1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Le "pouvoir" de l'hypnotiseur

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par katia (zoulouk), 27 Septembre 2012.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    "le pouvoir de l'hypnotiseur (thérapeute) n'est il pas celui que le sujet lui donne" ?
     
  2. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    On dirait que Katia désire ouvrir une discussion qui promet d'être sujet à controverse!

    Une réponse rassurante et politiquement correcte serait que l'hypnotiseur n'a pas de pouvoir, et que le but du thérapeute est de donner au sujet plus de contrôle sur lui même, plus de choix dans ses solutions.

    Mais l'état hypnotique, parmi ses multiples caractéristiques et capacités, à un moment, on peut l'utiliser comme une éponge, qui crée des liaisons entre des éléments, qui valide des expériences sans esprit critique, en fait qui construit très vite une "croyance", bien plus vite qu'en état d'éveil.

    C'est ce que font en permanence les hypnotiseurs de spectacle, quand le sujet valide la suggestion que ses doigts sont des aimants, ou qu'ils sont collés à la table, ou qu'ils ne peuvent plus lâcher l'objet qu'ils tiennent.

    Cela peut continuer un peu en sortie de transe, le sujet étant encore dans un état de forte réponse à la suggestion.
    Mais cela ne va pas durer, parce qu'il ne le désire pas, et parce que sa réflexion, ses capacités cognitives en état d'éveil complet vont très vite invalider cette croyance qui ne pourra pas résister à l'esprit critique.

    Mais si la croyance installée est plus subtile, où même toute bête, par exemple telle marque de couches pour bébé est nettement supérieure aux autres...
    cette croyance ne va pas vraiment le gêner, et rien en état d'éveil ne va invalider cette croyance, ne va être en contradiction directe avec sa réflexion, ses capacités cognitives ou son esprit critique...
    Etes vous certain qu'il se débarrassera spontanément, a tous les coups, facilement, de cette croyance?

    J'avoue jouer à tenir le rôle de l'avocat du diable dans cette discussion. :twisted:
     
  3. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Ce qui m'interroge plus particulièrement, c'est la croyance du sujet vis à vis de l'hypnose ou par rapport à l'hypnotiseur et dans quelle mesure cela va influencer sur le résultat obtenu
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Tout propos finalement peut faire office de suggestion ou être rejeté:
    Ex : un gâteau est meilleur quand il est battu à la main qu'au batteur.

    Admettons à l'état de veille je ne suis pas en accord avec cette proposition, après ma séance d'hypnose, je vais battre ma pâte à la main ?

    L'esprit critique pourra t'il suite à cette suggestion battre la pâte à la main se dire, tanpis si c'est moins bon, je vais battre au batteur, ce qui est une acceptation partielle de la suggestion.

    Hubert qu'est ce qui explique selon vous que par exemple la suggestion "je n'entends plus la sonnerie de mon réveil ou téléphone le dimanche matin puisse fonctionner des années et que l'esprit critique le sait ?
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6100
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    "le pouvoir n'est il pas celui que le sujet lui donne" ?

    Sujet de philosophie du prochain bac... d'hynose ?

    Qui est le sujet / Quel est le sujet / Le créateur de pouvoir ? / La création de pouvoir ?

    Une création spontanée qu'on ne maitrise pas mais qui nous englobe et nous comprend ?

    Un créateur d'hypnose : il invente / choisit la forme de pouvoir qu'il souhaite imposer comme modèle ?

    Mais si ce modèle s'impose alors, encore et encore, il est pris à son propre pouvoir, à son propre piège ?

    Les "hypnotisants" sont piégés dans leur propre idée ?

    Les hypnotiseurs sont piégés dans leur propre hypnose ?

    et alors seul un hypnotiseur au pouvoir encore plus puissant pourra les en sortir ?

    qui possède le pouvoir du pouvoir ?

    de cette relativité hypnotique illusoire ?

    rendant si sûr de rien ?

    :shock:
    .
     
  6. hypha

    hypha Membre

    Inscrit:
    30 Janvier 2008
    Messages:
    118
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    Bonjour,
    Un pouvoir ! certainement pas.
    Mais attention aux interprétations de l'inconscient.
    C'est l'inconscient qui a un pouvoir et quelques fois le conscient, n'ayant pas tout compris, fait réagir l'inconscient et pas toujours a bon escient.
    Si l'hypnotiseur avait un pouvoir, il serait l'inconscient :roll:
     
  7. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    Question intéressante mais qu'il faut décomposer en deux parties...

    Sur la séance d'hypnose proprement dit, la croyance du patient ne va pas jouer. Une fois qu'il est en transe, ce qui se produira sous hypnose aura le même impact quelle que soit sa croyance en l'hypnose.
    Et ensuite, la question de la croyance en l'hypnose ne se posera plus, il intégrera le concept puisqu'il l'aura vécu.
    Pour cela il faut bien sûr que la transe soit réelle...

    Mais je me souviens d'avoir lu une étude où deux groupes de patients bénéficiaient d'un traitement hypnothérapique complémentaire, ( Je pense, sous réserve, que c'était une étude canadienne sur le cancer du sein, après chirurgie et radiothérapie),
    à l'un des groupes on avait présenté cette hypnothérapie comme de la méditation, à l'autre groupe comme de l'hypnose.
    Le groupe qui savait que c'était de l'hypnose a obtenu des résultats significativement meilleurs.
    L'effet placébo semble donc s'ajouter à l'effet de l'hypnose...



    Pour que "l'implantation" d'une croyance ait des chances de persister dans le temps, l'idéal est qu'elle ne gêne pas le sujet, qu'elle ne lui soit pas néfaste, au mieux qu'elle lui soit agréable et utile.

    Battre votre patte à la main sera peut être une contrainte...
    Et si la différence de qualité avec le batteur n'est pas sensible, la croyance ne tiendra peut être pas.

    Ne pas entendre votre réveil le dimanche peut vous être utile et agréable, votre esprit critique le sait mais cela ne le dérange pas.
    Il laisse faire...

    Vivement dimanche!
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6100
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Pas évident !!!

    L'argumentation de certains scientifiques pour ne pas reconnaître des réels effets de l'hypnose en thérapie, c'est de dire que sinon elle devrait avoir des effets proportionnels à la croyance que le patient en a ! (avec donc une hypnotibilité variable)
     
  9. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Pas évident pour moi non plus.

    Les effets de l'hypnose sont proportionnels à la croyance de l'efficacité qu'on en a : je pense que oui dans une très large mesure...
     
  10. ********

    ******** Membre

    Inscrit:
    16 Mai 2011
    Messages:
    103
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360
    Localité:
    ********
    l'hypnotiseur n'a pas de pouvoirs, il a la technique ou une compétence hypnotique.
    ce qui à du pouvoir c'est l'hypnose.
     
Chargement...