1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

hypnothérapie et psoriasis

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par flyingmoon, 14 Juillet 2010.

  1. flyingmoon

    flyingmoon Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2010
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous,

    J'ai beaucoup de questions concernant une thérapie brève sous hypnose que j'ai suivi il y a quelques mois pour tenter de régler un problème trop persistant de psoriasis.

    J'ai dévellopé de façon assez spectaculaire un psoriasis alors que j'avais 19 ans (il y a maintenant presque 7 ans). Depuis, je n'ai jamais eu de rémission ou incomplète grace aux photothérapies . Pour ceux qui ne connaissent pas le psoriasis, c'est une maladie de la peau (mais je pense un symptôme d'un conflit plus profond), caractérisée par une reproduction anarchique et trop rapide des cellules de la peau. En résultent des taches ou "boutons" squameux et rouges, qui occasionnent volontier des démangeaisons. En cas de forte crise, j'ai pu passer des nuits blanches à me gratter, le reste du temps je suis complexée par mon image. Ce problème m'empêche de me sentir pleinement libre...

    J'ai essayé de me soigner avec toutes sortes de "remèdes" avant de venir à l'hypnose, en laquelle je crois malgré les résultats mitigées de la thérapie que j'ai suivi.

    J'ai rencontré mon hypnothérapeute trois fois. Il a très vite dégagé ce qui est d'après lui à l'origine de mon symptome : le handicap de mon grand frère.
    Dévelloper à mon tour ce "handicap" qu'est le psoriasis serait une façon inconsciente de rééquilibrer la balance entre la culpabilité que je ressens vis à vis de mon frère d'être ce que je suis (une personne valide) et la pénibilité de sa situation (il est très invalide). Une façon de m'empecher d'être heureuse...

    J'ai vu ce thérapeute trois fois, c'est lui qui a mis un terme aux séances, estimant que le travail était fini, et que je pouvais continuer seule.

    Cependant quelque chose me trouble : ce psoriasis est apparu suite à une grosse deception amoureuse (vécue comme une agression) et n'a cessé de s'entretenir à travers des conflits amoureux (nombreux, mes relations passées ont été tumultueuses et vouées à l'echec). Je me demande si il est possible qu'il ait fait fausse route ? Sachant qu'il n'a pas travaillé par inductions mais en dégageant les causes psychiques du problème.

    Le déclencheur (la deception) ne serait pas la cause profonde du problème latent ? Pourtant et avec du recul, je me rend compte que tous ces maux sont étroitements liés à ma vie affective (manque de confiance / partenaires narcissiques).

    Je remarque que le psoriasis ne me pose aucun problème dans mes relations amicales, je me montre sans trop de problème, mais me sens très mal à l'aise dès qu'il s'agit de séduction ou de relations amoureuses (je me suis d'ailleur installée dans un célibat que je crois réparateur).

    En fait j'hesite à recontacter mon hypnothérapeute, ou tenter à nouveau l'expérience avec un autre, pour refaire un travail et connaître son point de vue. Je tiens à préciser que la thérapie m'a malgré tout beaucoup aidée, j'ai pu me prendre en main et mon psoriasis a régréssé (cure thermale et vacances à la mer). Cependant j'ai la sensation de ne pas avoir été entendue par mon hypno mais écoutée oui...comme si le fond du problème n'avait pas été saisi (j'ai un doute la dessus).

    Mon message est très long, j'espère ne pas vous avoir ennuyé. Je sais que l'analyse n'est pas le propos du forum mais j'aimerai quand même avoir des points de vue extérieurs.

    Dois-je revenir vers mon hypnothérapeute?
    Dois je continuer seule l'autohypnose que j'ai déjà beaucoup pratiqué dans les mois suivant les séances ( il y a quatres mois )?
    Ou dois-je simplement constater que ce problème de peau est lié à la somatique pure et apprendre à renoncer à la guérison, apprendre à "dépasser" ce problème?

    Merci de tout coeur de m'avoir lue et d'avance pour vos réponses!
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    :D Flyingmoon,

    Je vois que vous avez établi un très bon constat de la situation, et pour répondre à vos dernières questions :

    :arrow: Dois-je revenir vers mon hypnothérapeute?

    Vraiment pas la peine, il vous a gentiment fait comprendre qu'il ne pouvait rien faire de plus pour vous (n'a certainement pas la compétence)

    Car, et vous l'avez bien compris, tous les problèmes dermatologiques et qui plus est le psoriasis est psychosomatique, et les raisons que vous avez évoquées sont totalement liées, que ce soit l'handicap de votre frère, et les déceptions amoureuses. Dans le dernier cas, l'apparition de ce psoriasis vous permet inconsciemment de ne plus vivre de déceptions amoureuses en vous plongeant dans le célibat (bien sûr ce n'est pas la solution et vous le savez j'en suis sûre)...

