1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Patient qui s'endort

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par herveg, 5 Septembre 2015.

  1. herveg

    herveg Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    100
    Points:
    3380
    Localité:
    FRANS

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bon voilà mon premier message.
    Un peu abusif car il ne s'agit pas d'un "patient"

    Une amie est en dépression. je l'ai envoyée chez un hypno.
    5 séances chacunes à 40 jours d'intervalle...
    Mon amie "ne sentait" pas l'hypno en question. Je lui ai conseillé de tout de même continuer quelques séances et finalement elle a arrêté car le courant ne passait pas.
    Elle a donc maintenant un mauvais a priori vis à vis des hypnos...

    Elle m'a récemment demandé de lui faire des séances pour la relaxer. j'ai donc replongé dans mes bouquins...
    J'ai préparé un séance avec une induction classique, concentration visuelle sur son pousse bras levé, une rupture de pattern et qq deepeners avec touché et expiration.

    Aucun problème lors de la première séance sur son canapé, position semi assise, avec des suggestions uniquement de bien être et de relaxation. Réassociation (1 à 5) sans problème et meme assez rapide avec ouverture des yeux avant le 5.
    Elle a apprécié la premiere séance.

    Ce matin elle etait hyper angoissée et m'a demandé une nouvelle séance. Elle a voulu faire la séance dans son lit. J'ai accepté et je lui ai dit de mettre plusieurs oreiller pour etre bien (et pas trop couchée).
    J'ai refait une seance comparable à la précédente, elle est parti très rapidement en transe elle a suivi quelques minutes puis je l'ai "perdue". J'ai tenté quelques suggestions pour renouer un contact mais pas de réponse....
    Visiblement elle dormait.
    J'ai fini ma seance en allant au bout des suggestions de bien etre detente etc... puis enchainé sur réassociation mais elle n'est pas revenue...
    Je ne me suis pas démonté, quelques suggestions lui expliquant qu'elle pouvait parfaitement dormir et qu'elle se reveillerait d'elle même dans de bonnes conditions.

    Elle a dormi 1h30 (15h30 à 17h)

    Mes questions :
    - Est ce cela arrive souvent?
    - dans quels cas?
    - Pourquoi?
    - Comment l'éviter?
    - Est ce que dans ces cas là les suggestions portent malgré tout?
    - Que faire?

    Attention : J'ai parfaitement conscience que je ne suis pas thérapeute et je ne veux pas me substituer à un thérapeute formé. Le but etait uniquement de l'aider à se relaxer car seule elle n'arrive pas à se détendre.

    Vos avis...?
     
  2. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    925
    J'aime reçus:
    250
    Points:
    3730
    Localité:
    France
    Tu y est arrivé, et même trop bien. ?...Lorsque les patients s endorment, s ils sont fatigués, je les laisse, puis les réveille, car ils ne sont pas chez eux, si le travail hypnotique n est pas fait, je les allège et les autorise à dormir un peu, par contre je ne leur parle pas quand ils dorment, car le travail hypnotique se fait en pleine conscience sauf si je souhaite leur faire une amnésie et là l exercice est différent
     
  3. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Quand le courant ne passe pas il ne faut surtout pas hésiter à en essayer un autre, c'est important de se sentir bien, en confiance.
    Il y a souvent des problèmes de sommeil chez les personnes en dépression, de la fatigue etc.
    Ce n'est pas étonnant que dans son lit avec une transe orientée vers de la relaxation, elle se soit endormie, c'est sûrement ce dont elle avait besoin et l'hypnose peut servir à améliorer le sommeil avec des séances à distance du coucher (ce qu'on va faire en hypnothérapie) mais également au moment du coucher (plutôt en auto-hypnose). Cette séance peut justement lui apporter quelque chose de positif: qu'elle voit qu'elle peut s'endormir et bien dormir, rapidement, vous pouvez même recommencer et qu'elle apprenne à se le procurer à elle même directement (il suffit de mettre en place quelques petites choses comme savoir comment fermer la porte de l'appartement quand elle s'est endormie, si elle veut mettre un réveil ou non etc.).

