HYPNOSE Sèche

  • Initiateur de la discussion Kymysister
  • Date de début
K

Kymysister

Membre
messages
5
Points
220
Bonjour
Je viens de lire un article très intéressant dans "Alternatif Bien-Etre" au sujet de l'hypnose sèche réalisée avec un thérapeute puis en autonomie. J'aimerais bien rencontrer un thérapeute qui pratique cette forme d'hypnose afin d'en discuter avec lui et d'essayer.
Est-ce que l'un d'entre vous connaît un thérapeute qui pratique l'hypnose sèche sur Lyon ou sa région ? J'ai eu beau chercher en tous sens sur internet, je n'ai rien trouvé.
Merci d'avance !
 
Véronique Babois

Véronique Babois

Membre
Pro
messages
10
Points
1 750
Age
53
Localisation
Montélimar (France)
Dans la pratique assise de la la MBSR, nous laissons également les douleurs du dos se diffuser en y portant consciemment une attention toute particulière. Cette attention sans intention, sans suggestion permet également de lâcher du lest car la douleur se diffuse et fini par s'atténuer voire se dissoudre totalement par une vague douce et chaude de bien-être. Le retour au souffle permet la vacuité et la libération des tentions, ce souffle devient par la suite automatique plus besoin d'en prendre conscience, il est installé.
 
Véronique Babois

Véronique Babois

Membre
Pro
messages
10
Points
1 750
Age
53
Localisation
Montélimar (France)
Une différence possible est que l'on pratique le MBSR pendant un temps dédié et en pratique, quand on se sent disponible pour cela. L'hypnose sèche peut aussi se pratiquer selon cette modalité, ou au contraire sous forme de micro-pratique, précisément quand on ne se sent pas disponible ou quand on est aux prises avec une émotion perturbée.

La pratique de la MBSR peut également se faire dans les moments où nous en avons besoin et pas uniquement dans un moment dédié. La MBSR est une technique, un outil de mieux-être à utiliser comme tu le dis dans des moments dédiés mais aussi dans les moments de flotaisons, de douleurs, de tensions, de dépression. Cette méthode sert aussi à transformer les lests en gaz!!!;)😂
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
Dans la pratique assise de la la MBSR, nous laissons également les douleurs du dos se diffuser en y portant consciemment une attention toute particulière. Cette attention sans intention, sans suggestion permet également de lâcher du lest car la douleur se diffuse et fini par s'atténuer voire se dissoudre totalement par une vague douce et chaude de bien-être. Le retour au souffle permet la vacuité et la libération des tentions, ce souffle devient par la suite automatique plus besoin d'en prendre conscience, il est installé.
Ceci est tout à fait valable et me donne l'occasion de préciser la différence subtile avec l'hypnose sèche. Dans l'hypnose sèche, il n'y a pas d'incitation à cibler une zone du corps. L'attention reste généralement diffuse même s'il n'y a pas non plus d'incitation à ne pas cibler. L'effet est différent. Généralement, les douleurs ne se diffusent pas comme tu le décris, mais ont plutôt tendance à monter, jusqu'à un point culminant suivi d'une détente. Ensuite, pas plus qu'il n'y a eu d'incitation à focaliser l'attention, il n'y a d'incitation à revenir au souffle au cours de l'hypnose. Ceci dit, si l'attention devient spontanément ciblée, on ne l'empêche pas. Pour avoir expérimenté les deux, j'en perçois la différence. Dans ce que tu décris et qui s'apparente en partie à l'open focus (focalisation ouverte), on a un effet de diffusion et c'est très efficace pour amener de la détente localement ou diminuer une douleur très rapidement (j'ai utilisé cette modalité ou l'ai suggérée en cas de rage de dents, de migraines, etc. ). Dans l'hypnose sèche, cela peut se produire aussi comme ça, mais comme il n'y a pas d'incitation particulière, dans mon expérience, il se produit plus souvent une montée de tensions comme si le corps avait besoin d'aller jusqu'au bout de sa tension avant de la relâcher. Dans ce cas, c'est souvent plus long mais si c'et une mémoire seule qui occasionne la tension, quand celle-ci est libérée, le soulagement est définitif. Ce sont deux modalités complémentaires de l'attention qui ne s'adressent pas aux mêmes situations. Soulagement rapide dans l'instant (par exemple en cas de douleur avant d'aller consulter ou bénéficier d'une chirurgie) ou guérison pour des problèmes liés à des mémoires de tensions. J'ai vu ainsi une personne se trouver guérie définitivement d'un lumbago au cours d'une séance de 20 minutes alors qu'elle n'en n'avait pas eu l'intention ni la focalisation. Dans la pratique, il arrive fréquemment que des personnes passent d'un mode d'attention à un autre sans le chercher et sans le savoir. Mais quand on connait la différence, cela vaut le coup de pratiquer l'un ou l'autre en conscience selon le cas.
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
Une différence possible est que l'on pratique le MBSR pendant un temps dédié et en pratique, quand on se sent disponible pour cela. L'hypnose sèche peut aussi se pratiquer selon cette modalité, ou au contraire sous forme de micro-pratique, précisément quand on ne se sent pas disponible ou quand on est aux prises avec une émotion perturbée.

La pratique de la MBSR peut également se faire dans les moments où nous en avons besoin et pas uniquement dans un moment dédié. La MBSR est une technique, un outil de mieux-être à utiliser comme tu le dis dans des moments dédiés mais aussi dans les moments de flotaisons, de douleurs, de tensions, de dépression. Cette méthode sert aussi à transformer les lests en gaz!!!;)😂
OK. Ce n'est pas ce que les pratiquants que j'ai rencontrés m'en ont dit, mais pourquoi pas ? Dans ce cas, tant mieux.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
4 449
Points
7 160
Localisation
Belfort
Dans la pratique assise de la la MBSR, nous laissons également les douleurs du dos se diffuser en y portant consciemment une attention toute particulière.
En régulation émotionnelle, il n'est pas conseillé de trop focaliser, c'est pourquoi il est demandé de suivre 2 à 3 sensations...
Gaston Brosseau, écrit dans son livre que le simple fait d'être au point zéro coupe la douleur, de la même façon qu'elle diminue plus en acceptant qu'elle s'amplifie plutôt que de l'a repousser...
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
4 449
Points
7 160
Localisation
Belfort
Dans ce que tu décris et qui s'apparente en partie à l'open focus (focalisation ouverte), on a un effet de diffusion et c'est très efficace pour amener de la détente localement ou diminuer une douleur très rapidement (j'ai utilisé cette modalité ou l'ai suggérée en cas de rage de dents, de migraines, etc. ). Dans l'hypnose sèche, cela peut se produire aussi comme ça, mais comme il n'y a pas d'incitation particulière, dans mon expérience, il se produit plus souvent une montée de tensions comme si le corps avait besoin d'aller jusqu'au bout de sa tension avant de la relâcher. Dans ce cas, c'est souvent plus long mais si c'et une mémoire seule qui occasionne la tension, quand celle-ci est libérée, le soulagement est définitif.
Cette façon de faire apporte un soulagement tout comme la respiration, c'est un contrôle qui ne réglera pas de manière définitive le problème...
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
Peux-tu décrire une un exemple pratique applicable en auto hypnose ?
Oui, c'est très simple en fait. On pose une intention qui peut être de régler un problème (comportement, relation, symptôme physique ou psychique...) ou tout simplement de récupérer ou de se libérer des stress de sa journée, etc. Si on a un temps limité, on met un minuteur avec alarme à au moins 15 minutes. On s'installe confortablement et on fait une induction légère. On peut par exemple fixer un point sur la main, attendre que la vision se modifie, fermer les yeux et attendre que la main bouge toute seule, ou bien se proposer de "ne rien faire"... Et on laisse faire. L'état fait le reste. Seul, cela va souvent moins loin qu'accompagné car il peut y avoir un contrôle inconscient mais cela peut déjà régler pas mal de choses.
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
En régulation émotionnelle, il n'est pas conseillé de trop focaliser, c'est pourquoi il est demandé de suivre 2 à 3 sensations...
Gaston Brosseau, écrit dans son livre que le simple fait d'être au point zéro coupe la douleur, de la même façon qu'elle diminue plus en acceptant qu'elle s'amplifie plutôt que de l'a repousser...
C'est ça. Tout à fait d'accord. Du Tipi pur jus. Ca marche pour la régulation émotionnelle (précisément pour libérer les mémoires qui occasionne la perturbation) et cela peut permettre aussi de libérer pas mal de tensions physiques si on accepte leur amplification.
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 557
Points
9 660
Localisation
Suscinio 56
Cette façon de faire apporte un soulagement tout comme la respiration, c'est un contrôle qui ne réglera pas de manière définitive le problème...
Si chaque fois que le problème apparaît tu as une façon, une technique pour l’éloigner et le faire se dissiper au loin, c’est déjà çà…
Et à force, tu l’envoies se dissiper et disparaître de plus en plus loin et il revient de moins en moins.
Et finalement, un jour, il disparaît totalement et tu t’en rends compte, et il te manque…

On peut toujours garder une petite part de non résolu, qui entretient ainsi la technique, cette façon de faire super qui peut à tout moment changer sa façon d’être…

C’est utile de la garder et s’en souvenir pour s’en resservir au cas où…

En hypnose sèche, je suis dans cet état dispo où rien ne se passe, mais tout est toujours possible au mieux…

