Prendre du plaisir en ayant honte...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par surderien, 25 Juin 2014.

  1. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    "prendre du plaisir en ayant honte"

    "prendre son plaisir en ayant honte"

    avez vous déjà vécu cette expérience, ce moment ?

     
  2. Couchetard22

    Couchetard22

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Oui, c'est possible, il vaut mieux avoir des remords que des regrets... :)
     
  3. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Oui , pas mal de fois .

    Passer au dessus de la honte pour prendre son pied

    Qui a pu me donner des regrêts
    Qui ne m'en a donner aucun
    Qui ne m'en a donner aucun après avoir regrêter

    La honte peut toucher plusieurs niveaux qui sont toutes attachées à une peur première

    A se demander si le proverbe qui dit "là ou il y a de la gène, il n'y a pas de plaisir" n'a pas sa raison d'être :)
     
  4. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    et hypnotiquement, l'apothéose de la jouissance (perverse) c'est quand on n' a plus de honte ni de remord ?

    savoir se mettre à nu devant tout le monde pour prouver qu'on est bien normal ?

    et que c'est cette jouissance que j'ai ici la jouissance de transmettre ?

    :rolleyes:
     
  5. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Pour les pervers, c'est encore autre chose, ils prennent du plaisir à faire mal ce qui n'est pas dans mes valeurs
    Par contre, arriver à prendre du plaisir dans tout ce que je fais sans en avoir honte ni gène ça fait partit d'une de mes valeurs

    Dans le sens ou le plaisir est pour me faire du bien , passer au dessus de mes peurs, gènes, hontes
    Et pas pour me faire plaisir au détriment des autres
    Qui ne reviendrait pas au final à me faire plaisir, d'où les regrêts ;)
     
  6. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je réponds semi à côté. Ca me rappelle des études qui ont montré les effets des gros mots. Je me souviens d'une sur la douleur (et oui, encore ce thème! mais c'est normal c'est le thème de mon mémoire donc je n'arrête pas de bosser dessus, déso de la redondance) qui montrait qu'exposé à une douleur on avait moins mal quand on disait plein de gros mots que quand on utilisait des mots neutres (je crois que c'était des mots utilisés pour décrire une table). Je pense que c'est le fait de transgresser qui soulage, qui apaise, dans ce cas.
     
  7. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009

    Les gros mots, chez moi c'est quand je suis colère
    Quand j'ai mal, douleur violente, pas un mot ne sort .

    C'est vrai que transgresser parfois peut soulager, de là à y prendre du plaisir ?

    oui , j'ai transgressé certaines lois et y ai pris du plaisir ...
     
  8. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Prendre du plaisir je ne sais pas, ça dépend aussi peut être des personnes et des circonstances.
     
  9. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Prudence, pour être encore plus redondante, c'est un chapelet d'injures qu'il faudrait parfois, prononcer à la chaîne avec une imagination des plus actives !

    Je me rappelle avoir eu honte à vouloir me cacher sous un grain de poussière si cela avait pu se faire, mais aucun plaisir, un sentiment pas agréable du tout en somme. La proposition de Surderien prendre du plaisir en ayant honte ou son plaisir en ayant honte me semble une proposition irréalisable. La honte bloque l'action, enfin chez moi et la honte après coup, jamais arrivé non plus. C'est un sentiment peu visité par ailleurs, pas souvent éprouvé et assez compliqué à mettre en oeuvre. Ca arrive environ une fois tous les 5 ans et pas sûr encore !
     
  10. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Peu visité également, en tout cas pas depuis des années. Perso j'évite de faire des choses dont je pourrais avoir honte/que je n'assume pas/que je réprouve.

    Et oui, les gros mots c'est comme les saucisses ça se fabrique à la chaîne! ou au chapelet.
     
  11. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Prudence , c'est ce que j'allais écrire ; je ne sais pas et me suis rappellé d'un truc et y avoir pris un "malin plaisir" .

    N'en suis pas fière mais n'en ai pas honte non plus...pas de regrêts ni de remords car je recommencerais .

    La honte est une peur et c'est vrai qu'elle te bloque l'action mais elle ne m'a pas paralysé et suis arrivée à passer par dessus .

    Après comme dit Zoulouk, c'est pas une émotion que tu visites souvent ! peut être pour l'éviter ?
     
  12. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Sûrement :), peut être :p
     
  13. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Oui, aussi, je me comporte comme toi, Prudence, mais il peut arriver que ce soit un tiers qui nous mette dans une situation totalement embarrassante et qu'on ne pensait pas forcément possible et qui advient. De plus on s'aperçoit que la honte est vraiment subjective, et que du coup c'est bien notre problème et pas celui de l'autre.

    Comment vivez vous la honte ?

    En ce qui me concerne le sentiment de honte équivaudrait à avoir l'envie immédiate de disparaitre de la circulation, presque comme si je préférais mourir que de montrer un certain visage aux autres. Avoir honte est outre que possible (pour l'instant du moins) quand il y a du monde, plusieurs personnes présentes ( sinon ça ne se produit pas)
     
  14. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Après comme dit Zoulouk, c'est pas une émotion que tu visites souvent ! peut être pour l'éviter ?

    Si on est cool, qu'on assume pas mal de chose, c'est pas forcément très évident d'éprouver de la honte. Quand ça arrive, ça met l'accent sur quelque chose qu'on n'a pas résolu, et par ailleurs pour la question psy, qu'est ce qui est en jeu dans ce processus ?
     
  15. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    ca fait depuis des années que je n'ai pas éprouvé de honte... je ne me rappelle même plus quand c'était...
     
  16. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    4 mois. Il est vrai que l'on pourrait en sourire plutôt que d'avoir honte, mais on en sourit après une fois le recul pris, mais pas au moment venu !
     
  17. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    J'avais oublié les hontes où l'on ne peut pas faire grand chose quant à la cause. La plus grande honte dont je me souviens: 17 ans, un matin, une gastro, vomir dans la rue et demander à deux jeunes filles si elles n'ont pas un mouchoir pour que je m'essuie. Bah finalement avec le recul je me dis que ça arrive à tout le monde d'être malade, que c'est pas beau mais que c'est comme ça. Sur le coup, dur, grosse honte, mais plus de 10 ans après il ne me reste plus de honte.
     
Chargement...