Les turpitudes de l'égo.

#2
Malheureusement ça n'explique pas pourquoi "l'ego" veut toujours avoir "raison"

Extrait du mécanisme de la pensée:

l'ego (le petit "moi" du mental) veut avoir raison
parce que c'est (évidemment) sa raison d'être
Avouer qu'il a tort ... c'est aller a contrario de sa raison d'être
S'avouer vaincu, c'est à dire "mourir" ... est impossible

Pour une raison simple :
L'ego fonctionne en "piochant" dans le passé de l'individu (dans la mémoire) c'est sa seule façon d'exister.
Il "forge" son "identité" à travers le passé de l'individu ... qui n'est rien d'autre que de la "mémoire"
Si l'ego s'avoue vaincu, il renie : la mémoire /le passé/ l'identité / et meurt ... chacun aura comprit que c'est impossible.

C'est pour cela qu'il veut toujours avoir raison ... c'est une question de survie
 
M

Métaphore

Invité
#3

Zozio, vous résumez de façon simpliste le mécanisme de la pensée en ne parlant que de l'égo.

Déjà dire que l'égo est le petit Moi du mental est plutôt restrictif.

De plus votre résumé sur l'égo me semble un peu erroné, surtout quand on on connaît un tant soit peu l'hypnose et les recoins de la psyché...

Donc vous qui souhaitez développer cette discussion, il faudrait d'abord en comprendre certains fondements...
 
#4
Métaphore a dit:

Zozio, vous résumez de façon simpliste le mécanisme de la pensée en ne parlant que de l'égo.

Déjà dire que l'égo est le petit Moi du mental est plutôt restrictif.

De plus votre résumé sur l'égo me semble un peu erroné, surtout quand on on connaît un tant soit peu l'hypnose et les recoins de la psyché...

Donc vous qui souhaitez développer cette discussion, il faudrait d'abord en comprendre certains fondements...
Et pourtant il a raison si l'on parle de l'ego de Jung ou l'ego à la phylosophie bouddhiste.

Mais l'égo peut mourir et cela au profit de quelque chose de plus grand et de plus digne de l'humain. Beaucoup semblent avoir tiré profit de le faire agoniser un peu.
 
M

Métaphore

Invité
#5
Leo Lavoie a dit:
Métaphore a dit:

Zozio, vous résumez de façon simpliste le mécanisme de la pensée en ne parlant que de l'égo.

Déjà dire que l'égo est le petit Moi du mental est plutôt restrictif.

De plus votre résumé sur l'égo me semble un peu erroné, surtout quand on on connaît un tant soit peu l'hypnose et les recoins de la psyché...

Donc vous qui souhaitez développer cette discussion, il faudrait d'abord en comprendre certains fondements...
Et pourtant il a raison si l'on parle de l'ego de Jung ou l'ego à la phylosophie bouddhiste.

Non je ne partage pas ses explications....

Mais l'égo peut mourir et cela au profit de quelque chose de plus grand et de plus digne de l'humain. Beaucoup semblent avoir tiré profit de le faire agoniser un peu.

Mais il est évident que l'égo représente le masque de notre véritable Moi (appelé également la persona en vocabulaire Jungien...)

L’âme, pour se réaliser sans encombre, a besoin de la coopération et de la présence de l’ego qui a du bon sens et les pieds sur terre.

http://www.na-strasbourg.fr/oinaf-013/a ... -jung.html
 
#6
L’âme, pour se réaliser sans encombre, a besoin de la coopération et de la présence de l’ego qui a du bon sens et les pieds sur terre.
Pas d'accord. L'âme, pour se réaliser sans encombre à besoin d'un équilibre entre la polarité masculine et la polarité féminine. Et c'est ici que l'égo cesse de tourmenter les p'tites métaphores !!!
 
M

Métaphore

Invité
#7
Petite fleur a dit:
L’âme, pour se réaliser sans encombre, a besoin de la coopération et de la présence de l’ego qui a du bon sens et les pieds sur terre.
Pas d'accord. L'âme, pour se réaliser sans encombre à besoin d'un équilibre entre la polarité masculine et la polarité féminine. Et c'est ici que l'égo cesse de tourmenter les p'tites métaphores !!!
Lisez le lien et vous verrez que c'est JUNG qui le dit ....


Tourmentez moi ?... heu... j'ai comme une impression que vous, vous l'êtes vraiment par contre...
 
#8
Lisez le lien et vous verrez que c'est JUNG qui le dit ....


Tourmentez moi ?... heu... j'ai comme une impression que vous, vous l'êtes vraiment par contre...
:D Tellement facile comme riposte !!!

Selon la pensée jungienne, le but principal du processus d'individuation est justement devenir soi-même.. et devenir soi-même c'est faire taire l'Égo. Or, il nous est possible d'y arriver qu'à la seule condition de reconnaitre et intégrer en soi notre âme masculine pour la femme, c'est à dire notre animus.

Mais comme Jung lui-même le disait, seulement la marge de la marge de la société arrivent au terme de leur individuation et c'est le travail d'une vie et non de quelques mois ou années de thérapie.

Et seul l'abandon au Soi peut arriver à nous faire aimer, accepter et intégrer cet autre qui nous habite... Hors du Soi, c'est l'Égo !

---------------------
 
M

Métaphore

Invité
#9
Vous ne savez pas lire ?...

Le lien il n'est pas de moi, mais de votre copain JUNG et c'est lui qui dit cela :

L’âme, pour se réaliser sans encombre, a besoin de la coopération et de la présence de l’ego qui a du bon sens et les pieds sur terre.

http://www.na-strasbourg.fr/oinaf-013/a ... -jung.html


Un peu bornée Petite Fleur, avec son animus.... :?

Or, il nous est possible d'y arriver qu'à la seule condition de reconnaitre et intégrer en soi notre âme masculine pour la femme, c'est à dire notre animus.

Quand je vous lis par moment j'ai l'impression de lire ceux qui se lancent dans les interprétations de rêves... on prend 2/3 phrases qu'on a entendu par çi par là et hop on croit faire de l'analyse de rêve... :?
 
#10
Ah non, l'article est de Laura Winckler et Frédéric Blanchard.

Pour bien comprendre Jung, il ne faut pas oublier de lire toute son oeuvre car sa pensée à évolué avec sa propre individuation !

--------------------------------
 
M

Métaphore

Invité
#11
Le titre est : L'ego, l'âme et le Soi d'après Jung

Pas compliqué quand même.... :roll:
Vous n'êtes pas un peu psycho-rigide sur les bords....
 
M

Métaphore

Invité
#14
zozio a dit:
Cet article n'est rien d'autre qu'une diarrhée philosophique dans chaque ligne
C'est souvent ce que les gens disent quand ils ne comprennent pas un texte.. ou que cela les dépasse... :idea:
 
#15
Je répète que cette article est de la m*rde :D

Si on veut comprendre le sujet dont il est question, il faut le vivre intensément de l'intérieur tout seul dans son slip ... sans Don Quichotte et sans Magicien dedans

et surtout sans "blabla" (parce que c'est un non-sens) ... tout droit sorti du chapeau de l'intelligentzia, celui qui flatte (parce que c'est le sujet) si délicieusement l'ego dans le sens du poil
 
M

Métaphore

Invité
#16
:arrow: il faut le vivre intensément de l'intérieur tout seul dans son slip

Ben prenez votre plaisir alors... :lol: mais je vous assure à deux c'est mieux.... :p
 
#17
Il faudrait déjà trouver le texte original de Jung, et non un texte d'après Jung, qui est déjà une interprétation de la pensée de Jung.

L'égo ne prend pas le même sens selon qui en parle.

L'égo, c'est le mental, c'est l'identité, le "je", qui s'est construit par toutes nos influences.
C'est ce "je", qui donne mon identité,ce je qui s'appelle untel, qui a un sexe, un age, ce "je" qui parfois a honte, ce "je" qui se flatte aux compliments.

Ce "je" qui aussi permet de ne pas se confondre en les autres, donc utile aussi.. utile pour différencier rien que mes limites corporelles,avoir une conscience.

C'est plutot une question d'équilibre.

Que ce JE, Je, Je soit pas monstrueux et juste à une humble place, minimale... mais toute petite.... parce que parfois après l'extase et la béatitude, il y a la lessive.

Bien à vous,
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#18
zozio a dit:
Malheureusement ça n'explique pas pourquoi "l'ego" veut toujours avoir "raison"

Extrait du mécanisme de la pensée:

l'ego (le petit "moi" du mental) veut avoir raison
parce que c'est (évidemment) sa raison d'être
Avouer qu'il a tort ... c'est aller a contrario de sa raison d'être
S'avouer vaincu, c'est à dire "mourir" ... est impossible

Pour une raison simple :
L'ego fonctionne en "piochant" dans le passé de l'individu (dans la mémoire) c'est sa seule façon d'exister.
Il "forge" son "identité" à travers le passé de l'individu ... qui n'est rien d'autre que de la "mémoire"
Si l'ego s'avoue vaincu, il renie : la mémoire /le passé/ l'identité / et meurt ... chacun aura comprit que c'est impossible.

C'est pour cela qu'il veut toujours avoir raison ... c'est une question de survie
j'aime beaucoup ce regard sur l"égo...

çà me rappelle Hilarion qui ne pense qu'à ne rien changer au passé, aux choses et aux comportements...surtout pas de développement personnel qui tuerait ses habitudes...

continuer de stocker de l'inutile et du dépassé...

en gardant l'illusion de mieux vivre comme avant...

8)
 

Vous aimerez:

Meilleur partage

Haut