hypnose sans être daccord

Discussion dans 'Hypnose de Spectacle & Hypnose de rue' créé par rfi33, 6 Juin 2009.

  1. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    j'ai lu qu'on ne pouvait pas hypnotiser quelqu'un qui ne le souhaite pas or j'ai vu également certains spectacles dans lesquelles le sujet ne souhaitait pas l'être mais dés lors qu'il regardait le regard de l'hypnothérapeute il était en trans
     
  2. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Nan, on ne peut pas hypnotiser quelqu'un qui ne veut pas. Mais parfois l'inconscient fait en sorte que l'on veuille des choses que l'on ne veut pas.

    Personnellement je trouve que c'est une bonne question...Elle est redondante parce que l'on y répond jamais de façon définitive ou alors les réponses sont démenties tout le temps.

    Par exemple, c'est David Calof qui racontait que lors d'un séminaire avec Erickson, Erickson avait déjoué un adversaire en l'hypnotisant sans qu'il s'en aperçoive.

    D'abord le type se lève pendant la conférence et il dit à Erickson qu'il ne peut pas etre hypnotisé et Erickson, par des subterfuges et ce qu'on appelle bêtement de la psychologie inverse a réussi à le faire avancer sur le stage comme pour prouver à Erickson qu'il ne pouvait pas être hypnotiser et le type a fini sur la chaise en transe...

    Si cette anecdote ne démentit pas le concept qu'il faut être consentant pour que l'hypnose "prenne" alors je veux bien que le grand cric me croque. Vraiment trop de confusion dans ce monde de l'hypnose et ce n'est vraiment pas à l'avantage de la cause de l'hypnose et des gens qui souffrent inutilement.
     
  3. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Serait-ce en raison de l'autosuggestion négative de la personne qui essaie de résister? :?:

    Genre je ne veux pas voir un éléphant rose et donc vous le voyiez?

    Je ne veux pas entrer en transe et paf.... pris au piège par ses propres autosuggestions...
     
  4. A 100% d'accord.

    Pour les autres l'essentiel c'est d'y croire et pour l'instant la PNL n'est qu'une forme de manipulation satisfaisant ceux qui l'utilisent. Mais pour moi la thérapie est loin d'être ce qui est évoqué par certains!
     
  5. rfi33

    rfi33

    Inscrit:
    13 Août 2008
    merci pour ces réponses mais je trouve quand même dangereux de dire vous ne voulez pas mais votre inconscient le veut!lol sinon métaphore quelle idée vous faites vous de la thérapie?
     
  6. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    C'est là une conclusion qui s'impose en effet dans ces cas éricksonniens ou il hypnotisait des gens sans leur consentement apparent.

    Mais tout de même cela fout à terre ce qu'on dit au sujet du conscentement obligatoire de la personne hypnotisée. Faudrait savoir et/ou cesser de se raconter des bobards. On ne bâtira pas la bonne réputation de l'hypnose sur des bobards et de la confusion. Y'a des temps pour la suggestion et y'a des temps pour les faits; bien que personnellement je crois que la suggestion ne devrait jamais être constituée d'autre chose que des faits.
     
  7. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    En thérapie officielle on se doit de respecter obligatoirement les volontés du patient ou de sa personne de confiance ou de sa famille, ou de son tuteur ou de son curateur.

    On doit obtenir ce consentement éclairé légalement, écrit, daté, signé.

    Tout autre mode de pratique est interdit.
     
  8. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    C'est encore à côté de la question. On ne parle pas de cet aspect du consentement. Ce que les gens veulent savoir c'est si il est faisable d'hypnotiser quelqu'un sans son consentement. Pas si c'est éthique ou légal.
     
  9. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Leo, Surderien (à défaut d'être dans la question) est en plein dans la réponse puisque son affirmation est peut-être compréhensible ainsi :

    - si un thérapeute est un vrai thérapeute (respectueux de la loi, de l'éthique des thérapeutes etc.) ... alors il ne propose pas d'hypnose sans consentement de la personne.
     
  10. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Moi je trouve qu'une réponse à côté de la question est une réponse à côté de la réponse.

    Le problème ici n'est pas dans la question posée et du thérapeute qui la pose mais elle est dans la contradiction de ce que l'on raconte dans les plus hautes instances de l'hypnose. On s'en fout du thérapeute et de la pratique, c'est une question de connaissance de l'hypnose. C'est pourtant simple comme question et on pourrait au moins donner son opinion sur la chose plutot que de répondre à côté.

    Si je me fie à ce que j'ai lu ou entendu sur le sujet et des performances d'Érickson, je me doit de conclure que oui, on peut induire quelqu'un en hypnose sans son consentement. Mais je n'aimerais pas avoir à répondre cela à un éventuel sujet ou patient ou client qui me poserait la question et de mentir est hors de question.
     
  11. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Personnellement, je ne crois pas qu'il soit possible d'induire l'hypnose sans le consentement du sujet. Le minimum, c'est un consentement tacite. et même si l'on peut induire l'hypnose sans le consentement de la personne, je pense qu'il est de toute façon impossible de faire faire au sujet des choses non conforme avec son éthique physique ou moral.

    Mais je sais que vous n'êtes pas tous d'accord avec cette théorie.

    jurgen :wink: 8)
     
  12. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    tout dépends en fait de votre propre croyance... en ce qui concerne l'hypnose!
    si on considère que nous sommes en fait tous sous hypnose constamment....
    a de différents niveau de profondeur....
    en entrant ou en n'en sortant... :D
    alors le consentement peut être vu sous une lumière différente...
    et si l'histoire d'erikson est vraie elle prouve seulement que le spectateur qui au départ était intrigué ou qui voulait de l'attention ou prouver sa supériorité ou pour quelque raison que se soit....
    a changé d'avis!
    comment cela c'est il produit?
    progressivement la croyance est devenu savoir....
    ce qui prouve aussi que la volonté , n'est pas un facteur primordial pour decidér de changer, de guérir , ou de s'améliorer...
    car la volonté est éphémère , elle vit dans le conscient....
    les seuls changements durables sont installé dans le subconscient....
    ce savoir essentiel est la fondation de l'hypnose pour ce qui est de sa réussite comme outil thérapeutique ou de son échec....
    pour réussir donc il faut que le patient atteigne une transe profonde...somnambulique, de façon a ce que les suggestions ai prise et soit durable....

    et a propos de mentir....je dirai que nous sommes tous des menteurs!
    car nous sommes par extension tous des vendeurs....
    qui vendent quelque chose qui n'existe pas vraiement
    qui ne nous appartient pas....
    je sais c'est exagerer...mais considerons le mensonge comme il existe
    dans notre societé comme moyen de communication:
    les promesse qui ne sont pas tenues , les objets qui nous entourent dont nous n'avons pas besoin,la nature que nous detruisons,etc
    alors pour notre bonne conscience nous avons decidé de ce qui est acceptable, meme si c'est un mensonge...!
    dans ma formation, nous appellons cet etat de fait...les dirty , roten litttle tricks qui sont pratiqué sans un consentement verbal ...mais tacite basé sur la confiance que le client a par devers l'hypnotherapeute....
    qui va utiliser tous les outils a sa disposition pour le bienfait du client....
    juste une question de vocabulaire et du sens choisit!
     
  13. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    choisissons nos mots?
    dangereux....
    quel danger y a t-il vraiment?
    dans le cas d'erikson le client finit pas changer d'avis et de savoir la vérité!
    dans le cas du client qui guérit....
    c'est pour cela qu'il est venu vous voir!
    et vous n'avez même pas tué d'espèces en voie de disparition
    dans le même temps....
    alors gardons une certaine perspective, soyons raisonnable....ces questions sont souvent posés par les détracteurs et monté en épingle!
    ici on revient dans la boucle...car elle sont mensonges!
    paul qui espère vous avoir amusé!
     
