Conscient/inconscient

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Anonymous, 29 Mars 2006.

  1. Quelle en est votre définition ?
    Et le subconscient c'est quoi ?
    Difficile peut être de donner une définition de ces termes, alors au moins définir quel est leur role?

    Que fait le conscient ? que fait l'inconscient ? le subconscient?
     
  2. Totopsy

    Totopsy

    Inscrit:
    28 Février 2006
    Diffcile de parler aujourd'hui de conscient et d'inconscient sans evoquer la psychanalyse.
    Je pense qu'il est impossible de definir clairement l'inconscient car son étude est très difficile et nous en découvront (surtout les hypnotherapeutes et le psychanalystes) un peu plus chaque jours.
    L'inconscient serait a la base de tous desirs, de toutes motivations. Il ne cherche qu'a vouloir et a d'etonnant (et de nombreux) moyens d'obtenir ce qu'il souhaite.
    Le "preconscient" ou "surmoi" serait plutot un mediateur.
    Il serait former de toute la morale et des regles imposé par la culture depuis l'enfance.
    Ceci permettant de filtrer certaine pulsion emise depuis l'inconscient vers la conscience.
    La conscience serait l'etat de lucidité en relation avec la realité externe : la conscience permet d'adapter les demandes de l'inconscient (auparavant passé par le surmoi), malgrès les conditions imposé par le monde exterieur.


    Voila c'est très psychanalytique et très condensé ici, mais je n'ai que ca a offrir a ce sujet :)
     
  3. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    lovely je vais encore pouvoir placer mon petit dessin dont je suis si fier![​IMG]
     
  4. zorro

    zorro

    Inscrit:
    31 Janvier 2008
    Scène n°1

    Vous êtes assis avec un copain. Il vous raconte un truc hyper intéressant alors que vous êtes en train de vous servir du thé. Trop occupé à ne pas perdre une miette de ce que le copain raconte, vous ne vous apercevez pas que la tasse de thé déborde...

    Qui est-ce qui écoute? Le conscient
    Qui est-ce qui verse le thé? L'inconscient

    Scène n°2

    Vous passez à la caisse du supermarché tenue par une camarade de cours jamais fréquentée (salut/salut). Alors que vous tapez votre code à l'écart des regards indiscrets, la camarade/caissière vous demande si vous avez terminé le devoir à rendre. Tout en rangeant votre carte bancaire et en ramassant les courses, vous lui répondez que oui et sans avoir le temps de dire ouf, vous voila avec un rencart à la cafète pour lui filer vos notes et votre n°de tél est déjà inscrit au dos d'un bon de réduction (pour vous rappeler la promesse). 5 mn plus tard vous vous demandez comment vous avez pu vous faire avoir à ce point par cette sans-gêne.

    Qui est-ce qui tape le code et se dépêche de ranger les courses avant de se faire tamponner par le prochain client? Le conscient
    Qui est-ce qui dit oui sans rien comprendre? L'inconscient.

    Dans la scène n°1, si le conscient et l'inconscient s'étaient échangé les rôles, vous n'auriez rien capté à l'histoire du copain, trop occupé à remplir la tasse de thé sans la faire déborder.

    Dans la scène n°2, vous auriez répondu "t'as vu où que je vais te filer mes notes, t'avais qu'à bosser" mais vous auriez rangé votre carte bancaire dans le sac avec la bouffe et eu une syncope un peu plus tard en ne la trouvant pas dans votre portefeuille.


    Moralité, quand on fait deux choses à la fois, il y a fort à parier que le conscient s'occupera d'un truc, et l'inconscient de l'autre. A nos risques et périls :)
     
  5. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Et comme on ne fait jamais qu'une chose à la fois...

    Et puis il faut savoir que nos motivations pour des trucs bien conscients ont toujours une partie inconsciente sinon le tout.

    On peut dire que les fonctions corporelles gérées par le cerveau sans qu'on en soit conscient, ou même consentant, sont toutes du domaine de l'inconscient. De même que les réflexes de bases.

    Cependant y'a le subconscient qui est inconscient aussi et ça c'est surtout l'acquis. Si on a la moindre manie, sans savoir pourquoi, ben c'est que la cause est dans le subconscient; Un inconscient acquis ou appris, des trucs refoulés.

    Plus on va vers les profondeurs de l'inconscient et plus le conscient ne fait pas le poids en force. Par exemple, je ne peux pas retenir mes battements de coeur et j'échouerai probablement à cesser de respirer tant la pulsion de respirer deviendra forte et urgente. Le subconscient, lui, est aussi très fort et plus fort que le conscient. Il existe pour emmagasiner des automatismes pas pour raisonner.

    Tout ça est la raison majeure pourquoi les thérapies comportementales ou l'hypnose de surface ne tiennent pas pour des troubles névrotiques bien simples.
     
  6.  
  7. cabinet briare hypnose

    cabinet briare hypnose

    Inscrit:
    24 Août 2017
    J'apprends à conduire une automobile, à la première leçon je doute, à la seconde je ne suis pas je ne suis pas à l'aise, à la troisième je désespère de mon cas, et pourtant il y maintenant trente cinq ans que je conduis et je n'y pense même plus. Le conscient rationalise en fonction des codes ( les codes sont le territoire), l'inconscient s'approprie des programmes toujours au départ conscients ( la carte n'est pas le territoire ). Malheureusement les programmes ne s'effacent pas seuls et il faut faire un "reset" et l'hypnose le permet. Il y a des fréquences qui permettent de prendre contact avec l'inconscient LE RYTHME BÊTA (13-30 HERTZ) correspond à l'activité d'éveil normale du cerveau. LE RYTHME ALPHA (8-13 HERTZ) arrive dés la fermeture des yeux et l'écoute de sa respiration. C'est la relaxation.
    LE RYTHME THÊTA (4-7 HERTZ) est l'état hypnagogique ou vous produisez de l'imagerie mentale. LE RYTHME DELTA (1/2-4 HERTZ) est associé au sommeil profond. LA SYNCHRONISATION DES HÉMISPHÈRES atteindre un rythme unique et cohérent. L'hypnose permet de passer de la fréquence BÊTA vers les autres fréquences. Je ne suis pas philosophe donc je ne sais pas ce que c'est l'inconscient mais je sias que si je change de fréquence "CA MARCHE" pour entrer en contact avec mon moi profond.
     
  8. hypno422

    hypno422

    Inscrit:
    12 Avril 2017
    Je ne vois pas ce que la psychanalyse viendrait faire là dedans... L'imagerie médicale et notamment l'IRM f et d montre que le cerveau est constitué d'une partie en hautes fréquences Bêta et gamma à l'électro-encéphalogramme, petits ilots disséminés un peu partout et actifs quand on est en état d'éveil.. c'est une partie logique, analytique, rationnelle qui gère environ 2000 paramètres par seconde. Le reste, la plus grande partie du cerveau fonctionne en fréquences inférieures à 15 Hz et correspond à une partie dite inconsciente car elle fonctionne sans l'aide de notre volonté (émissions hormonales, pression artérielle etc..). Elle n'est ni logique ni analytique, produit les hormones dites du bien-être comme la dopamine, et gère environ 4 milliards de paramètres par seconde. C'est dans cette partie que l'on trouve les états hypnotiques, le sommeil (qui n'a rien à voir avec l'hypnose) et les états de fréquences encore inférieures comme les états esdail etc...Certains persistent encore à dire que nous n'utiliserions qu'une toute petite partie de notre cerveau, ce qui est stupide.. nous utilisons heureusement tout notre cerveau mais une petite partie seulement de manière consciente.
     
  9. cabinet briare hypnose

    cabinet briare hypnose

    Inscrit:
    24 Août 2017
    La plupart des manuels de neurologie indiquent que les ondes électriques cérébrales ont été décrites chez l'homme dans les années 1920 par le psychiatre allemand Hans Berger (1873-1941), lequel publiera ses découvertes en 1929 et inventera le terme électroencéphalogramme, ou EEG, encore utilisé aujourd'hui pour qualifier les décharges électriques enregistrées à la surface et dans la profondeur du cerveau. Toutefois, l'existence d'une activité électrique cérébrale spontanée avait été découverte un demi-siècle plus tôt par un jeune enseignant de l'École de médecine de Liverpool, Richard Caton (1842-1926). Le 24 août 1875, il publiait dans les comptes rendus de l'Association médicale britannique ses observations préliminaires, obtenues chez le lapin et le singe, indiquant que de faibles courants spontanés peuvent être systématiquement enregistrés entre deux électrodes placées à la surface du cortex cérébral et que ces ondes électriques semblent être en relation avec la fonction de la région corticale concernée.
     
  10. cabinet briare hypnose

    cabinet briare hypnose

    Inscrit:
    24 Août 2017
  11. hypno422

    hypno422

    Inscrit:
    12 Avril 2017
    pourquoi remonter au siècle dernier alors que les IRM f et d sont de notre époque??... On sait aujourd'hui ce que l'on ne pouvait pas savoir au siècle dernier.. et ce que j'ai décrit plus haut est actuel (pour les neuroscientifiques)...
     
  12. neuneutrinos

    neuneutrinos

    Inscrit:
    30 Juillet 2014
    Heureusement qu'on peut parler de conscient et d'inconscient sans parler de psychanalyse.

    Les fréquences cérébrales changé en fonction de l'activité des neurones.
    Mais pas en EEG ni avec l'IRMf on ne trouve un comportement spécifique à l'hypnose.
    Sauf si on fait toujours la même démarche.( la généralisation est biaisée).

    En neuroscience la catégorisation de la conscience est encore d'actualité.
    Une vidéo YouTube "le code de la conscience" par Stanislas dehenne (je crois) est assez intéressante !
     
  13. cabinet briare hypnose

    cabinet briare hypnose

    Inscrit:
    24 Août 2017
    Le cerveau est un territoire énigmatique, mais depuis une cinquantaine d’années, la science a élucidé certains de ses mystères. On peut accélérer ou ralentir les ondes cérébrales ou encore synchroniser les ondes de l’hémisphère droit avec celles de l’hémisphère gauche.

    Les effets recherchés sont variés, et pas toujours orthodoxes sur le plan scientifique : améliorer le sommeil ou les fonctions immunitaires, surmonter la timidité, apprendre en accéléré, développer la créativité, mais aussi atteindre ce qu’on appelle des états « non ordinaires » de conscience — notamment pour faire des rêves éveillés ou des voyages hors du corps. Précisons que non ordinaire ne veut pas dire artificiel, mais qu’il s’agit plutôt d’états peu courants — on pourrait dire exigeant une disponibilité peu compatible avec notre mode de vie habituel.
     
Chargement...