1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

CR de séance de PNL 4/6: recadrage en 6 points et métaphore

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par corfinas, 4 Juillet 2010.

  1. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Hello,

    Voici un quatrième extrait de mon mémoire de maitre praticien en PNL. C'est un compte-rendu de séance que j'ai menée. C'est une séance de PNL "classique", le cas traité était à mon avis plus proche du développement personnel que de la thérapie étant donné que le thème général était "la PNL au service de l'expression scénique" mais les techniques sont transposables.
    Bonne lecture.

    La séance suivante a été pour moi un peu particulière dans le sens où il m’a été particulièrement difficile d’avancer dans son déroulement. J’ai donc essayé de progresser, malgré mes difficultés à obtenir des réponses claires et satisfaisantes à certaines de mes questions.

    Laure pratique le chant depuis 4 ans, elle a aujourd’hui 47 ans, elle a commencé par du chant choral et aujourd’hui elle continue par des cours individuels. Elle dit qu’elle ne maîtrise que très difficilement l’aspect émotionnel de la voix, peine à gérer son souffle et son ressenti. Elle dit qu’avant elle était phobique sociale, aujourd’hui cet aspect va mieux mais le regard de l’autre lui est difficile. Parfois, elle ne supporte pas sa voix, et parfois, elle la trouve sublime.

    Aujourd’hui, elle souhaite améliorer sa mémoire musicale, pouvoir retenir un morceau.
    Elle relie cela à une peur de finir quelque chose, la peur d’arriver à ses limites, elle trouve que l’idée d’être à ses limites à un coté très angoissant : « Tant qu’on y va pas, on est protégé. » La reformulation de l’objectif donne : « Je voudrais apprendre à finaliser l’apprentissage d’un morceau. » Cette reformulation (ndr : au conditionnel) est difficile, Laure sent que « ça bloque ». Si l’objectif était atteint ça serait aussi « être à l’aise » et « plus à l’aise dans mon corps. » En me disant ça elle ajoute qu’elle a alors peur de partir dans un délire, un délire non réel. En imaginant être à l’aise avec les notes, avec les mots, Laure contacte en elle une grosse vague d’émotion. La boîte de mouchoirs fait parfois partie de l’outillage utile au PNListe.

    J’explique alors le modèle des parties de la personnalité, la personnalité est comme constituée de sub-personnalités : les parties. Chaque partie est plus ou moins indépendante des autres et a des objectifs. Parfois, une partie prend le contrôle et détermine le comportement. Elles sont donc responsables de nos actions mais il faut dissocier le comportement de l’intention positive.

    Laure trouve alors que l’intention positive de la partie qui lui empêche de finir d’apprendre un morceau est la protection, protection contre le jugement des autres, cela préserve l’existence du rêve. Quand je lui demande ce que l’existence du rêve apporte de plus important encore, Laure dirige les yeux vers le haut. Je lui demande alors si elle peut visualiser une image, un cadeau qui serait apporté par ce rêve. C’est un petit ange, doux, parfait et protecteur.

    On contacte alors la partie créative pour lui demander des idées de comportement pour desservir le même but, la même intention positive.

    La première idée qui vient est le travail, le travail rassure.
    La deuxième idée est de donner la parole à toutes ses parties.
    La troisième idée est de canaliser, de défouler l’énergie de « l’échec » dans un punching-ball par exemple.

    En demandant à la partie, qui empêche de finir, de choisir une des trois idées pour la tester, c’est l’idée de donner la parole à toutes ses parties qui « vibre ».

    Ce qui se passerait alors c’est que la partie, qui empêche, accepterait la partie du jugement et du coup ça serait moins sévère et si c’est moins sévère, on peut accepter mieux les limites.

    Ce cercle vertueux soulève l’objection : « Oui mais pourquoi je n’y suis pas arrivée jusqu’à présent ? Si le problème c’est d’accepter et que la solution c’est d’accepter, il y a un coté y-a-qu’à-faut-qu’on ! »

    Je précise alors qu’il ne s’agit pas d’accepter les mêmes choses, d’abord accepter de donner la parole à toutes les parties ensuite viendra l’acceptation des limites. Je tente ensuite de laisser l’espace du changement ouvert en ajoutant : « Des fois, on ne résout pas tout en 10 minutes, mon stylo n’est pas une baguette magique, simplement, on ouvre des portes qui après travaillent dans le temps. Les parties se réorganisent dans le temps, avec un temps plus ou moins rapide. L’évolution, le changement, ça s’inscrit dans la durée. C’est comme un glacier qui fond, on le regarde, il fond doucement et après un sérac se détache, d’un coup, ça accélère. Il y a plein de vitesses d’évolution à l’intérieur du même mouvement. »

    « Effectivement, on verra dans le temps comment les choses évoluent. » conclue Laure. Fin de la séance.
     
  2. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    Bonjour,
    comme vous exposer le "cas"
    on a pas l'impression que vous avez galèré
    cela me semble plus évident dans le cas précèdent ...
    disons que parfois on peu pas tou régler en une seule séance

    peut-être on peu même parier que la rupture du sérac
    impliqueras des changement plus significatif de votre "pannel"

    reste que un feed-back et on ne peu plus précieux ... non ?

    mais bon j'y connais rien
    moi ca me semble vachement clair et étayé cette intervention
    dans ce comment dire, petit foutoir analytique.

    si il y a u dissociation entre les "parties" ca devrais être gagné non ?

    en tous cas merci, les posts intéressant deviennent rare ces temps ci :D
     
  3. Métaphore

    Métaphore Invité

    A part le vôtre Jean qui n'intéresse peut être que vous... :roll: mais n'hésitez pas à créer d'autres posts...je reste attentive à la créativité et/ou à la pertinence de nouveaux sujets... :D
     
  4. Métaphore

    Métaphore Invité

    => Corfinas, j'avoue que je n'ai pas compris ce qui s'est passé dans cette séance ?... :shock:

    Etais ce toujours sur le même principe, sans hypnose ?

    Pour moi, ce dialogue conscient reste assez superficiel, et n'a à mon avis pas beaucoup d'impact sur du long terme, ce n'est que mon appréciation, rien de plus...

    Mais encore une fois, certaines personnes ont besoin simplement d'une prise de conscience pour amener le changement, et sans feedback difficile de se faire une idée précise, ce qui est dommage pour vous de n'avoir aucun retour... :?
     
  5. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    hé hé ne prenez pas tout pour vous même

    en fait merde je me suis mal exprimé en fait j' ai même pas penssé a vous !

    désolé
    mais vous avez raison totalement raison je ne suis pas un créatif pas plus que compétent
    donc j'ai effectivement de la pêne a créer des trends pertinents

    on dérape grave et, on fout en l'air le trend de cofinas !

    non ce que je voulais dire c'est que si ce mémoire a été accepté
    c'est pas pour rien !
    il doit y avoir une raison
    il y a donc pas vraiment a douter de l'approche de cofinas même si cofinas ne semble pas certain
    le doute permet aussi d'avancer de continuer
    des fois sa bloque, ça semble pas être le cas ici !

    il y a bien u "feed bak" de ses "mentors"
    et il semble que ce retour est très clair

    les maîtres praticiens c'est pas particulièrement un titre très fréquent
    et puis on peu aussi caresser dans le sens du poil publiquement
    c'est si rare ici
    on est au quatrième cas, remonter dans les trends
    qui a dit bravo ? bien supert ?

    j'espère que ce coup ci, je suis arrivé a exprimer un ressentit un peu prêt correctement.

    c'est futile certes, mai inutile ?
    pas si sur !

    donc a plus +
     
  6. Métaphore

    Métaphore Invité

     
  7. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    Bien mené!

    effectivement quand la personne a du mal à répondre clairement aux questions on tente de nous amener ds de l'analyse ou à répondre à coté, cela n'aide pas du tout....

    chaque partie contient une synthèse réduite et spécifique de son vécu qui représente une des forces qui interviennent dans ce type de situation. Si de l'émotion ou des sensations passent, du changement se mettra en place. Dans quelle mesure? difficile à dire...

    il semblerait utile de travailler sur ses parents et d'explorer ses apprentissage (l'école).

    Pour compléter Corfinas, il aurait été peut-être un plus de rajouter ou noter ses réactions émotionnelles ou de sensations...
     
  8. Métaphore

    Métaphore Invité

    Complètement d'accord, pour moi c'était indispensable, mais bon je sais bien que ma formation est très différente de la vôtre, c'est pour ça que je suis attentive à la lecture de vos séances afin de comprendre comment cela se passe en PNL... car là on est bien d'accord il n'y a pas d'hypnose ? :roll:
     
  9. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    elle était clairement dans un emc (= état de transe nécessaire pour qu'il y ait changement; sinon elle n'aurait pas eu de visualisations) c'est plus proche de l'hypnose conversationelle avec un coté interactif qui permet davantage de travail...

    :arrow: votre besoin de tout ranger en cases et d'étiqueter vous limite.
     
  10. Métaphore

    Métaphore Invité

    Désolée de vous contredire, mais pas besoin d'ECM pour visualiser qqchose... c'est absurde...

    Si vous me demandez des souvenirs de vacances, je ne vais pas rentrer en transe, ou si vous me demandez ce que je vais faire à manger ce soir, ou si ou si ou si...

    Donc là sans connaître les émotions ou sensations, je ne vois pas le travail qui a été fait, désolée de vous décevoir mais nous n'avons pas la même approche, et quant à être limitée, je me demande qui l'est le plus ?... :lol: Décidément ces approches en PNL ne me convainc pas du tout...
     
Chargement...