Formation Hypnose

La réceptivité des sujets à l'hypnose

  • Initiateur de la discussion Marc1963
  • Date de début
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
2 460
Bonjour,



Pour la fin de l'année 2011, j'ai pensé à un topic sur la réceptivité des sujets à l'hypnose. Cette table ronde est d'autant plus intéressante, que la plupart d'entre nous, avons vu tout récemment à la TV, le spectacle de Messmer.

Comme nous avons pu le voir, Messmer choisit ses sujets en fonction de leur réceptivité à l'hypnose. Il ne s'en cache pas, ce qui est très honnête de sa part et de la part de la production.
Pour moi, si l'hypnose devait avoir une action thérapeutique, ce sont sur ces sujets qu'elle aurait un effet.
La quasi-totalité, pour ne pas dire la totalité des hypnothérapeutes, ne seront pas d'accord avec cette affirmation, arguant que ces sujets sont surtout sensibles à la suggestion.

Depuis quelques années il y a eu des recherches officielles sur l'hypnose et on s'est aperçu, contrairement à ce que disait Bernheim, que
l'hypnose = suggestion (celui ayant légèrement modifié sons jugement à la fin de sa carrière), il y a fait certes la sensibilité aux suggestions, mais aussi un EMC (hypnose). Ceci dit, pour que la suggestibilité des sujets se développe, il faut qu'il y ait un EMC (hypnose). En effet c'est l'EMC (hypnose), qui permet d'accroître, entre autres, la suggestibilité. Nous pouvons donc en conclure, que les sujets qui réalisent les suggestions, sont des sujets très réceptifs à l'hypnose.
Cela étant, comme les hypnothérapeutes le font valoir, se pourrait-il qu'il existe des sujets réceptifs à l'hypnose mais qui ne développent pas leur suggestibilité. Je dis oui ! Cela était connu sous le nom : d'état léthargique.
Tout les hypnotiseurs de spectacle ayant une expérience significative, ont croisé des sujets qui ne répondaient pas aux suggestions et étaient sans aucun tonus musculaire. Sujet, généralement difficile à éveiller, et qui reste groggy pendant quelques temps après son réveil. Vous en conviendrez ce n'est pas ceux que les hypnothérapeutes obtiennent généralement.
Ce ne serait donc, ni de la suggestibilité+hypnose, ni de l'hypnose pure.


Alors que la technique des hypnothérapeutes modernes repose sur la manière de donner les suggestions des "scripts à l'infini", on pourrait se dire, qu'ils se définissent comme les rois de la suggestion. Cependant ce qui est très paradoxal, c'est qu'ils ne parviennent pas à obtenir en général, ce que les hypnotiseurs de spectacle obtiennent, mettant en avant que l'hypnotiseur de spectacle utilise la sensibilité aux suggestions ; pour des rois de la manière de distiller les suggestions, vous admettrez que cela paraît bizarre comme système de défense.

Qu'obtiennent-ils donc les hypnothérapeutes ?
Probablement pas grand chose sur un grand pourcentage de leur clientèle, celle qui ne rentrerait pas dans les personnes que sélectionnerait un hypnotiseur de spectacle, qui est de l'ordre de 10 à 25% maximum.
C'est pour cela d'ailleurs que la plupart d'entre eux font de la formation, leurs scripts à l'infini, ainsi que les néologismes de nouvelles techniques, permettent d'utiliser au maximum leur fond de commerce (leurs élèves).


Plutôt que de nier l'évidence et de défendre une posture, en prétendant que tout le monde est hypnotisable, il serait beaucoup plus sage et productif, de savoir pourquoi une personne l'est ou ne l'est pas. Cela permettrait peut-être d'améliorer le pourcentage des personnes réceptives. Mais il est vrai, que cela demanderais des recherches importantes, sans être sûr d'obtenir une réponse. De plus, cela soulèverait la question de savoir quel hypnothérapeute, accepterait que 10 à 25% des personnes qui le sollicite, sachant que la clientèle ne court pas les rues, du fait que ce type de soin, n'est pas remboursé par la sécurité sociale.



Merci de laisser vos commentaires.
 
I

Intemporelle

Invité
oratorioo à dit:
Salut Marc,

Un hypnotiseur de spectacle ne fait pas automatiquement un hypnothérapeute, loin de là.
Les mauvais résultats thérapeutiques que tu as eus me laisse perplexe, d'un autre côté, si tu laissais sur le bord de la route 80% des gens qui te demandaient d'être aidés par l'hypnose, je comprends les résultats médiocres.
La pratique de l'hypnose demande de bonnes connaissances en relation d'aide, en psychothérapie...
Où as-tu appris l'hypnothérapie, pas chez les marchands du temple je suppose?!
Crois-tu que tu avais la compétence nécessaire pour être thérapeute?

Ne le prends pas mal, c'est juste une question que je te pose...

PS Essaie de ne pas être constamment sur la défensive quand tu réponds...Soyons courtois.

En effet je partage ce message. Dans l'hypnothérapie, il y a la notion de thérapie = psychothérapie mais aussi psychopathologie...

Etre thérapeute inclut également avoir fait un travail personnel sur soi, cela m'apparaît une évidence.

Et pour la ième fois, l'hypnose est un outil approprié à la thérapie, comme le marteau est approprié pour enfoncé un clou,...

Donc vous comprendrez Marc que je ne vais pas perdre mon temps à vous donnez mes lectures.

Et quand vous dites : Je n'ai aucune position à défendre contrairement à certains

C'est bien dommage, avoir et maintenir ses positions indiquent ma foi que l'on a bien étudié le sujet...
 
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
2 460
oratorioo à dit:
Salut Marc,

Un hypnotiseur de spectacle ne fait pas automatiquement un hypnothérapeute, loin de là.
Les mauvais résultats thérapeutiques que tu as eus me laisse perplexe, d'un autre côté, si tu laissais sur le bord de la route 80% des gens qui te demandaient d'être aidés par l'hypnose, je comprends les résultats médiocres.
Salut Oratorioo,
Je ne comprends pas ton raisonnement, si j'élimine 80% des personnes qui sollicitent mon aide, pour ne garder que les 20% (les meilleurs cas). Mon pourcentage de réussite ne peut-être que voisin de 100%, donc des résultats excellents.



oratorioo à dit:
La pratique de l'hypnose demande de bonnes connaissances en relation d'aide, en psychothérapie...
Où as-tu appris l'hypnothérapie, pas chez les marchands du temple je suppose?!
Crois-tu que tu avais la compétence nécessaire pour être thérapeute?

Ne le prends pas mal, c'est juste une question que je te pose...
Pourrais-tu me dire qui t'as dit que je prétends être un bon hypnothérapeute ?
Ceci dit, je ni diplôme de psychiatre, ni de diplôme de psychologue, seuls diplômes reconnu par l'état pour faire de la psychothérapie.
Et de ton côté, es-tu psychiatre ou psychologue ?

Pour compter le nombre d'ordinateurs qu'il y a dans une usine, nul besoin d'être informaticien.
Quand nous voyons le nombre de thérapeutes sur la toile qui proposent d'arrêter de fumer par hypnose, et quand on voit le nombre de fumeurs qui veulent arrêter et n'y parviennent pas ou n'y parviennent que momentanément. on est en droit de se demander si l'hypnose était aussi efficace que cela pourqoui ce paradoxe.

Même question pour les phobies etc



Voilà ce que disait JANET à propos des dangers de l'utilisation de l'hypnose :
Remarquons que si l'hypnothérapie ne comportait aucun péril, son action thérapeutique pourrait peut-être être mise en doute. Partant du postulat qu'un médicament n'est réellement puissant que s'il présente un danger, jANET (1919, p303) allait jusqu'à dire que "l'hypnotisme et la suggestion sont malheureusement très peu dangereux"




oratorioo à dit:
PS Essaie de ne pas être constamment sur la défensive quand tu réponds...Soyons courtois.
Ce n'est pas un manque de courtoisie mais une exaspération de voir nier les faits.





J'aimerais te poser une dernière question :

https://www.transe-hypnose.com/sujet/apogees-et-declins-de-lhypnose-durant-plus-de-200-ans.4600/
 
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
2 460
Intemporelle à dit:
Et pour la ième fois, l'hypnose est un outil approprié à la thérapie, comme le marteau est approprié pour enfoncé un clou,...

Donc vous comprendrez Marc que je ne vais pas perdre mon temps à vous donnez mes lectures.
Les membres du forums, pourront apprécier à leur juste valeur votre réponse. :D

.

Intemporelle à dit:
Et quand vous dites : Je n'ai aucune position à défendre contrairement à certains

C'est bien dommage, avoir et maintenir ses positions indiquent ma foi que l'on a bien étudié le sujet...
Ou que l'on est sclérosé dans sa position. Ce qui n'est vraiment pas terrible pour une thérapeute. :wink:
 
I

Intemporelle

Invité
Marc1963 à dit:
Intemporelle à dit:
Et pour la ième fois, l'hypnose est un outil approprié à la thérapie, comme le marteau est approprié pour enfoncé un clou,...

Donc vous comprendrez Marc que je ne vais pas perdre mon temps à vous donnez mes lectures.
Les membres du forums, pourront apprécier à leur juste valeur votre réponse. :D

.

Intemporelle à dit:
Et quand vous dites : Je n'ai aucune position à défendre contrairement à certains

C'est bien dommage, avoir et maintenir ses positions indiquent ma foi que l'on a bien étudié le sujet...
Ou que l'on est sclérosé dans sa position. Ce qui n'est vraiment pas terrible pour une thérapeute. :wink:

Je suppose que vous parlez de vous :lol:

Moi je constate que vos propos ne m'interpellent pas...
Et quand vous dites :
on est en droit de se demander si l'hypnose était aussi efficace que cela pourqoui ce paradoxe.

Je pense que vous n'avez toujours pas compris la différence entre l'état hypnotique et la thérapie... là ça commence à devenir inquiétant pour un hypnothérapeute...

Sur ce bonne journée.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Je me rappelle qu'il y avait des lycées qui avaient des taux extraordinaires de réussite au bac. Ils choisissaient que les meilleurs élèves pour afficher un taux de réussite de plus de 20% supérieur aux autres qui avaient tous les élèves.

Si tu prends que les meilleurs et que t'es à 100 % de réussite sur 20% tu es toujours à 20% de réussite !

Sachant que pour se comparer aux autres, il faut partir sur les mêmes bases.
Peut etre que tous les mauvais élèves ne devraient pas passer leur bac, ou avoir recours à l'hypnose, mais y a plein d'élèves moyens qui réussissent en leur consacrant plus de temps et des enseignements plus adaptés.

Après c'est une question de pourcentage et d'habileté.

Et le jour où tu fais une soirée avec 5 personnes entre amis avec aucun "bon" sujet, ça peut arriver.. Qu'est ce qu'on fait ?

Est ce ton idée qu'une personne pas réceptive à de l'hypnose de spectacle, ne peut alors pas bénéficier des effets positifs d'une hypnotherapie ?
 
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
2 460
katia (zoulouk) à dit:
Si tu prends que les meilleurs et que t'es à 100 % de réussite sur 20% tu es toujours à 20% de réussite !
Bonjour Katia,

Tout est relatif le % par rapport à quoi. Si c'est par rapport aux sollicitations, je suis d'accord avec toi.



katia (zoulouk) à dit:
Peut etre que tous les mauvais élèves ne devraient pas passer leur bac, ou avoir recours à l'hypnose, mais y a plein d'élèves moyens qui réussissent en leur consacrant plus de temps et des enseignements plus adaptés.
Tu ne pas faire cette comparaison, si tu es dans le public l'enseignement est gratuit. Que je sache, les hypnothérapeutes ne sont pas gratuits, dans la quasi totalité, il ne veulent même pas assumer l'échec en étant rémunérés aux résultats. Si tu te rappelles bien, j'en ai déjà parler sur le forum, tu as pu voir leurs réactions.
Avec le système de sélection, cela permet de faire payer uniquement ce qui auront les résultats escomptés. Je trouve ce système beaucoup plus honnête et si on venait à se tromper sur un cas, il faut le rembourser. Mais un cas à rembourser, ce n'est pas la mort.



katia (zoulouk) à dit:
Et le jour où tu fais une soirée avec 5 personnes entre amis avec aucun "bon" sujet, ça peut arriver.. Qu'est ce qu'on fait ?
Comme le disais Léo, à propos de Messmer, s'ils ont payé, il faut avoir l'honnêteté de les rembourser.



katia (zoulouk) à dit:
Est ce ton idée qu'une personne pas réceptive à de l'hypnose de spectacle, ne peut alors pas bénéficier des effets positifs d'une hypnotherapie ?
Il y a quand même quelques possibilités
Inductions exclusivement par passes "magnétique"
Induction exclusivement par moyen mécanique
Ces techniques sont connu par les hypnotiseurs de spectacle, mais pas employées exclusivement.
 
Oratorioo

Oratorioo

Membre
messages
290
Points
2 160
Salut Marc
(en noir c'est toi!)

Je ne comprends pas ton raisonnement, si j'élimine 80% des personnes qui sollicitent mon aide, pour ne garder que les 20% (les meilleurs cas). Mon pourcentage de réussite ne peut-être que voisin de 100%, donc des résultats excellents.

Oui, mais tu n'as pas 100% de réussite sur ces 20%?
Donc, c'est un résultat très faible sur l'ensemble de la population, beaucoup moins encore qu'un simple placebo!




Pourrais-tu me dire qui t'as dit que je prétends être un bon hypnothérapeute ?

Personne! Mais tu fondes ton jugement tu ta propre pratique, alors il faudrait peut-être voir si tu exploites correctement les immenses possibilités de l'hypnothérapie.


Ceci dit, je ni diplôme de psychiatre, ni de diplôme de psychologue, seuls diplômes reconnu par l'état pour faire de la psychothérapie.
Et de ton côté, es-tu psychiatre ou psychologue ?

En France, seul le titre de psychothérapeute est protégé, mais la pratique de la psychothérapie est libre, comme partout dans le monde.
La psychothérapie n'est pas enseignée à l'université.
Ce serait aberrant de laisser le droit de pratique aux seuls psychiatres et psychologues.
Ici, en Belgique, le titre de psychothérapeute est libre, et le restera, car il y a aussi les conseillers conjugaux, les sexologues etc...qui font aussi de la psychothérapie.
Il existe d'excellentes écoles privées, et comme l'enseignement universitaire n'existe pas dans ce domaine, les psychiatres et autres psychologues viennent là pour apprendre la psychothérapie.



Ainsi, si une personne présente des résistances à l'hypnose, tu ne vas pas plus loin?
Tu vas lui dire : désolé, mais vous n'êtes pas hypnotisable, la sortie est par là!
Pourtant, il y a des manières de contourner ces résistances, et la personne pourra même se retrouver en transe profonde, c'est fréquent ce genre de cas.
Mais ce n'est pas l'hypnose de spectacle qui te donnera les solutions pour y parvenir...
 
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
2 460
Bonjour à tous,


Personnellement, je pense :

Que l'hypnose n'est qu'un outil parmi tant d'autres.
Exemple : psychothérapie systémique, thérapie comportementale, etc
Ceci dit, il ne faut oublier aussi les médicaments, qui peuvent-être au début, une aide bienvenue. Il serait peu réaliste de ce passer de leur aide. Or, en France, qui peut prescrire des médicament ? Les médecins. Je pense donc qu'il faille laisser la thérapie aux médecins.


Il y aurait un compromis possible, un hypno, pourrait travailler avec uniquement l'hypnose comme technique, sous la surveillance d'un collège étique, composé de plusieurs médecins, et tout cela dans un hôpital. Les séances seraient remboursés par la sécurité sociale. Les patients étant dirigé vers l'hypnotiseur par les médecins, donc aucune publicité.
 
T

taochris

Membre
messages
22
Points
1 190
bonjour à tous, je viens mettre ma petite graine.... peut être prendra t'elle racine.
Je ne pratique "officiellement" en thérapie l'hypnose que depuis peu; je suis kinésithérapeute depuis plus de 10 ans; Quand je vois les résultats sur des pathologies variées de l'hypnose thérapeutique, je pense que même si 2 pourcent de la population étaient hypnotisable ils conviendraient de le proposer!
Quand aux transes induites et efficace en cabinet, je peux vous assurer que l'on est bien loin de l'hypnose de spectacle.Même si cela etait le cas et que 95 pourcents de mes patients "ne monteraient sur scene pour rien aux monde"; ce qui peut modifier les pourcentage nombre de personne dans la salle ... nombre de personne sur scene...!!
La transe thérapeutique est différente et adaptée a chaque pathologie ,a chaque caractère, a chaque peur.. je crois que l'on ne peut tout simplement pas comparée ce qui n'est pas comparable.. De plus en thérapie vous pouvez donner des exercices aux patients "recalcitrant" qui vont les aider à prendre conscience de leur possibilité d'entrer en transe.
Je me permet juste une petite suggestion marc, mettez vous en observateur externe de cette discussion , observez vos reactions émotionnelles aux lieu de les vivre à la lecture des posts !!
pensez vous que votre dialogue soit un dialogue, n'observez vous pas une pointe d'agressivité.. ! j'aurais une dernière question.... parvenez vous a l'auto hypnose ?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 087
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Marc1963 à dit:
Bonjour à tous,


Personnellement, je pense :

Que l'hypnose n'est qu'un outil parmi tant d'autres.
Exemple : psychothérapie systémique, thérapie comportementale, etc
Ceci dit, il ne faut oublier aussi les médicaments, qui peuvent-être au début, une aide bienvenue. Il serait peu réaliste de ce passer de leur aide. Or, en France, qui peut prescrire des médicament ? Les médecins. Je pense donc qu'il faille laisser la thérapie aux médecins.


Il y aurait un compromis possible, un hypno, pourrait travailler avec uniquement l'hypnose comme technique, sous la surveillance d'un collège étique, composé de plusieurs médecins, et tout cela dans un hôpital. Les séances seraient remboursés par la sécurité sociale. Les patients étant dirigé vers l'hypnotiseur par les médecins, donc aucune publicité.

oui, l'hypnose est un outil que bien des gens utilisent sans le savoir...

y compris des médecins et des thérapeutes

les meilleurs en général.

:)
 
I

Intemporelle

Invité
surderien à dit:
Marc1963 à dit:
Bonjour à tous,


Personnellement, je pense :

Que l'hypnose n'est qu'un outil parmi tant d'autres.
Exemple : psychothérapie systémique, thérapie comportementale, etc
Ceci dit, il ne faut oublier aussi les médicaments, qui peuvent-être au début, une aide bienvenue. Il serait peu réaliste de ce passer de leur aide. Or, en France, qui peut prescrire des médicament ? Les médecins. Je pense donc qu'il faille laisser la thérapie aux médecins.

:shock:
Quand on n'est pas prêt, faut pas insister Marc...

Il y aurait un compromis possible, un hypno, pourrait travailler avec uniquement l'hypnose comme technique, sous la surveillance d'un collège étique, composé de plusieurs médecins, et tout cela dans un hôpital. Les séances seraient remboursés par la sécurité sociale. Les patients étant dirigé vers l'hypnotiseur par les médecins, donc aucune publicité.

oui, l'hypnose est un outil que bien des gens utilisent sans le savoir...

y compris des médecins et des thérapeutes

les meilleurs en général.

:)

Oui surtout des thérapeutes, chacun son rôle non ? et allez savoir pourquoi les médecins ne souhaitent pas pratiquer l'hypnothérapie ?... moi j'ai déjà ma réponse... :lol:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 087
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
surderien à dit:
Marc1963 à dit:
Bonjour à tous,


Personnellement, je pense :

Que l'hypnose n'est qu'un outil parmi tant d'autres.
Exemple : psychothérapie systémique, thérapie comportementale, etc
Ceci dit, il ne faut oublier aussi les médicaments, qui peuvent-être au début, une aide bienvenue. Il serait peu réaliste de ce passer de leur aide. Or, en France, qui peut prescrire des médicament ? Les médecins. Je pense donc qu'il faille laisser la thérapie aux médecins.

:shock:
Quand on n'est pas prêt, faut pas insister Marc...

Il y aurait un compromis possible, un hypno, pourrait travailler avec uniquement l'hypnose comme technique, sous la surveillance d'un collège étique, composé de plusieurs médecins, et tout cela dans un hôpital. Les séances seraient remboursés par la sécurité sociale. Les patients étant dirigé vers l'hypnotiseur par les médecins, donc aucune publicité.

oui, l'hypnose est un outil que bien des gens utilisent sans le savoir...

y compris des médecins et des thérapeutes

les meilleurs en général.

:)

Oui surtout des thérapeutes, chacun son rôle non ? et allez savoir pourquoi les médecins ne souhaitent pas pratiquer l'hypnothérapie ?... moi j'ai déjà ma réponse... :lol:

les médecins ont longtemps vécu dans un monde latiniste auto-hypnotique ...sans s'en rendre compte...errare humanum est...

Puis ils sont sortis de cette hypnose, réveillés par la science... ils sont alors passés de l'hypnose panacéeum à l'hypnose scientificum...

Ils ne souhaitent pas pratiquer l'hypnose car, ad integrum, ils sont et ont toujours été l'hypnose !

8)
 
T

Triggermind

Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
Marc1963 à dit:
Comme nous avons pu le voir, Messmer choisit ses sujets en fonction de leur réceptivité à l'hypnose. Il ne s'en cache pas, ce qui est très honnête de sa part et de la part de la production.
Pour moi, si l'hypnose devait avoir une action thérapeutique, ce sont sur ces sujets qu'elle aurait un effet.
La quasi-totalité, pour ne pas dire la totalité des hypnothérapeutes, ne seront pas d'accord avec cette affirmation, arguant que ces sujets sont surtout sensibles à la suggestion.

Quand un patient vous contacte, c'est qu'il est "favorable" à l'hypnose, nos patients se sont donc "auto sélectionnés", ce qui explique le pourcentage très élevé de réussite dans l'induction.
Ensuite je dirais comme Erickson que tout le monde est hypnotisable, mais je n'ai jamais vu un patient assez... Patient pour attendre que l'on trouve la bonne méthode.
 
I

Intemporelle

Invité
surderien à dit:
Intemporelle à dit:
surderien à dit:
Marc1963 à dit:
Bonjour à tous,


Personnellement, je pense :

Que l'hypnose n'est qu'un outil parmi tant d'autres.
Exemple : psychothérapie systémique, thérapie comportementale, etc
Ceci dit, il ne faut oublier aussi les médicaments, qui peuvent-être au début, une aide bienvenue. Il serait peu réaliste de ce passer de leur aide. Or, en France, qui peut prescrire des médicament ? Les médecins. Je pense donc qu'il faille laisser la thérapie aux médecins.

:shock:
Quand on n'est pas prêt, faut pas insister Marc...

Il y aurait un compromis possible, un hypno, pourrait travailler avec uniquement l'hypnose comme technique, sous la surveillance d'un collège étique, composé de plusieurs médecins, et tout cela dans un hôpital. Les séances seraient remboursés par la sécurité sociale. Les patients étant dirigé vers l'hypnotiseur par les médecins, donc aucune publicité.

oui, l'hypnose est un outil que bien des gens utilisent sans le savoir...

y compris des médecins et des thérapeutes

les meilleurs en général.

:)

Oui surtout des thérapeutes, chacun son rôle non ? et allez savoir pourquoi les médecins ne souhaitent pas pratiquer l'hypnothérapie ?... moi j'ai déjà ma réponse... :lol:

les médecins ont longtemps vécu dans un monde latiniste auto-hypnotique ...sans s'en rendre compte...errare humanum est...

Puis ils sont sortis de cette hypnose, réveillés par la science... ils sont alors passés de l'hypnose panacéeum à l'hypnose scientificum...

Ils ne souhaitent pas pratiquer l'hypnose car, ad integrum, ils sont et ont toujours été l'hypnose !
8)

On peut dire que c'est une réponse très subjective...

Mais moi je pense comme Triggermind, (si je ne me trompe pas) dans un autre post, l'hypnothérapie est fatiguante, il faut être à chaque fois inventif, créatif... bref, une ordonnance à 23 € en 10 mn est bien plus rentable, voilà la réponse...
 
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
2 460
Triggermind à dit:
Quand un patient vous contacte, c'est qu'il est "favorable" à l'hypnose, nos patients se sont donc "auto sélectionnés", ce qui explique le pourcentage très élevé de réussite dans l'induction.
Bonsoir Triggermind,



S'il suffisait que les personnes soient favorables, en spectacle, il n'y aurait aucun besoin de sélectionner les personnes réceptives, il suffirait de demander aux volontaires de venir sur scène.



Triggermind à dit:
Ensuite je dirais comme Erickson que tout le monde est hypnotisable
Sais-tu qu'Erickson sélectionnait ses patients ?
Sais-tu qu'Erickson ne parvenait pas à hypnotiser tout le monde ?



Triggermind à dit:
mais je n'ai jamais vu un patient assez... Patient pour attendre que l'on trouve la bonne méthode.
C'est surtout que c'est payant (ce n'est vraiment pas donné !), et que le résultat n'est pas garantie. Les hypnothérapeutes, eux, ils sont très, très patients.
Va chercher pourquoi ! :lol:



Voici ce que le patient peut souvent entendre de son hypnothérapeute en fin de séance :

"vous allez remarquer que quelque chose aura changé d'ici deux ou trois jours. Vous ne savez pas encore quoi. Parfois ca peut être surprenant...."


La voyante fait pareil.


Voyance = hypnothérapie ?
 
T

Triggermind

Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
Marc1963 à dit:
S'il suffisait que les personnes soient favorables, en spectacle, il n'y aurait aucun besoin de sélectionner les personnes réceptives, il suffirait de demander aux volontaires de venir sur scène.
Dans une salle de spectacle les personnes viennent pour être spectateur et non acteur, ensuite en spectacle on ne peut, sauf exception, utiliser que l'hypnose dite classique... D'où les 25 à 35 pour cent de personnes
qui répondent aux tests de réceptivité et peuvent éventuellement être de bons candidats à monter sur scène.

Marc1963 à dit:
Sais-tu qu'Erickson sélectionnait ses patients ?
Sais-tu qu'Erickson ne parvenait pas à hypnotiser tout le monde ?

Tout le monde est hypnotisable, mais pas par n'importe qui, pas à n'importe quel moment, pas par n'importe quelle méthode, et seulement s'il le permet (Exception faite de mise en hypnose par surprise, ce qui a peu d'intérêt et fonctionne chez peu de personnes)

Marc1963 à dit:
C'est surtout que c'est payant (ce n'est vraiment pas donné !), et que le résultat n'est pas garantie. Les hypnothérapeutes, eux, ils sont très, très patients.
Va chercher pourquoi ! :lol:

Voici ce que le patient peut souvent entendre de son hypnothérapeute en fin de séance :

"vous allez remarquer que quelque chose aura changé d'ici deux ou trois jours. Vous ne savez pas encore quoi. Parfois ca peut être surprenant...."

La voyante fait pareil.

je ne sais pas comment vous pratiquiez quand vous étiez thérapeute, mais pour ma part je ne demande jamais quoi que ce soit au patient après une séance, histoire d'éviter une conscientisation qui pourrait entraver le travail de l'inconscient...
Même si très souvent une seule séance suffit, j'en programme une deuxième, qui est programmée en début de consultation, pas uniquement par cet appât du gain qui semble tant vous préoccuper, mais qui me permet de vérifier le résultat, et si tout va bien une petite séance d'hypnose quasiment "sèche" me semble toujours très bénéfique.

Si parfois pour des problèmes simples comme l'arrêt du tabac certains me téléphonent pour annuler car tout va bien, la majorité sont très heureux de dépenser cinquante euros de plus pour me dire combien ils sont ravis et me trouvent formidable, ce qui satisfait pleinement mon égo démesuré. Tout le monde est content pour une somme tout compte fait assez modique...
 
Oratorioo

Oratorioo

Membre
messages
290
Points
2 160
Triggermind à dit:
... la majorité sont très heureux de dépenser cinquante euros de plus pour me dire combien ils sont ravis et me trouvent formidable, ce qui satisfait pleinement mon égo démesuré. Tout le monde est content pour une somme tout compte fait assez modique...


:D
 
amrita

amrita

Membre
messages
309
Points
2 290
Localisation
isere
Bonsoir triggermind, pourriez vous m'en dire un peu plus sur l'hypnose sèche ? Et comment les clients réagissent ?
 
undy

undy

Membre
messages
319
Points
2 460
Localisation
Villeurbanne (France)
Marc1963 à dit:
Triggermind à dit:
Ensuite je dirais comme Erickson que tout le monde est hypnotisable
Sais-tu qu'Erickson ne parvenait pas à hypnotiser tout le monde ?
Plus il y a de gruyère, plus il y a de trous.
Plus il y a de trous, moins il y a de gruyère.
Donc plus il y a de gruyère, moins il y a de gruyère.

On rigole quand on voit ça comme ça, mais c'est pas facile d'échapper à ce genre de logique :roll: :lol:
 
T

Triggermind

Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
amrita à dit:
Bonsoir triggermind, pourriez vous m'en dire un peu plus sur l'hypnose sèche ? Et comment les clients réagissent ?
Bonsoir Amrita,
Pour les puristes ce ne sera pas vraiment de l'hypnose sèche mais je ne vois pas comment appeler autrement cette phase que j'utilise souvent en début de séance et systématiquement en fin de séance.
En début de séance, c'est à dire après avoir obtenu une transe suffisamment profonde vérifiée par une lévitation d'un bras ou au moins une catalepsie, puis par un signaling, j'invite l'inconscient à retrouver toutes les expériences, tous les apprentissages, toutes ses ressources... concernant le problème et de les mettre à disposition du patient, de faire cela pendant une durée d'au moins trois minutes et de signaler quand c'est fait.
Cela permet de vérifier le signaling et montre en main dure effectivement le plus souvent 3 minutes.
Ensuite se déroule la phase de travail.
En fin de séance, juste avant le "réveil", je propose à l'inconscient de rêver et de faire rêver au patient pendant 3 minutes tout ce qu'il va retirer de ces changement pour son présent et son futur.
 
amrita

amrita

Membre
messages
309
Points
2 290
Localisation
isere
Merci !
 
Vous aimerez:
A
  • Question
  • Anthony17
Réponses
15
Affichages
3 K
Anthony17
A
HypnoseBinbin
  • Question
  • HypnoseBinbin
Réponses
24
Affichages
7 K
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
M
  • Question
  • Marion Prieur
2
Réponses
47
Affichages
8 K
Paul Elie
Paul Elie
Nouveaux messages
Y
  • Question
  • Yann91800
Réponses
2
Affichages
18
dide70
dide70
Hikari
  • Question
  • Hikari
2
Réponses
37
Affichages
6 K
Izou
I
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
22
Affichages
526
HypnoseRennes
H
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut