diplôme d' hypnose?

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Anonymous, 28 Décembre 2005.

  1. Anonymous

    Anonymous Invité

    Ma question est simple, les diplômes d' hypnose délivrés par les organismes de formation ont ils une quelconque valeur ?

    Ou ont-ils la même valeur que les diplômes délivrés au club med ?

    L'hypnose n'étant pas encore reconnue en France.
     
  2. nicog

    nicog Membre

    Inscrit:
    10 Novembre 2005
    Messages:
    128
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    lyon
    re

    Désolé de te décevoir mais ces "diplomes" n'ont aucune valeur si ce n'est celle du prix de la formation...
    Seuls les diplomes délivrés au Canada/quebec permettent d'exercer,de plus, ces memes diplomes n'ont d'existence et sont reconnus uniquement dans ces pays.
    Le Quebec est tres en avance sur le sujet, les momes evitent meme les rendez-vous chez le medecin généraliste en se soignant eux meme grace a l'auto-hypnose, ce n'est certes pas une généralité, mais ils ont bien 10/15ans d'avance sur la France.
    Courage,courage..
     
  3. Anonymous

    Anonymous Invité

    C'est vrai que ces diplomes ne sont pas reconnus par l'Etat francais et que la France fidele a sa tradition recupere avec 10 ans de retard tout ce qui provient du continent nord américain.

    Cependant, ces diplomes auront la valeurs que vous voudrez bien leur donner.
    Et n'oubliez pas qu'ici en france, nous sommes extremement conditionnés par les diplomes, ils sont la reference, et meme si la phrase qui va suivre est souvent fausse, elle reste la base de raisonnement de la plupart des gens.
    "Celui qui a le diplome est meilleur que celui qui ne l'a pas".
     
  4. Purple

    Purple Membre

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Messages:
    90
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    L'hypnose n'étant pas réglementée en France, les diplômes délivrés par les organismes de formation ont la même valeur que ceux que tu ferais tout seul chez toi avec ton ordi et ton imprimante.

    Par contre, la loi Française réglemente les grades,
    Par exemple, un master est un grade d'enseignement supérieur et correspond à cinq années d'étude après le bac.

    Master en hypnose en 15J = illusion
     
  5. Anonymous

    Anonymous Invité

    Je pense aussi que le niveau en hypnose ou pnl en france reste faible.

    Certains payent cher des formations, cependant le principal objectif reste d'obtenir le diplome qui comme le souligne christopher n'est pas reconnu, et qui va leur permettre de s'installer en tant qu'hypnotherapeute et en faire leur carriere.
    En voyant comme cela, on comprends pourquoi les formations sont extremement cheres, et pourquoi il y a quand meme beaucoup de candidats.

    Mais quel est reellement leur niveau?

    D'ailleurs, sur ce site, ils sont nombreux inscrits sur la carte, mais peu à prendre la parole et repondre aux questions et interrogations que nous postons.
     
  6. Anonymous

    Anonymous Invité

    En France, aucun diplôme n'est reconnu en psychothérapie (toute forme de psychothérapie reconnue, y compris la psychanalyse), alors, ce type de reflexion basée uniquement sur l'hypnose peut s'appliquer à tout le reste !

    Ceci étant, quand on voit les résultats thérapeutiques que peuvent avoir les psychologues (qui ont un diplôme universitaire ) c'est à dire : du néant , et les psychiatres qui ne savent que bourrer les gens de médicaments sans rien soigner du tout, arrétons le massacre des hypnothérapeutes, qui ont des résultats, et pas des moindre !

    Alors, diplômes, pas diplômes ... ce n'est que le résultat qui compte, et en hypnose, même le plus nul des hypnothérapeutes, formé dans la plus nulle des école d'hypnose en 10 jours, peut battre n'importe lequel des diplômés français en matière de résultats !

    Et si en plus il a été formé correctement !!... :)
     
  7. Anonymous

    Anonymous Invité

    Perso je pense que ce genre d'individus sont des dangers publics.
    un mauvais hypnothérapeute peux faire bien plus de mal que de bien.
    et je parle même des Ericksonniens.

    Ce serait intéressant aussi de voir les résultats des hypnothérapeutes.
    Je ne parle pas des dires, mais d'une étude sérieuse !

    Je me rappelle d'un hypno qui prétendait que 98 % de ses patients étaient sevrés du tabagisme.
    Après une étude sérieuse (si mes souvenirs sont bons faite par le dr Jean Marc Benhaïem), il s'avérait que l'hypnose était efficace pour seulement 20 % des sujets de l'étude. En sachant que 20 % c'est aussi le chiffre de ceux qui arrêtent de fumer tout seuls sans aucune aide.

    A les entendre, les hypnos sont tous vraiment efficaces seulement prennent ils la peine de revoir leurs patients 6 mois après ?
     
  8. Anonymous

    Anonymous Invité

    nombreuses personnes sont décues par les hypnothérapeutes.
    imaginez les conséquences de ces deceptions!
    On leur promet des miracles, le resultat est trop souvent nul.
    Pourquoi?
    La qualité des formations y est pour quelque chose, c'est certain.
     
  9. Anonymous

    Anonymous Invité

    Et pendant ce temps là, les hypnothérapeutes ont tellement de patients qu'ils n'ont même plus le temps de s'exprimer...
     
  10. dominique_nancy

    dominique_nancy Membre

    Inscrit:
    17 Janvier 2006
    Messages:
    52
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Nancy
    oui effectivement la valeur du diplome en hypnothérapie est subjective. Mais en France on peut difficilement passer outre... Les clients se sentent un peu plus rassurés s'ils savent que vous êtes certifié, même s'il ne connaissent ni le cursus ni l'école que vous avez suivi. Et c'est comme dans toute filière, qu'elle soit réglementée ou non, il y a de bonnes écoles et de moins bonnes. Un diplome ne garantit rien. On peut avoir un BTS et être trés mauvais technicien, comme on dit : l'habit ne fait pas le moine. Il peut juste être un indicateur de votre motivation par rapport à la profession que vous exercez je pense. En effet quelqu'un qui se casse la tête pendant un certain temps pour obtenir un diplôme c'est que quelque part il est un minimum motivé pour pratiquer dans cette voie là.
    Pour en revenir à l'hypnose thérapeutique, il ne faut pas oublier que sa pratique est trés proche de celle d'un art. Les techniques que l'on apprend ne sont pas hyper complexes, ce qui l'est en revanche c'est la mise en pratique. Et c'est là à mon avis que le praticien s'exprimera pleinement et suivant l'éthique qu'il se sera établit.

    Pour réagir à ce que dit "Moi" : "On leur promet des miracles, le resultat est trop souvent nul." c'est comme partout, il y de bonnes gens et de mauvaises. Je ne crois pas que ce soit légion, pour la bonne raison que la personne est seule responsable de son changement, le thérapeute ne fait que l'aider dans le sens que son client aura déterminé. Il est donc difficile voir impossible de prévoir comment ces changements vont s'effectuer. Ca peut être fulgurant comme ça peut être lent... A moins d'être voyant... :)
     
  11. Anonymous

    Anonymous Invité

    Ne vous trompez pas je pratique l'hypnose et j'ai de très bons résultats je n'ai aucun diplome et je travaille gratuitement je fait ça pendant mon temps libre et les personnes que je recois sont libre de me recompenser si elles veulent et pour info je reste en contact ce qui me permet de savoir si je suis efficace et dans quelle duree.
    étonnant non
     
  12. Anonymous

    Anonymous Invité

    J oubliai j'ai apris par la lecture en autre avec de vieux bouquins aucune formation
     
  13. Anonymous

    Anonymous Invité

    L'hypnothérapeute détient le "pouvoir soigner"...Le "pouvoir guérir" appartient au patient !! Un patient motivé et ayant la foi en sa guérison obtiendra de bons résultats avec l'hypnose...celui qui attend tout du thérapeute et qui ne s'engage pas rééllement dans ce travail d'équipe a en effet peu de chances d'obtenir des résultats !! est ce la faute du thérapeute dans ce cas ?
     
  14. Guillaume

    Guillaume Membre

    Inscrit:
    21 Janvier 2006
    Messages:
    22
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Tu peux nous dire quels sont tes ouvrages de référence ?
     
  15. Anonymous

    Anonymous Invité

    Quelques éléments que vous retrouverez sur le site de la Fédération Française des Psychothérapies (FF2P) :

    La loi réglementant l'usage du titre de psychothérapeute a été voté en août 2004. Le décret d'application n'est pas encore passé.
    En attendant, tout le monde peut s'installer et prétendre à ce titre, c'est vrai. Néanmoins, et dès lors que le décret sera appliqué, voici les critères nécessaires :

    - avoir suivi une psychothérapie personnelle
    - être formé à une technique de psychothérapie (hypnose, gestalt, analyse transactionnelle, etc...) avec un nombre d'heures minimum. Les "diplômes" sont en fait des certifications.
    - avoir suivi un cursus de formation en psychopathologie clinique accompagné d'un stage en institution.
    - être supervisé dans sa pratique
    - s'inscrire sur le registre national des psychothérapeutes (l'acceptation se fait par un jury spécialisé).

    Ces critères sont susceptibles d'être complétés par un dilpôme universitaire. Ce n'est pas encore le cas actuellement.

    Tout ceci pour avoir droit au titre de "psychothérapeute".
    Rien pour le moment n'interdit de se dire hypnothérapeute, ou praticien en gestalt, ou autre.
    Il est clair qu'à court ou moyen terme, les choses vont bougées dans la profession.

    Maintenant, vous pouvez aller voir le généraliste du coin et vous rendre compte qu'il est mauvais, comme votre boulanger estampillé peut vous vendre du pain qui n'en porte que le nom mais pas la qualité.

    La relation thérapeutique est essentielle. Ce qui peut passer avec une personne, peut bloquer avec une autre. C'est très subjectif évidemment.
    Le bouche à oreille est en ce domaine un critère bien intéressant dans le choix du praticien.

    Apprendre avec les livres ? Oui, tout est possible. Très bien en complément d'une formation solide déjà acquise, à mon sens, et cela n'engage que moi.
    Je peux suivre une recette de cuisine pas à pas en mettant exactement les ingrédients indiqués. Je vais réussir ma recette (ou pas !). Que se passe-t-il si un ingrédient manque ou n'est pas dans la quantité préconisée, que se passe-t-il si le four ne chauffe pas à la bonne température ? C'est aussi l'apprentissage de la modification de ces variables avec l'objectif d'un bon résultat positif que l'on "apprend" en formation.

    Ah oui, au fait, je revendique, je suis hypnothérapeute.
    :wink:
     
  16. Guillaume

    Guillaume Membre

    Inscrit:
    21 Janvier 2006
    Messages:
    22
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Le décret d'application a-t'il des chances de sortir ou est-il bloqué ? Si c'est le titre de psychothérapeute qui est protégé je ne vois pas trop l'intérêt d'une loi car il suffira aux "thérapeutes" qui ne remplissent pas les conditions pour pouvoir utiliser le titre de psychothérapeute d'avoir recours à un autre nom du style "coach" qui a tendance à se multiplier ces derniers temps, non ?
     
  17. Hypno92

    Hypno92 Membre

    Inscrit:
    27 Janvier 2006
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    990
    Et oui, c'est le flou artistique.
    Le décret bloque car il faut mettre tout le monde d'accord et cela passe aussi par une concertation européenne.

    Ensuite ?
    Comment le prévoir. Des tas de thérapeutes actuellement (hypnos entre autres) ne revendique pas le titre de psychothérapeute. Comment auront-ils la liberté d'exercer ? Coach, c'est possible, ou une autre dénomination, ou peut-être plus de liberté du tout si le corps médical monte au créneau.
    Et pourtant, il faut reconnaitre la qualité et l'efficacité des techniques employées dans l'accompagnement et la relation d'aide.

    La réglementation permet un certain éclairage certes, mais ne pensez-vous pas que ce qui reste dans l'ombre (volontairement ou pas) existe aussi, même si c'est en dehors d'une réalité codifiée ?
    C'est juste une autre réalité.
     
  18. Anonymous

    Anonymous Invité

    Et pourquoi ne pas tout simplement valider une compétence au résultat ?

    Un diplôme ou chaque prétendant a une dizaine de clients, 2 ou 3 séances et on voit ce qu'il fait, de quoi il est capable...

    (avec un système de surveillance dès fois qur'il soit vraiment mauvais... on sais jamais)

    Déjà ca serait amusant de faire ca avec tous les praticiens en hypnose, ca élaguerait un peu les rangs non :wink:
     
  19. Jean-Paul Dumas

    Jean-Paul Dumas Membre

    Inscrit:
    30 Octobre 2005
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    chateauroux / Paris 16
    Pourquoi se limiter à l'hypnose ? l'ideal c'est de le faire avec touts les psy ...tu crois pas ?
     
  20. Anonymous

    Anonymous Invité

    dans l'absolu oui.... maintenant ca prendrait un peu plus de temps à tester avec la psychanalyse !
     
  21. Anonymous

    Anonymous Invité

    Personnellement, je suis supervisée dans ma pratique par mes pairs.
    Cela non plus n'est pas encore obligatoire mais fortement conseillé.

    C'est une question à poser au thérapeute que vous envisagez de rencontrer.

    La supervision doit être régulière et constante.
    On peut parfois être sûr de sa pratique et perdre de vue quelque chose d'important. Il s'agit d'une remise en question permanente qui ne se base pas sur des acquis mais sur du concret (étude de cas, résultats, etc).

    Bien sûr que l'idéal serait de généraliser cela à toutes les pratiques existantes !
     
  22. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    bonjour
    - au sujet de la recherche "d'éléments de preuve" d'efficacité en hypnothérapie, en effet je crois que des recherches sérieuses sont en permanence réalisées pour progresser dans la compréhension de notre travail (mais sans doute plutôt sur des problèmes aisément systématisables)
    exemple : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    - à propos des psychologues et d'un commentaire sur leur inefficacité, je trouve cela injuste :oops: , dans mon secteur j'adresse à des psychologues qui ont un réel don clinique pour les situations que je leur confie (genre pédopsy)
    - à propos des psychiatres qui sont des "chimiâtres", bon ok :roll: ce n'est pas l'honneur de la profession...
    - je pense que la profession de psychothérapeute ne se structurera qu'autour d'un gros noyau de personnes très décidées, qui avec l'édition de chartes et la qualification d'une société savante pourrait agréer progressivement de plus en plus de praticiens... il y a du boulot pour mettre d'accord nombre :twisted: de gourous !!
    - quant à l'exemple du généraliste du coin qui peut être mauvais, ce n'est pas sympa comme exemple... :cry: je suis encore généraliste pour le moment, cela ne m'empêche pas d'user de la PNL, d'approches de thérapie brève, et d'hypnose, avec un certain bonheur. (et moi les patients je les suis, je suis leurs enfants, les cousins, les aïeux... pas seulement 6 mois...)
    Au fond est-ce que tout cela ne fait pas un peu "jeune coq qui chante du haut de son tas de fumier" ?... :wink:
     
  23. Anonymous

    Anonymous Invité

    "quant à l'exemple du généraliste du coin qui peut être mauvais, ce n'est pas sympa comme exemple... je suis encore généraliste pour le moment, cela ne m'empêche pas d'user de la PNL, d'approches de thérapie brève, et d'hypnose, avec un certain bonheur. (et moi les patients je les suis, je suis leurs enfants, les cousins, les aïeux... pas seulement 6 mois...) "

    Nous sommes bien d'accord là-dessus, et j'en connais également de formidables qui utilisent comme vous et avec bonheur effectivement les techniques différentes qu'ils ont eu la curiosité d'acquérir.

    Ce n'était qu'un exemple dans une certaine réalité. Certains sont bons et la reconnaissance vient à eux naturellement (bouche à oreille...), d'autres moins et cela finit aussi par se savoir, normalement.

    Mon propos était juste de mettre en lumière ce qui parfois ne va pas forcément de soi avec le diplôme obtenu, quel qu'il soit.

    Et là, nous pouvons être d'accord, n'est-ce pas ?
     
  24. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    cher invité (qui avez enrichi la causette de votre réponse), bien sûr nous nous rejoignons en bonne partie.

    mon commentaire (concernant le coq, emblème gaulois dit-on, c'est donc un peu d'auto-dérision pour un castorix) pouvait plutôt être rapproché du message posté en 1ère page de ce sujet - par Elisabeth s'il faut citer un participant : elle comparait le plus nul des hypnothérapeutes avec n'importe quel diplômé - et j'ai trouvé qu'elle s'emballait juste un peu.

    je ne devrais pas être si sensible...
     
  25. martineg

    martineg Membre

    Inscrit:
    12 Février 2006
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1130
    merci de ces quelques témoignages, si différents et si vrais... je m'oriente vers une formation, alors quelle voie suivre, quel institut, quelle école... et surtout quels sont les meilleurs "thérapeutes ???" pour m'enseigner cette discipline
    merci de votre aide
     
  26. Anonymous

    Anonymous Invité

    Encore plus fort,
    Vous pouvez à present récevoir votre diplome d'hypnotiseur professionnel pour l'achat d'un livre: "cours d'hypnotisme professionnel".
     
  27. Guillaume

    Guillaume Membre

    Inscrit:
    21 Janvier 2006
    Messages:
    22
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Ça ne me dit rien ce livre. Vous êtes sûr du titre ?
     
  28. Armand

    Armand Membre

    Inscrit:
    21 Octobre 2005
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1090
    Oui, mais c'est de l'Hypnose de Spectacle, l'auteur le précise bien, et son livre est très bien fait, tès complet et bien détaillé (en plus d'être réservé à ses connaissances : ne l'achète pas qui veut...)
     
  29. Guillaume

    Guillaume Membre

    Inscrit:
    21 Janvier 2006
    Messages:
    22
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Et c'est qui l'auteur s'il vous plait ?
     
  30. Anonymous

    Anonymous Invité

    Vincent Derkaoui cours d'hypnotisme professionnel editions ossmi
     
Chargement...