J’appelle çà mon mode SAMU…
Ou scout…

Toujours prêt tout en savourant l’instant d’attente de ne rien faire…

🤘
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
et la sortie d’hypnose se fait avec l’alarme du réveil ?
Oui. C'est une hypnose légère, correspondant à un état de relaxation, ondes cérébrales alpha. On reste conscient et vigilant. Facile d'en sortir. L'alarme, c'est juste pour ne pas avoir à se préoccuper du temps.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
4 449
Points
7 160
Localisation
Belfort
On peut toujours garder une petite part de non résolu, qui entretient ainsi la technique, cette façon de faire super qui peut à tout moment changer sa façon d’être…
Il appartient à chacun de vouloir garder ou pas et même partiellement son problème... Cette démarche vis à laisser la main au corps en se connectant à ce que l'on considère comme un frein ? Que peut-ils se passer ? De toutes façons on sait que si la personne trouve un bénéfice plus profond à garder le problème il ne se passera rien...
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
4 449
Points
7 160
Localisation
Belfort
'est ça. Tout à fait d'accord. Du Tipi pur jus. Ca marche pour la régulation émotionnelle (précisément pour libérer les mémoires qui occasionne la perturbation) et cela peut permettre aussi de libérer pas mal de tensions physiques si on accepte leur amplification.
Dans la démarche tipi par exemple, il n'est pas toujours questions de sensations empreintes (celles qui vont mener à la racine) car d'autres sont trompeuses et sans issues. Il y a aussi le moment, le bon moment souvent début et descente de l'émotion. Quelle approche l'hypnose sèche a sur ces fondamentaux ?
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 143
Points
7 760
Localisation
France
Donc si je comprends bien
induction par focalisation
suggestion de ne rien faire ou mieux de laisser faire
sortie de trans avec l’alarme pour ne pas dépasser le temps imparti

ma question maintenant est :
puisque c’ est aussi simple que ça ,pourquoi n’ont -ils pas déjà trouvé eux même la solution à leur problème avant de venir vous voir ?que se soit pour la douleur le stress le trauma l’arrêt du tabac ou la mal bouffe ?
ni voyez pas de l’ironie de ma part
ma question est très sérieuse
car j’envisage de travailler comme vous
cela paraît alléchant et simple à souhait
tout ce que j’aime 👍
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
Dans la démarche tipi par exemple, il n'est pas toujours questions de sensations empreintes (celles qui vont mener à la racine) car d'autres sont trompeuses et sans issues. Il y a aussi le moment, le bon moment souvent début et descente de l'émotion. Quelle approche l'hypnose sèche a sur ces fondamentaux ?
Tipi est chirurgical (tout comme la méthode ALpé, créé par un des pionniers de Tipi). Comme vous semblez bien le savoir, on part d'une situation précise au cours de laquelle une émotion désagréable est survenue (à chaud ou en différé) puis, à partir de l'empreinte sensorielle (2-3 sensations de départ), on prend en compte ces sensations et on les laisse évoluer, jusqu'à l'apaisement. Ensuite, on peut vérifier par l'observation de l'empreinte sensorielle si une peur racine est libérée ou non et s'il y en a d'autres attachées à la même situation. L'hypnose sèche ne présente pas ce caractère chirurgical, précis. C'est plus flou mais aussi plus intuitif et permet de traiter non seulement les perturbations émotionnelles mais aussi d'autres problèmes, notamment relationnels, comportementaux ou physiques. Par exemple, on peut partir d'une situation récente ou ancienne, d'une ambiance ou même d'un sentiment ou d'un problème à résoudre et on laisse le corps réagir comme il veut. Cela veut dire que les modes d'attention au cours du processus peuvent varier, générer des mouvements physiques spontanés qui n'effaceront pas les peurs racines mais activeront d'autres ressources. Exemple, je propose une hypnose sèche collective : Chacun pose une intention pour lui-même. Une dame (elle me le dira plus tard) pose l'intention de résoudre un problème de type relationnel. Un quart d'heure après, un lumbago pour lequel elle portait une ceinture de maintien (je ne sais plus le nom) a disparu. Cela ne faisait pas partie de son objectif de séance mais elle est contente de ce supplément. Son ostéopathe le lendemain constate l'absence de tension et traitera un autre problème. Les sensations considérées trompeuses et sans issue du point de vue de la régulation émotionnelle menaient à autre-chose qui n'était pas sa priorité mentale. Dans son processus, elle a probalement récente ou ancienne, d'une ambiance ou même d'un sentiment ou d'un problème à résoudre et on laisse le corps réagir comme il veut. Cela veut dire que les modes d'attention au cours du processus peuvent varier, générer des mouvements physiques spontanés qui n'effaceront pas les peurs racines mais activerontalterné des moments d'attention diffuse aux sensations, des moments d'attention ciblée spontanée, des pensées et aussi des réactions motrices involontaires conscientes. Chaque mode d'attention, chaque moment d'immobilité ou de mouvement a généré quelque-chose de particulier. En hypnose sèche, on ne cherche pas à le savoir et on fait confiance au corps. C'est très complémentaire avec Tipi.
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
Donc si je comprends bien
induction par focalisation
suggestion de ne rien faire ou mieux de laisser faire
sortie de trans avec l’alarme pour ne pas dépasser le temps imparti

ma question maintenant est :
puisque c’ est aussi simple que ça ,pourquoi n’ont -ils pas déjà trouvé eux même la solution à leur problème avant de venir vous voir ?que se soit pour la douleur le stress le trauma l’arrêt du tabac ou la mal bouffe ?
ni voyez pas de l’ironie de ma part
ma question est très sérieuse
car j’envisage de travailler comme vous
cela paraît alléchant et simple à souhait
tout ce que j’aime 👍
Pour résumer : parce qu'il n'est pas facile de faire simple. Le maître d'Aïkido Itsuo Tsuda disait : "c'est simple mais le mental humain est très compliqué". Dans le détail, quand on lâche prise et qu'on laisse faire le corps, il y a souvent des tensions et cela peut générer des angoisses, donc on n'est pas enclin à le faire quand on est seul, surtout la première fois. Aussi, un accompagnement bienveillant, qui donne confiance peut favoriser ce lâcher-prise au cours duquel on laisse les tensions monter. Il y a aussi un phénomène de résonance avec l'accompagnant. Si lui-même est dans cette attitude de lâcher-prise et qu'il se laisser traverser, qu'il se laisse faire, cela favorise la même attitude chez le patient. Deuxième raison possible : ça ne produit pas toujours les résultats attendus par le mental. Quelque-chose se produit, de non anticipé et l'on peut croire que "ça ne marche pas"...
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
Et pour ceux qui n'arrivent pas à ressentir de sensation ?
Plus difficile. Cause possible d'échec. En eïnothérapie, on peut se mettre en miroir de l'autre, le percevoir et lui restituer ce que l'on sent par résonance. Ca peut réveiller la connexion. Sinon, l'hypnose sèche, au bout d'un certain temps, peut réveiller cette connexion.
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 143
Points
7 760
Localisation
France
je n’a pas trouvé de centre de formation
pouvez-vous m’éclairer ?
quel prix peut-on facturer ?
Combien de séances d’accompagnement sont nécessaires ?
j’ ai trouvé que cette méthode Russe date de 50 ans
Pourquoi n’en entendons pas plus parler ?
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
4 449
Points
7 160
Localisation
Belfort
On pose une intention qui peut être de régler un problème (comportement, relation, symptôme physique ou psychique...) ou tout simplement de récupérer ou de se libérer des stress de sa journée, etc. Si on a un temps limité, on met un minuteur avec alarme à au moins 15 minutes. On s'installe confortablement et on fait une induction légère.
Poser l'intention avant de se mettre en transe et pourquoi pas une fois en transe ?
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
4 449
Points
7 160
Localisation
Belfort
il est souvent question de tensions, d'observer et de laisser se libérer les tensions. Le souci dans tout ça est que des tensions à partir du moment où on est attentif au sensoriel on en trouve toujours... c'est un peu déroutant...
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
je n’a pas trouvé de centre de formation
pouvez-vous m’éclairer ?
quel prix peut-on facturer ?
Combien de séances d’accompagnement sont nécessaires ?
j’ ai trouvé que cette méthode Russe date de 50 ans
Pourquoi n’en entendons pas plus parler ?
Je pense à la formation en eïnothérapie en Bretagne. Il y en a d'autres. Je vous dis ça si je trouve.
 
É

émofil

Membre
messages
30
Points
610
il est souvent question de tensions, d'observer et de laisser se libérer les tensions. Le souci dans tout ça est que des tensions à partir du moment où on est attentif au sensoriel on en trouve toujours... c'est un peu déroutant...
En effet, mais au bout d'un moment, ce ne sont plus des tensions, c'est un univers.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
4 449
Points
7 160
Localisation
Belfort
Dans sa vidéo, il demande de se mettre d'abord en auto hypnose pour travailler ensuite... à 4 mn ?

 
Vous aimerez:
S
  • Question
  • Scoubiflar
Réponses
4
Affichages
588
Scoubiflar
S
Hypnar
  • Question
  • Hypnar
Réponses
4
Affichages
6 K
France66
F
C
  • Question
  • Critias
Réponses
28
Affichages
4 K
castorix
castorix
Nouveaux messages
L
  • Article
  • Laisnessen
Réponses
11
Affichages
110
density
density
surderien
Réponses
3
Affichages
2 K
density
density
Frédéric CORRADO
  • Article
  • Frédéric CORRADO
Réponses
6
Affichages
1 K
socrate
socrate
Débat du mois
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut