Formation Hypnose

"hypnose" si tant est qu'elle existe..

Num

Membre
Bonjour, je me permet d'attirer votre attention avec ce titre accrocheur car mes croyances ont été remises en doute: j'explique.

J'ai tendance à me stresser ces temps ci, au point d'en avoir des pointes du coté
cœurs, après une consultation à l'hôpital, et plusieurs chez mon médecin généraliste on m'a conseillé d'aller voir une psychologue/sophrologue qui avait de bons résultats (dans la région d'Angoulême) pour me relaxer.

Après avoir lâché un substitut de ma vie et ses problèmes, la psy me demande si le feeling passe bien entre elle et moi et si oui de refixer un rendez-vous pour ce revoir. Ce que j'ai fait.

Je lui demande alors comment elle compte attaquer le problème et elle me dit : en faisant de la verbalisation (je ne connais pas), ainsi que de la relaxation avec de la sophrologie afin de créer un environnement de bien être. Elle ma dit qu'elle me donnerais quelques outils pour gérer tous sa et c'est alors que je lui demande si la sophrologie c'est comme de l'hypnose. Et là elle me regarde avec un sourire en me disant " non pas tout à fait, en sophro on reste conscient...si tant est que l'hypnose existe"

Que penser ? Par avance désolé pour les fautes
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Bon la flemme n'a pas gagné, je suis allée fouiller dans le mémoire que je prépare ("L'utilisation de l'hypnose dans la gestion de la douleur") quelques notes:

Hypnose et imagerie médicale
Les progrès de l'imagerie médicale nous offrent aussi le versant de l'imagerie cérébrale où l'on peut constater une existence réelle et une modification du fonctionnement cérébral grâce à l'IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) ou au PET-scan ou TEP (Tomographie à Émission de positons)12. En état d'hypnose le cerveau réagit comme s'il vivait vraiment les choses, et non pas seulement comme lorsqu'on se souvient ou lorsqu'on s'imagine une situation.


1 FAYMONVILE M.-E., JORIS J., LAMYL M., MAQUET P., LAUREYS S., Hypnose : des bases neurophysiologiques à la pratique clinique, Conférences d'actualisation de la SFAR (Société Française d'Anesthésie et de Réanimation), 2005, p. 59-69. et Comment l'hypnose agit sur le cerveau, La Recherche, n°392, 01/12/2005, p. 44.


On constate des images différentes lorsque l'on est en état d'hypnose, le cerveau fonctionne différemment.


2Le PET-scan et le TEP sont la même chose il s'agit des acronymes français et anglais.
Hypnosédation en hôpital:
L'hypnosédation (combinaison de l'hypnose et de la chimie) commence à pénétrer dans les blocs opératoires mais son développement est ralenti par l'adaptation des services qu'elle nécessite car encore une fois l'hypnose dépasse son propre cadre et implique tout un système de comportement, de communication efficace, positive, autour d'elle. L'hypnose médicale s'est aussi bien plus développée en Belgique qu'en France sous l'influence du CHU de Liège et en particulier du Dr FAYMONVILLE M.-E. anesthésiste au CHU de Liège depuis 1981 et pratiquant l'hypnosédation depuis 1992, elle est une des pionnières et des plus grandes autorité internationale en la matière. Au CHU de Liège c'est 7500 opérations qui ont été réalisées sous hypnosédation1.


1
à 1 minute.
Effet placebo et hypnose:
L'efficacité du placebo est d'environ 30-35% tandis que celle de l'hypnose atteint les 50%, il y a également d'autres différences observables1. Ainsi pour VIRIOT et BERNARD l'hypnose et l'effet placebo sont deux choses de nature totalement différentes.



1 VIROT C. et BERNARD F., Hypnose, douleurs aigües et anesthésie, ARNETTE, 2010, 290 pages. Page 16.
En psychothérapie on considère que 85% des résultats ne dépendent pas de la méthode que l'on utilise mais d'autres facteurs non spécifiques (dont l'alliance thérapeutique, la relation qu'on a avec le client/patient etc.)1. Je rejoins totalement l'avis de MEGGLE D. sur l'effet placebo, son importance et le fait qu'il est injustement négligé. Pour lui, il est responsable de 40% de l'efficacité des traitements médicaux et nous devrions consacrer bien plus de temps à une communication efficace favorisant cet effet.


« Quand on veut bien penser à ce qu'est l'hypnose que j'ai définie comme une attitude, une manière d'interagir avec le patient qui réveille ses ressources, on se rend compte qu'il ne s'agit de rien d'autre qu'une attitude qui maximise l'effet placebo. »2


« Nous devrions revendiquer d'être des spécialistes de l'effet placebo. »3


1 MEGGLE D., Douze conférences sur l'hypnose, la thérapie brève et les sangliers, Belgique, Le Germe, SATAS, 2011, 175 pages. Page 55 et 94.


2MEGGLE D., Douze conférences sur l'hypnose, la thérapie brève et les sangliers, Belgique, Le Germe, SATAS, 2011, 175 pages. Page 55


3MEGGLE D., Douze conférences sur l'hypnose, la thérapie brève et les sangliers, Belgique, Le Germe, SATAS, 2011, 175 pages. Page 128.



 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut