1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Patiente très intellectuelle dans l'hyper contrôle

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Justme, 21 Novembre 2013.

  1. Justme

    Justme Membre

    Inscrit:
    30 Août 2012
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonsoir à tous,

    J'aurais besoin de quelques suggestions (c'est le cas de le dire !) pour une patiente qui vient me voir pour des problèmes d'anxiété. Tout l'angoisse. C'est une femme très cultivée, intelligente, qui analyse tout sur tout. Elle a tout lu sur la question de l'angoisse, sur les thérapies, sur l'hypnose... elle peut parler de ses angoisses et partir dans des dialogues avec son mari ou ses enfants devant moi (ils ne sont pas là hein) comme si je n'existais plus. Elle est embringuée dans ses pensées, tâchant de contrôler tout et tout le monde.
    J'ai tente 2 séances d'hypnose. Première séance, elle a gardé les yeux ouverts tout le temps ce qui déjà m'a un peu déstabilisée. Puis elle a agité les mains, gigoté, fait tout un tas de mimiques ponctuant ce que je racontais... bref elle a bien tout analysé. A la fin j'étais stressée et j'ai failli lui faire un chèque ! lol !
    Bon deuxième tentative, je suis plus directive, déjà je lui fait fermer les yeux, j'essaie d'approfondir la transe ... ça a été mieux que la première fois, au moins elle semblait plus détendue mais sitôt terminé elle est repartie dans son monologue anxieux après un "ouais c'était joli".
    Je suis un peu (beaucoup) perplexe... certes il y a un mieux entre les deux mais je me demande comment lui permettre de lâcher prise, et je me demande aussi si réellement le travail se fait quand même alors qu'elle est en pleine analyse de ce que je dis.
    Des avis ?
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3727
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Quand il y a angoisse avec des pensées envahissantes je propose l'ici et maintenant avec les points bleus. En fait tu files des gommettes à la personne (ou tu lui en fais acheter) et tu lui dis de les coller à des endroits qu'elle voit dans la journée (le bord de l'écran de pc, la porte du frigo, de l'appartement, le porte feuille, l'agenda, interrupteur de telle ou telle pièce etc.) et à chaque fois qu'elle voit une gommette elle porte son attention sur ses sensations: ce qu'elle voit, ce qu'elle est entrain de faire, ce qu'elle ressent dans ses pieds, ses mains, s'il y a des odeurs, des bruits etc.
    En fait cette technique (je l'appelais "l'ici et maintenant" sans aide-rappel avant de tomber sur un site qui le surnomme les "points bleus" et l'associe à des gommettes bleues) permet de stopper les crises d'angoisses et d'apprendre au cerveau à se créer des "stop", déjà dans des situations de non-stress, de la vie quotidienne, au calme, mais il permet aussi d'arrêter les projections angoissantes. C'est un apprentissage à faire. Pas un truc à faire une fois de temps en temps mais vraiment s'y tenir pendant des semaines, des mois, pour que le cerveau apprenne bien le stop-pensée et le retour dans la sensation, dans le corps, dans les sensations corporelles. Ca coupe la mécanique des personnes qui partent à fond dans leurs pensées sans savoir atterrir, ça leur permet de s'ancrer dans la réalité, dans du tangible, du concret, du réel, et du rassurant.

    Par contre c'est pas une suggestion hypnotique, c'est une suggestion de tâche à faire ou à faire faire ^^.

    La respiration aussi. On arrête de parler à tout bout de champs, on se pose et on respire profondément.
     
  3. Justme

    Justme Membre

    Inscrit:
    30 Août 2012
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Merci pour cette réponse Prudence. J'étais justement partie sur la respiration pour lâcher un peu la réflexion et revenir... somme toute à la base de la vie.
    Pas mal l'idée des rappels un peu partout pour le stop pensée, bon exercice pour un autre de mes patients dans la droite lignée de ce qu'on travaille en ce moment.
    Bonne soirée
     
  4. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3727
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Oui, c'est vraiment un outil-exercice que j'aime beaucoup. Après ça il faut des personnes motivées (et c'est pour ça que je le conseille/utilise peu par rapport à tout le bien que j'en pense) et décidées.
     
  5. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Je ne comprends pas cette histoire de points bleus. Vous encrez un état "satisfaisant" (dans le sens rassurant) à une gommette. Que se passe t il le jour où elle n'est pas chez elle? Ne va t elle pas paniquer et rechercher ses gommettes partout?
    Pourquoi ne pas simplement réaliser une ancre "état de confort et de confiance" au niveau des mains par exemple, accessible à tout moment?
    L'addiction aux gommettes bleues, je ne connaissais pas ! lol
     
  6. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3727
    J'aime reçus:
    451
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Ce n'est pas un ancrage mais un automatisme, apprendre à faire du stop pensée, de l'ici et maintenant. L'état cherché n'est pas particulièrement agréable, il est neutre, il est ancré dans la réalité, dans la sensation.
    Certaines personnes partent tout le temps dans leurs pensées, ne sont jamais vraiment à ce qu'elles font, elles anticipent en permanence etc. L'idée de cet exercice c'est de leur donner un repère, ici visuel, qui va leur dire "stop, tu te recentres sur toi maintenant". C'est la même chose que de demander à la personne de faire 20 fois dans la journée de "l'ici et maintenant" (ici et maintenant, je ressens ça, ça, je vois ça, j'entends ça, je sens ça, je fais ça...) sauf que les points bleus permettent de ne pas oublier de le faire.
    La personne va apprendre progressivement à faire du stop pensée, à développer de l'ici et maintenant, plus elle le fera plus ce sera automatique, naturel. Ca peut être une ressource dépannage mais c'est plus que ça c'est une rééducation du cerveau à calmer les projections pour vivre dans le présent, dans la sensation plus souvent, au quotidien.
    A l'extérieur la personne peut se rappeler en cas de besoin (angoisse, stress...) la technique, pas besoin de point bleu. Le point bleu elle ne le regarde pas fixement quand elle fait l'exercice, au contraire, puisqu'elle doit faire le tour de toutes ses sensations, de l'activité qu'elle est entrain de faire etc. Le point bleu est juste un rappel, un aide-mémoire.

    On peut aussi réaliser, en parallèle des ancrages sécurité, bien sûr, mais ils ont une autre fonction.

    L'avantage des points bleus c'est aussi qu'il n'y a pas besoin de thérapeute, n'importe qui peut le faire, et c'est une démarche active, une prise en main, un choix à faire, et comme je le disais, c'est plus qu'une ancre, c'est une rééducation. Enfin, je pense.

    Je connaissais la version où l'on demande à la personne de régulièrement se poser, mais le problème c'est que la personne oublie, n'y pense pas etc. le gros soucis de l'apprentissage de "l'ici et maintenant". J'ai trouvé cette variante sur un site avec une belle documentation de soutien pour les personnes souffrant d'agoraphie et/ou de phobies sociales, DéploieTesAiles, et j'ai apprécié ce rappel simple, évident, pour faire l'exercice.
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    Comme faire sonner une alarme ou se mettre un post-it pour ne pas oublier de prendre un médicament.
     
  7. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    ce n'est pas de suggestions dont tu as besoin, mais une discussion sérieuse avec un "formateur"
    car si, a mon avis pour trouver une solution...il faut savoir quel est le problème
    et comme je le crois ....la cause....
    il y a pas de solution miracle or c'est ce que tu as l'air de demander....?
    alors que ....(j'espere !) tu devrai l'avoir appris... ou tu l'as oublié?
    1. tu dois rayer tenter ou essayer de ton vocabulaire...
    2.tu aurais du lui faire un chèque!:) pourquoi?
    pour la déstabiliser....et pour la "travailler" sur le fil de la confiance qui semble établi puisqu'elle est revenue...pour une deuxième!
    le positif c'est qu'elle se lache dans l'intime sur sa vie perso....a toi de lui faire "comprendre" que ce n'est sans doute pas le vrai probleme dont elle parles et que la solution se trouve a l’intérieur!
    bon c'est tres bien tuas donc une progression....la suite....
    est la repetition
    2 principes de l'hypnose!
    c'est toi qui te met a analyser!
    ne tombe pas dans le panneau....et comme le dit si bien prudence avec ces points bleus
    qui ne sont qu’un moyen pour amorcer un nouveau conditionnement
    pousse la dans le retranchement.... de l'engagement vis a vis de sa "motivation" pour "changer"
    donc d'un engagement,ou tu crée un contrat avec elle même ( donc avec toi aussi!)
    ou tu l'oblige a écrire son "but" ,a analyser la situation
    et a elle même se "laisser guider " vers ta
    conclusion qui est?
    je dois lâcher prise...pour commencer!
    tu vois la réponse en fait étais dans ta question!
    tu t'es laisser avoir, impressionné par ton client....
    alors que quelque part tu en savais la réponse
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    L'addiction aux gommettes bleues, je ne connaissais pas

    Remplacer une addiction bloquante par une addiction vertueuse peut être une stratégie +++

    j'aime bien la technique de Prudence
    Les gommettes bleues me semblent être un excellent outil de "repérage"
    Le repérage de la situation où l'automatisme bloquant, ruminant, tourne en rond, bloquant, va s'installer.


    Immédiat alors de ne pas s'y engager et de rester en pleine conscience du choix de la réaction qu'on va mettre en place...

    En hypnothérapie, en co-présence avec la personne, on peut déclencher en miroir une situation de crise et lui montrer comment la repérer et choisir sa réaction sensorielle et émotionnelle, voire entrer dans le mode bloquant et en ressortir avec elle en lui montrant la technique - et créer alors un ancrage inconscient de savoir s'en sortir la prochaine fois -

    La question est : la personne a-t-telle vraiment envie de s'en sortir ? A priori oui si elle est venue consulter...
    (mais alors ne pas entretenir son mode analytique par des explications analytiques où on risque de se laisser empêtrer dans son questionnement sans fin)


    Mon thérapeute-formateur m'avait programmé un jour à péter les plombs : il m'avait proposé de me montrer comment partir pendant 15 minutes dans le pire du pire
    (la crise, le chomage, le échauffement de la planète, la maladie, la mort, la folie de l'escalade sans fin) un pot pourri où on s'est pris au jeu à en rajouter encore et encore en se démoralisant mutuellement et là, pile poil à l'instant prévu, il m'a dit : 15 minutes stop on arrête ! ! !
    Et on est reparti immédiatement à reparler d'hypnothérapie et de stratégie de programmation mentale : une parenthèse d'exercice pratique s'était refermée (et que je ré-ouvre de temps en temps avec des patients complexes ) qui m'avait fait parfaitement acquérir la technique.


    J'arrive désormais à repérer le moment précis où les entretiens commencent à mal partir Et à faire stop.
     
  9. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    ce qui est "important" pour l'hypno de "savoir"
    n'est pas le comment...( suggestions,outils therapeutiques,dont l'ancrage!)
    mais bien le pourquoi, la raison du "fonctionement" du client
    et quelque part la "cause" pour pouvoir guider vers un "autre chemin"
    et la technique stop de surderien ...est aussi un "bon outil"
    mais qu'est ce qui est le plus important?
    connaitre les outils ou savoir la raison de la mécanique?
    l'origine du fonctionnement analytique?
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Quelqu'un qui est bloqué dans un mode analytique va continuer dans son mode analytique.
    Elle a même réussi à piéger Justme dans son mode analytique.
    Rechercher une cause c'est sans fin avec une personne addict à l'intellect analytique.
    C'est mon avis perso.
     
Chargement...