Formation Hypnose

Faire disparaître une douleur obsédante

  • Initiateur de la discussion surderien
  • Date de début
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 082
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
La douleur obsédante, c'est un peu comme la dépression obsédante chez le dépressif

La façon, pour le cerveau, de s'exprimer, de signaler que quelque chose ne convient pas, pour obliger à changer...

Lorsqu'il comprend qu'il peut s'exprimer d'une autre façon, qu'on l'écoute et qu'on en tient compte, il change alors sa façon de s'exprimer et de communiquer

Il s'exprime plus simplement et plus calmement
Il supprime ce martelage obsédant
Il signale plus doucement qu'il est stressé et qu'il attend de nous une solution, une aide...

C'est le cas dans le membre fantôme douloureux

Qu''il s'ennuie et manque d'activité culturelle de développement, de gymnastique mentale
On peut faire du culturisme, de l'haltérophilie à minima: se servir d'une petite masse en faisant travailler doucement le bras sensible, en faisant quelques pas de marche douce dérouillante afin que le mental oublie sa douleur, que la matrice mentale trouve du plaisir à autre chose tout en améliorant ses circuits de conduction en suivant notre mode de conduite thérapeutique plus intéressante

On peut aussi consulter un coach ou un spécialiste en neuro fonctionnement pour se former à cela.

Ou développer des techniques originales d'hypnose et d'auto-hypnose...

Créer des ancrages...
Imaginer des auto-lévitations au top...

Le cerveau les adore...

:)
 
  • J'aime
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
On peut aussi consulter un coach ou un spécialiste en neuro fonctionnement pour se former à cela.
 
AdrienS

AdrienS

Membre
messages
17
Points
910
Localisation
Saint-Étienne, France
Généralement, la douleur obsédante vient d'une concentration orientée vers cette même douleur.
Il s'agit ici, selon moi, de croyances limitantes qui consiste à croire que cette douleur est et restera là. En thérapie, je rencontre des personnes pour des douleurs chroniques et je remarque souvent qu'ils ont du mal à se détacher de cette concentration extrême. En leur enseignant l'auto-hypnose, ils arrivent à mieux lâcher prise mais surtout à laisser leur cerveau extrapoler vers de nouveaux horizons...

Je rejoins l'idée de l'expression du corps. Trop de personnes oublient qu'une douleur musculaire est très souvent, reliée à une forme de mal-être mental qui s'exprime via le corps.
Je pense qu'il s'agit aussi d'écouter son instinct pour trouver des solutions. Très souvent, lorsque nous cogitons trop sur une solution éventuelle, on se retrouve encore plus verrouillée dans un cercle vicieux. Si le corps est une expression de l'esprit, l'intuition est une des clés les plus puissantes de l'inconscient.
 
  • J'aime
Olivier06

Olivier06

Membre
messages
13
Points
760
Age
48
Localisation
Cannes, France
Oui Adrien. Il y a aussi un facteur culturel qu'on oublie parfois , certaines cultures la ressentent plus forte que d'autres. Je trouve ça intéressant quand on l'évalue avec le patient ou qu'on fait un score.
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
Je ne suis pas tout a fait d'accord avec le principe qu'une douleur viendrai d'un problème mental.
Je pense justement qu'il faut tout faire pour savoir si on est dans un douleur psychosomatique ou une douleur "réel"

Prenons le cas de la spondylarthrite ankylosante, on pourrait être vite tenté de croire que c'est l’esprit qui va "mal" alors que c'est bien un problème du corps l'esprit lui est impacté par la douleur.
Le soucis c'est qu'en moyenne il faut +- 7 ans pour que cette maladie soit détecté.
 
  • J'aime
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Nossolar à dit:
Je ne suis pas tout a fait d'accord avec le principe qu'une douleur viendrai d'un problème mental.
Je pense justement qu'il faut tout faire pour savoir si on est dans un douleur psychosomatique ou une douleur "réel"

Il est important de traiter la douleur quelle que soit son origine. C'est avec le mental qu'elle soit psychosomatique ou autre qu'elle va pouvoir être mieux gérée en se concentrant sur autre chose ou avec diverses techniques, plus aide médicale, médicamenteuse etc..

Une douleur est pour moi toujours réelle dans le sens où elle est perçue par la personne. Si le stress engendre un dysfonctionnement des intestins, la douleur sera quand-même, comme pour une autre raison.
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 656
Points
7 260
Localisation
France
et l’endométriose de 7 à 14 ans avant d'avoir le diagnostic,car avoir mal pendant ses règles semble normal pour tous!
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
moune à dit:
et l’endométriose de 7 à 14 ans avant d'avoir le diagnostic,car avoir mal pendant ses règles semble normal pour tous!

Au lycée dans chaque classe, enfin sur une 20aine de jeunes filles, il y en avait toujours une qui était complètement hs, à devoir rester couchée le premier ou deuxième jour. On m'a toujours dit aussi que c'était douloureux et normal que ce le soit, que c'était comme ça, que c'était ça d'être une femme.

Cela fait 1 an seulement que ça se passe très bien, mais avant surtout entre 20 et 30 ans, ce fut une vraie galère.
 
  • J'aime
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
jumb à dit:
Il est important de traiter la douleur quelle que soit son origine.
Bien sur et l'outil adéquat est important, c'est ce que je disais dans mon précédent message.
On enlève pas un clou planté dans une main avec l'hypnose et faire de l'hypnose pour calmer les douleurs sans enlever le clou est quelque part assez dangereux.
Si le corps a mal il a sans doute ses raisons et ce n'est pas forcement un problème psy.
 
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
De l'importance de l'anamnèse et donc d'une bonne formation et dans le cas de la douleur c'est crucial. Il y a la douleur mécanique qui arrive quand le corps informe le cerveau, il y la douleur somatisée, il y a la peur de la douleur... Dans tous les cas l'hypnose est efficace. Elle peut agir par analgésie ou par anesthésie, c'est l'usage de l'hypnose clinique habituel. La douleur est toujours une réponse soit du corps, soit de l'esprit, et parfois des deux ensemble. L'analgésie par le froid associée à de la menthe poivrée se révèle efficace sur les migraines, celle par le chaud associée à de l'huile de macération d'arnica est très efficace sur les coups. La douleur obsédante agit comme une phobie orientée vers cette douleur comme ce serait le cas vers un serpent ou une araignée. Là c'est la "carte du monde" et "nos croyances" qui sont en causes, il faut redéfinir "le territoire" et se le ré-approprier car on est chez soi et on s'octroie le droit de choisir nos invités.
 
  • J'aime
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
surderien à dit:
La douleur obsédante, c'est un peu comme la dépression obsédante chez le dépressif

Ce qui est obsédant, c'est ce que la personne n'a pas les moyens de changer (ou ne pense pas avoir les moyens de changer).
Quelque chose de forte intensité (9/10)
Là où ça reste toujours la même chose, pénible, atroce, insupportable
Le même cycle infernal, répétitions d'échec etc
Une forme d'impuissance qui s'installe
Faute d'y voir une issue
Ne pouvoir l'accepter.

Des remèdes : retrouver la capacité à ce que quelque chose puisse changer, croire que ça peut être différent, pouvoir en faire l'expérience, ou alors accepter ce qui est pour aussi pouvoir passer à autre chose.
 
Olivier06

Olivier06

Membre
messages
13
Points
760
Age
48
Localisation
Cannes, France
Dans la douleur, l'hypnose ne résout pas un pb psy, elle dévie l'attention pour l'ancrer sur une image ou une sensation positive. L'hypnose ne fait pas de la psy à part peut être pendant l'entretien pré hypnotique. Et encore faut avoir les connaissances adéquats pour "soulever le lièvre" comme on dit!
Pour ça , il faut inonder la personne de sensations ( écoutez, voyez, sentez,bien être exceptionnel etc...) et s'en tenir ensuite à l'image , la situation la plus adaptée, que vous avez détecté dans l'échange . Faire du signaling pour voir où vous en êtes.
 
  • J'aime
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
On peut aussi consulter un coach ou un spécialiste en neuro fonctionnement ? oui mais aussi un hypno thérapeute qui manie les outils d'analgésie et d' anesthésie, car dans le médical l'hypnose est reconnue dans les deux cas, c'est son usage premier. Le neurofeedbach n'aidera pas car il est plus pour les sujet non neuro-typique, pour la coach tout dépend sa formation en général hypnose et Pnl sont dans ses outils,
 
Vous aimerez:
M
  • Question
  • mamishka
Réponses
3
Affichages
2 K
Anonymous
A
zoulouk2
  • Question
  • zoulouk2
Réponses
1
Affichages
542
Prudence
Prudence
llenox
  • Question
  • llenox
Réponses
1
Affichages
3 K
Soline
Soline
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
Réponses
524
Affichages
8 K
cl7777
cl7777
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
20
Affichages
472
Vhaltef
V
V
  • Question
  • Vhaltef
Réponses
0
Affichages
33
Vhaltef
V
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut