Mémoire

#1
Le sujet sur l'amnésie a fait remonter un souvenir en moi :shock:

Dans le style métaphore a développer et anecdote interessante, un matin notre prof d'historiographie nous dit, avec sa voix grave, lente, appuyée et très franchement hypnotique (vous avez déja vu un amphi entier en transe? moi oui...) a peu près ceci :

"La mémoire ce sont ces mécanismes qui permettent a l'être humain d'oublier.
Car quand on n'oublie pas, c'est qu'il y a traumatisme."

Je suis d'accord avec la première phrase. Un peu moins avec la deuxième.

Qu'en pensez vous?

Et je me demandais, cela signifie que pour bien se souvenir, il faudrait d'abord apprendre... a bien oublier? :D
 
#4
Justement Laurenzo, en fait, c'est ce qui me choque. Je me souviens très clairement de l'avoir entendu dire ces phrases, car ça m'avait interpellé.

Dans le même temps, je me souviens aussi que le sujet du cours concernait le refoulement justement, et ses applications dans le domaine de l'histoire.

Le prof disait qu'en ce qui concernait les camps de concentration, il a fallu 15 ans avant d'avoir de vrais témoignages. Des témoignages "utilisables". Avant ce laps de temps, on a eu des faux, mais surtout des sortes d'amnésies plus ou moins volontaires.

Il en tirait une règle générale en méthode historique, qui est que en ce qui concerne les évènements très violents au point de vue psychisme individuel comme collectif, l'expérience individuelle n'est pas exploitable avant que "l'oublie" soit opéré.

Alors, selon lui, on peut se souvenir enfin.

J'en déduis qu'il considère qu'un évènement refoulé n'est pas traumatisant a proprement parler?
ça semble contradictoire?

Après je garde en tête qu'il s'adressait a un amphi de socio, donc c'est possible qu'il ai simplement voulu illustrer sans forcément être exacte dans ses propos.
Mais au vue de la carrure scientifique du monsieur, j'en doute un peu...

Katia pourquoi ennemie?
Quand je regarde un film je suis content de ne pas me souvenir de chaque réplique, sans ça je ne me souviendrais probablement pas des idées véhiculées.

Tu veux dire que le tri fait par notre mémoire nous trompe parfois?

Heureusement qu'on a l'hypnose :D

Comment apprendre a bien se souvenir et bien oublier?
 
#5
La mémoire nous permet de nous faciliter la vie, par ex de
nous souvenir comment on
fait chaque matin pour marcher, de ne pas être oblige de tout réapprendre a chaque fois.
C est elle aussi qui nous empêche d' aller vers des territoires nouveaux, qui nous empêche nombre de découvertes, par exemple parce qu on a mémorise que x ou y choses étaient impossibles, et alors cette mémoire s avère bloquante.

A mon sens au départ au acquiert une technique grace a la mémoire ( par ex apprendre a marcher imitation aussi) et ensuite il faut s en détacher ( oublier)

d' ou cette phrase qui prend tout son sens: se souvenir pour pouvoir oublier
 
#6
yes, je suis complètement d'accord!!

Quelles manières as tu trouvé pour "améliorer" le tri?
Ou disons, pour dépasser ces pièges?
 
#7
Je vais te donner un exemple, Kamou, ne sachant pas si ça répond exactement à ta question, un exemple de l'utilisation de ce principe concernant la mémoire.

En ce moment, je fais passer un questionnaire à mes interviewés où il y a des questions redondantes (genre trois fois la même question pour plus de 10 questions différentes) Ca fait beaucoup !

J'ai lu ma trame, et je constate que je suis obligée de poser ces questions pour suivre la méthodologie. Je sais (mémoire) que c'est répétitif. Quand je pose mes questions, j'ai l'idée que ça peut être barbant, et cela ne manque que les gens ne s'en aperçoivent et du coup refusent de répondre ou deviennent grincheux (ont l'impression qu'ils sont pris pour des cons)

Alors sachant cet effet pervers que je crée de par ma mémoire, je préviens presque dès le départ les gens qu'il y a des questions qui vont se répéter plusieurs fois, à la limite du pénible. Ils le savent donc et moi aussi je le sais.
Je leur dis : vous allez le remarquer

Quand la première question arrive, ils le remarquent et ça les fait sourire. Et moi aussi. Sur toutes les questions répétitives, on finit par se marrer de plus en plus...

Finalement avec tous c'est le même phénomène, et c'est une franche rigolade maintenant ces questions répétitives....

Le rapport avec la mémoire, c'est que je savais que c'était chiant à faire, j'en ai l'idée et je le transmets aux sujets. Si on ne dit rien, il y en a 50% voire plus qui vont être grincheux, et si on leur dit, ils le savent, vont trouver amusant de le repérer, et ils oublient le côté chiant du truc...

Le fait de savoir quelque chose influe sur le résultat... une idée négative créant le négatif, une idée positive créant du positif

Maintenant je sais que ça peut être drôle... et pour le savoir je suis sortie du parcours classique qui veut qu'on ne dise pas au départ qu'il y a des questions qui se répètent... mais c'est une de mes techniques préférées et éprouvée... :wink:
 
#8
Alors ce serait une sorte de méta niveau orienté afin de contrer l'effet pervers de ta démarche.

C'est très malin, tu joue avec ce qui pose problème, du coup le problème disparaît et il ne reste que le ridicule et donc le comique.

Tu vous offre ainsi une échappatoire.

Oui je comprend :D

Ça me rappel l'histoire du type qui rougie et balbutie quand il parle devant un auditoire.
Un jour il commence son discours en disant qu'il va probablement être ridicule et ennuyer tout le monde.
Le problème disparaît, il ne reste plus que le comique, et cette impression d'honnêteté tellement utile à captiver les attentions et sympathies.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#9
Kamou a dit:
Le sujet sur l'amnésie a fait remonter un souvenir en moi :shock:

Dans le style métaphore a développer et anecdote interessante, un matin notre prof d'historiographie nous dit, avec sa voix grave, lente, appuyée et très franchement hypnotique (vous avez déja vu un amphi entier en transe? moi oui...) a peu près ceci :

"La mémoire ce sont ces mécanismes qui permettent a l'être humain d'oublier.
Car quand on n'oublie pas, c'est qu'il y a traumatisme."

Je suis d'accord avec la première phrase. Un peu moins avec la deuxième.

Qu'en pensez vous?

Et je me demandais, cela signifie que pour bien se souvenir, il faudrait d'abord apprendre... a bien oublier? :D

la mémoire qui permet d'oublier...

Une sorte d'oxymoron...un merveilleux malheur...

:roll:


Et heureusement qu'on peut oublier car sinon on aurait jamais assez de place dans sa mémoire cérébrale !

:shock:
 

Vous aimerez:

Meilleur partage

Haut