    :arrow: Dois je continuer seule l'autohypnose que j'ai déjà beaucoup pratiqué dans les mois suivant les séances ( il y a quatres mois )?

    Cela est toujours conseillé de pratiquer l'AH, maintenant je ne sais pas comment vous le pratiquez ?...

    :arrow: Ou dois-je simplement constater que ce problème de peau est lié à la somatique pure et apprendre à renoncer à la guérison, apprendre à "dépasser" ce problème?

    Ce problème est effectivement lié à la somatique, mais c'est justement là que la thérapie hynotique intervient pour dépasser ce problème et vous guérir...


    Je ne sais pas où vous habitez, grandes villes ou pas, mais je vous conseille de trouver un autre hypno...


    PS : Si vous avez des questions, n'hésitez pas... :D
     
  3. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    essayez en un autre, vous finirez par un trouver un qui ira au fond des choses.
    le succès en thérapie brève dépend beaucoup du thérapeute.
     
  4. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello flyingmoon,
    Voici mon point de vue:

    L'hypothèse de votre hypnothérapeute est effectivement assez courante dans les fratries, appartenir à notre famille est souvent primordiale de façon plus ou moins consciente. Il se peut que se soit le cas pour vous, mais si c'est le cas, c'est bien de le savoir mais après qu'est ce qu'on fait ? C'est peut être ce travail qu'il vous reste à faire, peut être avec un autre thérapeute.

    Après il y a différente façons de faire partie d'une famille: on peut en prendre les souffrances et se limiter ou bien en tirer de la force pour construire son bonheur. Tirer de la force des difficultés familiales c'est parfois un peu rendre honneur à sa famille. Tout le monde a droit à sa part de bonheur.

    Si vous pratiquer l'auto-hypnose vous pouvez essayer de visualiser votre famille: parents et grand-parents et arrière-grand-parents derrière vous, frère à coté (éventuellement autre frère et sœur aussi) et sentir la force qu'il se dégage de cet ensemble, ressentir cette force couler en vous, sentir que cette force profonde veut aussi votre bonheur, sentir cette force qui pourrai vous faire dire "Non!", sentir cette force qui veut aussi votre liberté, le respect de vos choix ... Quand qqn s'affirme dans une famille, l'équilibre change, cela peut être un peu déstabilisant mais au final, toute la famille en sort grandie.

    a+
     
  5. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Ben vous avez eu de bonnes réponses. C'est peut-être que vous poser de bonnes questions.

    D'abord il faut faire justement la différence entre les déclencheurs et les sources de problèmes. Un événement peut avoir déclenché votre psoriasis mais ce n'est pas en travaillant sur le déclencheur que l'on règle le problème. Donc il aurait été inutile de travailler sur la base de cette rupture.

    Vu qu'il y a eu amélioration de votre cas, je dirais que votre hypno a probablement vu juste. Cependant, une source de névrose dans l'enfance peut donner des situations qui sont la base de sources subséquentes ou de confirmation de cette névrose et il faut y voir aussi. Continuez en AH, bien sûr, mais essayez de trouver un autre hypno pour finir le travail, je dirais.
     
  6. Métaphore

    Métaphore Invité

    Je ne partage pas ce point de vue, car dans ce cas il faudrait une thérapie systémique... et son environnement familial est peut être loin d'être une force pour elle...mais attendons les commentaires de Flyingmoon...


    En attendant les commentaires de Flyingmoon.... :roll:
     
  7. flyingmoon

    flyingmoon Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2010
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Merci à tous pour vos points de vue :D

    corfinas, qu'est ce qu'une thérapie systémique ? J'ai une famille assez soudée aujourd'hui (pas qu'elle ne l'ai pas été auparavant, mais je ressens aujourd'hui mieux les liens familiaux simplement parce que j'ai grandi :) ). Et j'ai de bonnes relations avec tous, avec mon frère aussi.

    Métaphore vous dîtes :

    Car, et vous l'avez bien compris, tous les problèmes dermatologiques et qui plus est le psoriasis est psychosomatique, et les raisons que vous avez évoquées sont totalement liées, que ce soit l'handicap de votre frère, et les déceptions amoureuses. Dans le dernier cas, l'apparition de ce psoriasis vous permet inconsciemment de ne plus vivre de déceptions amoureuses en vous plongeant dans le célibat (bien sûr ce n'est pas la solution et vous le savez j'en suis sûre)...

    Effectivement, c'est tout à fait comme ça que je ressens les choses: le pso comme une "carapace", qui m'empeche d'aller simplement vers les autres, c'est vrai que j'ai peur d'être rejettée à cause de ça (ça a déjà été le cas, dac ya des imbéciles partout, mais ça passe quand même mal). Mais finalement, cette peur du rejet de ma "différence" pourrait etre une peur en miroir de celle que pourrait avoir mon frère.
    Je précise que mon frère se porte bien malgré son handicap, qu'il a su aller au dela, avec l'aide de tous les instants de mes parents, et qu'il mène une vie remplie.
    Pour le célibat, je sais bien que ce n'est pas la solution. Parfois je me dis que la guérison serait de me laisser aimer par quelqu'un qui ne me voit pas comme je me perçois : c'est à dire avec un important problème de pso, alors que finalement, mon pso n'est pas si affreux que ça. Mais dès que je rencontre quelqu'un qui me plait ou à qui je pourrais plaire, je pense "ha non j'ai du pso, que va t il penser ?". Par le passé, tous mes partenaires m'ont fait un jour la reflexion, les cons.

    Métaphore, oui, j'habite paris, je n'aurai pas de mal à trouver si besoin un autre thérapeute.

    Donc, d'après vous tous, je constate que mon impression que le travail n'est pas terminé est juste. Je vais prendre le temps de méditer sur ce qui se dégage de mes échanges avec vous et je reconsulterai certainement.

    Je trouve ça fou que le psoriasis qui touche beaucoup de gens ne soit toujours pas considéré en médecine pour ce qu'il est : un symptome et pas une maladie en soit. C'est pourtant simple de constater que tous les porteurs génétiques ne le développent pas de la même façon, comme l'exemas, à la faveur de quels facteurs??

    Leo Lavois vous dîtes :
    Vu qu'il y a eu amélioration de votre cas, je dirais que votre hypno a probablement vu juste
    En fait, ces séances m'ont surtout permis de me prendre en main et d'aller fissa faire une cure, qui elle a joué. Mais ce n'est pas l'analyse en elle meme qui m'a aidé, enfin indirectement si. J'ai fait une poussée violente cet hiver après m'être entretenue avec mon ex et sa mauvaise foi, ses mensonges, ont empiré ma situation...j'étais au plus mal, l'hypnose m'a donné une impulsion. Mais je n'ai jamais pu constater de rémission, comme certains chez qui le pso est lié à un stress ponctuel, et disparait avec l'arret de ce stress (boulot difficile...).

    Merci encore pour toutes vos réponses :D
    Peut etre qu'un jour j'arreterai de me gratter ! champagne !
     
  8. Métaphore

    Métaphore Invité

    Merci pour votre retour, donc votre frère souffre également de psoriasis c'est bien ça ? depuis quand ?

    Je peux vous demander quel évènement s'est passé à vos 19 ans ? une rupture sentimentale douloureuse ?

    Si vous ne souhaitez pas développer sur le forum, vous pouvez toujours me répondre en mp si vous le souhaitez bien évidemment... :D
     
  9. flyingmoon

    flyingmoon Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2010
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    ha oui, métaphore, voici comment je pratique l'autohypnose:

    Assise ou allongée, je me relaxe en pensant à quelque chose de plaisant (même si seule il m'est difficile de me dégager des petites pensées quotidiennes qui parasitent un peu le voyage), et j'essaie de retrouver des situations qui ont été mal vécues. Quand je les visualise bien, j'essaie de déculpabiliser la personne que j'étais à l'époque, si la culpabilité est le sentiment que j'identifie pour ce moment. Mais en général tout tourne autour de la culpabilité, ou de la honte. Donc je tente de "consoller".

    Au début je l'ai pratiqué avec une bonne fréquence, depuis quelques semaines je ne le fais plus, mais j'ai par contre pris l'initiative de prendre des temps seule pour moi, comme des vacances loin de tout, pour réfléchir et me ressourcer.

    J'ai quand même du mal à me retrouver dans le même état d'hypnose qu'au cours des séances en pratiquant seule.

    :?:
     
  10. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Une thérapie systémique, c'est quand on gère l'individu au milieu de son système (familial), on s'intéresse aux liens et aux équilibres. La visualisation que je vous propose va un peu dans cette direction, pour aider à prendre conscience des liens et d'en tirer parti.

    a+
     
Chargement...