Formation Hypnose

Le doute, ce poison de l'esprit...

  • Initiateur de la discussion surderien
  • Date de début
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Xorguina,i tu mets de l'eau dans un vase et qu'il est troué dans le fond, toute l'eau s'en échappe.

Et si ton vase est enfermé dans un coffre hermétiquement clos que tu ne peux pas ouvrir, alors cette eau te sera inacessible.

Quand on boit un verre d'eau, il est nécessaire que le verre ne soit pas percé, puisse contenir son liquide, et qu'il soit aussi muni d'une ouverture pour pouvoir boire. :idea:

Etre complétement ouvert ou fermé provoque le même résultat, celui de ne pouvoir boire.

Etre félé et hermétique aussi provoquent le même résultat.

C'est comme en voiture, on ne fait pas que de freiner, ou d'accélérer; on fait les deux.. au bon moment et pas en même temps.

8)
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Etre complétement ouvert et béat illuminé ébloui 10 !

ou être complétement hermétique et bouché à tout 0 !

je persiste à penser qu'entre les deux c'est le mieux 5 le surderien !

Mais bon tout est possible, tout est réalisable et 7 c'est plus valikorien !

:shock: ou :x ?
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
katia (zoulouk) à dit:
Xorguina,i tu mets de l'eau dans un vase et qu'il est troué dans le fond, toute l'eau s'en échappe.

Et si ton vase est enfermé dans un coffre hermétiquement clos que tu ne peux pas ouvrir, alors cette eau te sera inacessible.

Quand on boit un verre d'eau, il est nécessaire que le verre ne soit pas percé, puisse contenir son liquide, et qu'il soit aussi muni d'une ouverture pour pouvoir boire. :idea:

Etre complétement ouvert ou fermé provoque le même résultat, celui de ne pouvoir boire.

Etre félé et hermétique aussi provoquent le même résultat.

C'est comme en voiture, on ne fait pas que de freiner, ou d'accélérer; on fait les deux.. au bon moment et pas en même temps.

8)



Si ! et si au fond !....



Je ne suis pas un vase percé au fond....Je suis , à la rigueur, si je m'identifiais, percé sur les bords du haut pour éviter que parfois la goutte fasse déborder le vase....alors l'eau s'écoule quand il y a trop plein.....

Un/e petit/e malin/e qui a remarqué celà en me portant a fait en sorte du côté ou il/elle me porte de planter des graines le long de son chemin et, à chaque fois qu'il/elle va me remplir il/elle peut constater ho combien je lui suis utile à dispenser cette eau sur ses graines et en récolter de belles fleurs à mettre sur sa table.

Et il y a cette lumière qui rentre en moi et en ressort, elle est aussi fluide que l'eau qui s'y est écoulée , elle illumine par petite parties les parties ombres...là ou la lumière entre, elle efface l'ombre....et quand tu y laisses entrer la lumière, la magie est partout...elle coule de source...... sûre :D
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
surderien à dit:
Etre complétement ouvert et béat illuminé ébloui 10 !

ou être complétement hermétique et bouché à tout 0 !

je persiste à penser qu'entre les deux c'est le mieux 5 le surderien !

Mais bon tout est possible, tout est réalisable et 7 c'est plus valikorien !

:shock: ou :x ?


Je persiste à penser que le 8 de xorguina est l'infini de tous les possibles.....comme l'est le premier pas de la reconnaissance vers la mauvaise foi rouge du

""On se situera alors en opposition avec la normalité légale et structurée du système cartésien de référence,


étiqueté, à juste titre, de sectaire et donc condamnable. ""


:shock: ou :evil: ou 8)
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Nous avons de 0 à 10, 11 possibilités différentes, le 5 est la voie du Milieu, peut être un peu tiède ?

Connaitre tous ces nombres et encore plus que simplement ces nombres là, on peut explorer le 11 , le 12 aussi, et encore beaucoup d'autres nombres.

Peut être que certains nombres conviennent à certaines situations et non à d'autres.

Le 1 peut correspondre à une intensité de tristesse.. Il est pas mal à 1...

J'aime beaucoup le 9, le neuf, qui ouvre à la nouveauté. Mais j'aime aussi le 6, son inverse, qui est stabilité.
Le 69 est d'ailleurs bien connu pour faire une heureuse association.

Jouons avec les nombres...

I ly en a plusieurs, pourquoi rester toujours das le même ?

Xorguina, je te propose de méditer sur le 18... Le 8 est infini quand on lui fait faire une rotation à 90 degrés, et le 1 est focalisateur.. Il est un peu comme le 69 dans son genre à lui.
Dis moi en des nouvelles du 18... :wink:
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
katia (zoulouk) à dit:
C'est une question de vocabulaire et de ce qu'on met comme signifiant dans doute.

Oui, mais je pense que ça va au delà. Parce que même avec des signifiés proches on n'a pas du tout le même vision du monde qui va piloter ce détail.

katia (zoulouk) à dit:
Si je me coupe d'avoir ouvert une boite en métal, je me dis que je saurai pour la prochaine fois et que reflechir avant de foncer ca peut être utile et donc de le faire un minimum.

La confiance en moi n'intervient pas dans ce processus. J'ouvre un truc, parce que je pense que ça va bien
se passer. Je ne savais donc pas.., ou été négligente.

En l'occurrence j'avais très peu de chances de me couper (comme avec une feuille de papier) et si je devais le refaire, je referai probablement de la même manière parce que les risque d'accidents sont très faibles par rapport au temps que ça me prendrait de manipuler autrement l'objet. C'est un calcul (estimation) bénéfice-risque à faire. Si je ne refaisait pas de la même manière ça pourrait être comme mettre systématiquement des gants avant de manipuler une feuille de papier parce qu'on s'est déjà coupé avec. Ici le doute que je pourrai ressentir devant la prochaine fois que j'ouvrirai ce type de boîte (ou manipulerai du papier) ne me fera pas changer mon action. Mais si l'accident se reproduit à plusieurs reprises il me permettra de me rendre compte qu'il faut probablement que je change ma manière de faire. Par exemple je faisais au moins une fois sur deux brûler mes gâteaux quand j'étais enfant parce que je les oubliais dans le four, j'en ai eu marre et avant de refaire un gâteau j'ai douté et ça m'a permis de me rendre compte que ça n'allait pas, j'ai ajusté ma conduite en utilisant un minuteur.


katia (zoulouk) à dit:
La pensée ne va pas être d' être incapable de faire un
truc. Si je pense être reelement incapable, je ne le ferais pas. Pourquoi commencer ?
Et si je suis partiellement incapable, ou le pense, je me conditionne a l'être .

Ha!ha!Ha! Mais justement le principe de précaution fonctionne dans les deux sens.
"On ne sait jamais ça peut fonctionner". On peut très bien se penser incapable de faire un truc mais se dire "qu'on ne sait jamais" avec un peu de chance, de patience etc. ça peut fonctionner. Encore une fois on arrive au bénéfice-risque. Si je ne risque rien à tenter quelque chose qui pourrait, même faiblement m'apporter quelque chose, pourquoi y renoncer?

xorguina à dit:
je suis immortelle....
Des aveux?

xorguina à dit:

C'est d'ailleurs peut être bien le tien qui t'aspire et pas le mien ....de trou :lol: :twisted:

katia (zoulouk) à dit:
Le 69 est d'ailleurs bien connu pour faire une heureuse association.

katia (zoulouk) à dit:
Xorguina, je te propose de méditer sur le 18... [...]
Dis moi en des nouvelles du 18... :wink:

Je récupère ton 18... cette conversation va bientôt être interdite aux moins de 18 ans...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Dans la vie on sort d'un trou

pour finir dans un trou

et on passe toute sa vie à chercher à remplir des trous...


:twisted:


Mortel ce truc !!!
.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Oui vraiment mortel !

On ferait peut être bien de se passer de l'obligation de devoir remplir tous les trous, et en remplir que certains.

C'est usant à force, on creuse encore plus vite son propre trou
! :twisted:
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
surderien à dit:
Voilà mes amis(es) comment on peut vivre avec un minimum de peurs, sans emploi, sans statut social, sans conjoint(e), sans horaire, sans bruits, sans dépendances, sans attentes, sans systèmes de croyance, sans identification collective, sans désir de fuir, etc.
Vivre avec tout ses « sans » permet à la vie de remplir l’Espace enfin disponible.



sans ce forum

sans fumer

sans aimer

sans vivre

sans doute

sans rien

:twisted:


Voilà pourquoi on entretient un remplissage sans fin ( voir ce long message de Xorg ! )

une dépendance au non rien

pour ne pas aller dans le trou trop vite. :evil:


car le plus dur c'est de vivre sans cette peur... :roll:


OUAI C EST MORTEL !!! :lol: :twisted:


J'ai même pas peur qu'on veuille m'y enfoncer, ni qu'on veuille que j'y sois déjà...d'ailleurs j'ai même pas peur d'y aller, pusique j'irais pas !

Vous savez quoi !!! ??? vous avez beau chercher les limites vous n'en trouverez pas !! même pas dans la mort...et vous savez pourquoi ? parce qu'elles n'existent pas mouhahahahahahaha :lol:



Katia, le 18 me parle...il est dans ma vie et à plusieurs reprises...la symbolique dans le tarot aussi...dans la numérologie...oui, une belle étoile, l'espoir fait vivre !

Cependant, je préfère mon 8 infini....l'infini de tous les possibles :D
pas de peur, pas de doute, pas de limites .
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque




Si tu veux progresser, accepte de passer pour un imbécile ou un dément ...epitecte.


Heureux soient les félés car ils laisseront passer la lumière.. michel audiart .

Un petit trou, des petits trous tjrs des petits trous et des petis trous.....hihi


Prudence :

Trop drôle !! ne tkt pas....içi dnas ce sujet, les trous qui puent ne sont pas ce que l'on croit....ca va plutôt dans le ren/fermé qui nourris les pissenlit par la racine et c'est bien aussi ....de nourrir les pissen/lits a qui veut l'être :lol:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Vous savez quoi !!! ??? vous avez beau chercher les limites vous n'en trouverez pas !! même pas dans la mort...et vous savez pourquoi ? parce qu'elles n'existent pas mouhahahahahahaha


Si pour toi il n'y a pas de limites, c'est que toi tu ne te fixes pas de limites.

c'est ton choix

de te perdre dans le néant

n'ayant pas peur de t'y perdre.


Pas de repère, pas de limite, quelle erreur c'était...

8)
.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Je ne me perds pas...ça c'est toi qui le penses ! et qui c'est, c'est peut être bien là ou tu te perds toi ....

Ainsi que tu penses que là ou il n'y pas de limite il n'y a pas de repère !

Tes limites sont peut être tes repères , moi pas .

Pas de limites pas de repères, quelle erreur c'était .... 8)


.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Si tu n'as plus de limites, tu n'as plus rien à dépasser ?

Mais j'en connais bien une de tes limites avec la clope, avec cette consommation que tu n'effectues pas selon tes désirs.
Etre dépendant de la cigarette, n'est pas être libre, c'est avoir au moins une limite, celle là, d'être obligé de refumer pour se prouver qu'on a pas de limites.

Et que par la même on prouve qu'on en a une.

Donc non, je ne peux y croire que tu n'as pas de limites, il y en a déjà une...

et demain tu gagnerais au loto par exemple parce que tu connaitrais tous les bons numéros.

Prouver que nous avons des limites est chose aisée. La premiere limite sur cette terre est notre corps qui a des besoins en eau, nourriture... de se libérer de ses déchets.

Même si nous sommes divins nous avons un corps fait de chair.. et alors des limites.

On peut choisir de reculer nos limites, mais il y en a néanmoins, et s'il n'y en avaient pas, on n'aurait plus rien à faire. On s'ennuyerait ferme.


Si tu acceptes d'en avoir, il sera bien plus simple de les dépasser... :idea:
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
"Les limites c'est ce qui permet de ne pas se prendre de gnons en dehors du ring."
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
https://www.casimages.com/

Qu'elles sont vos rêves d'enfants ?

Quelles barrières y mett/i/ez vous ?

Une tendre malice
Se promène en nos yeux
Et vient y déposer
Un petit rien
Du tout
La trace d’autres cieux
Là où les hommes volent
.




Katia, ne dis pas ce que je n'ai pas dis toi non plus stp.

Je n'ai aps dit que je n'avais aps de limite...j'ai dit que les limites n'étaient pas mes repères...j'aspire au no limite... car je pense haut et fort que les limites c'est comme la mort, ça n'existe pas ! voilà ce que je dis :idea:

 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
xorguina à dit:

Je n'ai aps dit que je n'avais aps de limite...j'ai dit que les limites n'étaient pas mes repères...j'aspire au no limite... car je pense haut et fort que les limites c'est comme la mort, ça n'existe pas ! voilà ce que je dis :idea:

*sifflotte depuis son 3ème étage* "Je suis bien contente de se plancher-limite sous mes pieds, s'il n'était pas là j'irai m'écraser... et si la terre-limite n'était pas là, certes je ne m'écraserai pas, mais je ne pourrai pas avancer ni construire, pas de propulsion, pas de gens-limites non plus, pas de vie-limitée, juste le néant-sans-limite."
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
xorguina à dit:
Je ne me perds pas...ça c'est toi qui le penses ! et qui c'est, c'est peut être bien là ou tu te perds toi ....

Ainsi que tu penses que là ou il n'y pas de limite il n'y a pas de repère !

Tes limites sont peut être tes repères , moi pas .

Pas de limites pas de repères, quelle erreur c'était .... 8) .


Ben oui, moi c'est précisément comme çà que je ne me perds pas !


Xorg est libre...elle n'a pas de limites...

et pourtant elle est addict...



Moi, elle me pousse à renforcer mes repères et mes limites...

à ne pas être addict à autre chose, qu'à la contre addiction

et là tout va bien !


8)
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
une addiction pourtant...
une empathie addict pour les addicts
un bon repère pour addicts même si c'est pour autre chose
tellement addict que on se rend pas compte des repères...
qu'on laisse passer sans même lui dire merci !
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
xorguina à dit:
Katia, ne dis pas ce que je n'ai pas dis toi non plus stp.

Je n'ai aps dit que je n'avais aps de limite...

j'ai dit que les limites n'étaient pas mes repères...j'aspire au no limite... car je pense haut et fort que les limites c'est comme la mort, ça n'existe pas ! voilà ce que je dis :idea:
xorguina à dit:
Vous savez quoi !!! ??? vous avez beau chercher les limites vous n'en trouverez pas !! même pas dans la mort...et vous savez pourquoi ? parce qu'elles n'existent pas mouhahahahahahaha :lol:

:shock: :shock: :shock:


Preuve finalement, que son absence de repères lui fait bien perdre la tête !!!

:lol:
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
surderien à dit:
xorguina à dit:
Katia, ne dis pas ce que je n'ai pas dis toi non plus stp.

Je n'ai aps dit que je n'avais aps de limite...

j'ai dit que les limites n'étaient pas mes repères...j'aspire au no limite... car je pense haut et fort que les limites c'est comme la mort, ça n'existe pas ! voilà ce que je dis :idea:
xorguina à dit:
Vous savez quoi !!! ??? vous avez beau chercher les limites vous n'en trouverez pas !! même pas dans la mort...et vous savez pourquoi ? parce qu'elles n'existent pas mouhahahahahahaha :lol:

Entre aspirer à ne pas avoir de limites, dasn l'infini de tous les possibles et être sans limites ya une différence...

Si tu l'as voit pas, c'est pas de ma faute...preuve encore de ton hermétisme...trop limite pour moi , tu es trop limité pour un soi disant ....ceux qui ont vraiment vécu celà, comprennent très bien la différence, ils la vivent !

Tes contradictions ne vont pas avec ce que tu prétends être , vraiment pas , je suis triste que tu m'es menti....mais bon, j'ai trouvé mon traitre et suis délivrée de ta supercherie hypnotique , il était temps ! :lol:

Sur ce...je te laisse mon F de lumière surdetout rouge dnas ton arc en ciel paradoxal, tes trous, tes projections, tes peurs, tes doutes.


:shock: :shock: :shock:


Preuve finalement, que son absence de repères lui fait bien perdre la tête !!!

:lol:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
xorguina à dit:
Ha ! perdrais tu ou comprendrais tu ton identité cartésienne de blabla du moi ? :D

le blabla c'est ce qui nous fait exister

l'autre qui me parle me donne des repères et des limites

ne pas les accepter me couperait des autres.

me ferait repartir dans le néant...

8)
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
La seule manière de croire sincèrement la mort n'existe pas, est à mon avis d'aoir fait une NDE (near death experience). Bon admettons. Que toutes les limites soit franchissables... Bon, pourquoi pas : je dirais surtout qu'il faut avoir le temps de les franchir. A 20 ans, avec un niveau CAP carreleur, même sans diplôme, on peut croire qu'on deviendra un jour pilote d'avion de chasse. En fait, rien ne s'y oppose réellement. A 60 ans, avec la vue qui baisse, c'est vraiment mal parti ! On aura peut-être pas le temps de voir se développer une technologie permettant de soigner les yeux. Et puis, quand même, c'est difficile de faire comme le passe-muraille (dans le film) et traverser un mur, lorsqu’on l’a juste en fasse de soi.

J’aimais bien cette approche mystico psychologique qui posait deux principes de base ; l’un plutôt spirituel: « tout ce qui est pensable, est réalisable (puisque nous pouvons le penser, c’est que surement, c’est faisable) ». Complété par le deuxième principe, ultra réaliste et scientifique « (toutefois) est valable ce qui réussit »

L’autre jour une personne venait m’expliquer, de façon complexe et presque détaillée, qu’il était facile de gagner beaucoup d’argent. En l’occurrence, elle était loin d’être riche, mais elle me disait qu’elle avait déjà gagné pas mal d’argent. Bon, comme elle ne voulait pas forcément gagner beaucoup d’argent elle ne pouvait pas me prouver qu’elle avait raison de penser cela. Je ne pouvais pas lui prouver qu’elle avait tort.

Mais franchement… suffit pas de le dire ; faut le faire ! Après, on se fait une opinion plus précise sur cette question de limites.
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
humm.

il me viens une impression suite a vous propos,
le coup du possible et du tout égalitaire ( on a tous) les mêmes chances.
une espérance qui conduit a une énorme manipulation.
ou des vies sont foutues sur des éspoirs pour le quel il faut souffrir, attendre et être prêt a n'importe quoi conduit a mon avis à l'aliénation.
la société est construite sur ce concept enfin a mon avis .
et puis on arrive vers 40 ans et on se rend compte que quelque chose cloche...
on a fait tout ce qui fallais et pourtant ....
comme par hasard c'est a ce moment là que vous entendez parler du lâcher prise... :lol:
il ne vous reste qu' à attendre votre retraite de misère en bouffant des antis-dépresseurs :shock:
entre temp vous avez fait des gosses qui vons pouvoir servir pour le cycle suivant.
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
jeangeneve à dit:
humm.

il me viens une impression suite a vous propos,
le coup du possible et du tout égalitaire ( on a tous) les mêmes chances.
une espérance qui conduit a une énorme manipulation.
ou des vies sont foutues sur des éspoirs pour le quel il faut souffrir, attendre et être prêt a n'importe quoi conduit a mon avis à l'aliénation.
la société est construite sur ce concept enfin a mon avis .
et puis on arrive vers 40 ans et on se rend compte que quelque chose cloche...
on a fait tout ce qui fallais et pourtant ....
comme par hasard c'est a ce moment là que vous entendez parler du lâcher prise... :lol:
il ne vous reste qu' à attendre votre retraite de misère en bouffant des antis-dépresseurs :shock:
entre temp vous avez fait des gosses qui vons pouvoir servir pour le cycle suivant.
Vous décrivez ce que j'appelle souvent une logique dépressive. En résumé, si je vous comprends bien, rien ne peut se faire, et tout continue, sur la base de faux espoirs, pour soi, pour nos enfants... en attendant la mort.
Peut-être que ce n'est pas vraiment ce que vous vouliez dire, mais si je parle de logique dépressive, c'est parce que c'est souvent de cette manière que réfléchissent les déprimés.
Pourtant, au-delà de cela, il y a moyen de vivre plutôt bien et, dès lors, ces questions perdent leurs charges émotionnelles. Le bonheur, c'est souvent l'espoir d'un lendemain meilleur. La passion est ainsi, je pense, un bon moyen d'entretenir le bien être, parce que, ça change, ça évolue, tout en conservant les racines nécessaire au bien-être. Aussi, finalement, quand on se sent bien, peut-être que malgré tout le reste... ça vaut le coup !
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut