petite question innocente

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par jeangeneve, 29 Juin 2017.

  1. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Bonjour, il y a quelques temps et a plusieurs reprises je me suis vus reproché un égo infernal ou même pourris du fait que je restait focalisé sur mes objectifs....

    En quelque sorte on m'invitait a renoncer ou a lâcher prise sous pleins de prétextes dont celui de l'égo...

    Pourtant qui ne connais pas des personnes qui toute leur vie "travaille" sur quelque chose sans pour autant réussir a parvenir à leur objectifs,
    c'est pathologique ?

    Et quelqu'un pourrais m'expliquer ce qu il y a d'égotique dans les choix pas forcément réussi ?
     
  2. bentivegnamichel

    bentivegnamichel

    Inscrit:
    25 Novembre 2007
    presque tous ce que l'on est le résultat des expériences positives et négatives, toutes ces expériences créer des conditionnements positifs ou négatifs c'est cela l 'égo
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Ego infernal, ego pourri ou inconscient infernal, inconscient pourri ?

    Oserais je ici reparler de mon ego-inconscient conditionnant qui m'a toujours dit qu'il suffit de construire son ego-inconscient conditionnant comme on le désire pour qu'il soit comme on le désire ?

    ;)
     
  4. bentivegnamichel

    bentivegnamichel

    Inscrit:
    25 Novembre 2007
    je pense que l'on existe avant tout conditionnement, une partie existe avant tous conditionnements c'est cette partie qui choisit les conditionnements,après cela on peut choisir on peut devenir libre émotionnellement , il y a différentes source de conditionnement et chacune l'on doit utiliser des moyens différents, par exemple des conditionnements dû aux générations qui nous ont précédés les constellations familiales sont opportunes, ce qui est lié a notre vie de nombreuses techniques existent, les conditionnement s autres la méditation peux aider. Je pense qu'il n'y a rien qui peux résoudre tout , pour tous a tout moment
     
  5. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Merci à tous,
    Je ne suis pas certain que mon intention était de traiter des conditionnements.
    peut importe,
    c'est peut-être pas le meilleur espace pour poser la question .
     
  6. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Meilleure Réponse
    Et pourquoi les gens auraient plus raison que toi ?

    Selon une personne on est gentil selon une autre on est méchant, bref être comme on a envie d'être et les gens pensent ce qu'ils veulent.
    Parce que si on veux être comme les gens ont envie que l'on sois, alors quand seront nous nous même ?
     
  7. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Le monde s'est fait avec des gens qui ont eu des idées, ont fait tout ce qu'il pouvaient pour les concrétiser, et n'ont pas abandonné à la première difficulté.
    Ce que certains appellent un égo surdimensionné peut aussi s'appeler créativité, réalisme, et persévérance.
     
  8. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je ne vois pas le rapport entre "égo infernal" et rester fixé sur son objectif. Je trouve ça tout à fait ok d'avoir un ou plusieurs objectifs et parfois ça met du temps à ce mettre en place, parfois c'est le chemin d'une vie, que ce soit réalisé au bout ou non.
    Récemment j'ai lu plusieurs articles universitaires sur la notion de "rétablissement" et c'est quelque chose qui me parle énormément: ne plus penser qu'en termes de rémission ou de guérison, qui sont centrés sur la maladie, mais penser et parler en terme de rétablissement: l'expérience de la personne concernée, qui va changer de regard sur lui, sur sa maladie, et être en cheminement. Pas en terme de but, mais en terme de chemin. Pas en terme de maladie mais d'humain. Pas en terme de critères objectifs et objectivables mais à travers le vécu subjectif de la personne. Il y a une très belle vidéo sur l'entente de voix qui me fait penser à ça à travers l'empouvoirement.
    En ce qui concerne l'égo, c'est un terme que j'utilise peu parce qu'il est connoté négativement, sans qu'il y ait lieu d'être. Et au contraire, j'accompagne les personnes plutôt vers elle même, vers la rencontre avec eux et justement, vers un apprentissage à se faire passer en priorité. C'est seulement si on se sent bien qu'on peut aider les autres dans un second temps. Le sacrifice c'est juste un truc pour augmenter le nombre de victimes. C'est plus efficace de prendre soin de soi, et quand on est en état, quand on en a vraiment envie, d'aider les autres, plutôt que de vouloir à tout prix suivre un code moral (les autres avant soi) qui risque de faire plus de mal que de bien.
    En gros, ta vie c'est ton chemin, avec tes objectifs. Quoi que tu fasses, il y a toujours des gens à qui ça ne plaira pas. Mais à mon avis, la question la plus importante c'est: "Qu'est-ce qui te convient à toi?"
     
  9. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Exactement, ce n'est pas pour rien que l'on demande aux parents en cas de problème dans les avions de mettre leur masque en PREMIER et ensuite aux enfants.
     
  10. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Oui, s'aimer soi même pour aider les autres

    Accepter d'être égoïste et de se sauver soi-même pour/avant de sauver les autres

    Savoir mettre son masque à oxygène comme l'hôtesse de l'air nous l'a appris

    Et la maman ne doit jamais penser à son enfant d'abord : là ce serait de l'égoïsme mortel.

    Mais dur de se sortir de ses conditionnements émotionnels pour accepter de réussir à s'en sortir...
     
  11. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    comme dit le proverbe
    Charité bien ordonnée commence par soi-même.
     
  12. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    J'ai demandé à un.e personnel.le navigant si je pouvais prendre les consignes de sécurité. C'est le papier que je sors le plus souvent ;).
    C'est exactement ça.
    Ce n'est pas quelque chose de valorisé, bien au contraire, mais je pense que c'est très important d'être intelligemment égoïste, de se protéger d'abord, de prendre soin de soi en premier, d'assurer ses besoin en priorité; ensuite, seulement, voir ce qu'on peut faire vers l'extérieur, pour aider les autres si on en a envie.
     
  13. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Des valeurs fondamentales de spiritualité comme le deuil de l'ego et le détachement sont souvent mal comprises de tout un chacun.

    Anita Moorjani dans son livre témoignage de sa NDE
    " Et si c'était çà le paradis ?
    Les enseignements de sa NDE "

    Explique bien les choses avec une métaphore pour expliquer sa compréhension de l'ego :

    Comme si à la naissance nous disposions d'une télécommande dans le main avec deux boutons de contrôle du volume de 1 à 10, sur l'un écrit "conscience"et l'autre "ego"

    À la naissance, le niveau de conscience est poussé à fond et nous sommes pleinement conscients de notre connexion à l'univers.

    Les bruits du monde vont noyer ce murmure intérieur et faire perdre cette connexion et nous commençons à baisser le volume de notre conscience éveillée.

    Alors que nous baissons le volume de notre conscience, le bouton de l'ego est toujours à plein volume et est déséquilibré avec notre niveau de conscience des autres.

    Notre connexion à l'unité est coupée, notre empathie aux autres se coupe et nous croyons que l'ego est qui nous sommes.

    Ne voulant pas être égoïste, on diminue le volume de l'ego.
    Et les deux niveaux de volume sont bas.
    On ne s'autorise plus à être qui on est.
    On s'écrase.

    L'ego nous aide à identifier qui nous sommes et pourquoi nous sommes là.

    Nous sommes les seuls à pouvoir régler notre fonctionnement au meilleur de nous mêmes avec les autres.

    Commencer par augmenter le volume de sa conscience pour se sentir de nouveau connecté aux autres et les encourager à aimer et augmenter leur niveau de conscience et le niveau de leur ego augmentera parallèlement pour valoriser cette relation d'équilibre de soi, entre soi et les autres.

    Je sais que je suis équilibré, avec mon ego et ma conscience à plein volume quand :

    J'ai de la compassion et de l'empathie pour les autres, sans prendre sur moi toute la souffrance du monde comme si c'était la mienne.

    Je suis reconnaissant à mon ego parce qu'il me permet d'exprimer ma singularité et de découvrir qui je suis et pourquoi j'ai choisi d'être ici dans ce monde physique.

    En manifestant mon être réalisé et joyeux, cela me renforce moi même ( mon ego et ma conscience) mais également tous ceux avec qui j'entre en contact.

    :rolleyes:
     
  14. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Merci de vos observations et avis,

    je reste pragmatique et il me semble évident que je suis encore trop dans l'attachement puisque je suis touché par des propos de personnes auquel de donne trop de valeur et d'attachement, probablement un peut trop encore manœuvré par les émotions qu'ils induisent.

    En fait il est probable que j'exprime simplement de la frustration de ne pas encore parvenir a prendre soins de moi.
    Une forte réaction de colère nait en moi quand je me retrouve privé de quelque chose de nécessaire a mes yeux pour atteindre un besoin, ou un objectif plus tard et, quand je suis ferment contraint à renoncer simplement du fait que quelqu'un vous juge .

    c'est souvent, trop souvent ou le jugement d'autrui me prive, me bloque, m'astreint à renoncer.
    Le non choix.

    Rien absolument rien n'est fondamental dans la spiritualité sauf bien sur pour celui qui vous l'enseigne et là du coup ca peu resembler à de l'égo.
    Encore que, j'ai pas vraiment de souvenirs que j'ai exprimé du spirituel pour qu'il s'agisse de peur de la mort, de la finitude, de NDE.

    Pour reprendre une métaphore : pour l'oxygène c'est quand vous voulez .
    rassurez-vous je suis revenu de la croyances induite d'une force cosmique d'attraction.

    bises à tous .
     
  15. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    En fait cela correspond au fonctionnement des neurones miroirs qui nous donnent accès à l'infini de notre être humain, au sens profond d'être vivant.
    Une spiritualité laïque vitale.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. sherpa64
    Réponses:
    12
    Affichages:
    910
  2. Lodde
    Réponses:
    6
    Affichages:
    1322
  3. Kamou
    Réponses:
    14
    Affichages:
    4466