  14. Street Hypnose

    Street Hypnose

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    Aujourd'hui, avec les inductions dites rapides ou instantanées, il n'y a même plus besoin du consentement du sujet.
    Tout simplement car ces inductions ne sont pas basées sur la participation consciente du sujet.
    Lors de l'induction, on s'adresse directement à l'inconscient. Le sujet ne voit donc strictement rien venir.

    Il y a de plus en plus au Royaume Uni et aux Etats-Unis une forme "d'hypnose de rue" qui se développe et qui est entièrement basée sur ces formes rapides d'inductions. Ils s'organisent entre eux des défis qu'ils filment ensuite et diffusent sur certains forums.

    L'induction la plus utilisée actuellement reste la "poignée de main" de bandler (bandler handshake induction), qui est certainement la plus facile à apprendre, mais il en existe des dizaines d'autres toutes plus efficaces les unes que les autres.
     
  15. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008

    Lèo m'a écrit :


    ...C'est encore à côté de la question...

    ...mentir est hors de question...


    j'ai de plus en plus de mal à suivre !


    SOS

    .:roll:
     
  16. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    >>>>>>Aujourd'hui, avec les inductions dites rapides ou instantanées, il n'y a même plus besoin du consentement du sujet.
    Tout simplement car ces inductions ne sont pas basées sur la participation consciente du sujet.
    Lors de l'induction, on s'adresse directement à l'inconscient. Le sujet ne voit donc strictement rien venir.

    absolument faux.... vous n'avez rien compris!
    l'induction ne s'adresse pas a l'inconscient ou le subconscient....mais est un outil de choc...qui va en ce qui concerne les rapides et une fraction de seconde permettre a l'hypnotherapeute de guider son patient vers la transe....
    en "endormant" les dispositif sécuritaire de la conscience que nous appelons la barrière critique ou facteur critique qui protège le subconscient de la folie....
    de toutes façon et dans tout les cas...le consentement est non seulement nécessaire mais obligatoire pour aller en transe....
    sans ce paramètre vous sous entendez l'illégalité de l'hypnose et la légende du contrôle mental! ce n'est pas le cas....car au lieu d'être en prison bon nombre de bon thérapeutes ont des résultats que nulle autre thérapie obtient... du moins aussi vite et avec autant de succès...
    ajustez vos croyances nous pourrions voir dans votre message une opposition a l'hypnose!
     
  17. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    De quoi parlez vous?

    Nous sommes sur un forum sur l'hypnose et vous dites n'importe quoi.

    Bien sur qu'il faut que le sujet soit consentant!!!

    On voit bien que vous n'avez aucune expérience .

    Désolé

    Jurgen :wink: 8)
     
  18. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben voyons... La question est simple... Disons que je fais de l'hypnose en démonstration dans un séminaire sur un "stage" ... Bon ça va?

    Là y'a un type dans la salle qui me dit qu'il ne croit pas en l'hypnose et qui est réfractaire à la chose... Est-ce que, comme Érickson l'aurait prétendument fait, je peut l'induire en transe hypnotique quand même?

    Donc la question n'est pas légale ou éthique ici. Elle est juste pratique. Un type ne veut pas être hypnotisé; est-ce que je peux l'induire en transe quand même?
     
  19. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    D'abord le monsieur ici n'a pas prétendu avoir de l'expérience alors pourquoi le rabrouer?

    Ensuite ce qu'il raconte est important puisque, encore ici, il s'agit d'une perception de l'hypnose qui est populaire et il faut en tenir compte, qu'elle soit vraie ou fausse.

    Et à chaque fois que l'on "bypasse" le facteur critique de l'esprit on s'adresse à l'inconscient qu'on le veuille ou non... On appelle cela des "triggers" ou des déclencheurs.

    Par exemple si un type s'est fait émasculer psychologiquement par sa mère toute son enfance et que à l'âge adulte, une femme ne fait que l'éconduire même poliment, il s'agit alors pour lui d'un déclencheur et son facteur critique est "bypassé". Sans le vouloir cette femme s'est adressée au subconscient du type.

    Mais revenons à ces pratiques télévisées d'hypnose de rue ou les gens se font hypnotiser comme ça, sans préambule avec des inductions instantanées... C'est de la frime ou pas d'après vous? Faut pas non plus croire tout ce qu'on voit à la télé même quand il s'agit de pseudo télé réalité.
     
  20. Mais vous Léo où en êtes vous avec l'hypnose ? quel sentiment avez vous face à cette pratique entre votre apprentissage et tout ce qui se dit sur ce forum qui est parfois contradictoire ?.
     
  21. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben je vais vous dire, et la réponse peut sembler bizarre mais je suis très sérieux. C'est la faute à Freud tout ça. Pourquoi? Parce qu'il a jeté le discrédit sur l'hypnose ne sachant trop comment et quoi en faire.

    Et à partir de là est parti un bordel. La science a tellement boudé l'hypose que cette discipline n'a pu se voir "contenue" dans des paramètres vérifiables scientifiquement. Elle a donc continué, vu son efficacité et sa simplicité, mais sur des bases éparses, diluées, et sans explications rationelles et scientifiques. On commence aujourd'hui à comprendre des choses à ce sujet de façon bien scientifique, mais ce n'est qu'un début. Et c'est bien pour cela que je tente de contribuer un peu à ce brassage de cages pour qu'on en tire quelque chose comme de simples faits scientifiques mesurables et prouvables dans une mesure raisonnable.

    Cette science de l'hypnose (certains crieraient a l'hérésie avec ce terme) est devenu un "art" indéfinissable comme l'art est indéfinissable. Mais pour moi c'est et ça doit rester une science bien que la pratique puisse rester un art basé sur cette science.

    Comme dans le monde de l'art, on retrouve du n'importe quoi en abondance, c'est le même phénomène pour l'hypnose à mon grand désarroi. La prétention de l'hypnose est devenu un fourre tout et un jardin plein de chiendent et de pissenlit qu'il faut prendre le temps de nettoyer, de désherber, de séparer le bon grain de l'ivraie.

    Et c'est encore pire pour l'hypnose car il s'agit de suggestions et c'est encore ici que l'on se permet de dire n'importe quoi tout en se justifiant en disant que de croire que l'on guérit c'est de guérir. Bref, c'est une science tout pleine de nuances difficile à suivre alors on dit n'importe quoi. Et, bon, si on croit ce qu'on dit ben le client guérira! ... Mais je ne marche pas là dedans. L'hypnose n'a pas besoin d'être du n'importe quoi et démêlons là une fois pour toutes.
     
  22. Street Hypnose

    Street Hypnose

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    :roll: Si j'avais cru un seul instant qu'en postant ici je me ferais attaquer de cette manière, je me serais abstenu.
    Je suis loin d'être sans expérience, puisque je fais parti de ces groupes dont j'ai parlé, et j'ai plusieurs vidéos de mes "actes illégaux" (pour reprendre le terme de paulelie) qui tournent actuellement sur youtube et autres... Dont je vais m'abstenir de poster des liens sans quoi je risquerais de voir débarquer la police chez moi :lol:
    Plus sérieusement, lors de soirées entre amis, on m'interpelle souvent pour me demander d'hypnotiser X ou Y pour "voir ce que ça fait". Ce sont des défis que je relève, en conservant toujours à l'esprit qu'il est hors de question de nuire à la personne. Je respecte tout un chacun, et jamais je ne tenterais de ridiculiser quelqu'un.
    Une relaxation appuyée suivie de quelques phénomènes hypnotiques simples font le même effet.

    Et on est bien d'accord que si la personne part en transe, c'est que son subconscient juge la transe profitable. Une relâchement si soudain est fort appréciable après tant de stress encaissé pendant la journée de boulots non ? ;)

    Pour en revenir à ces fameuses inductions rapides (ou instantanées), je les pratique depuis plusieurs mois, alors même si je ne connais pas à 200% la théorie derrière, je sais au moins comment ça marche au niveau "pratique".
    Demandez à une personne de fermer les yeux et se relaxer, elle risque de vous ignorer ou rigoler. Entamez plutôt une conversation normale, puis demandez-lui soudainement de vous montrer sa main en tendant la votre simultanément. Réalisez la fameuse handshake induction avec le bon timing et approfondissez la transe. Vous disposez d'une recette parmi tant d'autres pour hypnotiser quelqu'un sans son consentement "conscient".
    [Edit] J'ai volontairement simplifié cette "recette". Dans la conversation qui précède l'induction, on peut essayer d'intégrer une forme de "yes-set" assez prononcée, ou confuser l'esprit en sortant des phrases qui n'ont ni queue ni tête, ou encore forcer l'inconscient à se préparer à une transe en demandant à la personne de nous raconter qu'est ce qu'elle ressentirait si elle était hypnotisée, en lui demandant un maximum de détails.... En gros, on fait travailler l'hémisphère droit ;)
    Bref, les techniques sont nombreuses pour approcher le sujet !

    La question du consentement se pose dans deux domaines différents :
    - L'éthique : auquel cas il FAUT demander le consentement de la personne. Je ne peux qu'être d'accord, même si j'avoue ne pas le respecter tout le temps (surtout sur des amis d'amis lors de soirées "ludiques" etc...)
    - Le côté "technique" : auquel cas ON PEUT HYPNOTISER sans avoir le consentement de la personne. N'importe quel hypnotiseur ayant pratiqué les inductions instantanées peut le prouver...

    => Leo Lavoie : La réponse est donc OUI, et je dirais même plus, les sceptiques sont souvent les sujets les plus suggestible à l'hypnose ! Ils sont tellement dans l'analyse "consciente" des effets attendus (ils s'imaginent qu'ils vont se sentir "partir" alors que souvent ce n'est pas le cas), qu'ils sont déjà en transe moyenne/profonde avant même d'en avoir réellement "conscience".

    Le meilleur moyen de leur faire changer d'avis, est de "tester" sur eux la transe via des phénomènes hypnotiques simple comme l'amnésie (oublier son nom, oublier un chiffre) ou les effets idéomoteurs (main collée sur une table, un verre qui pese 1tonne etc etc...)

    Et à tous ceux qui oseraient me provoquer gratuitement, je vous remercie de perdre votre temps :)
     
  23. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Et on est bien d'accord que si la personne part en transe, c'est que son subconscient juge la transe profitable....
    desolé pas d'accord....le subconsxcient ne juge pas
    et si vous voulez en savoir plus vous pouvez lire mon papier a propos du fonctionnement de l'esprit.....
    l'induction est adreesé au conscient pour "induire un choc" qui va mettre la partie rationelle et logique en vacances en passant le facteur critique....
    je n'invente rien ce sont des faits reconnus ...que nous apprenons dans toutes les ecoles serieuse d'hypnotherapie....


    ce que vous dites:
    Demandez à une personne de fermer les yeux et se relaxer, elle risque de vous ignorer ou rigoler. Entamez plutôt une conversation normale, puis demandez-lui soudainement de vous montrer sa main en tendant la votre simultanément. Réalisez la fameuse handshake induction avec le bon timing et approfondissez la transe. Vous disposez d'une recette parmi tant d'autres pour hypnotiser quelqu'un sans son consentement "conscient".

    sans leur demander la permission? permettez moi d'en douter....
    se n'est pas possible!

    si vous faites ça avec des surtout sur des amis d'amis lors de soirées "ludiques" etc.. c'est différent car ils sont sans doute déjà au courant et joue le jeu! aucun moyen de savoir!

    et ce que vous avancez....
    Le côté "technique" : auquel cas ON PEUT HYPNOTISER sans avoir le consentement de la personne. N'importe quel hypnotiseur ayant pratiqué les inductions instantanées peut le prouver...
    qui prouve une seule chose est que vous ne savez pas de quoi vous parlez!
    et moi qui ai une expérience certaine....je ne peut vous laissez dire de telles énormités! tous les pro ici vont vous le confirmer!


    juste en passant le handshake induction est attribué a erikson....bandler l'a adapté mais disait que c'est une induction très difficile a faire quand on commence et qu'il est d'autres induction beaucoup plus accessible....
    celle des yeux fermés dont j'ai donné un script ici même.... et dans un spectacle je ne l'utilise jamais a cause de la difficulté et des risques d'échec!
    il existent des centaines d'induction rapides....
    de fait vous pouvez créer votre propre induction quand vous en comprenez le mécanisme et respecter la personnalité de votre interlocuteur... en adaptant chaque situation a l'anemese rapide et évaluation de l'interlocuteur.....
    mais cela demande beaucoup de pratique et d'expérience
    ce que vous ne semblez par vos propos ne pas avoir....
    et c'est ok! mais n'essayez pas de me faire croire que des vessies sont des lanternes!
    ici nous nous disputons gentillement entre pros et sommes familier avec les passants qui veulent nous en apprendre!
    nice try!
    jurgen a raison...est vous avez tord.

     
  24. Street Hypnose

    Street Hypnose

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    Celle d'Erickson est très compliquée à maîtriser. Celle de Bandler, qui n'a strictement rien à voir, est relativement accessible. Elle requiert un bon timing, c'est tout. On voit que vous vous y connaissez, pour le coup. Elle n'a de ressemblance avec celle d'Erickson que le nom.
    Erickson joue sur la confusion des sens, alors que Bandler joue sur le moment de flottement crée par le "breaking pattern" de la poignée de main. Aucun rapport donc monsieur je sais tout !

    Ensuite, j'ai parlé des soirées d'amis dans l'unique but de ne pas me faire fusiller si je parlais des inductions effectuées dans la rue sur des inconnus que j'interpelle pour demander mon chemin (pour des raisons éthiques évidents...)

    J'aime bien le "ça n'est pas possible" aussi tranché. Si monsieur le dit, alors c'est vrai.
    Pour moi, si j'hypnotise un(e) inconnu(e) dans la rue sans jamais prononcer le mot hypnose, la personne n'a de consentant que son inconscient. Consciemment, elle est loin d'imaginer qu'elle est en train d'être hypnotisée. Elle entend juste une voix qui la guide vers un état agréable, et elle la suit, sans trop savoir pourquoi ;)
    (Après coup, les gens me disent souvent qu'ils entendent tout, et qu'ils ne savent même pas pourquoi ils ne ré-ouvrent pas les yeux, ils sont juste bien et préfère ne pas sortir de la transe alors qu'ils ne me connaissent même pas... Leur inconscient y est définitivement pour quelque chose !)

    La seule chose qui ne fait pas de moi un pro comparé à vous, c'est que j'utilise l'hypnose seulement dans un cadre ludique, tandis que certains d'entre-vous l'utilisent dans le cadre de leur profession (hypnothérapeute, entre autre). N'ayant aucune connaissance médicale, jamais je ne m'aventurerais dans ce domaine ;)

    Par contre, par pitié, faites un effort sur l'orthographe. Surtout quand on se juge soit même "pro".
    Je vous cite : "Anemese", moi pas connaître :lol:
    Quand on veut sortir du vocabulaire, on fait en sorte de sortir la bonne orthographe. En l'occurrence, on parle d'Anamnèse !
     