    Par rapport à tes questions:
    - Est ce cela arrive souvent? ça peut, en cabinet c'est peut être plus rare qu'avec quelqu'un allongé dans son lit. Perso ça m'arrive de me mettre en transe au moment du coucher et d'embrayer la transe sur du sommeil.
    - dans quels cas? La fatigue joue, l'endroit, la position, la confiance, le besoin de sommeil, le moment de la journée (pendant le coup de barre d'après le déjeuner, le soir...), la luminosité...
    - Pourquoi? Parce qu'il y a une détente, comme au moment de l'endormissement, le corps est bien, détendu, il a besoin de sommeil, de se poser un instant et en profite puisqu'il a cette porte ouverte (dans ce type de situation, je ne vois pas trop ça arriver lors d'une transe debout, avec le corps encore en action).
    - Comment l'éviter? Pourquoi l'éviter? Sinon si tu veux l'éviter tu peux jouer sur les facteurs qui le provoque (assis et pas allongé, ou debout même, à distance des repas, le matin, dans un lieu qui n'est pas associé au sommeil...)
    - Est ce que dans ces cas là les suggestions portent malgré tout? Bonne question. Si la personne dort complétement, je ne pense pas, mais des fois il y a des choses qui passent même si on pense que la personne dort. Et ce n'est franchement pas toujours évident de savoir si la personne s'est carrément endormie ou est en transe stuporeuse: pour exemple je ronfle en transe alors que je suis consciente de tout ce qui se passe autour (et je ne suis pas la seule à parfois ronfler en transe alors que je ne dors pas). Je préfère croire que l'inconscient entendra ce qu'il a à entendre et fera le tri. Ca vous est peut être déjà arrivé d'intégrer quelque chose de la réalité dans un rêve: comme la neige qui tombe dans votre rêve parce que vous avez froid, ou intégrer le miaulement d'un chat dans un rêve mais qui vient de dehors ou se cogner contre un mur parce que notre conjoint nous a donné un coup en dormant, ou le réveil (ou le téléphone) qui sonne dans le rêve pendant un moment avant qu'on comprenne qu'on était entrain de dormir... Si on peut bien intégrer des choses de l'extérieur dans nos rêves pourquoi pas des suggestions? Sur ce point je n'ai pas de données claires, ce sont des croyances. Je n'irai pas rechercher le sommeil ou une transe profonde pour faire des suggestions, mais si les choses se font ainsi... alors je travaille avec ce qui est.
    - Que faire? Accueillir. Quoi qu'il se passe pour l'autre, ça vient de lui, ça fait partie de lui, de son mode de fonctionnement, c'est peut être sa manière de faire comprendre ou ressentir qu'il y a ce besoin de repos, de sommeil, de dormir, de se ressourcer. Tu peux ratifier ("oui, effectivement, tu te reposes, parce que tu as besoin de repos et ton inconscient, qui sait ce dont tu as besoin, t'aide à accueillir ce sommeil réparateur, ce moment si agréable, si confortable, où ton corps et ton esprit se ressourcent, se régénèrent, car pendant le sommeil on apprend, on se repose et on construit, on digère le passé, la journée passée et l'on construit l'avenir en étant juste là, maintenant, au repos, au calme en apparence pendant que notre esprit prépare tout ce qu'il peut pour que chaque jour soit plus agréable plus confortable à l'instar de ce moment que tu vis, de confort, agréable....")

    N'hésite pas à nous tenir au courant de la suite.

    PS: Dans les problèmes de dépression, le sommeil est souvent... très perturbé, mais il peut aussi y avoir une fuite dans le sommeil, dans ce cas des suggestions de travail productif pendant le sommeil peuvent être intéressantes et de repos aussi (il y a une surexcitation de la pensée dans la dépression).
     
    Julien B, Singin et moune aiment ça.
  4. herveg

    herveg Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    100
    Points:
    3380
    Localité:
    FRANS
    Merci pour vos 2 réponses!
    Particulièrement Prudence qui a répondu de manière exhaustive et confirmé totalement ce que je pensais!
    Pour apporter quelques précisions :
    Elle a traversé une période de dépression profonde, supporte très mal les antidep et les benzos.
    Elle dort énormément et si elle n'est pas stimulée elle se réfugie dans le sommeil. Dors une matinée entière puis remet ca l'après midi sans avoir de problème pour s'endormir le soir.
    Infirmière de formation (mais en arrêt longue maladie) elle a diminué les doses de benzo régulièrement pour en prendre un minimum. Elle n'est donc plus assommée comme elle a pu l'être.
    Ses symptômes sont : Angoisse quasi permanente, anxiété et dans certaines situations crises de panique (beaucoup moins maintenant)

    Elle ne supporte plus l'angoisse/anxiété.

    Les principaux déclencheurs de l'angoisse/anxiété sont :
    - devoir faire les courses
    - que faire à manger au prochain repas
    - devoir gérer les conflits (permanents...:() avec ses enfants (6 ans fille et 9 ans garçon) qui sont dans la provocation permanente
    - également une certaine anxiété à se retrouver en réunion meme avec des amis (dit ne pas savoir quoi dire, ne pas etre capable de tenir une conversation intelligente etc... ce qui est faux bien sûr)

    Grosso modo un énorme déficit d'estime d'elle même et certainement une cause profonde liée à la nourriture mais pas encore décelée par 2 année avec sa psy...

    Moi j'interviens la dedans en tant qu'ami, intéressé de longue date par l'hypnose, pour lui apporter un maximum de bien être.
    Je n'ose pas trop en faire car je n'ai (à mon avis) pas les compétences d'un psy et je n'ose pas mettre trop de choses dans mes suggestions. Et surtout pas partir ("expérimenter" dans mon cas) sur des régressions ou des scenario pour faire ressurgir d'éventuels traumatismes que je pourrais ne pas savoir gérer par la suite.

    Je vais donc continuer dans les suggestions de détente ou même en post hypnotique. Je pensais même faire un ancrage mais pour l'instant je n'ai pas tenté.
    Et on va retourner sur le canapé pour éviter l'endormissement! Car dans sa chambre, volets fermés, après manger, en après une matinée spécialement difficile en terme d'angoisse ... les conditions n'étaient pas bonnes!
    Mais je suis fier car apparemment j'ai eu les bonnes réactions : j'ai totalement ratifié son sommeil! (au passage : je suis admiratif devant ces longues phrases de suggestions qui vous viennent comme ça, naturellement!;))

    Suite au prochain épisode! je vous tiendrai au courant.
     
  5. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Super, j'attends de tes nouvelles.
     
  6. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1554
    J'aime reçus:
    414
    Points:
    4880
    Je cours, je cours.... c'est inévitable, c'est ma fonction, mon devoirs devant les enfants et mon mari.... Je suis responsable, je n'y arrive plus, je suis nulle...
    Des médoc pour ne plus penser, le sommeil pour fuir...
    Voila ce que j'entend et comprend de la situation de cette personne (sous réserve du réel évidement)

    Pas facile en tant qu'ami d'aider... Il y à un risque car tu entre dans l'intimité de cette femme (et tu es un homme...) tu la rend importante, l'écoute, la comprend et rend service.
    Gros risque de transfer , de jalousie (du mari), de sentimentalisme et de servir de béquille.
    Je dis cela car pour moi, et ce n'est qu'une hypothèse, cette femme à besoin de temps pour elle (rien que pour elle et sans culpabiliser) de ce valoriser, d'accepter ses limites (dans son rôle à la maison) et d'oser se respecter.
    C'est en ce sens que je travaillerais, cela me semble la clé.
    La détente, la relaxation, le sommeil améliore le quotidien oui, mais ne traite rien, ou pas grand chose à terme.
    La psy à cherché en elle la cause, mais la cause est extérieure à elle, elle elle subit les effets de la situation (avec son potentiel) et on traite les symptômes (sommeil, détente).
    Hors, il faut à mon avis réactiver les ressources qui lui permettrons d'agir sur la situation.

    Les courses et les repas, semblent montrer que son mari n'aide pas beaucoup ou n'a pas trop conscience qu'il à le droit de la décharger un peu. En travaillant sur ce que j'évoque plus haut, elle va changer progressivement. Le mari va s'en rendre compte, il devra s'adapter (c'est une autre question) mais en tout cas tu risque de devenir le responsable à se yeux.
     
  7. herveg

    herveg Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    100
    Points:
    3380
    Localité:
    FRANS
    Re-précision : elle est divorcée, a ses enfants en permanence sauf ecole et 1 we sur 2
    Moi j'ai une femme qui est un peu jalouse j'avoue ;) mais je gère.

    Sinon l'analyse de hibou13 est assez proche de la réalité.
    Idée fixe également : faire à manger équilibré.
    Ce matin attaque de panique pour faire sa liste de courses.... son frigo est déjà plein ou presque et donc évidemment elle ne trouve rien à mettre sur sa liste...
    pas de séances prévue... je suis occupé donc d'ici qq jours on verra.

    Ca aussi (la frequence) c'est un truc que j'ai du mal à juger.
    J'aurai tendance à dire que si la seance a juste pour but la détente et déstresser, on peut le faire aussi fréquemment que besoin. Par contre si il y a des suggestions demandant des changements profonds de comportements, plus globaux, j'aurai tendance à dire qu'il faut attendre un peu le temps que ca s'intègre...
    J'ai bon?
     
  8. Chaka14

    Chaka14 Membre

    Inscrit:
    31 Mars 2014
    Messages:
    100
    J'aime reçus:
    28
    Points:
    2280
    Localité:
    Caen
    Peut-être aussi ne pas oublier que l'endormissement peut-être une forme de fuite de l'inconscient qui n'est pas prêt à régler le dysfonctionnement qui reste pour l'heure "la meilleure solution trouvée"
     
  9. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1554
    J'aime reçus:
    414
    Points:
    4880
    Pour moi oui... ta pigé
     
  10. herveg

    herveg Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    100
    Points:
    3380
    Localité:
    FRANS
    Bonjour,

    merci Chaka14 pour ta remarque fort pertinente. J'y avais bien sûr pensé.
    Mon inscription sur ce forum me fait me poser plein de questions ;) et surtout me booste et me donne envie d'en faire plus!

    Par déformation professionnelle j'ai fait un petit résumé de la situation de cette amie et d'une certaine ligne de conduite à tenir. En voici un copier/coller :

    --------------
    Axe principal de travail : confiance et estime de soi
    A travailler :
    - calme
    - concentration
    - maitrise des emotions
    - maitrise de l'enervement gestion des conflits avec les enfants
    - parler et savoir s'exprimer en public
    - se donner le droit au plaisir
    - induire comportement positif avec les enfants. calme maitrise et surtout ne pas revenir sur une décision. Supprimer le sentiment de culpabilité lorsqu'elle donne une punition et surtout ne pas revenir dessus ou changer d'avis à cause de la culpabilité : induire la constance.

    A faire ? :
    - trouver les situations anxiogènes
    - mise en place d'ancrages
    - mise en place de comportement biologiques
    - seance purement sur maitrise de soi
    - seance sur purement s'exprimer librement en public(+concentration et maitrise de l'émotion)
    - projection dans le futur pour vivre sous controle une situation anxiogène (avec safe place)

    - lorsque meilleur maitrise : essayer de trouver sous hypnose les causes de l'angoisse inconsciente
    --------------

    De par mon "parcours" en hypnose et surtout mes lectures je me sens plus proche d'une hypnose "directive", Elmanienne... que Eriksonnienne.
    Cependant les métaphores me semblent moins "risquées".
    Pensez vous que je puisse malgré mon manque d'expertise psy en utiliser avec elle?
    Si oui lesquelles?...
     
Chargement...