1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Présentation de Lune

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par Lune, 2 Décembre 2014.

  1. Lune

    Lune Membre

    Inscrit:
    2 Décembre 2014
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    80
    Localité:
    France, Rennes

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour !

    Je m'appelle Amélie, j'ai 18 ans, j'étudie en fac de biologie (grande passionnée de la nature :p).

    Suite à plusieurs chocs reçus au niveau des articulations costo-vertébrales gauches (en gros, en bas des côtes, devant) quand j'avais 10 ans à peu près, je souffre d'une douleur chronique.

    La douleur a été très vive à chaque épisode (il y a eu plusieurs accidents), mais ça s'est remis très vite tout seul, ça n'a visiblement pas paru grave à mes parents qui ne m'ont pas fait passer de radios.

    Les années suivantes il arrivait que la douleur revienne parfois, mais une fois tous les 6 mois, et ça passait avec du doliprane donc à priori pas de quoi s'inquiéter.
    Mais depuis 4-5 ans cette foutue douleur a commencé à revenir de plus en plus souvent, de plus en plus longtemps.
    Je n'arrive à la faire passer qu'en me reposant de longues heures, voire de longs jours ! (la position allongée coupe la douleur sur le court terme, et la fait disparaître provisoirement si je la maintiens longtemps.

    Du coup j'ai été très souvent absente pendant le Lycée, le dernier trimestre de terminale j'ai été en cours qu'à mi temps quasiment.

    J'ai vu médecins, rhumatologues, kinésithérapeutes, osthéopathes, mésothérapeute, enfin bref toute la panoplie de blouses blanches.c
    J'ai passé aussi tous les exams possibles (scanner, radios, échogaphie, IRM...), mais malgré quelques légères séquelles visibles, rien ne semble expliquer une douleur si handicapante !
    Ça commence à prendre trop de place dans ma vie, les seuls médicaments efficaces (ixprim) ont des effets secondaires pas sympas, et fonctionnent pas à chaque fois, je suis un peu fatiguée de me traîner ce boulet.
    J'ai conscience qu'il y a des problèmes de santé bien plus graves, mais plus je grandis plus je me rends compte que je vais galérer à commencer ma vie dans ces conditions (qui voudra embaucher quelqu'un qui sera absent fréquemment et irrugulièrement et pour une cause pas très claire ?!).

    Enfin bref tout ça pour en arriver à rencontrer un très bon chirurgien, qui malheureusement ne peut rien pour moi mais m'a conseillé l'hypnothérapie.

    Une rhumato m'avait suggéré ça aussi y'a 2 ans, se portant volontaire (elle a visiblement un diplôme d'hypnose mais j'en sais pas plus), mais ça s'est pas hyper bien passé, en vérité j'ai eu la sensation d'être arnaquée de part son comportement (la dernière "séance" elle m'a juste parlé 5 minutes pour me dire "tu n'as pas l'air d'être réceptive on va s'arrêter là" et m'a facturé ces 5 minutes 50 euros, comme une séance !!)

    Mon père étant assez fermé d'esprit en ce qui concerne l'hypnose + cette mauvaise expérience passée, j'ai encore du mal à y voir une porte de sortie véritable, alors je viens ici dans l'espoir d'y trouver des gens qualifiés avec qui en parler, des témoignages positifs, et peut être des personnes un peu dans le même cas que moi qui pourront me donner des astuces :)
    J'aimerais ne plus avoir d'à priori négatifs avant de me lancer dans une thérapie, en fait.

    Merci d'avoir lu ce racontage de vie beaucoup trop long (à cette heure tardive je m'éparpille facilement désolée :D), j'espère que je trouverai ce que je cherche !

    PS : ah oui et aussi, j'ai lu qu'il y avait deux trois mots ici sur le rêve lucide. J'en fait depuis des années et je suis passionnée, je me ferai un plaisir d'échanger avec vous sur le sujet.
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Bonjour et bienvenue. N'hésite pas à parcourir les différents posts et à nous retrouver.
    Je souffre aussi de douleurs chroniques et je pratique régulièrement l'auto-hypnose pour m'aider et éviter que la douleur ne prenne trop de place et ne soit trop handicapante, c'est une sacrée bouffée d'air frais et une grande aide que de pouvoir avoir recours à l'hypnoanalgésie comme ça. D'ailleurs c'est le thème de mon mémoire ("L'utilisation de l'hypnose dans la gestion de la douleur").
    Je n'ai pas trouvé ton post trop long et tu n'as pas à t'excuser d'avoir mal même s'"il y a des problèmes de santé bien plus graves", on vit chacun dans notre corps et on peut espérer et travailler à rendre notre vie plus agréable sans se comparer aux autres. La douleur chronique est handicapante, c'est difficile à vivre, ça peut impacter tous les aspects de la vie: social, affectif, sommeil... Des fois aussi l'acceptation de soi, de son corps, l'écouter avec une oreille plus compatissante aide dans les problèmes de douleur. Il y a aussi la baisse du stress, l'augmentation de l'impression de contrôle, la distraction... Il y a vraiment de nombreuses choses qui peuvent aider, en plus de l'hypnose.
     
  3. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1554
    J'aime reçus:
    414
    Points:
    4880
    Bonjour Lune et bienvenue sur le forum.
    A propos de l'hypnose. Tu as raison de te poser des questions, dans la mesure ou tu as vécue avec ce médecin quelque chose de pas vraiment motivant.
    J'ai vécu un truc dans le genre. Je connaissait déjà l'ostéopathie et utilisé avec satisfaction pour des mal de dos. Mais à une période j'ai eu des très vives douleurs au niveau des cervicales.
    Au début comme un super torticolis qui à évolué à tel point que je ne supportais plus le poids de ma tête en crise.
    J'ai consulté à coté de chez moi un généraliste qui était ostéo en plus. Il ma fait plusieurs fois "craquer" les cervicales et manipulé. Après un soulagement de 2 ou 3 jours ça revenait encore plus fort.
    Il à fini par me prescrire de la kiné (15 séances) avec des expositions à une sorte de "lampe chauffante" sur la zone. Résultat encore pire!
    J'ai fini par me renseigner dans ma région pour voir un rhumato renommé.
    Radio, IRM et diagnostique.... Il était à la limite de me demander le nom de ce toubib qui avait failli rendre définitive ce handicap en faisant totalement l'inverse de ce qu'il aurait fallu faire (manip et chaleur) face au problème (le nom exact m'échappe, mais en gros une inflammation d'un "nerf" très proche d'une vertèbre). Deux petite injections et plus rien depuis 6 ans......
    Cette histoire pour dire que l'on cherche la compétence, toubib+une spécialité (hypnose) = sécurité. C'est pas automatique hélas, cela marche aussi avec toubib et homéopathie ou acupuncture par exemple. On ne peut juger de la qualité du doc par avance.
    Comme le dit Prudence, l'hypnose peut être une bonne approche pour la gestion de la douleur. Tu peux peut être dans ta région trouver un hypno, et l'interroger sur sa compétence face à la douleur avant de prendre le RDV.
    Vivre avec lui une séance et demander une initiation à l'auto hypnose.
    Quand à tes douleurs proprement dites, il ne me semble pas normal à ton age, d'avoir mal et de ne pas te voir proposer de diagnostique et un traitement. Il y à des doc ici qui pourrons dire si c'est possible.
    Peut être faut il ce renseigner et voir un vraie cador dans la discipline (avec le risque d'une attente souvent très longue pour obtenir une consultation,...)
     
  4. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Même problème que Hibou.
    Je suis hyperlaxe et on ne doit pas me faire de manipulation, et surtout pas cervicales, hors un des kiné les plus réputés de la région, qui a un post dans l'ordre des kiné etc. a fait plein de manipulations violentes sur moi pendant des années alors qu'il savait que j'étais hyperlaxe. Cette année j'ai travaillé avec une micro-kiné qui a une approche totalement différente: elle ne m'a jamais fait mal (j'avais pleuré de douleur plusieurs fois avec l'autre sans que ça l'arrête), le travail s'est fait en douceur etc. La thérapie personnelle m'a aussi appris à écouter mon corps et à chercher des soignants qui me respectent. Je n'accepte plus la maltraitance médicale et je fais confiance à mon instinct, mon intuition.
    N'hésite pas à essayer plusieurs hypno pour trouver quelqu'un avec qui le feeling passe bien.
     
  5. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Bonjour Lune,
    Mon père avait claqué la porte de la voiture sur mon poignet quand j'avais 10 ans, pendant les vacances et à l'étranger. Poignet enflé, impossible de bouger les doigts, entorse, légère fracture, nul ne le saura jamais. Le remède fut synthol et petit bandage d'amateur, sans passer par la case doc ou radios. Grosses douleurs pendant 2 jours, puis ça a diminué au fil des mois, avec un poignet resté sensible...
    Tout ce qui a été soigné on va dire à la va-vite, en matière de chocs dans l'enfance, s'est rappelé à ma mémoire d'une façon ou d'une autre au cours de mon existence, parfois même assez violemment.

    Ce que j'ai ressenti à ce propos, c'est le manque de considération de la douleur et de la souffrance en tant qu'enfant par mes parents, et que (je dis bien peut-être) la prise en considération de celle-ci à l'époque par la sphère médicale, déjà rien que pour soigner ce qu'il y avait, ou me rassurer, aurait évité ces désagréments ultérieurs. Il y a comme quelque chose de l'ordre de la mémoire, d'une necéssité de s'en occuper un jour... Quand je m'en suis occupée plus tard, il y a eu succès dans la démarche, à chaque fois, plus ou moins rapidement certes.

    Pendant 6 mois, j'ai été embêtée par les doigts de pieds ( les muscles fléchisseurs), ils ne pliaient plus. Le corps médical avait trouvé la raison mais pas le remède, ou dumoins pas tout de suite... et c'est avec de l'hypnose que ça a été résolu. L'hypnose ne résoud pas une fracture par exemple, mais donne plus de confort, et peut favoriser la guérison, en travaillant sur différents aspects et en incluant la dimension affective ou psychologique.

    Que tout aille pour le mieux
     
  6. Lune

    Lune Membre

    Inscrit:
    2 Décembre 2014
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    80
    Localité:
    France, Rennes
    Merci beaucoup pour vos réponses rapides, complètes et très constructives !
    Sérieusement vos témoignages très intéressants me donnent vraiment de l'espoir et c'est en partie ce que je cherchais ici :) Au passage je me réjouis que vous alliez mieux !

    J'ai commencé à me balader un peu dans les différents topics, et je suis ravie d'y avoir lu des retours positifs sur l'hypnothérapie contre les douleurs chroniques (et ravie également d'y avoir lu des explications détaillées de "comment ça marche", il me faut aussi ça, foutue terre à terre que je suis, d'ailleurs j'ai commencé à survoler ton mémoire Prudence).

    Ravie aussi de constater que je suis pas toute seule (même si ça m'attriste quand même que des gens supportent ça aussi), je ne parle quasiment pas de ma douleur avec mes proches (à part pour les informer que j'ai mal pour qu'ils me fichent la paix).
    J'ai discuté avec une kiné récemment qui m'expliquait qu'une des conséquences les plus pénibles des douleurs chroniques inexpliquées comme la mienne, c'est le manque de considération des proches, qui finissent par se lasser de soutenir, ou qui désespèrent encore plus que le patient, voire qui ne le prennent même plus au sérieux (c'est le cas de mon père qui bien souvent me dit ouvertement qu'il ne me croit pas, que j'exagère, que "c'est la bonne excuse" et j'en passe et des meilleures).

    Je vous remercie encore de vos paroles rassurantes, je vais de ce pas me renseigner un peu plus en profondeur ;)
    J'ai déjà noté quelques numéros d'hypnothérapeutes sur Rennes (en prenant soin d'en choisir des compétents dans le domaine des douleurs). Si par hasard un voisin Breton avait des noms à me recommander, je prends ! :p
    À bientôt !
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6101
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Bienvenue Lune
    Il a été développé, dans tous les départements français, au moins un centre de référence douleur auxquels participent des équipes multidisciplinaires avec des staffs d'échanges.
    Dans ces centres d'algologie des praticiens pratiquent une hypnose scientifique centrée sur l'écoute et orientée sur les neurosciences
    Associer les méthodes reste la référence dans des syndromes douloureux très structurés physiquement et psychologiquement
    La "matrice mentale d'intégration de la douleur" fait en effet très difficilement marche arrière.
    Elle a une sacrée mémoire.

    :(
     
    Dernière édition: 2 Décembre 2014
  8. Lune

    Lune Membre

    Inscrit:
    2 Décembre 2014
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    80
    Localité:
    France, Rennes
    Merci ! :)
    J'ai contacté le centre anti douleur de Rennes, et j'ai rencontré un médecin il y a quelques mois (hypnothérapeute lui même, mais à l'époque je savais pas), mais j'étais en train de tester des traitements très incertains, il a alors pas voulu me proposer autre chose avant de voir si ces traitements étaient efficaces (bilan : ils l'ont pas été).

    Il m'a juste dit de faire des étirements (se batailler pour avoir un rendez vous pendant 2 mois, puis attendre 6 mois le fameux rdv pour finalement entendre comme seule solution "fais des étirements", génial :mad:)...
    J'ai à nouveau un RDV dans ce centre, en février, mais d'ici là j'aimerais avoir testé au moins un hypnothérapeute histoire de pas perdre trop de temps :)
     
  9. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    En Bretagne il y a *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    Ce n'est qu'une partie de mon mémoire que j'ai mis en ligne, les parties les plus "psychologiques" ne sont pas visibles, ni les études de cas ^^, mais ça permet de mieux comprendre certains problèmes liés à la douleur chronique (comme la sensibilisation), et de "filer un coup de pouce" pour aider avec certaines visualisations, représentations. Le manque de soutien émotionnel doit être très difficile. Le rejet et le dénigrement sont parfois une défense pour se protéger de la peine de voir un proche souffrir et du sentiment d'impuissance, mais ça n'aide personne au final.
     
Chargement...