1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La conscience comme un tableau de bord de pilotage

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par surderien, 30 Août 2010.

  1. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6095
    J'aime reçus:
    450
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    .

    La conscience comme un tableau de bord de pilotage



    Lionel Naccache in : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***


    "La fonction principale de la conscience consiste selon lui à créer au profit du sujet conscient un monde virtuel dans lequel un modèle de ce sujet simule un comportement lui permettant d'optimiser ses chances de survie.

    La première question que se pose les cognitivistes de la conscience concerne la raison pour laquelle cette fonction complexe a été sélectionnée par l'évolution. D'innombrables organismes, telles les bactéries, peuvent survivre sans elle. La réponse couramment donnée peut être résumée par l'image du tableau de bord d'un avion de combat, que nous avons précédemment évoquée. Le sujet conscient, tel un pilote de Rafale, dispose « sous le casque », en temps réel, d'un certain nombre de paramètres agrégés et de signaux d'alerte qui lui permettent de prendre les meilleures décisions globales in situ et tempore.

    Dans certaines situations d'urgence les décisions sont même prises automatiquement à la place du pilote. Celui-ci n'est donc pas obligé d'attendre passivement que les événements se produisent pour réagir aux signaux d'alerte qu'émettent ses différents capteurs.

    Mais la conscience n'est pas seulement un tableau de bord donnant des informations agrégées. Elle est organisée, pour reprendre l'exemple du pilotage du Rafale, comme un simulateur de vol. On sait que les simulateurs de vol, qui sont les produits les plus élaborés de la "réalité virtuelle", ne mettent pas en scène des images du monde extérieur, telles qu'elles pourraient par exemple être captées par des caméras embarquées. Ils proposent un environnement entièrement reconstruit par le calcul au sein duquel agit, virtuellement, un sujet lui-même reconstruit sous forme d'"avatar".

    L'avantage d'un tel dispositif est de donner à l'utilisateur du simulateur accès à des mondes virtuels ou futurs bien plus riches que ceux résultant de l'observation réelle. D'innombrables situations possibles ou "histoires" peuvent ainsi être élaborées de façon économique. Dans le domaine de la conscience, si ces paramètres comportent des données décrivant un peu largement l'univers avec lequel interagit le sujet, si par ailleurs le système permet des retours historiques et des prévisions pour le futur, le sujet conscient pourra simuler son avenir et élaborer des stratégies qui là encore amélioreront (globalement) ses chances de survie adaptative. Si enfin le tableau de bord comporte un simulacre ou avatar du pilote (ou de l'avion personnifiant le pilote) qui le représente en situation, ledit pilote se verra ainsi constamment rappelé à la vigilance et à la nécessité d'anticiper le futur probable.

    Le libre arbitre fait partie des histoires développées par le simulateur


    C'est ce service que rend la conscience au sujet conscient en le positionnant comme principal acteur de toutes les histoires possibles. Le tableau de bord qu'offre la conscience est d'autant plus efficace qu'il comporte un avatar du sujet conscient doté en apparence d'une capacité étendue de libre décision, ce qui permet au système de simuler des événements non routiniers au regard desquels il pourra tester ses facultés d'adaptation. Le fait que la décision effective du sujet véritable soit déterminée importe peu si ce sont des facteurs préalablement testés virtuellement comme les plus adaptés aux exigences de la survie qui entraînent la décision.

    Pour que ce mécanisme fonctionne, le sujet doit se croire libre d'imaginer le futur avec le minimum de contraintes. D'où l'utilité fonctionnelle du concept de libre arbitre, accompagnant généralement celui de conscience.

    Si les simulations n'offraient pas de possibilité de choix, mais se bornaient à répéter que les décisions sont déterminées, le sujet conscient ne ferait aucun effort pour échapper aux déterminismes qu'il subit ici et maintenant afin d'imaginer des déterminismes futurs aujourd'hui inconnus de lui qui pourraient effectivement modifier le cours de son évolution. Un élève-pilote confronté à un simulateur de vol se trouve exactement dans la même situation.

    Si son instructeur lui disait qu'il ne peut rien imaginer ni inventer, il ne chercherait pas à se comporter en agent pro-actif. Mais les termes de l'invention et les résultats produits résultent du fonctionnement émergent du système. Ils ne proviennent pas d'un hypothétique ailleurs".../...


    Voir aussi vidéo :

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***!
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    J'ai pas lu tout votre message pour l'instant, je viens juste de regarder la vidéo de Lionel Naccache - "Perdons-nous connaissance? De la mythologie à la neurologie"

    Je suis à 100% d'accord avec son discours, vraiment passionnant de l'écouter...
     
  3. Métaphore

    Métaphore Invité

    Le titre de votre topic ainsi que son contenu m'a fait penser automatiquement à deux de mes rêves éveillé (déjà racontés sur le forum) peut être que vous n'y verrez pas de lien mais moi oui...

    Rêve éveillé du 18.06.09 – Le vaisseau/attaque de missiles

    Après induction hypnotique, je me suis retrouvée dans un vaisseau spatial seule à bord, en fait je me trouvais dans un trou noir, et il y avait une attaque de missiles, pour l'instant j'étais cachée, mais il fallait que je traverse ce trou noir. Je visualise tout mon écran de contrôle et la trajectoire que je dois faire, j'ai une vue panoramique de là où je me trouve, mais il fait tout noir, je tiens deux manettes aux sols, une de chaque côté, et je lance le vaisseau à fond, je suis attaquée par les missiles, d'après mon écran de contrôle, je vois les zones qui sont touchées, alors j'accélère mais cette vitesse ne me permet pas de parcourir une longue distance, je vais manquer de puissance, alors je ralentie, les missiles attaquent toujours et là un point crucial de mon vaisseau est touché, l'alimentation, je ne vais bientôt plus avoir de courant, il faut que je prenne le risque de pousser à fond mon vaisseau, je n'ai pas d'autres choix pour traverser ce trou noir, ce que je fais, à ce moment là j'ai des frissons énormes sur tout le corps, mes jambes et mes pieds se raidissent, j'ai les larmes aux yeux, je sens la fin approchée, j'ai terriblement peur, un instant se passe dans la peur la plus totale, et puis là je m'imagine ma dernière chance, et j'ouvre les yeux dans mon rêve (car de peur je les avais fermés) et je me retrouve hors du trou noir, et je vois d'autres planètes, je suis contente dans un 1er temps d'être toujours en vie, mais voilà où suis-je maintenant ? je suis perdue dans une galaxie....

    Puis d'un coup j'entends une voix dans mes appareils de liaison me demandant si tout va bien, car la tour de contrôle vient de capter mon vaisseau, mais ne visualise pas ma position, moi je suis contente de les entendre, et je leur dis que je ne sais pas où je suis, et là de nouveau la peur m'envahie, je ne pourrais pas rentrer chez moi, sur terre, car mon vaisseau n'a quasiment plus d'énergie. Puis d'un coup, j'entends qqu'un qui me dit ça y est on t'a localisée, on va utiliser des radars magnétiques afin d'attirer le vaisseau sans qu'il gaspille trop d'énergie par lui même, je sens que cette solution va marcher, et quelques instants après je vois la terre au loin dont je me rapproche de plus en plus et là je sais que je suis vraiment sauvée.

    Mon élargissement de la conscience m'a servi de tableau de bord de pilotage de ma propre vie.



    Rêve éveillé 4/10/2008

    Je mes suis sentie absorbée et tournoyée dans un vortex d'où j'ai été projetée dans un nouveau monde, (comme la série STARGATE, science fiction), là tout me paraît désertique, un monde un peu inquiétant, je sens des choses que je ne vois pas, où des formes apparaissent aussi vite qu'elles disparaissent. Puis je vois une forme se matérialiser devant moi, c'est un homme habillé d'une façon futuriste, je lui demande comment il a fait ça (se matérialiser), il me dit : "si vous êtes arrivés jusqu'à nous, c'est que vous êtes prête pour aller dans une nouvelle dimension, compréhension, n'est ce pas ?", et je le suis dans une sorte de vaisseau, là il me montre sur un écran géant holographique le cosmos, les planètes en danger, il m'explique qu'ils ont le devoir d'intervenir et d'apprendre aux hommes à évoluer, moi je l'écoute attentivement, et je lui demande mais comment ?, il me répond, "vous avez le niveau pour comprendre le fonctionnement humain, maintenant nous allons vous montrer l'énergie circulant dans chacun de nous et la façon dont nous pouvons la distribuer, et là on est plusieurs, on se tient la main et nos corps deviennent transparents et je vois l'énergie circuler dans chacun d'entre nous, de différentes couleurs (comme l'aura) mais à l'intérieur de nous, c'était fabuleux, et je sens une grande chaleur m'envahir, je sentais aussi comme des anneaux qui s'empilaient dans mon œsophage, c'est à dire qu'une sorte d'anneau tombait et laissait la place au suivant et ainsi de suite, c'était une sensation très étrange, je n'ai pas compris à quoi cela correspondait.

    Mais aujourd'hui je crois que j'ai compris que ce représentait ces anneaux...
     
  4. Métaphore

    Métaphore Invité

    Laurenzo, j'ai repris notre conversation de l'autre post et si vous souhaitez me répondre sur le topic correspondant, ou bien en mp si vous préférez, mais j'aimerais savoir ce que vous avez retenu du discours de L.NACCACHE...

    D'ailleurs il aurait été intéressant d'avoir plusieurs autres avis sur cette vidéo, je suis même étonnée du peu d'intérêt accordé :roll: ...


     
  5. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    ce que je retiens c'est:

    "le sujet doit se croire libre d'imaginer le futur avec le minimum de contraintes. D'où l'utilité fonctionnelle du concept de libre arbitre, accompagnant généralement celui de conscience.

    je crois que tout et dit ici

    l"essentiel est de croire que l'on a le libre arbitre" ....

    moi ça fait un moment que j'y crois plus !

    il y a en effet beaucoup de demande de "croire"
    pour croire a cette théorie, même un peu.
    vous y croyez vous ?
    moi je crois que ça sert a rien, ça mène nul part.
    on peu même penser croire que c'est faux.

    bref fumeux et ne m'apporte rein.

    tout serais dans le tableau de bord...
    et surtout de croire a cette théorie qui ne mène nul part
    en fait je suis sur d'une chose j'ai rien compris !
     
  6. Métaphore

    Métaphore Invité

    Oui je pense que c'est surtout ça... :roll: , il faut apprendre à régler les commandes de son tableau de bord...
     
  7. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    bien sur metaphore,
    mais pour cela il faut le "libre" arbitre"

    on peu choisir un delta plane c'est moins compliqué
    c'est un peu plus facile surtout quand on a pas les capacités de voler si haut,
    c'est frustrant, (j'en sait quelque chose) mais faut faire avec l'aile pourie que l'on a...

    mais j'imagine que cela peu être grisant d'aller toujours plus haut au dessus des aigles :lol:
    je doit avouer que je comprend pas trop pas bien a quoi sa sert.
    personnellement je suis d'avis que plus on vas haut, plus on vas loin, plus on est dans le rien.
     
  8. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    l'inconscient c'est l'avion et la conscience le tableau de bord ET le pilote.

    le pilote a l'impression d'être le seul maitre à bord sans comprendre qu'il n'est qu'un pilote automatique évolué pour faire face aux situations inattendues...

    pour moi, le libre arbitre n'est possible que quand la situation offre plusieurs choix pour lesquels les différences d'émotions ressenties entre eux sont faibles.
     
  9. Métaphore

    Métaphore Invité

    C'est ce qu'on appelle les distorsions cognitives... apprendre à "changer sa façon de penser" script dans l'ouvrage de HAMMOND...

    Néanmoins ma question de départ était qu'avez vous retenu du discours de Lionel NACCACHE ?...
    si telle est votre réponse, on peut bien comprendre les différents niveaux de pensées alors...
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6095
    J'aime reçus:
    450
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    .
    ce que j'en ai retenu c'est qu'on construit en permanence la réalité à partir de tous les éléments éléments du passé


    on s'invente et on construit au fur et à mesure

    l'avion

    le poste de pilotage

    le pilote

    de prendre des cours de pilotage

    de faire de l'avion en vrai

    de faire de l'avion sur simulateur

    d'imaginer faire de l'avion

    d'imaginer de construire un simulateur

    d'être un simulateur...


    à partir de là on se fait une sauce méga costaude...

    et on finit schizo si on n'a pas structuré au fur et à mesure son guide d'utilisation, de pilotage et de bonne conduite

    de tout çà dans son cerveau...pour s'y retrouver...

    pour "bien communiquer" avec soi-même et avec les autres



    sinon on finit en hypnose

    pour mettre de l'ordre dans tout çà

    pour bien différencier la réalité de l'illusion


    8)
     
Chargement...