1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Question conscient/inconscient

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Dayo, 28 Mars 2014.

  1. Dayo

    Dayo Membre

    Inscrit:
    6 Janvier 2013
    Messages:
    145
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1330

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Kevin finel a dit dans une vidéo si j'ai compris que:

    La psychanalyse va du conscient vers l'inconscient et que l'hypnose va de l'inconscient vers le conscient...

    Et qu'il faut faire confiance a son inconscient car lui a la solution...

    Mais l'inconscient il l'a tiens d'où la solution vue qu'il est lui aussi programmé depuis notre naissance en fonction de nos expériences passées...

    Si quelqu'un pouvait m'éclairer sur le sujet merci d'avance...car si je suis ma logique ni le conscient ni l'inconscient ne sont conscient, je ne sais pas si j'ai été clair...
     
  2. Allodoc

    Allodoc Invité

    La psychologie des profondeurs répond à ces questions. Ne pas rester figé dans des concepts, mais simplement comprendre le mécanisme de la structure psychologique et la dimension spirituelle, mais entre les deux, il y a tout un cheminement, et je me demande où Kevin Finel se situe dans ce cheminement... Car pour reprendre le terme "d'empathie", ce n'est pas en reprenant à tout bout de champs les répliques d'untel ou d'untel sur ses théories, mais bien en intégrant cette dimension, tout un programme pour beaucoup !
     
  3. Dayo

    Dayo Membre

    Inscrit:
    6 Janvier 2013
    Messages:
    145
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1330
    Qu'est ce que tu appelles la psychologie des profondeurs??

    Voilà pourquoi je parle de format en ce qui concerne les formations a l'hypnose....

    Car pour moi dire que l'inconscient a la solution et qu'il faut l'écouter ça ne tiens pas la route....

    Je pense que l'inconscient est plus complexe que cela, et qu'il y d'autres choses qui agissent...
     
  4. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    "la psychologie des profondeurs" est un surnom donné aux psychanalyses par leurs adeptes.

    Pour reprendre certains auteurs, comme Doutrelugne ou Cottentin :)p), orientés thérapies brèves, on peut considérer les choses deux plusieurs façon dont l'iceberg et le bouchon: Pour les psychanalystes c'est l'iceberg, plein de choses cachées sous la surface, pour les cognitivistes et comportementalistes c'est un bouchon: tu travailles essentiellement avec ce que tu vois (le bouchon flotte).
    Citer ses sources c'est une chose qui se fait beaucoup dans les approches scientifiques, mais pas que, ça peut également être une preuve de respect et d'attribution du travail à qui de droit, comme lorsqu'on cite quelqu'un on donne généralement l'identité de la personne (si on s'en souvient). On peut avoir une représentation globale et d'ensemble tout en se souvenant des origines de telles ou telles parties et en, modestement, les attribuant à leurs auteurs ou aux personnes qui nous les ont fait découvrir.

    Pour moi l'inconscient est la somme de nos souvenirs, de nos apprentissages, de nos capacités, de nos schémas de fonctionnement. Il a des bases génétique, physiologique, émotionnelle, cognitive...
    Concernant le fait que l'inconscient a la solution... oui et non, oui mais non, parfois oui, parfois non, je pense. Un inconscient nourri d'un terreau plein de ressources trouvera sûrement plein de solutions, chez des personnes moins bien loties par l'expérience ça risque d'être plus laborieux. Et même chez la même personnes, il y des moments, des types de problèmes etc. Un exemple qu'on peut donner: quand on se couche le soir avec un problème qui nous turlupine et que le lendemain matin au réveil, la première chose à laquelle on pense c'est la solution qu'on vient de trouver (ou même plus tard dans la journée), ça c'est le travail de l'inconscient qu'on récupère. Mais on ne se réveille pas toujours avec une jolie solution toute fraîche quand on s'est couché avec un problème.
     
  5. Dayo

    Dayo Membre

    Inscrit:
    6 Janvier 2013
    Messages:
    145
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1330
    J'aime bien ta façon de voir les choses surtout pour tes dernières phrases...

    C'est justement cela qu'il faut trouver, pourquoi des fois oui et pourquoi des fois non...car il n'y a pas de hasard...c'est donc que l'inconscient a besoin de d'autres conditions pour fonctionner correctement....et ces conditions, sur quelles lois qu'elles réglés s'ajustent elles?
     
