1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Hypnose et tabac : les fumeurs ne sont pas des nicotinomanes

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par jean touati, 3 Septembre 2011.

  1. jean touati

    jean touati Membre

    Inscrit:
    30 Juin 2006
    Messages:
    30
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1520
    Localité:
    Paris

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Arrêt du tabac : les fumeurs ne sont pas des nicotinomanes !
    Le mensonge sur la dépendance à la nicotine


    Je présente ici un article extrait d'un travail de recherche universitaire en psychologie (Paris 8) sur les démarches d'arrêt du tabac. (Cette recherche étudie l’effet d’une communication utilisant les ressorts de l’hypnose d’inspiration éricksonienne conjuguée aux techniques d’influence et de persuasion de la psychologie sociale pour l’arrêt effectif du tabac.)

    Dans cet article je propose, en m'appuyant sur les publications scientifiques, une réflexion sur la dépendance au tabac montrant que, contrairement à l'avis de la HAS (2006) - Haute Autorité de la Santé - destiné au pouvoir public, l'arrêt effectif du tabac relève davantage d’une approche communicationnelle que médicale.

    Article : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Je présente également les principes de la démarche d'arrêt du tabac que je pratique ainsi que des témoignages de "nouveaux non-fumeurs" dont le témoignage très détaillé d'une étudiante en psychologie et un témoignage audio sur la radio Vivre FM.

    Article : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Au plaisir d'échanger,
    Jean Touati
    Hypnothérapeute

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Quand je mets un vert,
    ça ne veut pas dire de l'herbe,

    Quand je mets du bleu,
    ça ne veut pas dire du ciel.

    Henri Matisse
     
  2. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Pesonnellement, je n'ai jamais vraiment pensé que les fumeurs étaient dépendants de la nicotine proprement dite, toutefois, les études pharmacologiques reviennent parfois sur les effets d'une substance, vous savez comme tout le monde les différents scandales en matière études scientifiques, le dernier en date "le Médiator", donc après dire formellement qu'on ne devient pas accro à la nicotine, moi je veux bien... néanmoins là n'est pas le problème en thérapie hypnotique.


    PS : je viens de lire en diagonale votre lien sur le tabac, je partage le texte sur "Les troubles anxieux et le tabac", toutefois attention au déplacement de l'addiction, l'alcool à la place de la cigarette ?... :roll: , donc sans hésiter faut travailler activement sur le trouble anxieux pour ne pas déplacer l'addiction.
     
  3. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Je suis assez d'accord avec Intemporelle.
    Pour moi, il existe quand même une dépendance physique mais de faible importance, mais pas d'une dépendance physique comparable à certaines drogues comme l'héroïne.

    La citation de Brown est totalement manichéenne. Soit physique, soit social... ne peut on le penser en termes de facteurs plus ou moins importants?

    L'article parle de protocoles disparates d'hypnose et du fait que la HAS ne retient pas l'hypnose comme aide au sevrage tabagique, oui, mais elle retient les TCC... donc dans les protocoles disparates que retrouve-t-on comme thérapies autour de l'outil-hypnose? Cela pourrait peut être faire l'objet d'autres études...

    Votre protocole arrêt du tabac sans parler de la cigarette ou du tabac avec un taux d'arrêt à 12 mois m'intéresse au plus haut point. Ai-je une chance d'avoir l'opportunité de lire ce petit bijou? Mais le taux de réussite peut aussi être beaucoup (essentiellement?) dû à l'accueil et au travail autour de l'hypnose, non? Je dois dire que je serai assez curieuse de savoir dans quelles proportions vous l'attribuez à... telles ou telles choses (en dehors du patient, qui représente la plus grande part, à mon avis).

    Concernant les définitions de dépendance et accoutumance, elles ont dû changer, en tout cas j'avais déjà vu cette définition qui m'avait interpellée et j'avais cherché les définitions qui ne correspondaient pas du tout (plus du tout?) à cela.

    Pour le risque de déplacement, peut être, y a-t-il lors de l'hypnose suggestion que la tabagisme est là pour une raison, qu'il y a une intention cachée mais que l'on va mettre en place autre chose, qui sera plus sain, pour le remplacer, quelque chose dont on n'a pas forcément conscience.

    J'ai trouvé ça intéressant, je vous remercie d'avoir partagé vos articles.
     
Chargement...