  25. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    mais c'est incroyable monsieur persiste et signe....et se permet de juger mes compétences sur mon orthographe!
    vous êtes mal tombé....
    :D
     
  26. Street Hypnose

    Street Hypnose

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    nice try!
    jurgen a raison...est vous avez tord.

    Ce que vous ne semblez pas comprendre, c'est que je n'ai absolument rien à démontrer. Je partage mon expérience pour répondre à une question que j'ai jugé intéressante.
    Partagez donc votre expérience pour me prouver que j'ai tort.
    C'est trop simple de prêcher la bonne prophétie sans justifications aucunes.

    J'ai peut-être tort au niveau théorique des chose. A savoir que les personnes que j'hypnotise, à un moment ou un autre, me donnent peut-être leur consentement "implicite". Mais dans les FAITS, je répète qu'à aucun moment je ne leur demande l'autorisation. J'agis, et ça marche (pas tout le temps bien sûr, la question de la suggestibilité rentre en compte aussi :lol: )

    Débattons ensemble, dans la bonne humeur. Mais cessez d'être aussi agressif et tranché alors que je vous expose des faits tirés de ma propre expérience.

    Je ne dévoile ni nom, ni prénom, ni adresse de cabinets. Je n'ai strictement RIEN à prouver à PERSONNE ici.
     
  27. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008

    Moi je crois que c'est tout à fait çà, la vertu de la thérapie brève ...

    Mais je ne pourrai jamais l'affirmer officiellement.

    Mon éthique me l'interdit.
     
  28. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Bon alors vous dites que ça marche mais pas tout le temps mais en pourcentage, ce serait quoi?

    Et vous faites quoi quand ça marche pas à part avoir l'air épais? :lol:
     
  29. Street Hypnose

    Street Hypnose

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    Que ça marche, ou pas, je prends ensuite le temps d'expliquer aux gens ce que j'ai essayé de réaliser, calmement, avec le sourire. Souvent, ils me posent des questions et j'y réponds avec plaisir. Certains même se prêtent ensuite au jeu pour re-essayer plus calmement (induction plus progressive).
    Certains tracent leur route en pensant que suis complètement demeuré, je n'ai l'air ridicule que si je me sens ridicule :wink:
    La plupart, à cause de l'interruption de la poignée de main, ne se rendent même pas compte de mon geste. Ils se sentent juste "confus" et préfèrent partir.

    De toute façon, quand j'entame la discussion, je vois de suite à la réaction de la personne si je vais tenter quelque chose ou non. Si je vois que je dérange vraiment, je demande mon chemin et je cherche quelqu'un d'autre.

    Si je sens le bon feeling, je fonce. On va dire que niveau résultat, je dois en être à du 30-40% de réussite, sachant que j'effectue une pré-selection déjà lors de mon pré-talk.
    Lorsque j'ai commencé, c'était encore moins, je reconnais.
    Mais ces %, aussi faible soient-ils, ne sont pas anodins puisque certains affirment que ça devrait être 0.
    Certains au RU ou aux EU ont un taux de réussite assez monstrueux. Ce que j'en dis, c'est que c'est un art qu'il faut apprendre à maîtriser.
    Lorsque ça rate, c'est souvent une question de timing. Saisir le bon moment est souvent l'histoire de dixième de seconde. Et il faut que la personne soit relativement suggestible aussi, sinon on peut difficilement passer le stade de la transe légère. Auquel cas, après le moment de flottement crée par le breaking pattern, la personne reprend ses esprits et cherche à comprendre ce qu'il vient de lui arriver.
     
  30. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Mais si vous faites un prétalk ça ne va plus ce que vous dites. Le prétalk et l'évaluation + votre pourcentage de réussite ben tout ça confirme que non, on ne peut pas vraiment hypnotiser quelqu'un qui ne consent pas parce que le prétalk fait partie de l'induction et du "contrat" d'hypnose.
     
Chargement...