1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La fatigue est elle une drogue ?

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par corfinas, 19 Mai 2010.

  1. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Hello,

    Je voulais vous faire part d'une de mes réflexions de ce début de semaine.

    Les esprits chagrins trouveront que je défonce une porte ouverte mais le ressenti de l'expérience est suffisamment intense pour que je prenne ce risque.

    Mercredi dernier, j'étais fatigué, à plat, vidé ... et en fait ça durai depuis plusieurs semaines/mois, pas de vacances, trop d'activités, coucher trop tard, lever trop tôt, etc ... et du coup je me trainais le moral en berne, je me disais qu'il fallait que je retourne consulter, que ma vie partait en vrille etc ...

    Et en ce we de l'ascension prolongé avec le pont pour ma part, j'ai fais un truc sensé: je me suis reposé.
    C'est à dire que j'ai dormi 44heures en 4 nuits.
    Et du coup lundi j'ai trouvé le monde complétement différent !
    Le moral est remonté, naturellement !

    Pendant mon we, j'ai également regardé koh-lanta (la version française de survivor), eux, ils sont vraiment, vraiment fatigués, ils pleurent en voyant des croissants, s'énervent ou s'effrayent pour des trucs délires, bref ils sont défoncés, on dirait qu'ils ont bu.
    Je me suis également rappelé avoir lu qu'il y a une cinquantaine d'année l'alcool était considéré comme une circonstance atténuante dans les accidents de la route.

    Donc ma réflexion de ce début de semaine est que, dans une certaine mesure la fatigue peut être considéré comme une drogue.
    Et ainsi cela ouvre des portes de traitement de la fatigue chronique par exemple.

    Les points communs avec une drogue ?
    - changement de perception de la réalité (voir koh-lanta)
    - fuite des responsabilités (je peux pas, je suis crevé) et possible sentiment de sécurité qui en découle

    Pour bien saisir le dernier point, je vous remets une citation :

    Notre peur la plus profonde
    n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,
    notre peur la plus profonde
    est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.
    C'est notre propre lumière
    et non notre obscurité qui effraye le plus.

    Que pensez vous de tout ça ?

    a+
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Pour la fatigue, je partage entièrement ta reflexion, Corfinas...
    Elle fait voir les choses en noir, et en plus les choses sont vues en noir, et d'autant plus on est fatigué...

    La fatigue est un véritable ennemi... et oui sur koh lanta, l'émotivité est à son comble... manque de nourriture, mal dormir... les larmes, la succeptibilté... tout est en exergue.

    Entre depression et fatigue, le pas est très etroit, résoudre la fatigue résout la depression à mon sens, intimement lié...

    En tant que drogue, peux tu expliciter plus, en quoi cette drogue fatigue est agréable... ?

    Fuite dans le sommeil ?

    Cette citation, il me semble qu'on en avait parlé sur un autre post, cela pose la question nous programmons nous pour l'echec si nous avons peur de la lumière ?

    Ca se tient quelque part... dans nos résistances pour aller mieux... et de ne pas croire en ce qui nous ferait du bien...
     
  3. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Oui ben c'est vachement brillant votre réflexion... En fait, la fatique porte en elle sa propre médecine. Le goût de dormir, de se foutre de tout, de rire pour rien ou de pleurer pour rien. Alors de "médecine" à "droque" on est pas loin de la coupe au lèvres.

    J'ajouterais que bien des gens feront tout et le contraire avant de dormir!

    Je leur dit, ben observez le chat! Regardez le chien! Ils dorment sans se poser de questions. Le jour, la nuit...quand ils en ont besoin. Et quand il ne peuvent le faire alors ils le font aussitôt qu'ils le peuvent. C'est tout simple.

    Mais le pire c'est de ne pas considérer la fatique comme une drogue. En fait, le pire c'est le fait que malgré la fatigue qui est là, on ne se donne pas le droit de dormir, de se foutre de tout, de rire pour rien ou de pleurer pour rien. Là ça nous mène au burnout ; à la dépression et mêmes parfois aux épisodes psychotiques.

    Dites Mr Corfinas, j'aurais aimé vos commentaires sur mon script dans le sujet "la puissance de la simplicité" en vous remerciant d'avance.
     
  4. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Le premier verre de vin que j'ai bu, il est probable que j'ai trouvé que ça piquait mais les effets secondaires ont été agréables (justement ce changement de perception et de fuite des responsabilité).
    Il y a aussi une sorte d'anesthésie.
    a+
     
  5. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    on ne se donne pas le droit de dormir : exactement ! une superbe névrose !

    Et effectivement pour "la puissance de la simplicité", on est proche: le sommeil est d'or ! :wink:

    a+
     
  6. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Précision: être fatigué n'est pas agréable, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Ce que j'ai voulu dire c'est qu'il y a des avantages cachés à être fatigué et que la fatigue change les perceptions.

    Je précise aussi que ma comparaison (fatigue=drogue) est limitée par un principe de nécessité, si je dois me fatiguer pour "vivre" alors je n'ai pas tellement le choix, c'est pour ça que je disais "dans une certaine mesure la fatigue peut être considéré comme une drogue". Je parle ici surtout de la fatigue que l'on s'impose en sur-activités par exemple.

    a+
     
  7. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190
    Salut Corfinas,

    Je serais nuancé sur la relation entre fatigue et drogue pour plusieurs raisons:

    1) Dans ma perception de la drogue (p-e n'ai-je pas la bonne), celle-ci procure au moins au début un plaisir au consommateur:
    - Le consommateur de coke va déplacer des montagnes, être dans un état d'euphorie
    - Le consommateur de cannabis va être un peu plus joyeux, plus zen
    - Le drogué du jeu va trouver une grande excitation dans sa pratique
    - En quoi être fatigué procure une forme de plaisir? Tu le décris bien, ça engendre un état d'esprit morose, une irritabilité, des émotions qui partent dans tous les sens (mais pas dans le bon) etc...

    2) Je vois dans une drogue une accoutumance, on ne peut plus s'en passer. Là pour le coup quand t'es fatigué, tu ne redemandes pas ta dose de fatigue, au contraire tu vas passer de longues nuits pour récupérer. Le dépendant à la coke va trembler quand il n'aura plus sa dose, tu tremblais à l'idée de ne plus avoir ta fatigue?

    Bonne soirée !

    ps: t'es balèze t'as répondu à mes bémols avant que je n'envoie mon message ! 8)
     
  8. MARY3

    MARY3 Membre

    Inscrit:
    15 Décembre 2009
    Messages:
    122
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1620
    Localité:
    Mouscron Belgique
    En plus il faut encore être capable de dormir, car quand on a dépassé le stage de la fatigue ...
     
  9. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Et si je te disait que la fatigue est générale, qu'elle se resent un peu partout et un par tout le monde qui sait s'observer.......pas que le boulôt, mais bien là......une drogue? non.....alors quoi ?

    Qu'est ce qui pourraît fatiguer tout le monde :lol: ?
    J'ai la réponse mais vous allez pas aimé :lol:
    c'est la conscience qui change corfinas, il te tardait que ça arrive ben tu en as les prémices, c'est que le début de la tranformation de l'adn, ça bouge ladedans et c'est bien que ça bouge...ça évolue :wink:

    il y en aura d'autres, je les connais aussi, mais je les dirais pas encore :lol: nous ressentons l'énergie du changement....faut s'écouter et dormir, oui comme le chat, lacher prise et s'écouter, s'observer, ne pas se crisper ça sera pire :wink:
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6101
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Beaucoup de questions en un post Corfinas !

    L'overdose de fatigue a été pour moi l'occasion de découvrir mon hypnoformateur...

    Qui m'a enguirlandé de ne pas avoir pris de somnifères après trois semaines d'insomnies...

    et je ne voulais absolument pas en prendre pour ne pas devenir dépendant !

    Pour moi l'hyperfatigue me met dans un état de transe hyperactive extraordinaire

    je passais mes nuits à bosser et à bouquiner et j'étais fier d'être comme le Dalaï Lama qui dort moins que quatre heures par nuits, moi à qui il en fallait huit-neuf avant !

    Un état d' hyperstress comme le burn out avant le drame final !

    Mais mon hypnoformateur, à un moment donné nous mettait dans un état d'hyperstress rien que par certains sujets de discussion abordé

    ( la crise sociale, le scandale de certains trucs...) on était en transe escalade « folle » pendant 15 minutes

    et aprés il inversait le système et l'on retrouvait un calme, et une vigilance, une clair voyance dans un équilibre mental génial...

    qui nous apprenait tout le contrôle de la transe hypnotique...

    oui, pour moi l'overdose de fatigue est comme une drogue non contrôlable : elle donne une transe* d'hyperactivité hypnotique !

    la fatigue simple ne me donne qu'envie de dormir...

    Mais désormais je sais gérer mes insomnies par hypnose...pour ne pas dépasser ma dose...

    8)


    * elle peut même entrainer des délires et des hallucinations chez les navigateurs solitaires !
     
Chargement...