Formation Hypnose

penetration de l'hypnose... une bombe?

  • Initiateur de la discussion Paul Elie
  • Date de début
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Une belle pièce de théatre.....des larmes aux rires.....de la dramaturgie à la dérision.....reflêt de la société,de la vie avec toute son évolution de conscience.....ça pourrait être très drôle :lol:
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
xorguina à dit:
Une belle pièce de théatre.....des larmes aux rires.....de la dramaturgie à la dérision.....reflêt de la société,de la vie avec toute son évolution de conscience.....ça pourrait être très drôle :lol:

Une bombe hypnotiquement votre :wink:
Je file...à plus :D
 
selenite
selenite
Membre
messages
68
Points
2 190
Théâtralisme de l'âme sur la scène de la vie où les images se percutent en bons représentants de l'égo.
La vie se construirait-elle en "legos" comme un jeux de construction mais en gardant une infrastructure primordiale. Papa, maman.... Premier hypnotiseur de l'enfant. Chaque manipulateur se veut métaphore parentale. Il y a totalité des cerveaux gauche-droit, conscient-inconscient, le reptile, le grand singe et l'homme. Il y a totalité primordiale que la symbolisation sépare, dissocie. Le jeux du je face au tu et du moi à son reflet dans le miroir.
La transe veut remonter plus haut que la dissociation structurante pour désactiver nos arc-larmes, nos arc-réflexes scénariques inadaptés à toute quête de la plaine-itude .

ENIVREZ-VOUS
Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.
Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!
Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.
(In Les petits poèmes en prose de Baudelaire)
Et las qui cherche l'échappatoire onirique; et lors qui cherche la solution métaphorique.......
 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Nouveaux messages
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Haut