  6. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    On ne peut guère que faire des suppositions. Mais je pense qu'il s'agit d'une somme d'expériences et de capacités, des fois la solution est dedans, des fois non, on peut aussi apprendre et apprendre à le nourrir cet inconscient. Pour certains se sera apprendre à s'écouter, s'aimer, se respecter, apprendre à tenter, à réussir, à échouer, apprendre à résoudre des problèmes généraux, collecter des sensations, des émotions etc. Par exemple la détente ne va pas de soi pour tout le monde mais face à pas mal de chose c'est une ressource qui pourra être mobilisée (souvent avec d'autres), mais encore faut-il l'avoir cette ressource. Pareil pour la confiance en soi, pour le sentiment de se sentir en sécurité etc. ça c'est le versant émotion, mais pour multiplier il faut savoir additionner d'abord. Savoir lire, savoir marcher, on a fait des millier d'apprentissages dont on n'a pas/plus conscience en tant que tel, qui sont devenus automatiques, notre inconscient va gérer ses apprentissages. En permence on traite des information, on filtre, on n'a pas conscience qu'on n'a plus conscience du tic tac de l'horloge, de la température qui s'est rafraîchie quand on est occupé à autre chose etc. Et pourtant on est confronté à ses signaux, à des milliers de signaux en permanence, mais de manière inconsciente on fait le tri de ce qui va arriver à la conscience. Ses filtres sont automatiques, mais on peut aussi apprendre à les modifier en cas de problème. Ils ne s'occupent pas que du tic tac de l'horloge mais aussi de toute notre manière de se confronter au monde. Pour une personne en dépression ça peut être d'apprendre à voir le beau et pas seulement les problèmes ou les choses qui ne vont pas. Reprogrammer ses filtres. Face à un accident de voiture grave, une personne va dire "j'ai vraiment pas de chance, j'ai eu un accident grave", une autre va dire "j'ai eu de la chance de m'en sortir vivant!". Que de bonheur ou de malheur à partir d'une même situation. Pour moi c'est aussi ça l'inconscient: les lunettes qui nous permettent de voir le monde!
     
  7. Allodoc

    Allodoc Invité

    Il est nécessaire de lire plusieurs sources et de ne pas s'attacher qu'à un auteur, un courant de pensée, mais aussi d'intégrer ce qu'on lit, et pas seulement le réciter. C'est comme si un hypnothérapeute pratiquer son métier sans avoir connu l'état hypnotique ou sans avoir un minimum de connaissance en psychologie...

    Et pour reprendre votre phrase Bayo : La psychanalyse va du conscient vers l'inconscient et que l'hypnose va de l'inconscient vers le conscient...
    Ne pas oublier qu'entre le conscient et l'inconscient, il y a une barrière de "la censure", le "refoulement" avant d'arriver à l'inconscient, et donc en état hypnotique c'est cette barrière qu'on arrive à faire baisser, à l'état conscient, les mécanismes de défense sont souvent trop importants pour arriver à la source de l'émotion...
    C'est pour ça qu'il est intéressant d'avoir un temps soit peu étudié la psychanalyse pour comprendre le mécanisme de la construction psychologique.

    Après certains thérapeutes s'arrêtent à une lévitation de la main en disant que l'inconscient fera le travail, moi je veux bien, mais ça me fait plutôt sourire...
     
  8. Nodylion

    Nodylion Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Messages:
    211
    J'aime reçus:
    39
    Points:
    2630
    Bonjour Prudence et Yoda,
    Ce que Métaphore essayait d'expliquer avec ses mots à elle, c'est que la psychologie des profondeurs est un autre nom pour désigner la psychologie jungienne.
    Je trouve d'ailleurs qu'elle porte mal son nom...
     
  9. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    S'inventer l' inconscient permet au mental de se dissocier hypnotiquement
    Il dispose alors non pas d'une simple banque de mémoire, mais d'un véritable ordinateur pour traiter des données virtuelles.
    La psychanalyse était simpliste et réductrice, l'hypnose est devenue exponentielle !
     
  10. Dayo

    Dayo Membre

    Inscrit:
    6 Janvier 2013
    Messages:
    145
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1330
    je partage ce que tu dis encore une fois...mais par rapport à quelle alchimie,l'inconscient s'harmonise avec le conscient? Par rapport a quelle lois?
    Les formations d'hypnose n'ont pas l'air d'en parler alors que c'est le point essentiel...l'empathie, oui mais comment ça marche l'empathie? Et là je ne te parle pas d'apprendre à la mimer comme en formation...

    Une ressource inexistante chez quelqu'un, ça se fabrique, enfin on peut lui donner les outils pour qu'il se fabrique sa ressource sur mesure, car une ressource ça ne se donne pas, il faut que la personne l'intègre donc la fabrique elle même...c'est en se sens que tu vois le terme reprogrammer ses filtres? Ou pas? Si non, peux tu developer?
     
Chargement...