Prise en charge médicale, nouveau monde, nouvelle bulle

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par jeangeneve, 10 Mars 2013.

  1. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    je soumet a votre sagacité quelques-unes de mes digressions quand à la prise en charge médicale.
    Je vais tenter d'aller au delà de la polémique sur les protocoles standard qui semble pathologiser ceux et celles qui s'y conforme pas comme prévu:
    Ou alors de tenter si cela est possible de renforcer ma parano et vous l'assener...

    Donc en gros je perçois ceci et après lecture cela est bien les protocoles prévu :
    ä la prise en charge il est demandé une attention particulière, induire et se préoccuper du confort du patient , prendre en charge et établir le lien et la confiance.
    Certes on peu y voir une permission à la régression, l'offrir ou plus, l'obtenir.
    le patient est donc "objet de toutes les attention" dans le plus grand calme, le silence surtout, l'écoute et l'attention toujours l'attention.
    la prise en charge la bien nommée.
    le patient ainsi "endormi" est plus à même a s'adapter aux contraintes proposée ensuite
    pour ensuite un peu tomber dans une forme de transfert et dans une suggestibilité accrue
    le patient lâche prise, pour ensuite une fois les soins appliqué par une phase de frustration et de retour à l'autonomie:
    une bonne partie de la littérature médicale insiste et édicte différentes phases de la prise en charge.
    ce cetre de toute les attention est agrémenté par de multiples exams techniques, certes nécessaires pour démonter que l'on part à toute éventualités et que on s'occupe bien du patient.

    Dans les faits en ambulatoire c'est un peu pareil...

    pour pas vous le cacher, je viens juste de passer cette étape en tant que patient...
    Puis il s'est passé quelque chose, un flottement, un décalage.
    au fil des exams, c'était pas disons possible, je devais <<être>> malade.
    après chaque exams, une consultation était nécessaire pour m'expliquer que statistiquement je suis malade ou vais tomber malade que ce serais pas possible autrement.
    s'en suive d'autres exams pour exclure toutes complications au fil des exams et des consultations, l'attention et les craintes du personnel médical s'accentue et les RDV s'enchaîne pourtant je pète le feu, et je suis le seul à ne pas être tombé malade durant cet hiver.
    après un mois et 2500 euros plus tard, début de conflis avec le corps médical et difficulté a faire valoir mon point de vue suite à l'injonction de prendre des antibiotiques a titre préventif.

    Là, me viens ma première question...
    Si je prend un antibiotique préventivement, ce ne serais pas comme accepter de tomber malade, de lâcher prise pour du coup... tomber malade ?
    au cours du même entretien, j'ai été invité à encore faire des investigations ophtalmologiques, ce que j'ai refusé.
    le lendemain un de mes oeil était rouge et douloureux...

    Globalement durant cette prise en charge...
    ne peut on pas imaginer la possibilité d'un coté suggestif ?
    non voulu bien sur !

    Et puis globalement je suis mal à l'aise...

    A un moment ou je prend ma santé en main ou j' y suis attentif, je suis invité a lâcher prise, à être pris en charge.

    que penser vous ?
     
  2. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    D'un point de vue médical, rien, je ne suis pas médecin et je ne conseillerai jamais rien de ce point de vue là, sauf d'aller voir un médecin.

    D'un point de vue de l'évolution du système de santé, j'ai parfois l'impression d'une schizophrénie: on recommande de plus en plus de prendre en compte la personne dans sa globalité, le médecin devient moins une figure autoritaire omnisciente paternelle, les médecins doivent expliquer, il y a le consentement éclairé et de l'autre côté les infirmiers, les médecins semblent avoir de moins en moins de temps pour s'occuper de tout ça et de plus en plus de risques de procès. Du coup on te donne l'impression de te protéger jusqu'à t'en étouffer et on te traite comme un incapable qui doit prendre plein de médoc, passer plein d'examens sans discuter ni réfléchir mais qui doit donner son accord, son consentement éclairé.
    Ta phrase: "A un moment où je prends ma santé en main où j' y suis attentif, je suis invité à lâcher prise, à être pris en charge." résume parfaitement ça. Et encore "invité" tu es bien gentil.
    Ça me donne l'impression qu'il y a un pas fait en avant, un en arrière, entre la volonté de nous rendre plus autonomes, indépendants et la trouille des procès et des... juste des risques que la vie comporte.
    On voit l'exemple aussi avec les polémiques sur les dépistages préventifs de masses des cancers de la prostate et du sein, on commence à se rendre compte que notre politique de prévention fait peut être plus de mal que de bien. Idem pour l'utilisation à outrance des antibio et des nombreux scandales liés aux médicaments...
     
  3. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    J'en pense que la société et les médecins deviennent malades de leur anxiété qui entraine un besoin de contrôle accru...

    et donc des suggestions trop négatives vers les patients...
     
  4. Théodoros

    Théodoros

    Inscrit:
    5 Mai 2014
    Prise en charge ...
     
  5. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Le burn-out des membres du corps médical est une vraie plaie.
    il peut impliquer la volonté d'être sur ne n'avoir rien loupé, d'être un vrais pro,
    tant le patient s'investit pour son dieu, si vide et désemparé par des réponses si spécifiquement vagues.

    la prévention a sombré dans l'hygiénisme, le patient dépossédé .
    prévenir vaut mieux que guérir
    on a du récament expliquer de bien se laver les mains tout en rajoutant une couche...
    la solution hydro-alcolique.

    au cours de mon activité professionnelle à déambuler dans des salles informatiques,
    est venu te temps à chaque changements de salles de bien marcher sur des plastiques
    collant bien la poussière, pleinement fongicide et certifié bactéricide .
    reste donc ce défaut cette tache , l'humain qu'il faut éduquer et stériliser !
    me voilà donc machinalement a me laver les mains les rincer, et recommencer comme c'est expliqué sur la notice du lavabo,
    et sur le mémo, pour ensuite sécher et en rajouter une solution alcoolique.
    car c'est bien connu le savon est un nid à bactérie...

    C'est probablement du fait de ma négligence que certains de vos ordinateurs ont la petite vérole.

    le cops médical s'est a mon avis laissé embarqué dans le syndrome de la norme ISO,
    et du zéro defauts.
    de la sat, du fichier exel

    Je prend et revendique la liberté de recarder et en quelque sorte de théraper ce corps, malade du
    gigabit a mettre à jour tous les soir.

    J'ai bon espoir, le corps médical, semble avoir trouvé une belle riposte et une métaphore qui semble
    faire son chemin.
    l'INTEL®-ligence bactériologique.
    en attendant je préserve mon capital de mon biotop de bactéries.
    cela effraye certes les docteurs knok et leurs patterns de langages sonts de moins en moins efficaces.

    J'exploite honteusement le code de déontologie,
    il est interdit de critiquer un confrère, en effet mon ami jhon est neuro-immunologue.
    il est vachement sympa cet ami jhon, il est de bon conseil.
    cet ami intérieur,
    on a Nobélisé bien des eugénistes, et on a oublié Erickson.

    J'ai trouvé ma perscription, AH et centrage en salle d'attente .
    et librement intervenir dans l'anamèse qui n'est en fait qu'une ana-thèse certes des plus brillante.

    restons des écologistes et militons pour la bactério-diversité, de là naîtra de nouveaux médicaments
    enfin vivant
    perfectionnons nos ADN en hypnose
    hypnotisons nos toubibs partageons la saveur de chacune de nos respiration nous, indubitablement mourant.

    hier un psychologue ma confié qu'il est imprudent de ce croire en bonne santé.
    il est instantanément parvenu à me faire rire .
     
  6. nadinegestalt

    nadinegestalt

    Inscrit:
    31 Mai 2014
    Je me sens moins à part aujourd'hui. Belles réflexions que je partage
     
  7. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Malaise dans la médecine ou malaise dans la civilisation ?

    Fivethirtyeight.com

    Toute l'histoire du monde résumée en quelques pages...

    :cool:
     
    Dernière édition: 8 Juin 2014
  8. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    pleinement rassuré, je ne suis pas le seul malade cynique.
    ca gangue-graine de l'intérieur.
    cal pan-flete.
    deux pages sur les croyances, les mythes.
    l'invention de réalités face à l'insodable, et la brutalité de la mort
    l'invention du passage, de la porte.
    pas de doutes on s'arrange,
    on évite la confrontation, on s'arrange
    les psys sont des cons, et hop voilà les neuros et la 3D
    pourtant figé dans une interprétation freudienne.


    mon toubib est donc un con un rien cupide.
    un peu de passiflore et de selenium.
    c'est plus de la magie, la médecine.
    reste l'hypnose pour la faire revenir,

    Merde alors je suis un gentil.
    je pourris de l'intérieur, la médecine aussi, je vais en crever c'est une loi absolue
    la médecine se crois encore vaccinée, supérieure et au de-làs.
    elle se réinvente tous les jours dans le doute qu'il lui est impossible de reconnaître
    elle trouve en effet son salut provisoire sur DVD ou clefs USB dans de superbes représentations en 3D
    ou de plus en plus dans des représentations élicoi-dalle prédictive .

    on est tous foutu, respirons maintenant qu'on le sait.
    il a pas de portes, n'inventons plus, vivons ce qui peu l' être.
    prudence car cela ressemble a une vie au delà des états modifié de con- sciences
     
  9. chvifa

    chvifa

    Inscrit:
    9 Juin 2014
    Une petite suggestion.... devenez cher Monsieur Votre Propre "Monsieur Propre" de Daninos et Docteur Knock XXIème siècle...
    Vos généralisations, distortions, et omissions semblent vous mettre en joie... devenez pro du truc que vous avez entre les oreilles ce sera un niveau jubilatoire encore plus élevé.... sans nul doute !
     
  10. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Bien trop pervers pour moi.
    Vous avez certainement raison
    Je suis assez long déjà en effet je généralise et j'omet.
    Je ne tiens pas vraiment a jubiler a un niveau plus élevé du malheur des autres.
    Merci pour la métaphore du pro et de votre intervention
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Je ne tiens pas vraiment a jubiler a un niveau plus élevé du malheur des autres.

    L'essentiel c'est de ne pas se laisser à jubiler inconsciemment de son propre malheur et de devenir pro du truc en l'entretenant à un niveau de plus en plus élevé en ne pouvant plus en sortir.
     
  12. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Belle remarque essentielle en effet,
    je me posait la question de reposter sur ce miroir à ma relecture
    Mais surderien....
    Je m'éfforce bien trop souvent de trouver une raisonance personnelle.
    c'est juste disons assez confortif, voir valorisant de trouver des raisonances dans des écris
    qui proviennent de l'intérieur de cette corporation.
    De mon point de vue ou ce qui me fait jubiler c'est l'interrogation à l'intérieur de cette corporation,
    J'y ressens l'intention du changement,

    Ca a un coté certes jubilatoire, optimiste au moment de mon jubilé.
    coïncidence troublante renforçante

    Dans ma volonté de changer je prête plus attention aux changements en général.
    Cette "jubilation" peut heurter, elle est peut-être un encouragement et elle à un sens
    renforçant d'une intention .
    Les écueils sont nombreux.
    Mais surderien...

    D'autres s'en occupent, je peut librement lâcher prise.
     
  13. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    jean cette ventilation jubilatoire vous apporte t-elle des conclusions satisfaisantes pour une amélioration de votre qualité de vie?
    ou a -t-elle une resultante qui mene a une reconnaissance de votre propre impuissance?
    qui par cet effort intellectuel de prise de conscience, revient ineluctablement a des resultats desastreux ou vous realisez n’être qu'une victime...et conduit a une dépression?
    j'ai eu cette réflexion, parce que je suis le même chemin que vous!
    essayez de me sortir de cette boucle cynique ou le changement nécessaire pressenti passe par une frustration
    qui répétée ne manque pas de nous conduire vers?
    le ver(s) est bien la question?
    le but est il atteint?
    la question ne serait il pas le chemin?
    ou est votre (notre!) véritable pouvoir?
    bien sur il ne s'agit pas d’éluder les questions, de trouver la réponse en enfouissant notre tête dans le sable,en démissionnant ou en se réfugiant vers les promesses mystiques ou l’isolement monastique!
    mais alors l'alternative n'existerait elle pas?
    la prison de la lutte ou celle de l’innocence?
    je ressens que nous allons droit au mur...et que nous appuyons sur le champignon pour aller plus vite!
     
  14. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Je me sens personnellement pas vraiment jubiler, je ne conclu à rien pour le moment.
    et je ne perçois pas d'amélioration de ma qualité de vie.
    il est probable qu'il y en auras pas.
    mon impuissance est patente, victime de ce on appel en suisse les mesures d'assistance ou le corps médical
    a joué un rôle clef.
    Encore à l'heure actuelle ce corps constitué ne s'est pas excusé.
    ces pratiques se poursuivent.
    Je vous le confirme les résultats sont désastreux
    Ce que j'ai vécu n'était pas une erreur, c'était planifié, étendu.
    J'ai fait confiance et suivis le corps médical dans ces injonctions.
    tout m'est revenu à la gueule quand peu à peu ces dernières années d'autres victime sont sorties du bois.
    Bon ok je suis une victime la bel affaire encore maintenant je suis sans cesse encouragé à ce statut.
    Par mes proches pour qui je mérite du fric, par des psys qui attendent la décompensation qui n'est pas encore venue,
    par la presse, la politique, les historiens, les sociologues.
    Tantant la victimisation !
    Je m'efforce de sortir de cette voie royale, de toute cet époque, de maintenant qu'il y a d'utile pour moi ?
    Riens, les promesses je les ai attendues, du concret aussi, j'ai décidé clairement de ne pas attendre.
    Un crime contre l'humanité cela se répare ?
    actuellement:
    Je m'efforce de rester dans le concret
    De sortir de cette culpabilité qui a pas de fondements.
    De renoncer autant que possible à consulter mes bourreaux .
    Paul vous vous imposer des dilems, un peu comme moi
    Je sort peut à peu des certitudes des autres.
    J'ai l'impression qu'il me faut naître.
    Les tenant du dogme freudien affirme que cela ne peut se faire sans douleurs
    Le travail sur mon mental, ma vie est terriblement lent et ma fois oui, frustrant.
    J'ai pas plusieurs vies !

    Je doit me contenter de peu et c'est pas pour des raisons d'écologie

    Paul vous en avez des questions...
    J'aimerais sincèrement pouvoir vous réponde.
     
  15. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Bpnjour Jean ,

    Re CO naissance du changement dans l'attention et l'intention (pensées paroles ++++ ---) = grossesse a terme ! = déclenchement des maux dits - - -, mots dits ++++ .
     
Chargement...