les suggestions faites pendant le sommeil

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par katia (zoulouk), 16 Novembre 2010.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Dans la méthode Coué, à un moment donné E. Coué conseille par exemple pour un enfant qui a des difficultés à bien dormir, aux parents de rentrer dans la chambre, sans réveiller l'enfant, et de murmurer doucement que chaque nuit il dormira de mieux en mieux par exemple.
    Sans en reparler la journée.

    Ces suggestions faites pendant le sommeil agissent t'elles ?

    Quelqu'un en a t'il l'expérience ?

    Le cerveau d'une personne endormie est il receptif aux suggestions ?
     
  2. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190
    Apparemment ça pourrait l'être.

    J'avais lu un exemple de synchronisation qui pourrait améliorer l'efficacité de la chose: pendant que la personne dort tu t'approches d'elle et tu commences à synchroniser ta respiration avec la sienne pendant quelques instants. Au bout d'un moment essaye de modifier un tout petit peu le rythme pour voir si la personne suit désormais le tien. Si c'est le cas c'est parti pour les suggestions.

    Je n'ai jamais essayé mais l'auteur semblait trouver cette méthode de synchronisation efficace.
     
  3. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Parfois j ai essaye d' imiter des respirations et j'avais l impression d' étouffer. Pour ceux qui ronflent...

    Pour extrapoler pourrait on par cette synchro apprendre a une personne a respirer mieux ?

    En respirant soi même fort, le dormeur serait tente d' imiter notre propre respiration ? Et la ça voudrait dire qu il est prêt a suivre ?

    Et si la personne reste dans son propre rythme respiratoire , c est pas la peine ?
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    tu peux aussi lui faire des histoires pour l'aider à s'endormir pour qu'il apprenne à jeter les trucs qui font peur ou qui font mal à la poubelle....c'est plus efficace
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    lui suggérer de dormir de mieux en mieux, c'est un peu "sec" pour un enfant...

    Passer par des histoires pour l'endormir, histoires contenant des suggestions directes ou plus subtilement métaphoriques...selon le principe que s'il dort mieux il aura plus d'histoires...et de plus belles histoires...de lui-même pendant son sommeil...

    :)


    Moi je pense à rentabiliser mes insomnies...je me branche hypnose et je remouline toutes mes techiques d'hypnose et d'autohypnoses... que ma grand mère m'avait transmis quand j'étais enfant...

    Souvenez vous de ces parents qui s'endormaient avant leur enfant en lui racontant des histoires...

    Moi je m'endors toujours avant mon enfant intérieur...qui lui reste en hypnose...

    comme ma grand-mère me l'a appris...et c'est peut-être çà, rester en pleine conscience permanente...

    :roll:
     
  6. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
  7. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Il y a differentes techniques hypnotiques certes, mais la question que je me posais, independemment de ce que propose Valikor ou Surderien ou Jeangeneve, c'est qu'une fois que le sujet, enfant ou adulte est endormi, s'il est sensible à des suggestions qu'on lui murmurerait à l'oreille ?

    Le but étant d'utiliser cette technique et de savoir si cela peut fonctionner (même si d'autres pourraient mieux marcher....ou peut être pas)
     
  8. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir Katia,

    Votre question me fait penser à une autre :
    est-ce que les enfants sont plus sensibles à la publicité que leurs parents ?

    et la même, la nuit quand ils dorment ?? :shock:

    Et si cela dépendait du type de message, de sa présentation, etc ?

    Même quand on dort !! Les suggestions directes pourraient être soumises au réflexe correcteur, celui qui donne envie de résister à toute suggestion ressentie comme créant une dissonance cognitive.

    On en revient à l'idée de reprendre les textes connus sur les méthodes d'influence plus efficaces que la carotte ou le bâton : le sujet-modèle enviable, pour des questions de prestance (capital beauté, capital sympathie...), et que du coup on imiterait volontiers ! est le plus répandu...

    Pour reprendre ce que dit Laurenzo, Erickson lui-même avait employé des suggestions durant le sommeil, mais cela lui avait pris beaucoup de temps. Très simplement, il s'agit de se synchroniser, puis de combiner le travail à une phase spécifique du sommeil : probablement surtout le sommeil paradoxal, donc on est condammné à attendre que le train passe ! sauf si on sait le faire venir en sifflant...


    :wink:
     
  9. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Moi je m'endors toujours avant mon enfant intérieur...qui lui reste en hypnose...

    à inventer d'autres histoires thérapeutiques, pour mes patients du lendemain !

    8)
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Les suggestions directes pourraient être soumises au réflexe correcteur, celui qui donne envie de résister à toute suggestion ressentie comme créant une dissonance cognitive.

    Aspect trés intéressant Castorix !

    alors comment suggérer au patient de lever ce réflexe correcteur lorsque cela est souhaitable pour lui ?

    notamment pour se sortir d'une dissonnance cognitive lorsque précisément il y est déjà ?

    8)
     
  11. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    ah oui.... très interessant...comment outre-passer ce reflexe correcteur ou dépasser ce reflexe correcteur...lorsque que cela est souhaitable ?

    Par intuition, on est pas loin du coeur du problème ...
     
  12. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir Surderien :)

    Ah oui, mais c'est que lorsque tu guides une personne, tu ne suscites pas de dissonnance cognitive puisque tu ne lui dis pas qqe chose de disqualifiant ni irrespectueux !

    Comme :
    P : - je fume
    T : - vous feriez bien d'arrêter

    Autant dire :
    vous faites n'importe quoi et moi je sais ce qui est mieux !

    Non, en hypnose ericksonienne (entre autres) nous avons plutôt tendance à établir une alliance naturelle, p. ex. à commencer par une écoute réflective visant à clarifier le ressenti.

    (traduction : attitude empathique selon Carl Rogers :wink: )

    Cette compréhension partagée du problème, en tant que ratification et même amplification de l'éprouvé, représente une augmentation de l'ambivalence (là je ne dis plus dissonnance cognitive, juste p q je me place dans l'évaluation des motivations au maintien ou au changement, mais c'est le même paradigme) puisque la personne ressent très nettement ce qui ne va pas, elle est poussée à générer elle-même la correction, c'est à dire à inventer un changement de comportement (c'est en elle que l'envie naît, au lieu qu'on le lui suggère !)

    Et comme Sa solution est souvent plus pertinente que Nos idées...

    Bon mais tout ça c'est ce que nous avons appris à faire en formation, très simplement.
     
  13. Litiss

    Litiss Membre

    Inscrit:
    18 Novembre 2010
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    460
    Bonsoir,

    je suis loin d'être une experte en la matière mais cette phrase me semble réellement judicieuse ! D'ailleurs elle reprend des termes des premiers posts (dsl pour la citation de mémoire)
    "si il suit notre changement de respiration, c'est partit pour les suggestions"

    Les termes ont été biens choisis. La suggestion (une fois bien encrée) va porter ses fruits je pense sur du long terme puisque la personne aura elle même trouvé le moyen de modifier son comportement, tout en ayant en plus le sentiment que cela vient d'elle. Je pense que c'est d'une part gratifiant, mais qu'en plus on ne ressent pas de contrainte.
     
  14. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Tout à fait d'accord !

    sauf que vous notez "on ne ressent pas de contrainte" c'est (probablement !) parce que précisément, vous, vous n'êtes pas en dissonance cognitive ni en double contrainte ! Vous êtes "clean" dans votre fonctionnement cognitif de base

    Les patients qui sont en dissonance cognitive vont avoir du mal, beaucoup de mal, à ressentir cette "empathie" de la thérapie et là il faut avoir recours à son expérience de thérapeute hors du commun (éricksonienne notamment) pour y parvenir

    C'est le cas notamment des personnes qui ne sont pas en demande thérapeutique, précisément du fait qu'ils ont "raison" dans leur symptome et qui ne veulent donc pas, au fond, se dégager de leur symptome...

    C'est vrai que moi je suis amené à traiter un certains nombre de personne qui ne sont pas en demande de soin mais qui sont en "injonction" de soin suite à un accident ou un passage à l'acte grave, ce qui sort du cadre classique de ce forum...

    8)
     
  15. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    humm le fait d'avoir passablement de "ces" patients permet aussi d' avoir une expérience pour ces personnes qui serais dissonantes.
    consultant a l'insu de leurs pleins gré.
    ou plus précisément :

    sinon...

    c'est un peu particulier et pour le moins fermé.
    c'est aussi un peu du souffre, cette forme de thérapie étant rarement comprise par les hypnos, insi que par les confrères médecins.

    par exemple quand des généralistes côtoient des alc00logues ou des psys d'urgence, c'est souvent le clash et l'incompréhension .

    bref une pratique ou séduction et motivation s'avère capitale
    le fait d'échaper a la prison ou au retrait de permis donne des motivations biaisé auquel il faut faire face?
    et en tirer profit pour "manipiuler" a l'insu de ou plus clairement contre la personne est évidament un vaste débat.

    pourtant on est bien contant de voir traiter efficacement par exemple des exhibitionnistes de cette façon.

    reste que les personnes impliquées se retrouvent bien seules et incomprises.

    salut l'artiste, et merci pour ce début de témoignage au hasard d'une réponse
     
  16. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    reste que les personnes impliquées se retrouvent bien seules et incomprises.

    les personnes mais aussi les thérapeutes atypiques qui s'impliquent dans leur prise en charge !

    je reviens à la charge pour reparler de l'ouvrage de Jay Hay "ordeal therapy" qu'on a la chance d'avoir traduit en français "thérapie ordalique" qui est la base de ce type de prise en charge pour des personnes bloquées dans les sortilèges de leur forêt mentale...

    :shock:

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    8)
     
  17. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Quand rien ne fonctionne, serait cette thérapie que tu privelegies et uniquement celle la, surderien ?
    Pour avoir lu l ouvrage de Jay haley, avec ce type de thérapie on
    est aux confins de la mort et de l horreur, dans le tellement intenable que le sujet ne peut y rester...

    Et comment fais tu pour créer le lien suffisant pour que les taches prescrites soient suivies ? Te poses tu en celui qui sait, en force ?
     
  18. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    ah la question qu'elle est bonne ...et transe-mettrice !


    je mets la personne face avec ses paradoxes et l'aide à y faire face

    cela me met souvent en face de "mes" propres paradoxes à assumer et c'est ce que mon hypnoformateur de haut vol m'a appris un jour que je m'étais piégé dans une situation de ce type...

    il s'y est piégé ( il a sû se piéger) aussi avec moi et m'a accompagné à s'en sortir...

    ce paradoxe extrême a été la clef de la plupart des paradoxes de mes patients désormais...

    8)


    sauf avec certains collègues hypnos qui aiment bien jouer avec...

    et qui cherchent à trouver des impasses thérapeutiques inrésolvables...

    en réminiscence d'une dissociation ancienne révolue ???

    :twisted:
     
  19. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    humm cela me rappelle quelque chose...

    **sauf avec certains collègues hypnos qui aiment bien jouer avec... **

    c'est pas trop crevant ou lassant ?

    quand on a de patients parfois pressé car bientôt a la case prison et que l' on veux traiter avant.
    alors ces trucs que l'on doit prouver, ces exemples a expliciter...
    peut on toujours s'en sortir avec une métaphore propre au milieux médical ?

    certes Jay haley c'est plonger dans le coté obscur de la force du changement
    je me rend compte cela se rapproche de ce qui se fait en interrogatoire de police, la pharmacologie en moins

    reste que "surderien" a une approche brandlerksoniènne qui doit faire passer la pilule de l'injonction de façon un peu moins désagréable et cette approche doit être moins perçue comme manipulatrice par le patient.

    c'est ce qui rend l'approche si déroutante
     
  20. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    630
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Quand on met une force de CRS à traiter une personne contre son gré, on se repaye en boomerang la matraque dans la figure !

    :evil:


    C'est que ce qui me confirme le bienfait de ne pas avoir fait CRS mais THERAPEUTE...

    8)
     
  21. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    :idea: :lol: :idea:
     
  22. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Dans Jay Haley, le thérapeute n'est il un CRS en quelque sorte ?

    Par exemple cette dame qui ne cesse de se laver les mains et qui finalement paie le thérapeute une certaine somme à chaque lavage, au point que ça devienne trop cher.

    Extrême ?

    Qu'est ce qui fait qu'elle accepte ce marché ?
     
  23. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190
    Elle voulait s'en sortir et considérait le thérapeute comme celui qui sait?
     
Chargement...