimentation : apprendre l'amour .......................à 8.......................Reconnexion : être l'amour
     
  15. Buddha-line

    Buddha-line Invité

    Pour moi, c'est pas la bonne formule.
    Le thérapeute ne donne pas de conseils, propose des suggestions adaptées à ce que vit le patient en ECM, et lui demande dans quelle mesure c'est acceptable pour lui, ou ce qu'il retient de ce qui lui est proposé, et/ou ce qu'il ressent à ce qui lui est proposé.
     
  16. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Hummm ....proposer des suggestions sous entends induire des suggestions en laissant croire à un choix.

    Donner un conseil c'est faire don d'une parole et ensuite laisser la place aux choix pour le patient .

    Le patient à sa part de créativité à prendre en compte...quand vous suggérez 3 choses il ne pense pas à aller en chercher une 4 ème sauf si vous lui DONNER le conseil d'en aller chercher un autre ! ;) ^^
     
  17. Buddha-line

    Buddha-line Invité

    Vous n'avez pas vraiment saisi ma réponse, on parle de travail thérapeutique et non d'un conseil d'un ou d'une amie dans une communication consciente.

    Dans une relation thérapeutique, le patient est dans un état hypnotique et le travail se fait donc à un niveau inconscient animé par un ensemble complexe de mécanisme de la pensée et le thérapeute est à même (normalement) d'amener les suggestions adaptées que le patient peut réajuster suivant sa résonance pour lui, c'est justement sa part de créativité...
     
  18. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Vous n'avez pas vraiment saisi ma réponse

    Une médium est en état de conscience modifié dans ses paroles et pas le patient, c'est l'inverse qui se produit

    Nous DONnons des paroles , des conseils avec le choix pour le patient de les prendre ou pas selon ce qu'il comprendra a ce qui est dit

    Il n'y a là aucune induction, suggestions de proposer...juste une acceptation ou pas et selon son niveau de compréhension .

    Je dois d'ailleurs parfois expliquer a plusieurs fois afin que la personne comprenne bien le sens des paroles perçues, car dans chaque parole se trouve une intention dont il faut faitre très attention....d'où d'abord l'attention à l'intention

    Bien souvent, quand je revois des personnes, elles me disent " tu m'as dit ça !" et moi je ne m'en souviens pas...

    Le patient reste libre dans sa compréhension et créativité .
     
  19. Buddha-line

    Buddha-line Invité

    Effectivement, vous parlez d'un autre registre, la médiumnité, un terrain un peu miné pour moi, donc je ne m'aventurerais pas dans cette discussion...

    Et quand vous dites : d'où d'abord l'attention à l'intention

    Et bien moi, c'est l'inverse que je pratique, vous avez l'intention de... alors porter votre attention sur... Pour moi c'est comme ça que ça fonctionne, plutôt bien jusqu'à présent. :)

    Exemple : vous avez l'intention de vous libérez de votre colère ... (ou autre...) ? alors porter votre attention sur ce que ce passe quand vous pensez la situation qui active votre colère, vous voyez nous sommes loin de la médiumnité !
     
  20. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Pas si loin en fait, les rôles ECM sont inversés et pourtant le patient peut y entrer tout comme vous....

    Voyez vous si je mets l'attention en 1er c'est pour justement mieux cibler l'intention :) dans les mots, les ressentits qui viennent

    Si vous essayer de faire attention a votre intention alors vous serez encore plus fine dans la libération de votre colère

    vous voulez vous liberez de votre colère ? (intention) alors faites attention à votre suggestion ! situation qui pourraît activer ce que vous ne voulez plus .

    situation = pensées = émotions=action .

    Si vous faites attention à cette intention alors la situation sera autre à la base racine
     
  21. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    Des.olė xorg
    Je ne peux pas te suivre sur le terrain du médium.
    Je comprends ce que tu dis, mais n'y voit aucune comparaison avec la thérapie en hypnose et l attitude du thérapeute.
     
  22. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Je suis pourtant persuadée que parfois vous aussi entrez en EMC avec vos patients pour ainsi "parler" d'inconscient à inconscient et être, comme on dit sur la même longueur d'onde....

    C'est ainsi que tout thérapeute, magnétiseurs et autres procèdent con ou inconsciement .

    Quand à l'attitude, j'ai exposé ma perception entre la comPASSION et l'empathie qui n'a je pense pas à avoir plus de valeur selon le diplome .

    Je t'embête plus , olé ...haut les <3 :)
     
  23. Buddha-line

    Buddha-line Invité

    Heu... vous répétez exactement ce que j'ai dit et non ce que vous aviez dit au départ
    Effectivement, et donc c'est tout le contraire de ce que vous disiez au départ .

    Mais au final chacun sa perception des choses, si cet ordre vous convient mieux, et s'il est plus porteur pour vous, alors pourquoi pas !
     
  24. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Non, c vous qui dites l'inverse...

    Je ne mets pas la personne dans la situation d'où mon attention à l'intention .
     
  25. Buddha-line

    Buddha-line Invité


    Comme je l'ai dit précédemment :
    Au final chacun sa perception des choses, si cet ordre vous convient mieux, et s'il est plus porteur pour vous, alors pourquoi pas !

    Et pour terminer sur le sujet avec vous, acceptez que je ne partage pas votre point de vue.
     
  26. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Plutôt culotée de me dire ça surtout après avoir commencé par : Pour moi, c'est pas la bonne formule .

    Je ne vois dans cette simple phrase de quelques mots, aucun partage d'acceptation de mon point de vue et surtout du jugement ...
    A l'inverse, et oui encore , je ne prétends pas avoir la bonne formule .
     
  27. Bruno F.

    Bruno F. Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2014
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    520
    Localité:
    Ambérac
    La compassion est la sympathie que l'on peut exprimer pour la souffrance de l'autre (Littré). Ce n'est pas pleurer avec lui on souffrir avec lui. Il n'aurait pas besoin d'un thérapeute ou alors un ami compatissant suffirait.

    Il me semble que faire preuve de compassion est une clef pour établir le rapport, la confiance. "Je vous comprends dans votre souffrance et je compatis. Nous allons dès lors pouvoir travailler ensemble pour que vous puissiez vous libérer de cette souffrance". Ce genre d'attitude évite les réflexions idiotes de certains psy comme celle qui m'a été rapportée hier par une de mes clientes: "vous avez tout pour être heureuse! Vous n'avez aucune raison de vous plaindre"!

    Chez les bouddhistes la compassion est un moyen d'atteindre l'Eveil. Et ce n'est pas en pleurant avec les autres que l'on peut se libérer soi même, n'est-ce pas?
     
  28. Buddha-line

    Buddha-line Invité

    Pour moi la compassion n'est pas une aide ni pour le patient, ni pour le thérapeute, c'est pleurer ensemble...

    Le thérapeute qui fonctionne sur ce mode reste en écho permanent avec la souffrance de son patient car il n'a pas résolu ses propres problèmes et la résonance est douloureuse...

    Par contre l'empathie, comprendre la souffrance de l'autre, la respecter est là une aide précieuse, car le thérapeute a la capacité de détachement de cette souffrance, ne se l'approprie pas et peut accompagner de façon salutaire son patient.

    Qu'en pensez vous ?

    Désolé Bruno mais je n'ai jamais entendu dire que la compassion est le moyen d'atteindre l'Eveil ?...:oops:

    La pleine conscience oui, mais c'est très différent.

    La remarque de psy utilisant ce type de phrase comme décrite est aberrante effectivement, mais pas plus qu'un hypnothérapeute qui dit vous guérir en 3 séances alors qu'il ne connait rien de vous...o_O
     
  29. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    Bonsoir xorg (au travail tout à l'heure, j'ai été un peu lapidaire dans ma réponse)
    Pour moi le travail du magnétiseur n'a rien à voir avec celui de l'hypnopraticien, du moins dans l'acte de soin.
    Et encore moins celui du médium, qui n'a d'ailleurs pas obligatoirement de rapport avec le travail d'un magnétiseur.
    La plus part du temps, ces deux activités quand elle sont liées deviennent suspect pour moi.

    L'intervention de Bruno : "..Il me semble que faire preuve de compassion est une clef pour établir le rapport, la confiance. "Je vous comprends dans votre souffrance et je compatis. Nous allons dès lors pouvoir travailler ensemble pour que vous puissiez vous libérer de cette souffrance..".
    Traduit assez bien ce que je pense de la compassion et de ses limites dans le cadre de la thérapie hypnotique (et pas autre chose que cela).
    Dans ce cadre, non seulement il n'y à pas de conseils ou d'avis avant la séance et encore moins pendant. Même pas et surtout pas pendant.
    S'avancer à des suggestions, reviens à ce que tu disais :"proposer des suggestions sous entends induire des suggestions en laissant croire à un choix." et tu as raison de mon point de vue.
    Il n'à pas de choix à proposer, d'analyse à suggérer, de ressenti à exprimer dans une séance d'hypnose, ou alors il ne s'agit pas de la même orientation thérapeutique que la mienne (ce que je conçoit).
    Idem pour ce qui serait de suggérer des explications sur la situation que vie le client, c'est une intrusion totalement contraire à une thérapie "orienté solution" et finalement émettre un jugement (fusse t'il médiuminique) fondé sur les "croyances" du client, donc une vision suggestive et déformé de la réalité (réalité que l'on ne connait pas).
    Je ne comprend pas non plus ce discours sur un dialogue "inconscient à inconscient" entre client et thérapeute, c'est joli, romantique, ésotérique mais non. En tout cas je ne le vie pas ainsi.
    Dans une séance d'hypnose, mon attention est porté sur le client, sur ses réactions, sur l'adaptation de mes paroles, sur ce que je propose, sur le cheminement, "le déroulé" de la séance et la je suis présent et surement pas dans mes propre ressentis.
     
  30. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Bonsoir Hibou :)

    Je ne peux pas te dire si ça n'a rien à voir car pour moi, tout est et reste lié alors...
    Quand à la médiumnité, elle peut être liée aux soins , je m'explique

    Il m'est arrivé de recevoir des personnes et en plus de sentir leurs maux (magnétisme animal) entendre le nom de la maladie distinctement et ou même la "cause" de la mal a dit

    Pour ce qui est du pouvoir de la compassion, bien évidement que je vous comprends et approuve votre démarche
    Celà dit, celà reste dans le " souffrir avec "
    Si non, c'est que c'est devenue de l'empathie, par transformation, évolution de conscience point de vue énergétique

    Si tu prends un pendule et que tu mesure le taux vibratoire de la compassion et de l'empathie alors tu y verrras une sérieuse différence , l'empathie étant plus neutre aux niveaux émotionnel, moins chargée de souffrance.

    Pour ce qui est du dialogue inconscient à inconscient c'est d'une façon mesurable et très finement perceptible a celui qui veut le remarquer

    Exemple ; le patient te répond avant ce que tu allais dire...son inconscient à perçu ton inconscient et vice et verça .

    Je ne sais pourquoi je vais te dire ça mais j'y vois une sorte de rigidité mentale qui laisse place à plus de souplesse d'esprit

    Comme quand je suis canal, complètement centrée, droite comme un I pour recevoir le vertical sans intervention du mental horizontal qui voudrait squiser en traversant la ligne verticale............+...........tu vois ?
     
Chargement...