Formation Hypnose

La fatigue est elle une drogue ?

  • Initiateur de la discussion corfinas
  • Date de début
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Hello,

Je voulais vous faire part d'une de mes réflexions de ce début de semaine.

Les esprits chagrins trouveront que je défonce une porte ouverte mais le ressenti de l'expérience est suffisamment intense pour que je prenne ce risque.

Mercredi dernier, j'étais fatigué, à plat, vidé ... et en fait ça durai depuis plusieurs semaines/mois, pas de vacances, trop d'activités, coucher trop tard, lever trop tôt, etc ... et du coup je me trainais le moral en berne, je me disais qu'il fallait que je retourne consulter, que ma vie partait en vrille etc ...

Et en ce we de l'ascension prolongé avec le pont pour ma part, j'ai fais un truc sensé: je me suis reposé.
C'est à dire que j'ai dormi 44heures en 4 nuits.
Et du coup lundi j'ai trouvé le monde complétement différent !
Le moral est remonté, naturellement !

Pendant mon we, j'ai également regardé koh-lanta (la version française de survivor), eux, ils sont vraiment, vraiment fatigués, ils pleurent en voyant des croissants, s'énervent ou s'effrayent pour des trucs délires, bref ils sont défoncés, on dirait qu'ils ont bu.
Je me suis également rappelé avoir lu qu'il y a une cinquantaine d'année l'alcool était considéré comme une circonstance atténuante dans les accidents de la route.

Donc ma réflexion de ce début de semaine est que, dans une certaine mesure la fatigue peut être considéré comme une drogue.
Et ainsi cela ouvre des portes de traitement de la fatigue chronique par exemple.

Les points communs avec une drogue ?
- changement de perception de la réalité (voir koh-lanta)
- fuite des responsabilités (je peux pas, je suis crevé) et possible sentiment de sécurité qui en découle

Pour bien saisir le dernier point, je vous remets une citation :

Notre peur la plus profonde
n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,
notre peur la plus profonde
est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.
C'est notre propre lumière
et non notre obscurité qui effraye le plus.

Que pensez vous de tout ça ?

a+
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Leo Lavoie à dit:
Ce peut être une fuite, comme la drogue. Ça change les perceptions, comme la drogue. Ce peut être une fuite aussi de façon identitaire (je suis fatigué donc ne me demandez rien) ou (je suis fatigué donc c'est que j'ai travaillé en compensation de mon sentiment de culpabilité).

La fatigue peut devenir l'étendard de celui qui vit avec la culpabilité d'une certaine forme. Celui qui s'est vu se faire traiter de paresseux par exemple dans son enfance. ...

Donc la fatigue peut facilement être un de ses états qui portent un gain illusoire comme la drogue porte un gain illusoire. Et au bout, y'a l'auto destruction dans certains cas.

C'est bien dans ce sens du gain illusoire que je comparais drogue et fatigue et en combinant avec la culpabilité c'est excellent !
Parce que la culpabilité rends maso et transforme donc la douleur en plaisir et il est là le "plaisir" d'être fatigué.

Et ma comparaison va également dans la difficulté d'arrêter cette fatigue, par exemple cette semaine, j'ai déjà un peu replongé en me recouchant trop tard.

Ma fatigue n'est pas celle des travailleurs-esclaves qui "survivent" plus qu'il ne vivent. Mais ma fatigue j'y suis un peu accro, comme un fumeur à sa clope. J'ai du mal à me reposer, comme un fumeur a du mal à s'abstenir. Et pourtant je sais que si je passe ma vie dans cet état, ma santé sera affaiblie.

a+
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
oui mais c'est une vision tres intellectuelle qui va mettre de la confusion .....et nous en avons eu demo.....dans certains esprits beotiens!
et vous allez avoir des clients qui vont vous demander combien la dose!
 
M

Métaphore

Invité
corfinas à dit:
Parce que la culpabilité rends maso et transforme donc la douleur en plaisir et il est là le "plaisir" d'être fatigué.

Je ne vous suis pas du tout... fatigue = gain illusoire ?... le plaisir d'être fatigué ?... c'est bien la première fois que j'entends ça...:shock:

J'ai du mal à me reposer, comme un fumeur a du mal à s'abstenir. Et pourtant je sais que si je passe ma vie dans cet état, ma santé sera affaiblie.

Alors votre problème est ailleurs Corfinas, je ne me poserais pas la question comme vous, être fatigué = plaisir/drogue, pour moi ça n'a aucun sens... :roll:

Si vous vous couchez tard alors que vous vous sentez très fatigué, posez vous la question pourquoi ne pas aller dormir ? qu'est ce qui vous pousse à rester éveillé, en sachant que le lendemain vous serez crevez et de plus en plus. Trouvez vous réellement du plaisir à être fatigué, car là vous m'intriguez... :shock:
:
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
paulelie à dit:
oui mais c'est une vision tres intellectuelle qui va mettre de la confusion .....et nous en avons eu demo.....dans certains esprits beotiens!
et vous allez avoir des clients qui vont vous demander combien la dose!

C'est effectivement assez intellectuel tout ça.

Le prix de la dose ... ça doit correspondre au prix des heures sup non payées faites par des cadres (entre autres) accros à la fatigue dans bcps de grandes entreprises.

En tout cas je remercie Léo qui m'a fait comprendre le rôle de la culpabilité (fréquente dans notre judéo-christianisme fondateur), la transformation de la douleur en "plaisir", c'est plus clair maintenant pour moi.

a+
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 174
Points
6 410
Localisation
là bas,
bon superbe,

vu que l'on est assez nuls mais, surtout que l'on pourrais apprendre quelque chose...

quelqu'un peut il nous expliquer ce phénomène ou plutôt ce mécanisme ?

qui veux que la culpabilité rend la douleur "plaisir" ?

( même si on mérite pas forcément la réponse?)
 
M

Métaphore

Invité
jeangeneve à dit:
bon superbe,

vu que l'on est assez nuls mais, surtout que l'on pourrais apprendre quelque chose...

quelqu'un peut il nous expliquer ce phénomène ou plutôt ce mécanisme ?

qui veux que la culpabilité rend la douleur "plaisir" ?

( même si on mérite pas forcément la réponse?)

Réflexion très juste et surtout le rapport avec la fatigue... :roll:
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
A mon avis, en partie: http://www.youtube.com/watch?v=WFtqYuku ... JYKWtDwYgM
Après je cherche aussi à comprendre ...
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
En caricaturant : Peut-être que je ne crois pas mériter d'être reposé comme jeangeneve ne crois pas mériter de réponse ...
:D
 
M

Métaphore

Invité
corfinas à dit:
A mon avis, en partie: http://www.youtube.com/watch?v=WFtqYuku ... JYKWtDwYgM
Après je cherche aussi à comprendre ...

Oui donc c'est bien ce que je vous disais précédemment :Alors votre problème est ailleurs Corfinas

Vous devez être ou vous sentir fatigué sinon vous ne méritez pas votre salaire ou votre statut ou la reconnaissance, etc...

Qu'en pensez vous ?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 093
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Là on se repiège si on ne se repère pas avec le chiasme !


le plaisir est source de culpabilité

la douleur est donc source de non culpabilité

dans le modèle judéo-chrétien mieux vaut donc s'autoflageller et de mettre la silice...

que de jouir de son plaisir...


mieux vaut donc souffrir de fatigue et ne pas dormir que d'avoir des rêves lascifs !


il fût un temps où les rêves étaient péché...

car source d'hypnose !

ne rêvez donc point mes frères...

et ne vous reposez point sur votre plaisir !

:roll:
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 421
Points
6 360
Localisation
lyon
il y a surtout l'impression qu'on a pas eu assez de temps pour soi... et ce temps pour soi, je pense que c'est un de tes besoins essentiels corfinas...

Satisfaire ce besoin te permet de récupérer. Va voir la process.com si tu veux plus d'éclairage. bref tu compense d'une façon pas vraiment saine.

tu aurais donc d'autant plus besoin de cela que ton stress augmente.

S'y ajoute, peut etre l'impression qu'on a pas été assez productif... ou qu'on pas fait quelque chose d'intéressant...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 093
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Dans le burn out des soignants, ce principe est à son comble


tu aimeras et aideras ton prochain

alors bosse et fatigue toi à fond pour le soigner et l'aider


il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime

alors tue toi à le soigner et tu seras au paradis !


une double contrainte bien construite dont on ne peut, en bon chrétien, jamais se sortir...


:twisted:
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 421
Points
6 360
Localisation
lyon
surderien à dit:
Dans le burn out des soignants, ce principe est à son comble


tu aimeras et aideras ton prochain

alors bosse et fatigue toi à fond pour le soigner et l'aider


il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime

alors et tue toi à le soigner et tu seras au paradis !


une double contrainte bien construite dont on ne peut, en bon chrétien, jamais se sortir...

:twisted:

se sacrifier fait souffrir l'entourage et ses enfants...
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: une double contrainte bien construite dont on ne peut, en bon chrétien, jamais se sortir...

Je ne pense pas qu'il faut être chrétien ou même croyant au paradis pour rentrer dans le schéma de Corfinas...

Mais je pense que Corfinas doit déjà avoir son idée, et si ce n'est pas le cas, essayer en AH de vous poser la question... et la réponse vous appartient...
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 174
Points
6 410
Localisation
là bas,
Bon pas plus avancé merci quand même
( c'est pas possible le temps que je peu faire perdre aux autres, vous êtes mazo ou quoi ? )

corfinas, hop au lit, tu répondras demain...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 093
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
valikor à dit:
surderien à dit:
Dans le burn out des soignants, ce principe est à son comble


tu aimeras et aideras ton prochain

alors bosse et fatigue toi à fond pour le soigner et l'aider


il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime

alors et tue toi à le soigner et tu seras au paradis !


une double contrainte bien construite dont on ne peut, en bon chrétien, jamais se sortir...

:twisted:

se sacrifier fait souffrir l'entourage et ses enfants...

oui, et c'est pour çà que le burn out déglingue aussi la famille...êt l'entourage..
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: oui, et c'est pour çà que le burn out déglingue aussi la famille...êt l'entourage..

C'est pas un scoop ça ?... :?
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
un thérapeute qui voudra attirer le succès , va savoir se protéger et
prendre une distance....
la fatigue est plutôt un piège....qu'une drogue!
l'esprit sain (sans jeu de mots) est une condition pour garder une vision objective et ne pas se faire manger par ce que vous disent les clients....
a l'état d'éveil....
votre vrai diagnostic se fait sous hypnose...
et quand vous tenez la cause....
la fatigue comme le reste est un symptôme....même s'il s'agit de la votre!
le remède est dans le ralentissement de l'activité , la contemplation des acquis, sans projections futures....
 
M

Métaphore

Invité
paulelie à dit:
la fatigue est plutôt un piège....qu'une drogue!

Oui c'est sûr... mais on va vous dire que la drogue est aussi un piège..., donc si on compare la fatigue à la drogue, faut comprendre le mécanisme qui pousse l'individu dans ce piège... mais je pense que l'auteur du message a déjà une idée, non ?... :roll: mais le fait de se poser la question représente déjà une prise de conscience... :wink:
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Hello,

Après une grasse mat et lecture des messages, je pense que mon piège à fatigue (oui pour moi la drogue est un piège) aurai un décor composé de :

-judéo-christianisme ambiant (le burn out des soignants, terrible mécanisme, tout comme souffrance=>mérite)
-gros dormeur étant petit, gros besoin de temps pour moi, m'étonnerai pas que quelques figures d'autorité m'aient trouvé paresseux dans leur bonne volonté normative
-fuite des responsabilités par rapport à ma propre lumière et illusoire sentiment de sécurité en découlant
-léger masochisme

Je pense que pour certains autres, le piège de se coucher tard/lever tôt pourrai être un défi à notre condition d'humain, une volonté contrôle/puissance par rapport à nos besoins physiologiques mais perso je ne me sens pas trop dans ce schéma.

Bon en tout cas merci à tous d'avoir facilité ces prises de conscience, ça recadre déjà, je vais encore vérifier deux ou trois croyances et autres échelles de priorité et ça devrai s'améliorer encore.
:D

a+
 
M

Métaphore

Invité
Merci pour ce partage Corfinas, mais vous comme vous le savez il ne suffit pas de comprendre consciemment les choses, mais de ressentir intérieurement leur emprise négative....

Donc quelques séances en AH pourraient vous être très utiles sur le sujet maintenant que certaines prises de conscience sont faites. :wink:
 
ayayaya

ayayaya

Membre
messages
38
Points
1 990
La fatigue impression ou réalité ?

Quels sont vos besoins de récupération effectif ?

Combien de temps dormez vous Corfinas, à quelle heure vous couchez vous et quand vous levez vous ?

Que faites vous au lieu de dormir ?

Pourriez vous dormir, si vous ne faisiez pas ce que vous faites à la place ?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 093
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Pourriez vous dormir, si vous ne faisiez pas ce que vous faites à la place ?

excellente phraséologie hypnotique...

8)
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 174
Points
6 410
Localisation
là bas,
hummm, quelques séances d'AH ?
pourquoi pas mais, c'est un peu comme si je consultait parce que j' ai tendance a trop épicer mes préparations culinaires...

Cofinas dit quelque part : vérifier ses échelles de valeur...

il dit aussi : ça recarde déjà

je n'y connais rien (je sait, mais peu pas s'empêcher de ) mais a ce stade Confinas semble avoir les clefs et surtout les qualifications pour s'ouvrir les bonnes portes de son nirvana de l'équilibre endorphinien ...
:lol:
 
ayayaya

ayayaya

Membre
messages
38
Points
1 990
Corfinas, pourriez vous être réveillé pour autre choses que vous faites ?
 
ayayaya

ayayaya

Membre
messages
38
Points
1 990
J’aimerais me réveiller de ce mauvais rêve

De ce que je cauchemardise le jour les yeux ouverts

Somnambule de la face inverse

Donnez moi l’ivresse de la face pile

Donnez moi l’ivresse de la nuit le jour


Fatigué(e)e quand j’ai envie de dormir

Reposé(e) quand j ‘ai envie de bouger

Joyeux (se) quand j’ai envie de pleurer


Je voudrais être et je veux être :

Dans mes rêves de la réalité

Dans la réalité de mes rêves


Réveillé(e) quand je switche sur on

Endormi(e) quand je switche sur off
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 093
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Burn out

Je n'arrivais plus à faire le vide

le remplissage permanent, l'ultra consommation par cette éducation qui m'a formaté à toujours chercher plus pour en rajouter et monter plus haut, plus fort, plus sur-homme

j'ai alors lâché prise de mon éducation, j'ai lâché prise en me confiant à mon intuition et la synchro se fait tout doucement, naturellement, automatiquement

On me l'a pas appris à l'école mais cette confiance expériencielle est finalement éducation permanente, hypnose spontanée, synchronisation, tout qui s'associe et s'articule spontanément avec tout.

un lâcher prise sans lâcher prise : confiant.

Aprés chacun se construit ses croyances et son modèle de croyance, ou non.

Pour moi, la thérapie du thérapeute c'est çà : trouver, re-trouver, entretenir une dynamique expériencielle intégrative, naturelle, spontanée, permanente...

Et là je n'ai là plus rien à rajouter...

8)


Pour le moment...

:roll:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 093
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
surderien à dit:
Pourriez vous dormir, si vous ne faisiez pas ce que vous faites à la place ?

excellente phraséologie hypnotique...

8)

c'est vrai qu'elle était bien bonne celle-là !

Bonne nuit.

:?
 
Vous aimerez:
L
  • Question
  • laurenzo
Réponses
7
Affichages
947
jumb
jumb
M
  • Question
  • Membre 31559
Réponses
13
Affichages
2 K
Membre 31559
M
Brieuc du Garay
  • Question
  • Brieuc du Garay
Réponses
11
Affichages
3 K
surderien
surderien
Nouveaux messages
Y
  • Question
  • Yann91800
2
Réponses
45
Affichages
418
Quantum
Quantum
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
2
Réponses
39
Affichages
950
nattur
nattur
D
  • Question
  • DOUCEURDHYPNOSE
Réponses
18
Affichages
141
nattur
nattur
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut