Formation Hypnose

Doit on oublier son passé ? sujet du bac philo

C'est un sujet du bac philo de cette année, "doit on oublier son passé pour avoir un avenir " ?

Et je rajouterai: que doit on oublier si oubli il doit y avoir ?

Ou retenir....?

A méditer...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
katia (zoulouk) à dit:
C'est un sujet du bac philo de cette année, "doit on oublier son passé pour avoir un avenir " ?

Et je rajouterai: que doit on oublier si oubli il doit y avoir ?

Ou retenir....?

A méditer...

Désolé Katia, j'ai toujours été nul en philo...

des "on doit" et des "pour avoir"...c'est pas trés hypnophilosophique pour moi...

:evil:

A reformuler peut être pour moi ainsi :

peut on s'envisager un avenir heureux sans avoir eu un passé intéressant ?

:roll:
 

corfinas

Membre
Hello,

K.Finel à dit:
Je dirais simplement, et comme unique argument, que l'idée que mon passé détermine mon présent, me semble ni plus ni moins juste que celle qui affirme que mon présent détermine à tout instant mon passé en tant que point de vue subjectif.
Parce qu'en fait, ce qui nous intéresse en thérapie, n'est pas l'objectivité, mais la subjectivité assumée et adaptée, consciente et choisie, de notre client...
https://www.transe-hypnose.com/sujet/a-lattention-de-m-finel-suite.3019/

a+
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
surderien à dit:
katia (zoulouk) à dit:
C'est un sujet du bac philo de cette année, "doit on oublier son passé pour avoir un avenir " ?

Et je rajouterai: que doit on oublier si oubli il doit y avoir ?

Ou retenir....?

A méditer...

Désolé Katia, j'ai toujours été nul en philo...

des "on doit" et des "pour avoir"...c'est pas trés hypnophilosophique pour moi...

:evil:

A reformuler peut être pour moi ainsi :

peut on s'envisager un avenir heureux sans avoir eu un passé intéressant ?

:roll:

oui, je me serais encore pris une gamelle car j'aurais fait un exposé sur le fonctionnement de la mémoire ...

et de l'idéation...

je suis pas un littéraire...je suis un neuroscientifique passionné !

8)
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
corfinas à dit:
Hello,

K.Finel à dit:
Je dirais simplement, et comme unique argument, que l'idée que mon passé détermine mon présent, me semble ni plus ni moins juste que celle qui affirme que mon présent détermine à tout instant mon passé en tant que point de vue subjectif.
Parce qu'en fait, ce qui nous intéresse en thérapie, n'est pas l'objectivité, mais la subjectivité assumée et adaptée, consciente et choisie, de notre client...
https://www.transe-hypnose.com/sujet/a-lattention-de-m-finel-suite.3019/

a+
Hello Corfinas, nos messages se sont croisés...chiasmatiquement...

J'en reviens aussi à cela :

https://www.transe-hypnose.com/sujet/a-lattention-de-m-finel-suite.3019/

:roll:

la philo c'est aussi une réflexion en miroir, sans fin...
 
La réponse apportée par le journaliste radio fut que l'animal n'avait que conscience de son présent et c'est pourquoi il n'avait pas d'avenir.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
"doit on oublier son passé pour avoir un avenir " ?

Peut on avoir un avenir en étant totalement amnésique de son passé ?

:roll:


Je vous avais dit que pour moi tout était dans la "mémoire"...

8)
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
katia (zoulouk) à dit:
La réponse apportée par le journaliste radio fut que l'animal n'avait que conscience de son présent et c'est pourquoi il n'avait pas d'avenir.
qu'en penses tu Katia ?

:shock:
 

xorguina

Membre
Bonjour :D
Ca fait un bail !! un passé ? hihihi !! non, non, un présent.....heu plutôt un futur maintenant :lol: :lol: :lol:

Pas de temps, ça n'existe pas, ça a été inventé.

Alors pour répondre au sujet du bac si on doit oublier son passé pour avoir un avenir ?

Ben, on peut rien oublier, on peut pas effacer quand a l'avenir il n'est que ce que tu feras de ton présent......tout ça, ton passé comme celui de tous les êtres humains, l'avenir c'est juste des peurs, des souvenirs, des doutes, des émotions, des pensées qui ne nous appartiennent même pas aussi !! ce sont des mémoires inscrites....égrégores je crois qu'on dit !

Pour moi, toujours pareil, c'est comme le bien et le mal c'est dépassé.....l'important c'est le présent et ce que tu penses à l'instant et ce que tu vas créer dans ta pensée maintenant !

bizzzzzzzzz à vous :wink:


bon pour l'abc :lol: j'aurais eu une latte, tellement que ce n'est pas très compréhensible pour certain :lol:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
katia (zoulouk) à dit:
C'est un sujet du bac philo de cette année, "doit on oublier son passé pour avoir un avenir " ?

Et je rajouterai: que doit on oublier si oubli il doit y avoir ?

Ou retenir....?

A méditer...

Doit-on mettre à la poubelle pour avoir de la place ?

le trop plein ne s'évacue-t-il pas automatiquement ?

sans qu'on ait à perdre son temps à faire philo d'y réfléchir ?

sans qu'on ait besoin d'avoir la sagesse d'y réfléchir ?

sans qu'on ait besoin de trouver le plaisir de la sagesse de s'y réfléchir ?

dans cet automatisme de notre mental

qui oublie automatiquement ce qu'il pense utile d'oublier ?

et qu'on peut explorer par l'hypnose ?

:roll:


ps mais bon sang, moi, pourquoi j'ai jamais été bon en philo ?

:shock:
 

jeangeneve

Membre
vous êtes pas bon en philo ?
pas si sur
assez bon pour être en fait en dedans
dans un quotidien pure philo
dans le quotidien de vos patients
patients si impatients, et portant si philo
tellement philo décrire une vie en deux ligne
en deux lignes d'un dossier
dossier d'une vie, vie en deux lignes
deux lignes très net
très net sans chiasme
tellement net qu on visualise une vie en 5 sec
5 sec d'une vie

vous êtes bien trop philo efficace
tellement philo efficace
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
votre réponse me touche car elle contient toute la réponse...

je me souviens d'un sujet de philo

"convient-il de prendre des risques"

quatre heures à disserter sur une évidence dont on a pas le choix...

que de le vivre...

Alors :

soit on répond en une seconde " le risque c'est çà" et on rend copie blanche où l'on a écrit çà en grand...

soit on tergiverse pendant quatre heures pour ne pas prendre le risque de ne pas avoir de bonne note...

soit on écrit le mieux qu'on pense et quelque soit la note, on sent que cette philosophie est finalement trés relative...


8)
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Doit on oublier qu'on peut avoir une mauvaise note si on veut avoir une bonne note ?

Doit on oublier qu'on peut rater son bac si on veut avoir son bac

Doit on oublier qu'on passe son bac si on veut avoir son bac ?

Doit on oublier d'oublier si on ne veut pas tout oublier ?

:roll:



Voilà la philo moi çà me mettait en hypnose...

et surement que les profs de philo n'aimaient pas çà...

8)



Bon, là on pourra pas me reprocher d'avoir quitté le fil du sujet ...

bac...

philo...

poubelle ?

:lol:



Doit-on oublier qu'on a le bac si on veut avoir un avenir ?

Z'auriez dû appeler le sujet : "au bac, la philo ?"


:idea:
 
8)[/quote]
surderien à dit:
votre réponse me touche car elle contient toute la réponse...

je me souviens d'un sujet de philo

"convient-il de prendre des risques"

quatre heures à disserter sur une évidence dont on a pas le choix...

que de le vivre...

Alors :

soit on répond en une seconde " le risque c'est çà" et on rend copie blanche où l'on a écrit çà en grand...

soit on tergiverse pendant quatre heures pour ne pas prendre le risque de ne pas avoir de bonne note...

soit on écrit le mieux qu'on pense et quelque soit la note, on sent que cette philosophie est finalement trés relative...

Cet exemple a été cité par notre prof de philo, et l'élève qui a répondu "le risque c'est ça " en rendant feuille presque blanche, a eu un 0 pointé.

Et comment peut on mieux définir le risque ?

Y a t'il toujours besoin de longues phrases ?

Il aurait mérité 20 cet élève
 
Nous du haut de nos 17 ans, on trouvait cet exemple génial, mais comme on n'avait pas envie d'avoir 0, on faisait les "devoirs" comme il faut... pour avoir une note supérieure à 0..
 
Surderien, tu m'as demandé mon avis, sur "doit on on oublier son passé pour avoir un avenir?"

Je n''utiliserais pas oublier, mais simplement relire les évènements du passé afin que ceux ci soient contructifs.
Dans toute épreuve, on a appris quelque chose, et une fois qu'on a appris et si ce n'était pas agréable, on peut oublier d'y revenir.

Quand on passe le bac, si on oublie complètement qu'on le passe, on ne se rendra pas à l'epreuve, alors on le rate.
Mais une fois qu'on est à l'oral, ou à l'ecrit, on peut oublier tout le stress lié à l'epreuve, et simplement faire de son mieux...

Plutot qu'une question de mémoire automatiquement...), c'est une question de lecture des faits.[/colo(le trop plein se vide r]
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
katia (zoulouk) à dit:
Surderien, tu m'as demandé mon avis, sur "doit on on oublier son passé pour avoir un avenir?"

Je n''utiliserais pas oublier, mais simplement relire les évènements du passé afin que ceux ci soient contructifs.
Dans toute épreuve, on a appris quelque chose, et une fois qu'on a appris et si ce n'était pas agréable, on peut oublier d'y revenir.

Quand on passe le bac, si on oublie complètement qu'on le passe, on ne se rendra pas à l'epreuve, alors on le rate.
Mais une fois qu'on est à l'oral, ou à l'ecrit, on peut oublier tout le stress lié à l'epreuve, et simplement faire de son mieux...

Plutot qu'une question de mémoire automatiquement...), c'est une question de lecture des faits.[/colo(le trop plein se vide r]



oui la relecture est la bonne image

comme l'ordinateur remouline, fait son ménage pour reclasser, ranger et faire la place de la suite...à d'autres images...qui s'écrivent en même temps...

un processus automatique si l'ordinateur mental est bien programmé...


et que tout est bien compressé dans la poubelle prêt à jeter...

mais toujours possible de faire de la récup et de restructurer


c'est çà pour moi le principe philo...

mais c'est totalement hors sujet par rapport au sujet...dira le prof ... 0 !

:cry:
 
J'étais assez proche du 0 en philo, 4 au premier devoir, et jamais dépassée le 8.

Hors sujet, on me disait, alors que persuadée d'y être dans le sujet, mais bon... la philo consiste à phraser sans solutionner, il me semble...

J'étais pas très douée, le prof me disait "vous avez trop envie de répondre, et il ne faut pas répondre, jamais... "
 

laurenzo

Membre
Salut les amis,

Je crois que vos profs de philo vous ont légèrement arnaqués avec la mythique citation 'le risque c'est ça' qui vient en fait d'un film comique: P.R.O.F.S. :wink:

Sinon pour caricaturer la philo, discipline passionnante, on pourrait dire que la philo c'est l'art de tourner autour du pot sans jamais tomber dedans. :lol:

Bonne journée !
 

xorguina

Membre
J'ai pas fait de philo....mais je sait q'il faut jamais dire jamais :D et je sait aussi qu'on ne peut oublier son passé, c'est pas le but de la leçon !!! le but c'est accepter la leçon du passé avec quelques rappel de la leçon de vie de temps en temps pour savoir si on a bien compris avant de passer à une autre leçon....ainsi de suite :wink:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Sinon pour caricaturer la philo, discipline passionnante, on pourrait dire que la philo c'est l'art de tourner autour du pot sans jamais tomber dedans. :lol:

Là çà ne fait donc que confirmer mon intolérance philosophique !

j'ai jamais aimé tourner autour du pot ...

car j'aime aller droit au but !

8)


en général...

:roll:
 
surderien à dit:
Sinon pour caricaturer la philo, discipline passionnante, on pourrait dire que la philo c'est l'art de tourner autour du pot sans jamais tomber dedans. :lol:

Là çà ne fait donc que confirmer mon intolérance philosophique !

j'ai jamais aimé tourner autour du pot ...

car j'aime aller droit au but !
]L'art de tourner très longuement autour du pot, et en argumentant le mieux possible qu'on ne puisse l'approcher.. c'est l'art de la philo.

Peut être même méga contre hypnotique ?

On reste éternellement dans le problème....


Je préfère reste éternellement dans les solutions
 

laurenzo

Membre
Faciles ces points de vue...

Peut-être peut-on aussi envisager que des questions n'ont pas des réponses tranchées et qu'elles laissent place à le réflexion et à la multiplicité des opinions. Envisager plusieurs solutions, faire preuve d'analyse dans des situations qui ne sont pas toujours évidentes, je pensais que ça pouvait aussi servir un bon hypnothérapeute... 8)
 
Mais en philo on démonte toutes les solutions et aucune ne finit par être viable.

Il en vaut mieux une qu'aucune, et plusieurs qu'une, mais une qui marche, ça me suffit amplement..

Et parfois qu'on chercherait plus, qu'on finirait par trouver ? :wink:
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Il en vaut mieux une qu'aucune, et plusieurs qu'une, mais une qui marche, ça me suffit amplement..
Justement Katia, sur certains questionnements philosophiques, tu ne trouveras jamais une réponse qui fasse l'unanimité, celle-ci pourra alors passer par une réflexion nuancée pour être au plus près de la problématique...
 
Là je n'y crois plus....pour la reflexion nuancée... c'est surtout un jeu intellectuel pour rester somme toute dans une hésitation dont on ne sort pas, hypothèses, après hypothèses que l'on peut toujours débouter.
Des jeux d'arguments quasi mathématiques... juste bon pour jouer... pour ceux qui aiment ce jeu là.
 

laurenzo

Membre
Parce que toi tu es capable de répondre 'oui' ou 'non' à toutes les questions Katia? Tu apportes une réponse simple et définitive à tout?
 
En philo, c'est très excessif... enfin le souvenir que j'en ai, toute tentative de réponse, même nuancée se solde par un echec... dans les notations.

Personnellement les devoirs de philo, sont restés pour moi source de frustration... (l'application que j'y mettais pour le résultat obtenu, tout en ayant toujours su rédiger correctement)

Toujours ce besoin de démontrer quelque chose d'éminement subjectif qu'est notre regard..face à notre environnement.

Ca fait reflechir, certes, les cours sont interessants, mais la façon quasi mathématique est pour me déplaire.

Par exemple Paul Valery disait que l'animal n'a conscience que de son présent, alors qu'on voit bien que certains chiens qui ont été écrasé jeunes par une voiture, ont toute leur existence peur de traverser une route.
Alors un chien ne mémorise t(il pas son passé ou certains éléments ?

Et pourquoi le chien n'aurait il pas d'avenir ? Ils nous survivront peut être ... qui sait ?
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut