1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

metaphore pour petite fille de 8 ans qui fait de l'enurise

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par bourahla24, 18 Août 2011.

  1. bourahla24

    bourahla24 Membre

    Inscrit:
    17 Août 2011
    Messages:
    2
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    :eek:
    Bonjour à tous. quel plaisir d'avoir trouver ce site où nous pouvons echanger de nos pratiques et de nos expériences. c'est très enrichissant.
    Je me tourne vers vous car je suis à la recherche d'une metaphore pour une petite fille de 8 ans qui fait de l'énurise suite à son récent déménagement.
    Actuellement je peine un peu pour l'écrire car je très prise par un ami qui vit en moment de deuil.
    Pourriez vous me faire partagé vos ecrits sur ce sujet svp.
    a tres vite
    merci
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Je ne me focaliserais pas sur l'énurésie mais chercherais des métaphores qui lui donnent envie de faire des choses nouvelles, elle qui est maintenant dans un nouvel environnement...

    Le principe de changements encore plus grands et plus intéressants...qui lui fassent oublier le changement ...

    :)
     
  3. amrita

    amrita Membre

    Inscrit:
    1 Décembre 2010
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360
    Localité:
    isere
    Bonsoir,

    Je propose d'aller vérifier le robinet qui est resté ouvert depuis qu'elle a déménagé, puis je propose qu'elle le referme exactement comme avant. Et en même temps, une lévitation du bras, les enfants adorent ça...
     
  4. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Voilà qui démontre bien l'utilité de l'anamnèse. Deux excellentes métaphores ici.

    Voilà, ça dépend de l'anamnèse je dirais. Il faut éviter le refoulement. Est-ce vraiment le déménagement en tant que tel qui la perturbe? Le changement? Ou peut-être qu'elle a perdu quelque chose dans ce déménagement. Peut-être qu'elle est vraiment plus désavantagée maintenant. Pour toutes sortes de raisons possibles. Bref, la métaphore doit être en fonction de l'anamnèse avec des points forts.
     
  5. backrun

    backrun Membre

    Inscrit:
    27 Juin 2011
    Messages:
    24
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    Bonsoir, voici un site où vous trouverez une histoire à raconter pour l'énurésie.
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    il faut juste mettre de l'intonation lors de la lecture du conte et ne pas faire référence au pipi au lit, les métaphores agiront d'elles-même après quelques lectures.
    bonnes lectures et faites nous part de l'évolution de la situation

    edit: je n'avais pas lu tout votre post...vous pouvez vous servir de ce modèle pour en créer un propre au changement sunbit par la fillette :D
     
  6. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Je ne sait aps si celà peut être pertinent, mais je chercherait un "soucis"de relation avec le papa.
     
  7. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    J'ai pensé à toi et surtout a cette petite fille...

    Je viens donc prendre le temps d'écrire pour partager en espérant l'aider de tout mon coeur avec ce conte de Jacques Salomé.

    Le conte du petit pantalon de pyjama

    L'amour aveugle est souvent un amour violent

    Il était une fois un petit pantalon de pyjama qui pleurait dans son coin, chaque matin. Il était tout chiffoné au fond de son lit, et surtout très tristre.
    Vous allez tout de suite me demander pourquoi il pleurait. Eh bien parce que toute les nuits, il était mouillé. Oui, il était mouillé par du pipi.

    Un matin, je l'ai découvert qui disait: " Je ne veux plus être mouillé, je n'ai pas fait de mal, je suis gentil.........je ne comprends pas pourquoi on me fait pipi dessus !"

    Peut être que vous croyez que je suis fou, vous allez me dire qu'un petit pantalon de pyjama ne peut pas parler ! Et vous avez raison. Il ne parle pas comme nous, mais il parle à sa façon.

    D'abord si on le regarde bien, si on le tient serré dans ses bras, si on met son oreille tout contre lui, eh bien je vous l'assure, on entends des choses.

    Oh bien sûr, ce ne sont aps des mots, mais comment vous dire, ce sont des sensations, comme une musique triste.

    Vous savez, quand on veut bien se donner la peine de regarder quelqu'un, de le prendre dans ses bras, de respirer doucement, d'écouter comment son coeur bat, comment la vie circule en lui, on entend alors beaucoup de choses silencieuses .

    Et justement je dois vous parler du petit garçon qui faisait pipi au lit toutes les nuits sur ce petit pantalon de pyjama.

    C'était un enfant très mal à l'aise, parce qu'il aimait son papa et en même temps il était très en colère contre lui. Là aussi vous allez me demander comment c'est possible d'aimer quelqu'un et d'être en colère contre lui. Je vais vous l'expliquer.

    Ce petit garçon aimait sa maman et aussi son papa, mais un jour, quand il était petit, il avait vu son papa et sa maman se disputer, très fort, crier, et même il avait vu son papa dans un mouvement de colère tapper sur sa maman. Oui, oui, lui donner une gifle et la maman tomber a terre. Cela l'avait beaucoup effrayé, il n'aimait pas dormir dans la même maison que son papa.

    Depuis ce petit garçon disait a tout le monde: " Mon papa a fait une bétise, il a frappé ma maman...." mais tout au fond de lui, il avait surtout de la peine.
    Il voulait de tout son coeur que cela ne recommence plus.
    Que plus jamais son papa ne puisse frapper sa maman, même quand il n'était aps d'accord.

    Ce petit garçon ne savait pas encore que si on n'est aps d'accord, on peut quand même se parler, on peut utiliser les mots mais pas les coups pour se dire ce que l'on ressent.

    C'était comme le petit pyjama qui voulait qu'on lui parle, plutôt qu'on lui fasse pipi dessus.

    Je dois dire que je connaissais un autre petit enfant qui faisait pipi dans sa culotte, mais lui dans la journée.

    3 je ne peux pas me retenir", disait 'il, tout malheureux.

    Il était vraiment malheureux car il sentait bien qu'il decevait son papa, qu'il inquiétait sa maman.

    Il aurait tellement voulu leur dire qu'il avait peur qu'ils se séparent.
    Qu'il redoutait qu'ils se disputent et même qu'ils se fassent du mal quand ils parlaient un peu fort, l'un contre l'autre.

    Ils les aimaient très fort, c'était un enfant fidèle qui aurait tellement voulu que ses parents s'entendent bien. Il les entendait le soir dan son lit se disputer, papa qui élevait la voix, maman qui pleurait. Lui il croyait que c'était à cause de lui.

    Peut être un jour pourra t'il parler de tout celà avec l'un ou l'autre de ses parents, peut être pourra-t'il dire aussi toute la colère qu'il y a en lui de ne pas se sentir entendu pour des choses qui parraissent petites ou banales pour les parents, mais qui sont si importantes pour lui.

    Je ne le sais pas, mais en attendant il dit beaucoup, beuacoup de choses avec son pipi dans sa culotte.

     
  8. bourahla24

    bourahla24 Membre

    Inscrit:
    17 Août 2011
    Messages:
    2
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    merci vraiment un grand merci pour vos réponses et vos conseils.
     
  9. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Bonjour
    (je débute, ce sont juste quelques idées et réfections)
    Si le problème de l'enfant est bien le déménagement (à vérifier avec ton anamnèse, comme l'a souligné Léo) avec tout ce qu'il comporte, as-tu pensé à une métaphore:
    D'un arbre qui était bien dans sa terre (à développer) et qui va devoir partir de sa terre car elle ne lui convient plus (un peu genre Hent dans Le Seigneur des anneaux pour le côté mouvement lent) et qui lentement, sort ses racines une à une de la terre, comme une jambe qui se lève et qui entre en marche, tranquillement, avec la force, la sûreté propre aux arbres, il avance... pour arriver à sa nouvelle terre, où là il hume l'odeur de la terre fertile et humide, la douceur de cette terre riche et accueillante... il replonge ses racines au cœur de la terre et sent la vie couler en lui le long de ces racines, de son tronc, jusqu'à son feuillage levé vers le ciel. Reprendre un enracinement avec les 5 sens.
    Avec au début peut être l'utilisation d'une partie de protocole Soi arbre pour donner la force, la solidité, le côté rassurant.

    Pour le conte que proposait Xorguina, je sais que moi (et cela ne concerne que moi) je ne pourrai pas utiliser ça car j'aurai trop l'impression d'envoyer de la culpabilité (le pantalon hyper triste parce qu'on lui pisse dessus... c'est de sa faute) et le sujet avec l'histoire du papa est très spécifique.
    Ceci dit en règle général, je ne pense pas que j'utiliserai des histoires dont le sens est complétement transparent, je préfère les métaphores et contes.

    Autrement avec l'énurésie, ce qui est généralement renvoyé c'est le côté régression: le renvoi à une situation précédente ressentie comme plus sécurisante, non? Donc ça parait probable que le déménagement soit en cause... mais d'un autre côté c'est la seule piste proposée d'emblée par Bourhala.

    Bon courage à toi et à ton ami.
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Peut être juste dire à l'enfant de choisir un déo avec un spray, un déo qui plaise à l'enfant, et de lui proposer d'asperger son pyjama chaque soir avant de se coucher.

    Que cela faisait beaucoup plaisir à un pyjama, de l'asperger avec des odeurs agréables et qu'il en serait très content.

    Et si a l'enfant ça lui faisait plaisir d'offrir cette odeur à son pyjama, comme on se fait plaisir en sentant bon, ou aussi on pourrait faire un cadeau à sa peluche préférée ainsi.

    L'idée est d'asperger d'une façon plus agréable et abandonner alors le premier comportement.

    L'histoire du robinet à fermer .. me semble très bien aussi, du robinet qu'on a oublié de fermer dans l'habitation précédente.
     
Chargement...