Formation Hypnose

psychose et hypnose

  • Initiateur de la discussion katia (zoulouk)
  • Date de début
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
Et bien moi, je connais une Psychotique tout particulièrement, en la personne de Ma Mère…

Diagnostiquée « Cas Désespéré » par tous les (pseudos) Psy qu’elle a pu voir. Ça s’est déclaré en 1983. Et son cas s’aggrave d’année en année…

Tout ce qu’ils ont su faire jusqu’à aujourd’hui, c’est la bourrer d’un cocktail de Médoc de toutes les couleurs. Cocktail grâce auquel elle a pu visiter différents degrés d’Etats ; allant de l’état de Zombie jusqu'à l’euphorie…

On a quand même appris récemment que ça pouvait être lié à un traumatisme vécu dans son enfance…
 
M
Métaphore
Invité
Et bien moi aussi je connais une personne szyzophrène et paranoïaque qui sans neuroleptique vivrait dans une souffrance extrême. Grâce à ce traitement de choc, elle a une vie à peu près normale, et surtout des réactions sociales adaptées dans un environnement qui est le nôtre.

L'hypnose ne peut être adaptée pour le psychotique vu que l'hypnose est considérée comme une thérapie brêve, donc il faut être très prudent pour travailler sur ce type de patient. Et l'hypnose n'a que très peu d'intérêt pour le psychotique, néanmoins tout dépend son degré de pathologie.
 
Eluno
Eluno
Membre
messages
618
Points
3 550
Oui Métaphore, l'hypnose est une thérapie brève. Ce qui ne veut pas dire que l'on doit s'arrêté au bout d'un an...
Rien n'empêche de suivre un patient pendant 10 ans s'il le faut.
Le problème principal avec les psychotiques est que l'hypnose est basé sur la dissociation, et que les psychotiques ont un fort degré de dissociation...
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
Déjà, le terme « psychotique » n’englobe pas que les skyzophrènes.

Je pense effectivement qu’il y a différent degré de psychose.

Et je pense que l’Hypnose peut tout à fait être très appropriée pour certaines d’entre elles.

La skyzophrénie est une pathologie qui se détecte bien et dont les médicaments apportent effectivement une amélioration significative de l’état.

Mais quand on bourre quelqu’un de médicaments sans que l’état ne s’améliore, voir même s’aggrave, et que l’on reconnaît ne pas avoir de solutions, il est peut-être intéressant d’envisager d’autres possibilités…
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
Eluno à dit:
Le problème principal avec les psychotiques est que l'hypnose est basé sur la dissociation, et que les psychotiques ont un fort degré de dissociation...
Eluno qu'est-ce que tu entends par là ?

Peux-tu développer un peu STP...
 
M
Métaphore
Invité
nate à dit:
Déjà, le terme « psychotique » n’englobe pas que les skyzophrènes.

Ah oui c'est nouveau ça ?... :?
Le trouble psychotique englobe la paranoïa, la schizophrénie, la psychose maniaco-dépressive.


Je pense effectivement qu’il y a différent degré de psychose.

Certes, néanmoins une psychose reste un trouble grave de dissociation de l'individu et de sa difficulté d'adaptation à la vie normale sans traitement médicamenteux.

Et je pense que l’Hypnose peut tout à fait être très appropriée pour certaines d’entre elles.

Non je ne pense pas. Qu'est ce qui vous permet de penser cela ? Avez vous étudiez l'hypnose ?

La skyzophrénie est une pathologie qui se détecte bien et dont les médicaments apportent effectivement une amélioration significative de l’état.

C'est une évidence puisque les médocs sont le seul traitement pour ce type de pathologie.

Mais quand on bourre quelqu’un de médicaments sans que l’état ne s’améliore, voir même s’aggrave, et que l’on reconnaît ne pas avoir de solutions, il est peut-être intéressant d’envisager d’autres possibilités…

C'est que le diagnostic a été mal établi et/ou le traitement mal adapté.
 
M
Métaphore
Invité
Eluno à dit:
Oui Métaphore, l'hypnose est une thérapie brève. Ce qui ne veut pas dire que l'on doit s'arrêté au bout d'un an...

Certes, mais un psychotique ne peut rentrer dans ce cadre de thérapie sans être suivi parallèllement par un psychiatre.

Rien n'empêche de suivre un patient pendant 10 ans s'il le faut.

Alors aucun intérêt de l'hypnose, vu le prix de la consultation...

Le problème principal avec les psychotiques est que l'hypnose est basé sur la dissociation, et que les psychotiques ont un fort degré de dissociation...


Tiens 1ère nouvelle, l'hypnose travaille sur la dissociation...
Plutôt tout le contraire, les différents états du moi vous connaissez ? c'est ce qu'on appelle la dissociation "normale" d'un individu dont l'hypnose est là pour réintégrer toutes ces parties du "moi "afin de trouver un équilibre. (et non de les dissocier).

Donc je ne comprends pas de quoi vous parlez ...
:roll:
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
Mais Ouiiii Biensure Chèèèèère Métaphore...

Continuez de penser ce que Vous pensez, de faire ce que Vous faites et d'être ce que Vous êtes....

Aucun problème... Chère Métaphore...

Si seulement Vous qui savez tant de Choses pouviez envisager que d'autres personnes pensent "peut-être différement" (aïe aïe aïe je vais me prendre un revers-réponse...dans ma face...)
 
Eluno
Eluno
Membre
messages
618
Points
3 550
L'hypnose est basé sur la dissociation entre le conscient et l'inconscient.
Or, un psychotique est déjà dissocié. Il paraît (il paraît hein!) que lors d'une induction hypnotique, il y a un risque de rupture du mince fil qui retient encore l'IC au Cs. Mais c'est ce que j'ai entendu, et c'est ce qui semble arrivé quand on voit le témoignage de certaines personnes qui ont fait une formation en HE...

Certes, mais un psychotique ne peut rentrer dans ce cadre de thérapie sans être suivi parallèllement par un psychiatre.
Ok avec vous.

Alors aucun intérêt de l'hypnose, vu le prix de la consultation...
Mais rien n'empêche tout de même... Personnellement, je suis étudiant, et j'ai déboursé pas loin de 700€ sur deux ans pour régler mes problèmes, et j'en suis bien plus que satisfait, puisque maintenant tout est réglé. Et bien sûr, je n'ai aucun appui de mes parents qui sont ouvrier et au foyer, et pas au courant. Quand on veut aller mieux et qu'on a assez d'argent, on peut...


Tiens 1ère nouvelle, l'hypnose travaille sur la dissociation...
Plutôt tout le contraire, les différents états du moi vous connaissez ? c'est ce qu'on appelle la dissociation "normale" d'un individu dont l'hypnose est là pour réintégrer toutes ces parties du "moi "afin de trouver un équilibre. (et non de les dissocier)
:roll:

Tout d'abord, l'hypnose travaille bien sur la dissociation : On dissocie l'Inconscient du Conscient. Et c'est pourquoi ça marche! Si le conscient était encore présent pendant la séance, les amis seraient largement suffisant en thérapeute.
Pour les états du moi, je connais très bien, mais le jour où je vous ai dit que c'était issu de l'analyse transactionnelle et que je ne connaissais que ces états du moi là (originels!) vous m'avez envoyé balader sans m'expliquer en me disant que vous vous foutiez de quoi étaient issus ces états... Sans me donner d'explication.
Donc je n'en connais que trois des états du moi : L'adulte, le Parent et L'enfant.

Pour en revenir à votre phrase, on dissocie la personne pour travailler avec une partie d'elle, et ensuite on la réassocie.
On dit la même chose, mais pas de la même manière...
 
M
Métaphore
Invité
Ma chère Nate,

Que voulez vous je suis une formation d'hypnose, et je suis très consciencieuse sur ce que j'y apprends, donc je pense pouvoir développer certaines choses et corriger certains propos qui m'apparaissent faux en l'occurence quand vous dites que la schizophrénie n'est pas considérée comme une psychose.

J'envisage que ce qui me semble vrai et non des propos erronés.

Désolée de vous avoir froissé, maintenant si cela vous plaît de rester dans le faux, cela vous regarde.
 
Cath
Cath
Membre
messages
326
Points
3 310
On peut dire que l'hypnose permet de ré-assembler, grâce au travail effectué pendant la dissociation Conscient/Inconscient peut-être ?

Ma première réaction lors de ma première séance d'hypnose par CD, fut : "Tiens, te voila, toi" comme si je retrouvais quelqu'un pas vu depuis longtemps.
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
nate à dit:
Déjà, le terme « psychotique » n’englobe pas que les skyzophrènes.
Vous lisez trop vite Chère Métaphore.

Je n'ai jamais dit que la skyzophrénie n'est pas une psychose, j'ai dit que ça n'est pas la seule

Et que pour certaines psychoses à contario de la skyzophrénie, la prise de médicaments ne sert à rien.
 
M
Métaphore
Invité
Eluno à dit:
Alors aucun intérêt de l'hypnose, vu le prix de la consultation...
Mais rien n'empêche tout de même... Personnellement, je suis étudiant, et j'ai déboursé pas loin de 700€ sur deux ans pour régler mes problèmes, et j'en suis bien plus que satisfait, puisque maintenant tout est réglé. Et bien sûr, je n'ai aucun appui de mes parents qui sont ouvrier et au foyer, et pas au courant. Quand on veut aller mieux et qu'on a assez d'argent, on peut...

Vous n'êtes pas psychotique ? donc l'hypnose est faite pour vous :wink:



Tiens 1ère nouvelle, l'hypnose travaille sur la dissociation...
Plutôt tout le contraire, les différents états du moi vous connaissez ? c'est ce qu'on appelle la dissociation "normale" d'un individu dont l'hypnose est là pour réintégrer toutes ces parties du "moi "afin de trouver un équilibre. (et non de les dissocier)
:roll:

Tout d'abord, l'hypnose travaille bien sur la dissociation : On dissocie l'Inconscient du Conscient.

Pour moi je ne parle pas de cette dissociation, puisque la base de l'hypnose est de travailler avec l'inconscient, donc pour moi cette question ne se pose même pas.

Pour les états du moi, je connais très bien, mais le jour où je vous ai dit que c'était issu de l'analyse transactionnelle et que je ne connaissais que ces états du moi là (originels!) vous m'avez envoyé balader sans m'expliquer en me disant que vous vous foutiez de quoi étaient issus ces états... Sans me donner d'explication.

Quoi ? je ne vous ai jamais envoyé balladé, alors là j'aimerais bien que vous retrouviez ce message, surtout que je n'aurais jamais dit la suite : que vous vous foutiez de quoi étaient issus ces états...

Donc je n'en connais que trois des états du moi : L'adulte, le Parent et L'enfant.

Non pas vraiment, ce n'est pas vraiment ce que j'appellerais la dissociation des états du moi. Les différents états du moi se créer à la suite de divers traumas répétés, ou l'enfant doit s'adapter à son environnement, il adopte un état du moi, puis un autre, etc... jusqu'au moment où il devient adulte et où il prend conscience des ses nombreux conflits intérieurs. Les différents états du moi représentent les conflits intérieurs où chaque "états du moi" vit indépendemmant de l'autre état du moi, ce qui créer cette dissociation, donc un trouble.

Je ne sais pas si c'est très clair, donc en thérapie, il s'agit de faire parler ces différents états du moi afin de qu'ils coopèrent ensemble et qu'il réintègre de façon harmonieuse l'individu pour son équilibre.


Pour en revenir à votre phrase, on dissocie la personne pour travailler avec une partie d'elle, et ensuite on la réassocie.
On dit la même chose, mais pas de la même manière...

Si pour vous la dissociation s'arrête au conscient/inconscient, OK, néanmoins le terme est mal adapté. Maintenant que j'ai un peu développé, est ce que cela vous parle plus ?
 
M
Métaphore
Invité
nate à dit:
nate à dit:
Déjà, le terme « psychotique » n’englobe pas que les skyzophrènes.
Vous lisez trop vite Chère Métaphore.

Je n'ai jamais dit que la skyzophrénie n'est pas une psychose, j'ai dit que ça n'est pas la seule

Et que pour certaines psychoses à contario de la skyzophrénie, la prise de médicaments ne sert à rien.
OK j'ai lu trop vite, néanmoins je ne partage pas du tout votre point de vue sur le traitement, tous psychotiques doivent être suivis médicamenteusement et par un psychiatre, ou alors ce n'est pas un psychotique mais une personnalité borderline ou un névrosé en état limite.
 
Eluno
Eluno
Membre
messages
618
Points
3 550
En faites, vous ne vous en foutiez pas, vous vous en contrefoutiez :lol:
Métaphore à dit:
Eluno à dit:
Les Etats du Moi est un concept issu de l'Analyse Transactionnel.
Je me contrefou d'où vient le concept, je dis seulement que si un thérapeute en hypnose ne connaît pas la pratique des état du Moi, ben faut qu'il fasse une formation, car il n'a rien compris...
Mais ne nous attardons pas là dessus...

Bon sinon, pour en revenir au sujet :
Je ne suis pas psychotique certes, mais quand on a des problèmes et qu'on en a conscience, on peut se donner les moyens pour les traiter.
Je vois ce que vous voulez dire à propos des états du moi, mais c'est qu'en PNL on appelle la négociation entre partie, dans laquelle il n'y a pas que de la négociation. Dans la plupart des techniques PNL, on demande toujours si une partie de l'IC s'oppose à tel ou tel changement, et on lui donne la parole.
La PNL vous donne la nausée, moi je l'adore pour son côté pragmatique ;)
Et quelque soit le nom que l'on donne à sa pratique, on fait la même chose...
 
M
Métaphore
Invité
Eluno à dit:
En faites, vous ne vous en foutiez pas, vous vous en contrefoutiez :lol:
Métaphore à dit:
Eluno à dit:
Les Etats du Moi est un concept issu de l'Analyse Transactionnel.
Je me contrefou d'où vient le concept, je dis seulement que si un thérapeute en hypnose ne connaît pas la pratique des état du Moi, ben faut qu'il fasse une formation, car il n'a rien compris...
Mais ne nous attardons pas là dessus...

Oui je disais que je me contrefoutais du concept, en fait je n'attache pas d'importance si c'est de l'analyse transactionnelle ou tout autre méthode, moi je compare ce que j'apprends avec ce que je lis sur ce forum, après d'où vient le concept, c'est vrai que cette notion m'échappe, je suis toujours concentrée sur l'essentiel.


Bon sinon, pour en revenir au sujet :
Je ne suis pas psychotique certes, mais quand on a des problèmes et qu'on en a conscience, on peut se donner les moyens pour les traiter.

Je n'ai jamais dit le contraire... :roll:


Je vois ce que vous voulez dire à propos des états du moi, mais c'est qu'en PNL on appelle la négociation entre partie, dans laquelle il n'y a pas que de la négociation. Dans la plupart des techniques PNL, on demande toujours si une partie de l'IC s'oppose à tel ou tel changement, et on lui donne la parole.

OK, oui on peut parler de négociation, et oui pour la suite tout à fait c'est qu'on ça que j'apprend également, donc là on est d'accord, même si les termes changent...

La PNL vous donne la nausée, moi je l'adore pour son côté pragmatique ;)
Et quelque soit le nom que l'on donne à sa pratique, on fait la même chose...

Je constate que vous lisez attentivement mes messages :lol:
Donc encore une fois je ne savais pas que la PNL intégrait cette notion des états du moi, néanmoins ça paraît logique.

Je vous rappelle que je suis en formation d'hypnose intégrative, ce qui veut dire qu'on y intègre plusieurs méthodes (PNL, analyse transactionnelle, HH, etc)
 
Eluno
Eluno
Membre
messages
618
Points
3 550
Je ne lis pas les messages plus attentivement que ça, et les votres pas plus que les autres, j'ai simplement une bonne mémoire ;)

Quand vous parlez d'HH, vous parlez d'Hypnose Humaniste?
 
M
Métaphore
Invité
Eluno à dit:
Quand vous parlez d'HH, vous parlez d'Hypnose Humaniste?
OUI, l'énumération est non exhaustive...
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
Métaphore à dit:
tous psychotiques doivent être suivis médicamenteusement et par un psychiatre, ou alors ce n'est pas un psychotique mais une personnalité borderline ou un névrosé en état limite.
Il est vrai que Métaphore, en plus de tout le reste, est également Psychiatre et sait parfaitement de quoi elle parle...

Et que de ce fait, aucune contestations ni avis peuvent dire le contraire.

Tient vous me faite de la peine aller...
 
M
Métaphore
Invité
Ma chère Nate, que voulez vous j'ai une grande famille et j'ai beaucoup de cas suffisamment précis pour pouvoir en parler en connaissance de cause et de plus ma formation d'hypnose aborde évidemment ces sujets...

Maintenant vous pensez ce que vous voulez de moi...

Quant à mon tact, il est maintenant légendaire....
:lol:
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
Mais Oui Biensure Chère Métaphore...

Continuez de penser ce que Vous pensez, de faire ce que Vous faites et d'être ce que Vous êtes....

Aucun problème... Chère Métaphore...
 
M
Métaphore
Invité
[align=justify]Pour vous Nate :

"Je suis ce que je suis"

La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond "Je suis ce que je suis"

Je suis peut-être une tulipe
qui s'éveille à tous les printemps
Démontrant ses couleurs ses principes
Jugée souvent bien hors du temps

Je suis peut-être une rose
dégageant l'arôme de l'amour
on se pique sur mon côté morose
mais le bonheur revient au détour

Je suis peut-être un pissenlit
répandu et plutôt mal compris
mais sachez quand il est bien servi
il donnera du goût à votre vie

Qu'importe la fleur que vous soyez
vous avez tous un rôle à jouer
mais vous devez vous rappeler
de Celui qui vous a créé

La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond "Je suis ce que je suis"

Roger Kemp
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
Merci Métaphore !!!

C'est un très joli poème. Ça me touche beaucoup... :oops:

Vous avez raison chacun est ce qu'il est...

Et je ne vous demande pas de changer...Qui suis-je pour me permettre cela.

Mais de grâce, pouvez-vous, ne serait-ce qu'essayer de nuancer quelque peu vos affirmations ?

Car il est possible qu’il y ait d’autres vérités que la votre…
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Très jolie poême !!! j'adore le parfum des fleurs qui laissent un gout a mon coeur, qu'elles soient pissenlit,tulipe ou rose... car elles ont aussi le don, pas que par leur douceur de donner un gout de piquants voir d'amertume qui reveille mon coeur.... :wink:
De moi :D
 
nate
nate
Membre
messages
387
Points
2 790
xorguina à dit:
j'adore le parfum des fleurs qui laissent un gout a mon coeur, qu'elles soient pissenlit,tulipe ou rose... car elles ont aussi le don, pas que par leur douceur de donner un gout de piquants voir d'amertume qui reveille mon coeur.... :wink:
De moi :D

Très Belle suite, qui complète à merveille ce magnifique poème...
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Merçi c'est sorti tous seul du fond de mon coeur :D
 
castorix
castorix
Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonjour,

Nous en sommes à la 6e page de ce sujet, et certains commentaires sont intéressants, mais je me pose une 1ère interrogation :

:?: combien de personnes ici côtoient réellement des personnes souffrant de ce qu'on peut appeler une maladie psychotique, je veux dire pas un ou deux cas par hasard ? Et ont eu la possibilité de contacts prolongés et répétés avec différentes situations réelles...

Il est possible alors que de savoir qui est dans ce cas ou non, me donne un regard différent sur ce que je lis de la plume des différents participants à ce débat.

Ensuite, et de manière différente il est vrai (car je ne crois pas que la vie se résume à des moments où l'on ne soit pas bien) :

:?: je me demande combien sont informés de ce qui se propose réellement dans le cas où ces personnes ont à un moment ou à un autre, l'occasion de demander des soins.

Et vous ?
 
M
Métaphore
Invité
Castorix,

Vous posez un regard de professionnel sur un "forum" de discussion (et non une supervision de pros) qui englobe un grand nombre personnes qui va du professionnel au curieux, en passant par ceux qui expérimentent..., donc il est assez aisé de vous faire une idée sur ce que vous lisez et de la personne qui l'écrit...

Donc votre message est courtois mais plutôt évasif, adressez vous peut être aux personnes en question.

Personnellement j'ai été proche d'une personne psychotique et d'un dépressif profond qui a fini par se sucider (autre débat...). Ce n'est pas moi le soignant, c'est sûr, mais j'ai suivi leur parcours thérapeutique et médicamenteux pour comprendre un peu la vie de chacun.

Donc quel est le but de votre message au final ?
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
J'ai écris ce post, car dans mon entourage ou famille, il m'arrive de cotoyer des personnes "psychotiques", dont je connais l'histoire de vie, par les proches et par eux-mêmes.

Pour les 6 personnes en question (paranoïa, manioco-depressive) , il y a plusieurs TS, des parcours en HP (où les visites sont autorisées), des médocs à ne plus en finir...( et analyse) et pas de progrès...

Un +1 +1 +3 +5 + .... ça finit par faire beaucoup.
Pourquoi notre expérience quotidienne ne nous met pas en face de réussites? Pourquoi en y a t'il qui dénoncent cette surmédicamentation si elle n'était pas réelle (nécéssaire mais jusqu'à quel point)

Il me parait juste nécéssaire de s'interroger... sur des méthodes... parce que je ne suis pas la seule à constater que finalement des guérisons , j'en ai jamais vu, et que les sujets restent des années dans leur souffrance (avec quelques épisodes de mieux).

Simplement...
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Moi, j'ai connu un alcoolique,joueur de poker et mythomane...il est partit en psychiatrie,je ne sait pas comment ils ont nommé sa maladie,mais je sait qu'aujourd'hui comme hier malgrès un traitement et un suivit (soi disant) il reproduit encore et encore même scénario...alors est ce que la mythomanie se soigne? je ne croit pas!! et en hypno? celà a démaré par un choc a ces 11ans..son père est partit et lui disait qu'il était mort...et ça a continué...il a 41ans
 
Vous aimerez:
Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut