Formation Hypnose

La réceptivité des sujets à l'hypnose

Marc1963

Membre
Bonjour,



Pour la fin de l'année 2011, j'ai pensé à un topic sur la réceptivité des sujets à l'hypnose. Cette table ronde est d'autant plus intéressante, que la plupart d'entre nous, avons vu tout récemment à la TV, le spectacle de Messmer.

Comme nous avons pu le voir, Messmer choisit ses sujets en fonction de leur réceptivité à l'hypnose. Il ne s'en cache pas, ce qui est très honnête de sa part et de la part de la production.
Pour moi, si l'hypnose devait avoir une action thérapeutique, ce sont sur ces sujets qu'elle aurait un effet.
La quasi-totalité, pour ne pas dire la totalité des hypnothérapeutes, ne seront pas d'accord avec cette affirmation, arguant que ces sujets sont surtout sensibles à la suggestion.

Depuis quelques années il y a eu des recherches officielles sur l'hypnose et on s'est aperçu, contrairement à ce que disait Bernheim, que
l'hypnose = suggestion (celui ayant légèrement modifié sons jugement à la fin de sa carrière), il y a fait certes la sensibilité aux suggestions, mais aussi un EMC (hypnose). Ceci dit, pour que la suggestibilité des sujets se développe, il faut qu'il y ait un EMC (hypnose). En effet c'est l'EMC (hypnose), qui permet d'accroître, entre autres, la suggestibilité. Nous pouvons donc en conclure, que les sujets qui réalisent les suggestions, sont des sujets très réceptifs à l'hypnose.
Cela étant, comme les hypnothérapeutes le font valoir, se pourrait-il qu'il existe des sujets réceptifs à l'hypnose mais qui ne développent pas leur suggestibilité. Je dis oui ! Cela était connu sous le nom : d'état léthargique.
Tout les hypnotiseurs de spectacle ayant une expérience significative, ont croisé des sujets qui ne répondaient pas aux suggestions et étaient sans aucun tonus musculaire. Sujet, généralement difficile à éveiller, et qui reste groggy pendant quelques temps après son réveil. Vous en conviendrez ce n'est pas ceux que les hypnothérapeutes obtiennent généralement.
Ce ne serait donc, ni de la suggestibilité+hypnose, ni de l'hypnose pure.


Alors que la technique des hypnothérapeutes modernes repose sur la manière de donner les suggestions des "scripts à l'infini", on pourrait se dire, qu'ils se définissent comme les rois de la suggestion. Cependant ce qui est très paradoxal, c'est qu'ils ne parviennent pas à obtenir en général, ce que les hypnotiseurs de spectacle obtiennent, mettant en avant que l'hypnotiseur de spectacle utilise la sensibilité aux suggestions ; pour des rois de la manière de distiller les suggestions, vous admettrez que cela paraît bizarre comme système de défense.

Qu'obtiennent-ils donc les hypnothérapeutes ?
Probablement pas grand chose sur un grand pourcentage de leur clientèle, celle qui ne rentrerait pas dans les personnes que sélectionnerait un hypnotiseur de spectacle, qui est de l'ordre de 10 à 25% maximum.
C'est pour cela d'ailleurs que la plupart d'entre eux font de la formation, leurs scripts à l'infini, ainsi que les néologismes de nouvelles techniques, permettent d'utiliser au maximum leur fond de commerce (leurs élèves).


Plutôt que de nier l'évidence et de défendre une posture, en prétendant que tout le monde est hypnotisable, il serait beaucoup plus sage et productif, de savoir pourquoi une personne l'est ou ne l'est pas. Cela permettrait peut-être d'améliorer le pourcentage des personnes réceptives. Mais il est vrai, que cela demanderais des recherches importantes, sans être sûr d'obtenir une réponse. De plus, cela soulèverait la question de savoir quel hypnothérapeute, accepterait que 10 à 25% des personnes qui le sollicite, sachant que la clientèle ne court pas les rues, du fait que ce type de soin, n'est pas remboursé par la sécurité sociale.



Merci de laisser vos commentaires.
 

redan

Membre
Tu mets en parallèle le spectacle et la thérapie alors que les démarches sont radicalement différentes !

En spectacle l'hypnotiseur choisit ses sujets
en thérapie le sujet choisit l'hypnotiseur

En spectacle il faut un effet visible et rapide (en quelques secondes)
En thérapie, pas besoin que ce soit visible et on prend le temps.

En spectacle il y a peu de temps pour la synchronisation
En thérapie c'est tout le contraire.

Atteindre 50% du public peut suffire à un bon spectacle
50% en thérapie et il faudra rapidement fermer le cabinet ...
 
I

Intemporelle

Invité
redan à dit:
Tu mets en parallèle le spectacle et la thérapie alors que les démarches sont radicalement différentes !

En spectacle l'hypnotiseur choisit ses sujets
en thérapie le sujet choisit l'hypnotiseur

En spectacle il faut un effet visible et rapide (en quelques secondes)
En thérapie, pas besoin que ce soit visible et on prend le temps.

En spectacle il y a peu de temps pour la synchronisation
En thérapie c'est tout le contraire.

Atteindre 50% du public peut suffire à un bon spectacle
50% en thérapie et il faudra rapidement fermer le cabinet ...
Excellente réponse... :D
 
I

Intemporelle

Invité
Marc1963 à dit:
Plutôt que de nier l'évidence et de défendre une posture, en prétendant que tout le monde est hypnotisable, il serait beaucoup plus sage et productif, de savoir pourquoi une personne l'est ou ne l'est pas. Cela permettrait peut-être d'améliorer le pourcentage des personnes réceptives. Mais il est vrai, que cela demanderais des recherches importantes, sans être sûr d'obtenir une réponse. De plus, cela soulèverait la question de savoir quel hypnothérapeute, accepterait que 10 à 25% des personnes qui le sollicite, sachant que la clientèle ne court pas les rues, du fait que ce type de soin, n'est pas remboursé par la sécurité sociale.
Mais Marc tout cela a déjà été mis en évidence, je suis très étonnée de vos questions... :roll:

Une partie de la réponse est déjà la réponse de Redan...
 

Joey

Membre
Il est vrai que les objectifs et la façon de faire entre le spectacle et de thérapie sont très différents, cependant sous le post de Marc se cache selon moi une des questions essentielles de l'hypnose, la question de la profondeur de la transe pour mieux travailler avec le sujet.

En effet, les hypnotiseurs de spectacle utilisent des tests de suggestibilité et font monter sur scène que des sujets très réceptifs avec lesquels ils vont explorer une transe profonde. Alors que les thérapeutes n'accèdent que très rarement à des transes profondes.

Alors est ce que la transe doit être profonde ou bien est ce qu'une transe légère est suffisante pour atteindre pleinement des objectifs de guérison?

Cette question peut remettre la façon de travailler des thérapeutes. Non à se contenter des 12% de sujets très suggestibles et de laisser de coté tous les autres, mais bien dans le sens où il faut impérativement prendre le temps de contourner tous les obstacles et résistances pour emmener le sujet en transe profonde afin de travailler efficacement.
 
I

Intemporelle

Invité
Le sujet de la transe profonde ou pas a été évoqué à maintes reprises sur ce forum, et des réponses intéressantes y ont déjà été apportées...

Ce n'est pas l'hypnose qui fait la thérapie mais bien les protocoles mis en place.
 
Je trouve la questionnement de Marc plutôt intéressant. Quand vous prenez un groupe Par exemple de 5 personnes, il y en a une par ex qui va etre fortement réceptive au test de suggestibilité,,1 ou 2 où il faut un peu plus de temps, et 2 autres qui ne réagissent pas.

Avec les plus réceptives, évidemment c'est simple d'approfondir leur transe et d'avoir des effets spectaculaires.

Le questionnement judicieux serait de se dire qu'est ce que le sujet réceptif a de Différent des autres (étant donné que l'hypnotiseur fait le même test à tous)

Et comment un sujet peut devenir plus réceptif ? Que doit il apprendre ?
En thérapie, l effet spectaculaire n'est pas visé, à quoi servirait une catalepsie, et le th a tous les sujets, ceux où l'hypnotiseur de spectacle renonce.
 

DianeV

Membre
Je ne suis pas hypnothérapeute (vivement cet été que j'aille me former!) mais pour ta question Katia, je peux te répondre.
Ce qui fait qu'un sujet est plus réceptif qu'un autre, règle générale c'est la combinaison de quelques facteurs:
1- Capacité de visualisation
2- Capacité d'imagination
3- Capacité de concentration
4- Capacité de se laisser-aller

Donc, habituellement une personne ayant un déficit d'attention, n'ayant aucune capacité d'imagination (j'en ai déjà vu!) et qui n'ont pas confiance ... ça sera un flop.
Tandis qu'un artiste avec une imagination débordante et qui a confiance en toi .. si en plus cette personne est expressive ça donne des résultats géniaux! :D
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
La personne suggestible se laisse facilement aller à imaginer, à révasser, à avoir confiance dans la nouveauté, à explorer, à s'explorer...

De là elle ose s'imaginer un inconscient qui, même s'il est une pure métaphore, lui permettra de travailler en miroir sur "l'ombre" d'elle même

Le conscient c'est la partie mémoire vive de l'ordinateur mental

l'inconscient c'est la mémoire de stockage

Une fois construite, cette théorie mémorique, travailler sur le conscient ou sur l'inconscient revient à la même chose si on est réceptif et imaginatif :

si on est suggestible et que l'on sait travailler sur/avec la suggestibilité mnésique. ( D'où les ancrages ...)

Se réaliser heureux et savoir le faire un peu plus chaque jour c'est de l'autohypnose

avoir besoin de l'autre / d'un autre pour nous suggérer et nous montrer comment le faire pour le devenir,

c'est là pour moi la vrai fonction de l'entretien hypnotique.

8)
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
DianeV à dit:
Je ne suis pas hypnothérapeute (vivement cet été que j'aille me former!) mais pour ta question Katia, je peux te répondre.
Ce qui fait qu'un sujet est plus réceptif qu'un autre, règle générale c'est la combinaison de quelques facteurs:
1- Capacité de visualisation
2- Capacité d'imagination
3- Capacité de concentration
4- Capacité de se laisser-aller

Donc, habituellement une personne ayant un déficit d'attention, n'ayant aucune capacité d'imagination (j'en ai déjà vu!) et qui n'ont pas confiance ... ça sera un flop.
Tandis qu'un artiste avec une imagination débordante et qui a confiance en toi .. si en plus cette personne est expressive ça donne des résultats géniaux! :D
Nos messages se sont croisés mais l'Essence est bien là...

:D
 

Oratorioo

Membre
DianeV à dit:
Ce qui fait qu'un sujet est plus réceptif qu'un autre, règle générale c'est la combinaison de quelques facteurs:
1- Capacité de visualisation
2- Capacité d'imagination
3- Capacité de concentration
4- Capacité de se laisser-aller
Oui, et le quatrième point est peut-être le plus important.
Mais tout cela se travaille et s'améliore...
 

DianeV

Membre
Effectivement, mais y'a vraiment des gens dans la vie avec des problèmes d'attention et absolument aucune capacité de visualiser ou d,imaginer! :\
Mon ex-copain, tu lui demandais d'imaginer un tel objet, et lui de me répondre qu'il le voit pas du tout.
Y'a des cas désespérés dans la vie haha
 

Oratorioo

Membre
Joey à dit:
Alors est ce que la transe doit être profonde ou bien est ce qu'une transe légère est suffisante pour atteindre pleinement des objectifs de guérison?
On en a déjà discuté ici, tout dépend de ce que l'on cherche, mais d'une manière générale une transe profonde n'est absolument pas nécessaire en thérapie.
L'état "alpha" est largement suffisant, et cet état peut être expérimenté par la majorité des gens.
 
I

Intemporelle

Invité
DianeV à dit:
Je ne suis pas hypnothérapeute (vivement cet été que j'aille me former!) mais pour ta question Katia, je peux te répondre.
Ce qui fait qu'un sujet est plus réceptif qu'un autre, règle générale c'est la combinaison de quelques facteurs:
1- Capacité de visualisation
2- Capacité d'imagination
3- Capacité de concentration
4- Capacité de se laisser-aller

Donc, habituellement une personne ayant un déficit d'attention, n'ayant aucune capacité d'imagination (j'en ai déjà vu!) et qui n'ont pas confiance ... ça sera un flop.

Ben oui, on est d'accord mais voyez vous en général, les personnes qui consultent un thérapeute ne déborde pas de confiance en eux, et ont un terrain anxieux qui leur gâche la vie et ont développé des tas de symptômes, donc on est bien d'accord l'hypnose de spectacle n'a rien à voir avec l'hypnothérapie.

Si vous allez vous former en hypnose thérapeutique, vous apprendrez que l'état hypnotique est un outil mais ne fait pas la thérapie elle même...



Tandis qu'un artiste avec une imagination débordante et qui a confiance en toi .. si en plus cette personne est expressive ça donne des résultats géniaux! :D

Ben oui mais comme disait très justement Redan dans un message précédent, en thérapie c'est pas le thérapeute qui choisit son client... c'est là toute la différence...
 

Marc1963

Membre
redan à dit:
Tu mets en parallèle le spectacle et la thérapie alors que les démarches sont radicalement différentes !
Bonsoir Redan,
Oui, car tous les deux prétendent utiliser l'hypnose, et l'hypnose c'est l'hypnose



redan à dit:
En spectacle l'hypnotiseur choisit ses sujets
en thérapie le sujet choisit l'hypnotiseur
Oui, et c'est là le problème ! L'hypnothérapeute devrait choisir parmi les personnes qui le sollicite, les réceptifs. Ce qui ne fait pas pour une question de rentabilité ; vu que la clientèle est difficile à trouver, alors si en plus, il faut les sélectionner, ce ne serait vraiment pas rentable pour lui. Mais dans tous ça , ou est la déontologie !




redan à dit:
En spectacle il faut un effet visible et rapide (en quelques secondes)
Oui.




redan à dit:
En thérapie, pas besoin que ce soit visible et on prend le temps.
A 75€ en moyenne la séance. Oui, c'est l'intérêt de l'hypnothérapeute de prendre tout son temps, surtout qui ne croule pas sur les demandes.




redan à dit:
En spectacle il y a peu de temps pour la synchronisation
En thérapie c'est tout le contraire.
Oui, et pourtant les résultats sont meilleurs en spectacle.




redan à dit:
Atteindre 50% du public peut suffire à un bon spectacle
Tu es en plein rêve, aucun hypnotiseur ne peut prétendre à 50% du public.



redan à dit:
50% en thérapie et il faudra rapidement fermer le cabinet ...
Oui. C'est pour cela qu'ils ne sélectionnent pas leur client. Quelle super déontologie !




Comme tu vois comme le dit la vénérable Intemporelle, tu as tout compris !

Je te souhaite bon réveillon et bonnes réflexions.
 

Marc1963

Membre
Joey à dit:
Il est vrai que les objectifs et la façon de faire entre le spectacle et de thérapie sont très différents, cependant sous le post de Marc se cache selon moi une des questions essentielles de l'hypnose, la question de la profondeur de la transe pour mieux travailler avec le sujet.

En effet, les hypnotiseurs de spectacle utilisent des tests de suggestibilité et font monter sur scène que des sujets très réceptifs avec lesquels ils vont explorer une transe profonde. Alors que les thérapeutes n'accèdent que très rarement à des transes profondes.

Alors est ce que la transe doit être profonde ou bien est ce qu'une transe légère est suffisante pour atteindre pleinement des objectifs de guérison?

Cette question peut remettre la façon de travailler des thérapeutes. Non à se contenter des 12% de sujets très suggestibles et de laisser de coté tous les autres, mais bien dans le sens où il faut impérativement prendre le temps de contourner tous les obstacles et résistances pour emmener le sujet en transe profonde afin de travailler efficacement.
Bonsoir Joey,

Tu te trompes, une transe est une transe. les critères de profondeur sont subjectifs à chaque chercheur.
Tout simplement, les hypnothérapeutes ne sont meilleurs que les hypnotiseurs de spectacle, le pourcentage de mise en transe est le même, la seule chose, c'est que l'hypnotiseur de spectacle fait payer sa séance aux spectateurs et aux sujets réceptifs, qui à la base sont des spectateurs. Quand on paye pour voir un spectacle d'hypnose on est au courant de cela. Si les personnes y allaient toutes en pensant être hypnotisées, elles seraient déçu. Et si l'hypnotiseur de spectacle faisait une promesse de cette sorte, il serait traiter d'escrocs car il n'y parviendrait pas. Or l'hypnothérapeute fait cette promesse, une promesse qu'il sait dès le départ ne pas pourvoir tenir avec 80% de sa clientèle. Il n'a aucune déontologie. Il a de la chance que ses séances d'hypnose soient individuelles. Imagine 80% de 400 personnes (en moyenne le nombre de personnes présentes à un spectacle d'hypnose) qui lui courent derrière en le traitant d'escrocs et en voulant se faire rembourser.



Je te souhaite bon réveillon et bonnes réflexions.
 

Marc1963

Membre
Intemporelle à dit:
Ce n'est pas l'hypnose qui fait la thérapie mais bien les protocoles mis en place.
Affirmation gratuite !
Personne ne peut dire jusqu'à présent ce qui fait la thérapie, sauf la vénérable Intemporelle.



Je te souhaite bon réveillon et bonnes réflexions.
Pour l'année prochaine, je te souhaite de prendre de la hauteur pour réfléchir. Tu as une belle paire d'ailes sur ta photo, tu devrais y arriver, à moins, que ce soit celles-ci qui te clouent au sol.
En aurais-tu choisi une paire trop grande pour toi ? :wink:
 

Marc1963

Membre
oratorioo à dit:
DianeV à dit:
Ce qui fait qu'un sujet est plus réceptif qu'un autre, règle générale c'est la combinaison de quelques facteurs:
1- Capacité de visualisation
2- Capacité d'imagination
3- Capacité de concentration
4- Capacité de se laisser-aller
Oui, et le quatrième point est peut-être le plus important.
Mais tout cela se travaille et s'améliore...
Bonsoir Oratorioo,


Pour le moment, aucun chercheur officiel est arrivé à déterminer, ce qui fait qu'une personne et sensible et pas l'autre.
Toutefois, je pense, ce n'est qu'une intuition, que c'est peut-être la capacité à se laisser aller, d'accepter de laisser le contrôle à quelqu'un d'autre ou a quelque chose d’autre.
Cette capacité est-elle innée ou s'acquit-elle dans les premières années de la vie ?
Peut-elle s'améliorer ?
Pour la première question, je n'ai pas d'intuition.
Pour la deuxième de par ce que l'on peut voir autour de nous, je dirais non ou très peu.
Pourquoi ?
Il suffit de se rendre ou de voir des reportages, sur les évangélistes et leurs séances de guérison. Alors qu'ils sont considérés comme secte, ce qui veut dire que les membres sont endoctrinés et influençables. Il en reste pas moins, que lors de leurs séances de guérison qui se font dans de grandes salles à faire pâlir de jalousie un hypnotiseur de spectacle, ils n'obtiennent, en pourcentage, pas plus de personnes qui tombent en transe que ce dernier. Même, si on sent une ferveur extrême de la salle, cela ne change rien au résultat, et pour peu d'avoir l'occasion, d assister à la séance suivante, on s'aperçoit, que nombre de ceux qui tombent en transe sont les mêmes que la première fois, et ceci, même si le pasteur change (parfois ils invitent un pasteur de renom pour célébrer ces séances de guérison).



Je te souhaite bon réveillon et bonnes réflexions.
 

jeangeneve

Membre
hé bien il y en a des croyances et c'est un sujet interminable sans réponses et sources de débats infinis .

chacun recherche l'hypnose alors de en vérité chacun à SON hypnose .
il y en a u des recherches .

première chose jusque en 1980 la plus part des recherches tournais sur la psychopathologie de l'hypnose et...
n'ons rien donné (ouf)

la seule chose que l'on a réussi a établir c'est que les personnes qui on un indice d'hypntisabilité élevé "guérissent plus vite" .
( capacités aux changement )

les recherches du Dr. Michaux on démolis la croyance entre un lien suggestibilité et hypnose .

tout le monde est suggestible .
pour l'hypnose c'est un peut différant
par exemple à l'age de 8 ans, presque tout le monde est hypnotisable en état somnambulique ...

alors que au delà de 40 ans la courbe fléchis nettement ( entre 38 et 41 ans )

évidament en spectacle ce qui est recherché c'est ceux et celles ou il est possible de garder une activité tonique tout en ayant une abolition du facteur critique.
ce sont les personnes (jeunes) pour qui il semble que le moi soit complètement abolis dans cet état .
effectivement environ 25% des personnes y parviennes.

de là a affirmer comme marc que donc tout le reste ce sont des personnes plutôt reffrataire est à mon avis une connerie .
c'est d'ailleurs dans cette "catégorie" que l'on trouve un début de psychopathologie ( soumission à l'autorité, crédulité ext.)


ce qui est établis c'est ue chacun vis l'état hypnotique de manière différente et que une bonne partie vis et ressente un état hypnotique que on leurs suggère !
et que la majorité ne perçoivent pas de spécificités si celui-ci n'est pas suggéré
et comme le mentionne Marc il existe une partie de la population dites en léthargie - reveil pour qui il y a effet inverse apparition d'une létharige et une résistance a la suggestion.
or dans cette catégorie il y a bien changement d'état puisque réceptifs aux suggestions en veille et résistances aux suggestions en transe
c'est dans ce cas de figues que la transe est le moins perçue aussi .

en fait le milieux médical fait de moins en mois référence à la suggestibilité , mais à la capacité d'absorption .
ce que certains appelle la visualisation à tord on peut très bien être absorbé par un son ou une odeur.

il existe 4 tendances a la transe hypnotiques,
ce serais un peut comme un VACOG de la transe..
bizarrement c'est pas vraiment enseigné en approche éricksoniènne .
il est possible mais pas toujours de faire glisser d'une forme de transe à une autre .

ce qu'affirme l'hypnose médicale et les recherches c'est qu'il semble y avoir 4 formes d'état hypnotiques de bases et des variantes .

je suis personnellement un peu réservé à ce sujet en recherche on trouve ce que l'on cherche ... et veux modéliser.

1) le somnambulisme ( forte suggestibilité exagération des suggestions tonicité, mouvement spontanés )
2) pseudo-léthargie (désinvestissement du corps passivité capacité aux rèves )
3) catalepsie - prostration ( mutisme peu suggestible sauf motrice, hallucinations inhibitions motrice et parole, tonnus inchangé)
4) léthargie - réveil (sommeil apparent, verbalisation et gestuelle substitutives, grande suggestibilité en veille, imperméabilité en transe vécu non hypnotique.

voilà ce qui a été constaté est qui est admis dans le milieux médical .
du fait que il existe pas vraiment d'autres études qui arrivent a contredire cette classification
 
I

Intemporelle

Invité
Marc1963 à dit:
Intemporelle à dit:
Ce n'est pas l'hypnose qui fait la thérapie mais bien les protocoles mis en place.
Affirmation gratuite !
Personne ne peut dire jusqu'à présent ce qui fait la thérapie, sauf la vénérable Intemporelle.

Ah oui ? :shock: je pense que vous devriez lire autre chose que CHERTOK... :lol:


Je te souhaite bon réveillon et bonnes réflexions.
Pour l'année prochaine, je te souhaite de prendre de la hauteur pour réfléchir. Tu as une belle paire d'ailes sur ta photo, tu devrais y arriver, à moins, que ce soit celles-ci qui te clouent au sol.
En aurais-tu choisi une paire trop grande pour toi ? :wink:


Je vous souhaite une bonne année 2012 et j'espère que vous trouverez la légéreté pour me retrouver dans mon univers... :D

Ne soyez pas si amer de l'hypnothérapie, je me demande ce que vous déçoit autant... :roll:
 
I

Intemporelle

Invité
DianeV à dit:
Dans mon message je parlais strictement de l'hypnose de spectacle, je l'ai mentionné que j'étais pas thérapeute ...
Ben oui j'ai bien compris, vu que vous dites que vous allez faire une formation l'été prochain.

Donc je maintiens ce que j'ai dit précédemment, l'hypnothérapie n'est pas faite pour les gens qui vont bien mais justement pour les autres.

Donc cela répond également aux questionnements de Marc...

Ce qui m'agace dans l'hypnose de spectacle, c'est que l'hypnotiseur aime garder ce pouvoir sur l'autre (comme dit MESSMER à chaque fois, c'est un bon sujet pour moi...) alors que dans l'hypnose thérapeutique on apprend à l'individu même en difficulté d'imagination à la créer, c'est le but même de l'hypnothérapie, aider les gens en difficulté, et non leur faire croire du pouvoir de l'hypnotiseur...

Encore une fois l'état hypnotique permet une communication avec l'inconscient ou subconscient mais ne fait pas la thérapie, il y a des protocoles à respecter, des techniques à apprendre, bref l'ECM est juste un état de détente nécessaire au travail thérapeutique.

Et comme dit Jeangenève, les enfants sont tous très suggestibles, un adulte de 40 ans et plus peut l'étre beaucoup moins, ses schémas erronés et croyances négatives bien ancrés, donc un travail plus long éventuellement suivant sa capacité aux changements, sa structure cognitive...
 

Marc1963

Membre
jeangeneve à dit:
hé bien il y en a des croyances et c'est un sujet interminable sans réponses et sources de débats infinis .
Bonour Jeangeneve,

L’argument croyance et un argument qui arrête toute discussion, et qui est utilisé quand on a plus d'arguments soi-même.
Sache, qu'en plus de la lecture de nombreux livres durant ce quart de siècle, j'ai pratiqué l'hypnose de façon très soutenu, et j'ai donc hypnotisé de très très nombreux sujets, ce qui m'a permis d'observer leurs réactions, et cela dans diverses situations. Je suis aussi allé voir des confrères pratiqués. J'ai donc étudié l'hypnose d'une manière phénoménologique.
Cette manière d'étude par la phénoménologie, exclus au maximum les croyances.



jeangeneve à dit:
chacun recherche l'hypnose alors de en vérité chacun à SON hypnose .
Certains prétendent même que quand ils urinent, ils sont en EMC, et quand ils défèquent ils sont dans un autre EMC.
Cela me fait penser à l'idiot qui dit, qu'il a une forme d'intelligence. Tout dépend ce que l'on met comme définition de l'intelligence.

Quand on voit le spectacle de Messmer, on s'aperçoit, que même le néophyte en hypnose, exemple Jamel, constate que son ami comédien est bien en hypnose, non pas parce qu'il réagit aux suggestions, mais par les traits de son visage, son regard etc. Certains hypnotiseurs seraient-ils plus crédules qu'un néophyte, ou sont-ils de mauvaise foi car cela les arrange d’une manière ou d’une autre ?



jeangeneve à dit:
il y en a u des recherches .

première chose jusque en 1980 la plus part des recherches tournais sur la psychopathologie de l'hypnose et...
n'ons rien donné (ouf)
Là, tu fais fort ! Très fort ! Tu loupes tout un pan historique de la recherche sur l'hypnose. Pour éviter des noms de chercheurs et sûrement en oublier, je ne prendrais qu'un cas : Léon CHERTOK, qui a été, entre autres, le père spirituel de Didier Michaux, et qui a commencer ses recherches sur l'hypnose depuis 1949 ("Léon CHERTOK Mémoire d'un hérétique" auteurs'Isabelle STENGERS et Didier GILLES), et un de ces premiers livres qui a été réédité nombre de fois, intitulé : "Hypnose", a été édité pour la première fois en en 1959. Je te conseille de lire ces deux livres, pour ta culture personnelle sur l'hypnose, surtout, si tu ne veux pas dire d'idiotie sur le forum. On est sur celui-ci pour informer correctement les membres qui nous lisent. Comme tu peux le voir, je mets mes sources.



jeangeneve à dit:
a seule chose que l'on a réussi a établir c'est que les personnes qui on un indice d'hypntisabilité élevé "guérissent plus vite" .
( capacités aux changement )
Cela peut laisser entre voir, qu'a partir d'un certain indice d'hypnotisabilité, il faille au patient tout une , ou presque, pour atteindre, enfin la guérison. Durant tout ce temps, il aura bien rempli le porte monnaie du thérapeute. Je rappelle ce que le grand psychanalyste, Jacques LACAN disait : "Ce qui est important c'est de comprendre, le guérison c'est la cerise sur le gâteau". Au moins, lui il avait finit par comprendre, que la psychanalyse à laquelle il a dédié sa vie, n'amener pas de guérison, et avait eu l'honnêteté de le faire savoir.



jeangeneve à dit:
les recherches du Dr. Michaux on démolis la croyance entre un lien suggestibilité et hypnose .
Tu te trompes de personne, c'est Léon CHERTOK. Michaux n'a fait que reprendre ses travaux.



jeangeneve à dit:
par exemple à l'age de 8 ans, presque tout le monde est hypnotisable en état somnambulique ...
L'as-tu vérifier ?
Les membres qui ont des enfants, qui ont environ cet âge pourrait tenter l'expérience.



jeangeneve à dit:
effectivement environ 25% des personnes y parviennes.
Quand j'ai cité le chiffre de 25%, j'ai donné une fourchette, et une fourchette plutôt large. Eh bien évidemment ! Tu as pris le plus grand pourcentage pour te conforter dans tes idées. Maintenant, essaie de réfléchir un peu ! Ceci dit tu n'as peut-être pas les éléments pour réfléchir, ton expérience en hypnose n'est peut-être pas assez importante. Je vais donc d'aider, en général une salle de spectacle dans lesquelles se produisent les hypnotiseurs est de l'ordre de 400 personnes, ce qui veut dire qu'il y aurait 100 personnes sur scène. Je ne connais aucun hypnotiseur de spectacle qui peut prétendre à cela.
En connais-tu un ?
Regarde le spectacle de Messmer, je t'accorde la salle ne contenait pas 400 personnes, mais beaucoup moins, probablement une centaine. Combien a-t-il trouvé de sujets réceptifs, et encore il a travaillé sur du velours ?
Il n'y a pas besoin d'avoir la bosse des maths, pour savoir qu'on est loin de 25%. Regarde le spectacle de Domineau, autre hypnotiseur québécois au festival du rire de Montréal, là c'est une très grande salle. Et je pourrais multiplier les exemples.



jeangeneve à dit:
du fait que il existe pas vraiment d'autres études qui arrivent a contredire cette classification
Encore une fausse information donc de la désinformation, oui il y a d'autres études dont celle des Russes. Tu devrais pour te cultiver lire tous les livres de Chertok (cela te reviendra beaucoup moins cher que des stages qui n'ont aucun intérêt), il était polyglotte et il a fait un travail exceptionnel pour entrecroiser les diverses recherches, et il a rencontré d'éminents personnages de l'hypnose, dont le fameux Milton Erickson. Je me permets de te rappeler que les Russes, et plus généralement "le bloc de l'EST", ont fait d'énormes études sur l'hypnose

Pour en revenir à la classification des états
Voici la classification Russe :

L'hypnose comprend trois phases, appelées phases hypnoïdes :

- Phase d'égalisation : tous les excitants conditionnés forts ou faibles agisse d'une manière égale
- Phase paradoxale : l'excitant fort provoque une réaction faible ou nulle et l'excitant faible une réaction forte
- Phase ultra-paradoxale : une réaction peut-être obtenue par un stimulus négatif, c'est à dire par un auquel les cellules cérébrales ne réagissent pas à l'état de veille. Cette phase et aussi appelé "phase de suggestion"








Pour finir, je dirai qu’il existe en France un prix pour les chercheurs officiels en hypnose, et ce prix s’appelle « Le prix Léon CHERTOK »

Le prix de ses livres sont très abordables, et on a la chance qu’ils aient été réédités. Alors, si vous aimez l’hypnose, ne vous privez pas de les lire.
 

Marc1963

Membre
Intemporelle à dit:
Ah oui ? :shock: je pense que vous devriez lire autre chose que CHERTOK... :lol:
Dites-moi, vénérable temporelle, quels livres avez-vous lu, que je devrais lire ?

Merci, de me donner toutes les informations concernant ces livres.



Votre misérable serviteur Marc. :roll:
 
Comment en es tu arrivé à détester tant les thérapeutes, ou pourquoi Marc ?

Il y a des personnes qui peuvent très bien refuser d'entrer en transe lors d'un spectacle, parce que le cadre ne leur convient pas, et entrer en transe chez un thérapeute ou même avec un de leur pote avec de la relaxation.

Je dis bien relaxation.

Il y a des personnes qui refusent l'hypnose de spectacle... Qui ne veulent pas, et qui peuvent complètement "partir" sur des techniques plus souples, où on les emmene faire un voyage.

Il est tellement évident qu'il y a des personnes qui résistent à une autorité directe...

On devrait dire qu'un certain nombre de personnes rėagissent à l'hypnose de spectacle et d'autres personnes à d'autres pratiques.

A méditer...

On dirait que tu es là pour faire un procès aux thérapeutes, une sorte de revanche à prendre.
 
I

Intemporelle

Invité
katia (zoulouk) à dit:
On dirait que tu es là pour faire un procès aux thérapeutes, une sorte de revanche à prendre.
C'est le sentiment que j'ai également, mais vu qu'il ne m'a pas répondu à ma question qui était la même que vous, peut être que vous aurez plus de chances...
 

Marc1963

Membre
katia (zoulouk) à dit:
On dirait que tu es là pour faire un procès aux thérapeutes, une sorte de revanche à prendre.
.
Bonsoir Katia,

En ce qui concerne les thérapeutes, je n'ai aucune revanche à prendre. J'admire LACAN pour son honnêteté, et pourtant, je ne suis pas psychanalyste. De plus, LACAN était un farouche opposant à l'hypnose.


Il y a quelques temps, parce que je critiquais certains hypnotiseurs de spectacle, certains membres ne comprenait pas que je change de position.
Je n'ai aucune position à défendre contrairement à certains.
 

Marc1963

Membre
Intemporelle à dit:
katia (zoulouk) à dit:
On dirait que tu es là pour faire un procès aux thérapeutes, une sorte de revanche à prendre.
C'est le sentiment que j'ai également, mais vu qu'il ne m'a pas répondu à ma question qui était la même que vous, peut être que vous aurez plus de chances...
Je viens de répondre dans le post à Katia.

J'attends toujours les informations concernant les livres. Peut-être as-tu parlé trop vite. Si c'est le cas, aies l'honnêteté de le reconnaître.

Je viens de te répondre.
Par contre, tu as récemment posé des questions à jean touati, il n'est pas prêt de te répondre. :wink:
Faut dire que la question de ton deuxième post est pertinente, il en est tout autrement des questions de ton premier post.


https://www.transe-hypnose.com/sujet/temoignage-traitement-du-begaiement-en-hypnose.4550/
 

Oratorioo

Membre
Salut Marc,

Un hypnotiseur de spectacle ne fait pas automatiquement un hypnothérapeute, loin de là.
Les mauvais résultats thérapeutiques que tu as eus me laisse perplexe, d'un autre côté, si tu laissais sur le bord de la route 80% des gens qui te demandaient d'être aidés par l'hypnose, je comprends les résultats médiocres.
La pratique de l'hypnose demande de bonnes connaissances en relation d'aide, en psychothérapie...
Où as-tu appris l'hypnothérapie, pas chez les marchands du temple je suppose?!
Crois-tu que tu avais la compétence nécessaire pour être thérapeute?

Ne le prends pas mal, c'est juste une question que je te pose...

PS Essaie de ne pas être constamment sur la défensive quand tu réponds...Soyons courtois.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut