L'hypnose peut libérer de la peur de la mort?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Néréide, 14 Avril 2017.

  1. Néréide

    Néréide

    Inscrit:
    17 Février 2017
    Bonjour.

    Comme l'indique le titre de mon message, j'aimerais savoir si l'hypnose peut libérer une personne de la peur de la mort. Certaines personnes sont obsédées par la perspective de leur propre mort: personnes âgées, personne atteintes d'une maladie incurable, personnes angoissées en général, etc.

    Est-il possible de diminuer la charge émotionnelle liée à la mort à un tel point que la personne ne voit plus la mort que comme un simple déménagement dans l'au-delà (dans la mesure où elle y croit)? Quelle sont les meilleures techniques pour y parvenir?
     
  2. sombrero

    sombrero

    Inscrit:
    28 Mars 2017
    Meilleure Réponse
    la mort est une finalité donc et est incontournable ! savoir si la ou les personnes sont dans cette acceptation ! l'acceptation qu'un jour, leur vie s’arrêtera..... est-ce la peur de ne plus être là (ne plus être maître, ne plus maîtriser) ou la peur de l'inconnue ? ... mais bon ! elle est une peur et cette peur peut-être diminuer par l'hypnose, oui !
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    En transe on peut explorer l'au delà qu'on imagine et se rendre compte que le principe d'attraction y est présent: tout ce que l'on imaginera après sa mort, sera +++

    Ceux qui croient au paradis y sont.
    Ceux qui veulent refaire un tour de manège sur terre, le font.

    Ceux qui sont conscient que toutes les nuits ils y retournent, le savent, et que la transe, le permet aussi, comme les EMC et les NDE +++

    Les expérienceurs sont entrain de démontrer que notre esprit est délocalisé : le corps humain et le cerveau sont des récepteurs transitoires
    d'un Essentiel qui est ailleurs...

    Mais notre formatage socio-éducatif nous empêche communément d'y accéder.

    Dommage pour tous ceux qui ont ainsi peur de la mort.

    :(

    Mais ils pourront, eux aussi, finir un jour, par apprécier son éternelle hypnose...

    :rolleyes:
     
  4. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Il faut savoir se connecter à la puissance infinie de l'univers, à la force cosmique.
    C'est ce que font les magnétiseurs et les barreurs de feu.
    Ils demandent le feu vert de l'énergie universelle.
    En général, par infinie bonté, elle le transmet, elle le donne, mais ce n'est pas un don, c'est une connection +++

    Une super connexion métaphorique synchronistique +++

    :cool:
     
  5. Néréide

    Néréide

    Inscrit:
    17 Février 2017
    Mais sous un angle pratico-pratique, qu'est-ce que l'hypnose peut faire pour une personne que la peur de mourir empêche de fonctionner normalement. Même lorsqu'on croit en une vie après la mort, nous sommes conditionnés depuis l'enfance à considérer que la mort est la pire chose qui puisse nous arriver et que nous devons l'éviter par tout les moyens. Difficile de passer par-dessus cette véritable programmation mentale.
     
  6. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    On peut se déprogrammer

    Lire des ouvrages sur l'après vie et l'au delà

    Rencontrer des expérienceurs, des passeurs d'âmes, des êtres de lumière

    Percevoir son en-deçà d'avant sa naissance et "concevoir" son au- delà...

    On est entouré de personnes "éveillées" qui vivent dans la lumière et qui l'expriment.

    Apprendre à les reconnaître / à la reconnaître

    Apprendre à retrouver cet état d'être d'avant sa naissance

    La transe hypnotique, l'hypnose de pleine conscience permet de fusionner avec l'univers et d'y être dans cet infini inconditionnel

    Plus d'ego. Plus de dualité.

    Dans une "communion" laïque universelle divinement solidaire...

    Mars aïeux défunts sont présents tous les matins à m'éveiller juste avant mon réveil pour bouster ma journée...

    Comme ce matin. Ici...

    ;)
     
  7. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Surderien,
    Pour ma part, je n'ai jamais vécu de NDE, mais ce que je retiens à travers tes posts et autres témoignages c'est qu'il se passe bien quelques choses après.
    Pour toi, ce que l'on imagine après sera...
    les phases vécu par beaucoup qui sont : décorporation, tunnel, lumière, ne sont anticipées par personne et pourtant elle existent...
    on voit, on entend, on pourrait dire à ces proches pas d'inquiétude tout va bien, je suis là...
    Par conséquent, on est bien dans la réalité terrestre, non ?
    Aussi, as-tu une réponse à ces questions :
    Que va devenir une personne atteinte d'alzheimer ou de manière générale une personne qui ne sera en final plus en capacité de préparer son après ? Du coup, est-il préférable de partir avant ?
    As-tu un avis sur l'après d'une personne qui met fin à ses jours ?
     
  8. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Bonjour Néréide,

    Premièrement je pense qu'il faut aller voir qu'elle est la croyance de la personne sur l'au-delà, car il ne s'agit pas de lui induire une quelconque croyance qui ne serait pas la sienne.

    Perso je ne suis pas tout a fait d'accord, car éviter la mort est impossible, c'est limite une croyance totalement déprimante.
    Il faut donc plus aller dans le sens d'accepter la mort, que cela fait partie de la vie, et que la mort sans la vie n'existe pas, donc que les personnes ont de la chance d'avoir eu cette vie (recadrer donc sur les moment positif, qu'ont-ils fait de mieux dans leur vie ?)

    Concernant les maladies graves, il y a différentes phases, cela pourra sans doute t'aider.

    http://lamainouverte.over-blog.com/page-1651388.html
     
  9. sombrero

    sombrero

    Inscrit:
    28 Mars 2017
    L'hypnose peut la sortir de cette peur, de cette peur de la mort, peur de mourir, pour que le fonctionnement de sa vie devienne enfin normale.....

    qu'elle prépare ou non son après, n'est pas le problème et cela ne nous concerne pas ....

    il faut que cette personne sorte de cette "phobie" et l'hypnose en est la solution la plus pratique et la plus directe... revenir sur ce "conditionnement mental" (présupposition) afin qu'elle profite de sa vie présente et futur, dans une nouvelle réalité, vivre pleinement aujourd'hui comme si la mort serait demain ....
     
  10. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Dide, lorsqu'on rencontre des personnes qui ont vécu des NDE ( il y a des groupes de rencontre IANDS) elles témoignent que le vécu est réel, c'est un état de conscience modifié où toute la réalité et le vécu terrestre deviennent évidents +++
    Des expériences de mort anticipée, de mort transitoire, sont également décrites
    Lorsque Raymond Moody a écrit son livre sur les NDE il a eu peur que cela incite au suicide.
    Il n'en est rien.
    Ceux qui ont vécu une NDE suite à un suicide sont immunisés à jamais car ils savent.
    Cette compréhension est proche du karma : on a un rôle à jouer durant ce transit terrestre et ce serait tricher que de vouloir brûler les étapes sans respecter les "règles"...
    C'est proche des boddhisatvas qui reviennent pour aider à aimer et à comprendre...
    Que tout à un sens...
    Et que parfois une seule vie ne suffit pas...
    :(
     
  11. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    hummm, intéressant .

    depuis 4 ans dans le développement personnel on est constamment soumis au bla bla tel qu'exposé par surderien.
    Je pense sincèrement que le bourrage de crâne continuel au burin par toute la psychologie et dans les thérapies alternatives est utile et aidant.
    Seulement cette pression, ou ce qui serais un présupposé indispensable, un base incontournable avant toute suite de suivis ou de développement ou thérapie
    rend tout simplement totalement indigeste la soupe que l'on veut nous forcer à boire.

    Oui bien sur se sortir de sa finitude rend la vie bien plus supportable, mais surtout, cela rend moins exigent sur le présent de ce que l'on est amené a suivre ou a subir.
    on a pleins d'autres vies,... alors on vas de ce fait renoncer a jouir de la vie et s'asservir par les tenants du dogme qui s'en foutent pleins les poches à force d'induire ces croyances !

    La pression qui mettent a forcer leurs entourage et leurs clients à buter sur cette voie de garage à les focaliser toute une vie sur un paradoxe hypnotique permanent la mort qui est en fait une non mort et y travailler ...
    Qui es rendent au mieux plus crédibles et au pire suspects !
    C'est les mêmes qui se trouvent incapable de répondre à une question pertinente et a enfourner la personne dans des questions inductives qui n'on pas de réponses...
    Certains y perdent même toute leurs vie en recherche complètement absorbés et ne vivrons rien d'autres .

    and au concept de l'égo et de culpabiliser, c'est assez extraordinaire, en effet "eux"savent, expliquent bourrent le crâne sur l'après .
    Mais mon dieu... quel prétentions, quel égo.
    et donc vous avez rien compris, vous êtes du coté obscure de la force, ou vous devez guérir

    Ce qui commence fini, les enseignements bouddhistes relativise de beaucoup la mort, ensuite j'ai appris a virer les inductions de croyances sur le karma, les vies multiples, ext...

    Et ... surtout foutons ces dogmes de la psychanalyse que plus on souffre mieux c'est pour notre développement personnel et que plus cela nous renforce et nous rend fort.
    Mettons tout cela une bonne fois pour toute à la poubelle et jouissons de cette vie .


    Mais bien sur, c'est là que on vas vous ressortir toute la panoplie :
    Prétentions, égotique, force de l'attraction, méritocratie ....

    à vous de voir...
    La soupe servie est de plus en plus un poison !
    Elle écarte de plus en plus de monde de bases aidantes, tellement c'est plus crédible, chiant, répétitif, culpabilisant !

    Ne rater pas cette vie, il y a que celle là !
     
    Dernière édition: 15 Avril 2017
  12. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    En lisant tes posts, tu ne sembles pas être cohérent avec cette phrase...

    Qu'as tu vécu pour être aussi catégorique ?
    J'ai longtemps pensé comme toi, que tout n’arrêtais. Je dirais qu'aujourd'hui je pense qu'il se passe quelques choses après. Quoi et pendant combien de temps est une autre question.
    Beaucoup de témoignages le prouvent...
     
  13. Néréide

    Néréide

    Inscrit:
    17 Février 2017
    Merci à tous pour vos réponses. La personne dont le bien-être me préoccupe a lu tout ce qui existe sur la vie après la mort et, même si elle convaincue à 100% de l'existence de cette vie, elle ne parvient pas à surmonter sa phobie de la mort. Moi, c'est l'aspect clinique de l'hypnose qui m'intéresse, ce qu'elle peut faire concrètement pour aider cette personne. Même si je crois moi aussi en une vie après la mort, je ne tiens pas à lui parler de communication avec ses vies antérieures ou de choses du genre. Je vois la phobie de la mort comme n'importe quelle autre phobie.
     
  14. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    En hypnose le faire travailler sur son paradoxe : il n'a aucune raison de flipper sur la mort car il sait...
    Mais il se met en transe négative.
     
  15. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Le mieux est de l'accepter, on y coupe pas de toutes façons...
    C'est la mort ou la souffrance éventuelle qui conduit à la mort qui lui fait peur ?
     
  16. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    "Comment vous feriez pour remarquer que vous êtes morte, Madame ???"
     
  17. Néréide

    Néréide

    Inscrit:
    17 Février 2017
    Je crois que c'est la mort elle-même. Dire adieu à son quotidien, aux êtres chers, etc.
     
  18. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    La mort de l'ego et de tout ce qui l'a construit nous est totalement insupportable.
    Sans lui, on n'est rien !

    Pourtant, avant sa naissance, on n'avait pas d'ego, on n'était pas un individu séparé, on faisait partie d'un tout.

    Ce n'est pas une croyance, c'est du vécu.
     
  19. Néréide

    Néréide

    Inscrit:
    17 Février 2017
    Merci à tous mais je ne souhaite plus poursuivre cette discussion. Elle me déprime plus qu'autre chose.
     
  20. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Je n'ais pas d'expérience en consultation.
    Cependant, il me semble que cette phobie de sa propre mort et liée à une autre peur issue de l'expérience personnelle.
    Et il me semble que perso, je commencerais pas rechercher avec cette personne qu'elle est cette peur qui ce cache derrière sa peur de la mort.
    Pour certain, c'est la peur d'abandonner des êtres chers ou ceux qui ont besoin de nous (comme les enfants)
    Pour d'autre, la peur de n'avoir pas accomplie quelques choses, de laisser du vide, de l'inachevé...
    Ou encore, cela relève d'une influence, disons, néfaste .... mort violente dans la famille, influence d'un parent qui lui même avait peur etc...
    Je pourrais poursuivre indéfiniment la liste (peur, de souffrir, du vide, religieux .....) et voir des "prolongement" de peur venant de l'enfance,comme la peur de l'abandon....

    Donc tu vois, pour moi c'est cette recherche qui est à faire en premier lieu.
    Et travailler sur cette spécificité.

    Un autre point, rechercher ce qui provoque cette peur.
    A quelle moment elle interviens, à partir de quelle pensée, quand dans la journée etc.... E voir s'il n'y à pas une piste a suivre s'il y à un élément déclencheur repérable.

    Et encore.
    Faire parler sur la représentation de la mort.
    Une fois mort il ce passe quoi? et voir en fonction des réponse se qu'il y à a travailler. Par exemple pour certain ce sera la décomposition du corps, l'enfer.....
    Il y à dans ce sujet probablement un aspect à travailler.

    Je fais l'hypothèse qu'en fonction de la personne et de ce qui ressort des thèmes ci-dessus (anamnèse plutôt délicate à mener) un certain nombre de peurs préalable à celle de la mort sont à traiter.
    Techniquement de la même façon que des phobies normale, ou croyances limitantes etc..
    Il me semble que pour affronter la question de sa propre disparition, il faut ce centrer sur le "comment remplir sa vie actuelle" (que la peur passe au second plan en quelque sorte puis s'estompe)
    Il me semble que ce baser uniquement sur une "promesse spirituelle" ne conviens pas à tous les cas et même dans certain, entretenir une certaine morbidité.
     
  21. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    J'ai choisi à un moment de ma vie de " faire" du SAMU
    C'était extrêmement dur et déstabilisant
    Mais je devais dépasser mes limites en aidant à gérer l' inacceptable, la faiblesse, la fuite, la peur, la timidité protectrice, et sauver +++
    Surtout j'ai rencontré des collègues, standardiste, brancardiers, soignants, sauveteurs, agents de la morgue qui avaient des façons différentes d'aborder mai qui, chacun, assuraient super !

    Quand on avait un coup de blues, il y en avait toujours un pour "porter" l'autre...

    J'ai appris à gérer mes nuits de garde, où je me couchais tôt pour recharger mes batteries en anticipant ( je passais mes nuits en sommeil éveillé, dispo, en pleine conscience )

    Naturellement on s'adapte à trouver du positif pour avancer dans les situations les plus dramatiques, sinon on se flingue !

    Pas gonfler son ego perso mais être le maillon d'un processus qui, certes, nous dépasse, mais qui va dans le sens de l'adaptation et de l'évolution +++

    "Notre vocation, protéger la vie" disait un collègue.

    Je l'ai recroisé un jour dans le couloir, il avait en main des radios de scanner qui montraient un énorme cancer.
    C'étaient les siennes.
    On avait fait tous les deux du SAMU et on savait faire, et je lui ai rappelé, que même quand tout était foutu, on savait toujours trouver de la ressource.

    Il était un super sauveteur et je lui ai juste rappelé...
    La suite à été évidente.
    Il a gèré le pire de la meilleure façon.
    Comme il avait toujours sû faire.
     
  22. sombrero

    sombrero

    Inscrit:
    28 Mars 2017
    je crois que tu as ta réponse .... traiter cette phobie comme une simple phobie ....

    au niveau de l'aspect clinique, l'hypnose la délivrera de cette phobie et lui ouvrira la porte d'une vie plus tranquille ...

    je te comprends ... ça pars dans tous les sens en oubliant le fond de ta question ..
     
  23. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Bonjour
    Désolée que cette discussion vous déprime. Attention à ne pas projeter ses propres peurs ou problèmes dans ceux des autres.Moi aussi j'ai eu ma période où la mort me faisait peur , j ai lu les livres de mort imminente, de personnes qui sont revenues du fameux tunnel. .Puis, j ai oublié cette peur jusqu'à ce que j y soit confrontée. Et là j ai fait à une vitesse éclair le bilan de ma vie e j ai eu un regret qui m'a assailli
    J'ai rencontré dans mon travail des personnes en fin de vie, certaines avaient pris toutes leurs dispositions pour ce dernier voyage, d autres en avaient peur.Là je leur raconte une petite metaphore où je leur parle d un peuple Africain qui s habille en blanc et fait la fête à la perte d'un proche.Et je les invite à y réfléchir, pourquoi nous réjouissons nous à la naissance d'un bébé? Pourtant, pour lui la vie commence avec son lot de souffrances:les premières dents, l appendicite, ....Puis je les invite à imaginer ce que serait la terre sans dc:les bouchons lors des vacances d'été. ?..
    Au final je leur dit que la mort n existe pas puisque le souvenir se transmet de générations en generations.
    Ça c'est la version pour les non croyants.Pour les croyants je leur fait imaginer ce que serait leur paradis
    Pour certains, je leur dit que l heure n a pas encore sonné et les invite à penser à tout ce qu ils ont encore envie de faire, avec une image de croquer une pomme à pleines dents
     
  24. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Moune,
    Tu as vécu une EMI ?
     
  25. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Non
     
  26. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
  27. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Nossolar,
    entre ce forum et les vidéos, tu arrives à trouver du temps pour autre choses ?;)
     
  28. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Tes patients ne seraient pas là. :oops:
    Depuis que le monde est monde, il est évident que l'humanité aurait été dans l'obligation d'arrêter toutes les naissances pour ne pas se retrouver à cent dans un mètre cube et cela sur toute la surface de la planète.
    Donc, il n'y aurait plus d'enfants.
    Juste des adultes.
    Il aurait fallu aussi stériliser tous les animaux.
    Ce qui veut dire pas de poussins, pas de chatons, et pas de petits pandas. :(
    Et plus de campagne étant donné qu'il aurait fallu loger tous les humains nés avant l'interdiction de naissance parce que les réformes quand elles vont à l'encontre de ce qu'on veut vraiment, ça prend du temps.
    Et comme les humains auraient été logiquement végétariens puisqu'ils ne pourraient pas tuer les animaux pour les manger, la nourriture serait un tantinet réduite.
    En plus, il y aurait eu des invasions d'insectes par milliards puisque aucun animal n'aurait pu les bouffer.
    Et les humains auraient été dévastés par les infections puisque les virus et autres microbes auraient été invincibles, même par le système immunitaire.
    Et pour ceux qui auraient déprimé devant une réalité aussi déprimante, même pas de possibilité de se suicider.
    Même si la nature est quand même dure et qu'on rêve parfois d'un monde meilleur, quand on réfléchit sur la réalité, on se rend compte que lorsqu'on enlève ou qu'on change quelque chose dans les bases, c'est tout qui se casse la figure.
    Alors même si c'est révoltant, même si ça fait peur quand même, la seule solution aurait été de ne pas naître.
    Mais ça c'est un autre sujet.
     
  29. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Je me représente Nossolar comme un passeur
    Il explore et par arborescence trouve...
    Il nous passe des images qui elles mêmes nous font accéder à d'autres images...
    Encore plus super et encore plus super...
    C'est un processus métaphorique précieux
    Tiens, ce serait ça que je ferai lors du grand passage : montrer comment transmettre comment transmettre la sérénité de ce grand passage...
    À ceux qui m'entoureront...

    :rolleyes:
     
  30. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    ça c'est sûr...
     
Chargement...