En transe . . . au travail les yeux ouverts !!!

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par darkanen, 5 Août 2013.

  1. darkanen

    darkanen Membre

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Messages:
    75
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Bonjour. Récemment, j'ai fais une expérience pour le moins particulière. Celle-ci également vient avec une petite histoire. :wink:


    Étant du genre à faire un tas de conneries quand j'étais plus jeune, j'avais la mémoire remplie se souvenirs gênants. Il y a plusieurs mois, j'ai trouvé une façon de les débarrasser de leur charge émotionnelle. Dans ce temps-là, je ne savais pas ce qu'était l'auto-hypnose, d'ailleurs, comment ça pouvait l'être, puisque je faisais ça debout les yeux ouverts ? Je ne connaissais pas non plus la vision périphérique. Lorsqu'un souvenir gênant faisait surface, j'entrais en transe une fraction de seconde, puis l'instant d'après, cet épisode de ma vie avait disparut pour toujours.


    Comment j'ai découvert cette technique ? Je crois que j'arrive à tirer partie de cette autre expérience que j'ai déjà vécu, que j'ai décrit dans mon ancien poste "Dissociation Permanente".


    Au fil des mois, j'ai maîtrisé cette technique, au point d'avoir une influence sur des souvenirs de plus en plus récents. D'abords sur des semaines, puis des jours, puis quelques heures. Plus ils étaient récents, plus la charge émotionnelle était importante, plus je devais me concentrer pour les décharger.


    Récemment, j'ai lus tout plein de trucs sur l'auto-hypnose. J'ai même commencé à pratiquer la spirale sensorielle. Même là, je n'ai pas fais le lien entre les deux phénomènes, jusqu'à hier soir, au travail. Il semblait, en effet, que cet état dans lequel je me plongeais de temps en temps ressemblait étrangement à l'état de transe normale. Je me suis demandé, alors, ce qui se passerait si j'utilisait mon talent sur le monde présent et actuel. Je me suis concentré pour faire durer la transe, ce que je n'avais jamais fais avant, et Bingo ! Me voilà en transe, les yeux ouverts, sans la vision périphérique. Je pouvais même me permettre de discuter avec d'autre personnes.


    Comment je me savais en transe ? Quelques indices m'ont éclairés.


    Étant autiste, le monde qui m'entoure à chaque jour est une horrible pesanteur sur mes épaules, difficile à accepter, particulièrement chez les autres êtres humains que je ne connais pas . . . excepté à cet instant. Je me sentais détendu, à l'aise parmi tous ces clients, même à côté de cette collègue qui, à cause de son horrible apparence physique, un instant avant, me dérangeait terriblement. Il m'a suffit, si je peux le décrire ainsi, de la regarder, de ressentir cette frustration qu'elle faisait peser sur moi, et comme pour mes souvenirs, enlever cette teinte de rouge dans mon regard et ressentir un grand soulagement. Aussitôt, cette fille ne me dérangeait plus du tout.


    Aussi, quelque minutes plus tard, je me suis mis à penser à une plage des Caraïbes, que j'adore, et sitôt j'ai ressentit un désir de m'y retrouver comme jamais je n'avais ressentis de désir avant. Cette émotion n'était pas nouvelle, mais cette fois-ci, elle s'en trouvait décuplée.


    Très vite, après 15 minutes de transe, j'ai senti ma concentration faiblir. Non seulement ça, je me suis tout à coup sentis fatigué. Sérieusement, j'avais une terrible envie de dormir. Je ne pouvais plus rester en transe, sinon, j'allais m'écrouler sur le sol. Une heure plus tard, je me retrouve à côté de cette même collègue, et si elle ne me dérangeait plus comme avant, une certaine répulsion est quand même revenu à la surface. Si je n'avais pas changé l'enfer en paradis, j'avais quand même modifié légèrement ma vision du monde.


    Voilà. J'espère pouvoir démystifier tout ça avec vous, et avoir l'avis de professionnels sur cette étrange expérience.


    Par exemple:
    - Comment est-ce possible d'être en transe sans induction ?
    - Pourquoi la fatigue m'a-t-elle pris si soudainement ?
    - Serai-je capable de faire durer la transe plus longtemps bientôt ?


    Merci.
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Salut,

    Etre en transe sans induction c'est possible, c'est un état naturel la transe...

    Pour la fatigue, je ne sais pas, sauf que quand je faisais de longues séances dhypnose de plusieurs heures, ah j'étais crevée tout le lendemain

    Bientôt plus, oui....


    Sinon même aujourd'hui je suis encore très surprise des résultats spectaculaires de l'hypnose... bientôt tu vas la trouver belle cette fille, yep !

    Nouveau sujet "comment créer la passion (amoureuse) ?
     
  3. darkanen

    darkanen Membre

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Messages:
    75
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Ça fait bien plaisir à savoir, Katia. Merci.

    Comment refuser une offre pareille ? Je suis tout ouïe. :)
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    J'avais fait une séance d'hypnose, il y a quelques temps déjà, inspirée du film Inception

    EN quelques lignes :
    je rêvais que je rêvais et qu'on me faisait rêver ...

    Après une classique descente d'escalier, j'arrive dans une pièce confortable avec un bon lit et je m'y allonge pour un sommeil réparateur, et dans ce sommeil réparateur, je fais un rêve et dans ce rêve ...
    (Je m'imagine que je suis entrain de rêver (je me regarde depuis le haut de la pièce après m'avoir mise en hypnose)

    Et dans ce deuxième niveau, de rêve, je rencontre un vieux sage, ami, coach etc qui me prodigue conseils sur ici donc la passion amoureuse :

    Au troisième niveau, je me glisse dans la peau du sage qui lui va faire un rêve aussi où il demande conseil à quelqu'un qui en sait encore plus...

    J'ai fait deux fois ce type d'induction qui peut se pratiquer sur tout type de sujet, dès qu'on est recherche de solution face à quelque chose, très bons résultats
     
  5. d-kortik

    d-kortik Membre

    Inscrit:
    6 Décembre 2010
    Messages:
    165
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1730
    Localité:
    Besançon
    J'ai 3 réponses qui ne valent que ce qu'elles valent :
    1° Comme dit Katia l'état d'hypnose étant un état de conscience naturel , on peut s'y retrouver sans induction comme dans le sommeil
    2° L'hypnose est comme une sorte de muscle qui se fortifie au fur et à mesure de son utilisation : il est normal de faire de mieux en mieux et de plus en plus longtemps : no limit !
    3° A mon avis l'état de fatigue intense ressenti annonçait le passage de l'état d'hypnose à un état de sommeil normal, ce glissement étant naturel lorsque l'état d'hypnose n'est pas entretenu
     
  6. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Je pensais que la fatigue provenait d'un travail de réorganisation du cerveau, mais cette idée n'est justifiée par absolument rien, mis à part une croyance personnelle, qui "m'arrangeait bien"...
     
  7. d-kortik

    d-kortik Membre

    Inscrit:
    6 Décembre 2010
    Messages:
    165
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1730
    Localité:
    Besançon
    Je pense que la réorganisation d'un pattern psychique (et non pas du cerveau) est tres peu énergivore, mais je n'ai pas mesuré …
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    J'imaginais tpute une machinerie, du style engrenages... et que tous ces changements se faisaient parfois avec quelque énergie nécessaire à la chose

    Quelle différence faites vous entre réorganisation du cerveau et pattern psychique ?

    Darkanen avait évoqué le sujet d'ailleurs, je crois qu'il voulait aussi pratiquer de la réorganisation..

    Face à des situations, il y a une façon de réagir, de mettre en place des comportements, de penser y ou x chose, mais je parlais non pas de cela pour la réorganisation du cerveau, mais par exemple au lieu de penser en images, penser en mots... et de changer de mode perceptif...
     
  9. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay Membre

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Messages:
    465
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1830
    Localité:
    Clermont-Ferrand
    On tombe dans le transhumanisme là, non ?

    Cest le M.I.T. qui est bien parti dans ce domaine, je crois.
     
  10. d-kortik

    d-kortik Membre

    Inscrit:
    6 Décembre 2010
    Messages:
    165
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1730
    Localité:
    Besançon
    Quelle est cette manie de coller partout une étiquette, made in USA de préférence ; j'ai souvent remarqué que les idées étaient dans l'air, volant bas en escadrille, et avec son petit filet à papillons (faudrait-il dire dream catcher ?) chacun capt(ur)e ce qui lui plaît et l'exploite à sa façon ; a-t-on encore le droit de penser franco-franchouillard, ou même de penser tout court, sans payer un droit de propriété et d'exploitation ? (je voudrais pas mettre de l'huile sur le feu mais quand devrai-je payer des royalties aux tenants de l'hypnose intégrative, simplement parce que quelque part je pense et travaille comme eux, mais sans étiquette ?)
     
  11. darkanen

    darkanen Membre

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Messages:
    75
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Les grands esprits se rencontrent. J'avais justement imaginé un concept tiré de Inception, il n'y a pas si longtemps. Il n'était toutefois pas aussi directement relié que le tiens. L'idée était qu'au lieu d'être des niveaux de rêve, il s'agissait de niveaux de film. J'allais au cinéma, je plongeais dans l'univers du film, et dans ce film, je me rendais au cinéma, pour plonger dans l'univers du film, et ainsi de suite.

    Le truc, c'est que j'avais abandonné l'idée, après avoir reçu cette mise en garde de Thérapie29 au début du poste "Dissociation Permanente", à propos de rester coincé dans les limbes. Je n'ai pas osé expérimenter là-dessus.

    Que sais-tu à propos de ça ?
     
  12. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Ce que vous développez là D-kortik me fait penser au concept de Richard Dawkins qu'est l'idéosphère, un peu comme si les idées flottaient et étaient captées par les cerveaux réceptifs, chacun faisant son petit cocktail.
     
  13. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Je ne peux que te donner ma propre expérience, c'est à dire que je m'arrête au troisième ou quatrième niveau parce qu'au delà je sens que c'est un peu vertigineux.
    Sur un film ça donnerait, je me plonge dans le film (étape 1) et dans ce film je me rends au cinéma (étape 2) pour replonger dans le film (étape 3) et j'en rajoute une (étape 4).

    Peut-on rester bloqué dedans ? (un peu comme dans le film d'ailleurs) je ne sais pas à vrai dire, ce serait bien d'avoir un avis de spécialiste...

    La réponse m'intéresse aussi, car au troisième ou quatrième niveau par prudence je m'arretais.. Il est disons amplement suffisant pour faire un très bon "boulot" tout en ayant une belle expérience.

    Mais bon si on peut aller plus loin, sans risques, je veux bien y aller :wink:
     
  14. darkanen

    darkanen Membre

    Inscrit:
    11 Mars 2013
    Messages:
    75
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Je crois comprendre comment ça fonctionne.

    D'abord tu pose la question au sage dans ta transe, mais tu fais simplement imaginer qu'il te répond. En réalité, la réponse doit te venir plus tard tout naturellement, peut-être dans quelques heures, ou le lendemain matin . . .

    Au fait, je sens que ça va m'être vachement utile prochainement. Comment donc me retrouver, dans dix ans, dans cette sublime maison hawaïenne au bord de la mer ? :)

    Comme disait Elvis Gratton . . .
     
Chargement...