Formation Hypnose

que choisir

peche

Membre
j'aimerais bien trouver un hypnothérapeuthe pratiquant l'investigation afin d'accéder à mon inconscient Le praticien que j'ai rencontré m'a dit que celà n'avait aucune importance de savoir pourquoi on était ceci ou celà et que ce qui comptait était d'aller mieux Je suis d'accord sur le fond mais pas convaincue que des suggestions sous hypnose (eriksonienne)soient suffisantes pour résoudre des blocages ,des inhibitions remontant peut etre à l'enfance
En ce qui me concerne cette pratique est peu satisfaisante
Connaissez vous dans la Loire des praticiens ayant une méthode autre que l'hypnose Eriksonienne L'histoire du cheval qu'il a trouvé dans sa cour et ramené à son propriétaire sans le connaitre mais simplement en laissant faire le cheval est , à mon sens, la faille de cette thérapie Si le cheval, une fois devant la croisée des chemins, ne sait pas où aller il faut bien que quelqu'un l'aide à choisir, à comprendre
Je suis un cheval perdu qui attend un guide, une indication
comment la trouver par le biais de l'hypnose?
 

Belphegor

Membre
Bonjour Peche,

Vous dites :
L'histoire du cheval qu'il a trouvé dans sa cour et ramené à son propriétaire sans le connaitre mais simplement en laissant faire le cheval est , à mon sens, la faille de cette thérapie Si le cheval, une fois devant la croisée des chemins, ne sait pas où aller il faut bien que quelqu'un l'aide à choisir, à comprendre

Mais le cheval sait retrouver son chemin et même si je ne sait pas pourquoi il était dans cette cour, arrivé à la croisée des chemins il sait très bien ou il faut passer il n'a besoin de personne pour l'aider à choisir et encore moins à lui faire comprendre; du moment ou on la remis sur la route, c'est à dire sorti de la cour.
Il est bien connu que quand le cocher avait abusé de l'alcool c'était le cheval qui le ramenait jusqu'à l'écurie.
De plus pour lui faire comprendre, au cheval, faudrait parler Cheval !
Maintenant que vous vous ressentiez le besoin de savoir c'est autre chose mais ce n'est pas obligatoire comme vous l'a dit votre thérapeute.
Quoi qu'il en soit " il ne sert à rien de remuer la m.... ça pu et ça peut éclabousser les personnes qui sont autour" c'est ce que je dis souvent.
Bonne journée,
Belphégor
 

valikor

Membre
Belphégor a tout à fait raison...

C'est les hommes qui croient qu'un cheval a besoin d'un maitre, mais le cheval, lui sait qui il est, et laissé à lui-même, il écoute ses envies, ses besoins...
Valikor
 

Altmaier

Membre
Bonjour peche, si vous pensez avoir besoin d'autre chose, c'est que vous avez besoin d'autre chose.
Je ne connais malheureusement personne dans la Loire, mais continuez dans votre recherche d'un autre praticien. Sur ce forum, vous trouverez
beaucoup d'ekicksonniens, et bien que cette méthode soit valalable dans bien des cas, parfois, il faut aller plus loin.

Bon courage dans votre recherche

Jurgen
 

Belphegor

Membre
Altmaier à dit:
L'histoire du cheval n'est qu'une métaphore, le cerveau humain est plus complexe qu'un cheval. :roll:
Ah bon !!!

Heureusement que vous l'écrivez.
Vos commentaires sont de plus en plus perspicaces, vous devenez l'incontournable de ce forum.
Bonne nuit,
Belphégor
 

Leo Lavoie

Membre
Ben je suis d'accord avec Altmaier moi. En effet, c'est facile de faire des analogies et métaphores avec des chevaux et tout ça.

Je suis d'avis qu'il est préférable de déloger la merde même si ça pue. Et si ça éclabousse les autres c'est souvent ceux qui nous y ont mis.

Ceci dit, pour moi, l"hypnose est l'outil qu'il semble manquer à la psychanalyse pour remplacer la merde par quelque chose de positif.

Mais je ne suis pas sur du tout qu'il soit bon de repeindre par dessus des murs couverts de merde... D'abord la peinture ne tiendra pas. Bonne métaphore non?
 

Belphegor

Membre
Leo Lavoie à dit:
Ben je suis d'accord avec Altmaier moi. En effet, c'est facile de faire des analogies et métaphores avec des chevaux et tout ça.

Je suis d'avis qu'il est préférable de déloger la merde même si ça pue. Et si ça éclabousse les autres c'est souvent ceux qui nous y ont mis.

Ceci dit, pour moi, l"hypnose est l'outil qu'il semble manquer à la psychanalyse pour remplacer la merde par quelque chose de positif.

Mais je ne suis pas sur du tout qu'il soit bon de repeindre par dessus des murs couverts de merde... D'abord la peinture ne tiendra pas. Bonne métaphore non?
J'ai pas dit qu'il avait tort , j'ai souligné son efficacité à se rendre compte que c'était une métaphore.

Quand vous dites "c'est facile de faire des analogies et métaphores avec des chevaux et tout ça"
C'est la base de l'hypnose éricksonienne.
Maintenant quand vous dites Je suis d'avis qu'il est préférable de déloger la merde même si ça pue. Et si ça éclabousse les autres c'est souvent ceux qui nous y ont mis. "
C'est comme ça que certains charlatants font naître de faux souvenirs à leur client et démantèlent des familles complètes.
D'autre part quand j'ai une plaie qui fait très mal, le fait de savoir comment c'est arrivé va permettre un guérison et une cicatrisation plus rapide ?
Si maintenant une personne a oublié une partie de sa vie ou tout au moins l'a occulté suite à des sévices, pensez-vous lui rendre service en lui faisant revivre et se rappeler la ou les personnes incriminés ?
Êtes vous sûr que ce que vous lui faites se souvenir est la réalité ?
Et ce n'est pas de parler de peindre la merde qui va faire avancer les choses. Plutôt que de rafraîchir cette merde, comme vous dites, grattons la plutôt pendant quelle est sèche et repeignons le mur. Nous n'aurons éclaboussé personne et nous aurons respecté l'écologie de la personne.
Quand pensez-vous
Cordialement,
Belphégor
 

Leo Lavoie

Membre
Ben en fait, moi je ne suis pas tellement chaud à l'idée de retrouver des souvenirs enfouis avec l'hypnose. Et, il est vrai que des faux souvenirs ou de mauvaises interprétations de souvenir peuvent causer bien des dommages et à des gens, par ailleurs, totalement innocent. C'est bien vrai.

Moi, je suis thérapeute analytique alors ce que je préconise c'est de conscientiser tout ce que l'on peut uniquement avec la psychanalyse et de se servir de l'hypnose pour combler un vide. Ce vide qui reste souvent avec une conscientisation profonde et efficace. Donc, repeindre sur des murs propres en fait.

J'ai déjà, par ailleurs, déconseillé à une patiente d'aller en hypnose pour se souvenir à savoir si elle avait été abusée ou agressée sexuellement. Elle en avait juste l'impression.
 

Leo Lavoie

Membre
Et je sais bien que la métaphore est un peu le pain et le beurre de l'hypnose Éricksonienne. C'est facile tout de même... Je le fais dans presque tous mes posts c'est une habitude, je dirais, artistique.

Pour ce qui est de la comparaison entre savoir pourquoi l'on s'est coupé et le fait de se soigner pour guérir, ben,... C'est bien bête mais la psychologie c'est pas pareil.

D'abord la psychanalyse est basée là dessus mais bien plus sur le comment que le pourquoi. On ne veut pas savoir pourquoi sa mère fut si méchante le 7 avril 1968, on veut savoir ce que l'on a ressenti et refoulé. Autrement dit "comment" on a perçu l'événement.

Le fait d'amener ce qui est inconscient dans le conscient à force d'en parler et à force de transfert enlève l'énergie à ce qui est refoulé. La guérison part de ça. Et ça c'est super écologique, peut-être même un peu trop douillet comme thérapie.

Mais après...Après y'a parfois du vide. L'énergie se demande ou elle va bien aller maintenant que les névroses ne sont plus ses vecteurs privilégiés. Et y'a aussi les habitudes qui restent souvent. Elle n'ont plus ce fondement névrotique qu'elles avaient mais elles sont là.

C'est là, moi, ou je vois l'hypnose. C'est là que je la veux comme outil.
 

Belphegor

Membre
Ok, j'avais eu un instant l'impression d'être incompris, en fait je vois que notre approche est similaire, simplement décrite différemment.
Bonne chance dans vos recherches,
Belphégor
 

Leo Lavoie

Membre
En fait ça nous mène, tout ça, à une bonne question.

Est ce que des faux souvenirs peuvent émerger et être pris pour des vrais même si l'hypnothérapeute est compétent et de bonne foi?

Je me suis laissé dire que quand des trucs comme ça étaient arrivés c'est que l'hypnothérapeute les avait implantés ou suggérés.

Ou alors n'était-ce que des interprétations de souvenirs imprécis avec un potentiel polymorphe sur lesquels le thérapeute aurait projeté son propre contexte psychologique ou mnémonique?
 

Altmaier

Membre
Leo Lavoie à dit:
En fait ça nous mène, tout ça, à une bonne question.

Est ce que des faux souvenirs peuvent émerger et être pris pour des vrais même si l'hypnothérapeute est compétent et de bonne foi?

Je me suis laissé dire que quand des trucs comme ça étaient arrivés c'est que l'hypnothérapeute les avait implantés ou suggérés.

Ou alors n'était-ce que des interprétations de souvenirs imprécis avec un potentiel polymorphe sur lesquels le thérapeute aurait projeté son propre contexte psychologique ou mnémonique?
Pour ma part, et au risque d'être lourd, en 20 ans de pratique, je n'ai jamais été confronté a la problématique de faux souvenirs.
Je sais que cela existe, mais je crois que même si le sujet se fabrique un souvenir, c'est pour se débarasser d'un problème, et cela n'en crée jamais un nouveau. Et si le sujet se souvient d'un événement traumatisant qu'il n'est pas capable de gérer, il ne s'en souviendra pas à la fin de la séance.
Ce que j'écris là est issu de mon expérience, mais je le concède, il n'y a pas d'étude, donc pas d'affirmation scientifique.

Enfin, sans vouloir vous offenser, leo, c'est vous qui écrivez, "je me suis laissé dire..."??? On dit tellement de chose, surtout ceux qui n'y connaissent rien.

Bien cordialement

Jurgen
 

Altmaier

Membre
Belphegor à dit:
[
Ah bon !!!

Heureusement que vous l'écrivez.
Vos commentaires sont de plus en plus perspicaces, vous devenez l'incontournable de ce forum.
Bonne nuit,
Belphégor
Pourquoi êtes vous si moqueur, je m'adressais à Peche.

Bonne journée à vous.

Jurgen
 

Leo Lavoie

Membre
Enfin, sans vouloir vous offenser, leo, c'est vous qui écrivez, "je me suis laissé dire..."??? On dit tellement de chose, surtout ceux qui n'y connaissent rien.
Oui, c'est vrai. Et c'est bien pour ça que je repose la question ici. Y'a des gens qui s'y connaissent...Enfin j'espère :wink:

Pour ma part, j'aurais tendance à croire, avec ma connaissance théorique de l'hypnose et ma connaissance théorique et pratique de la psychologie dynamique, que l'on ne peut pas vraiment avoir de souvenirs qui sont faux en soi.

Le thérapeute doit comprendre et expliquer au patient/client que ses souvenirs sont déjà, tels qu'ils sont dans l'inconscient, des perceptions qui sont propre à lui même à l'âge ou il a enregistré ce souvenir. Et si le souvenir "revenu" n'est pas explicite comme "je me souviens de telle partie du corps dans telle partie du corps" alors on ne peut prendre ce scénario pour des faits et encore... Bien sûr, tout ceci sur la prémisse que le thérapeute est compétent, qu'il n'a pas suggéré ces choses à son patient ni de façon consciente ou inconsciente.

Le thérapeute devrait vouloir à la base qu'il ne se soit rien passé de la sorte, se serait préférable. Si le thérapeute veut que la personne aie été abusée ou agressée sexuellement ou autrement alors le patient est en risque de se faire suggérer la chose. Tandis que si le thérapeute préférerait que ce ne soit pas le cas alors là, ce sont les faits en réminiscences qui s'imposeront d'eux même.

Enfin, il serait toujours indiqué que le thérapeute aie assez fait de travail sur lui-même de façon à bien se connaître à fond.
 

Belphegor

Membre
Leo Lavoie à dit:
En fait ça nous mène, tout ça, à une bonne question.

Est ce que des faux souvenirs peuvent émerger et être pris pour des vrais même si l'hypnothérapeute est compétent et de bonne foi?
Mais la question ne se pose même pas si l'hypnothérapeute ne cherche pas à faire resurgir des souvenirs. Pour reprendre la métaphore de "la merde" le client sait quelle est là ne cherche pas à la remuer mais simplement à l'enlever, personne ne cherche à savoir pourquoi elle est là mais simplement à la supprimer.

Je me suis laissé dire que quand des trucs comme ça étaient arrivés c'est que l'hypnothérapeute les avait implantés ou suggérés.
C'est justement pour ne pas à se poser la question qu'il est mieux, à mon avis toujours, de ne pas remuer la m....
Ou alors n'était-ce que des interprétations de souvenirs imprécis avec un potentiel polymorphe sur lesquels le thérapeute aurait projeté son propre contexte psychologique ou mnémonique?
Encore une fois tout ça ne peut pas arriver si le thérapeute ne va pas remuer, mais simplement nettoyer, guider la personne pour faire ce ménage peut être en pardonnant pour certain qui en ont le souvenir ou peut être en repartant sur d'autre bases plus solides et permettant enfin d'avancer sans constamment se retourner.



En agissant de la sorte il me semble, mais ça reste mon avis, que la personne pourra faire un "ménage" plus complet en utilisant moins de temps, moins d'énergie, agira en toute écologie envers son entourage et surtout et je dirais par dessus tout éliminera de sa vie ce problème ou cette angoisse.
En poussant plus loin cette façon de concevoir les choses, je pense, qu'en plus cela devrait permettre à des personnes de profiter de cette thérapie alors que si ont leur faisait systématiquement se souvenir des traumatismes certain ne consulteraient pas du tout.
Ici nous parlons beaucoup des victimes, et c'est bien normal, mais imaginez que la personne qui vient consulter soit une personne qui se reproche une action ou autre qu'elle a pu avoir ou fait vivre à quelqu'un. Si le thérapeute devait être au courant de tout pour pouvoir faire revivre ce traumatisme je ne suis pas sûr que la personne soit prête à faire la démarche et continuera à vivre avec ce poids. Si maintenant la personne est assurée qu'il n'est pas nécessaire de remuer la m..... elle sera plus enclin a entamer une thérapie.
Il m'est arrivé de travailler avec des personnes qui ne voulaient absolument pas ni me parler ni se remémorer d'un moment de leur vie, ça n'a pas entraver pour autant la thérapie.
Belphégor
 

esperence

Membre
Quand vous dites Léo, je site:

Le fait d'amener ce qui est inconscient dans le conscient à force d'en parler et à force de transfert enlève l'énergie à ce qui est refoulé.
La guérison part de ça....
Mais après...
Après y'a parfois du vide. L'énergie se demande ou elle va bien aller maintenant .

Ce vide là existe pour certaines personnes.
Le vide est comme étrange, car pas naturel...ça n'a pas d'image, pas de forme...juste une sensation.
Guider une énergie doit être possible, mais encore faut il la trouver..
et une fois trouver : réactiver quoi dans " ce vide " puisqu'il n'y a rien.

Bonne question !!

Une question qui attend diverses réponses...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Léo a écrit :

Est ce que des faux souvenirs peuvent émerger et être pris pour des vrais même si l'hypnothérapeute est compétent et de bonne foi?

Je me suis laissé dire que quand des trucs comme ça étaient arrivés c'est que l'hypnothérapeute les avait implantés ou suggérés.

Ou alors n'était-ce que des interprétations de souvenirs imprécis avec un potentiel polymorphe sur lesquels le thérapeute

aurait projeté son propre contexte psychologique ou mnémonique?



Oui, pour moi c’est là la qualité première d’un bon thérapeute de permettre l ‘émergence de trucs et de transmettre

en parallèle la capacité de gérer les choses dans le bon sens, qu’on l’appelle écologique ou éthique, selon ses propres mots


La plus grande qualité de Milton Erickson c’était son éthique irréprochable


8)
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Le vide est comme étrange, car pas naturel...ça n'a pas d'image, pas de forme...juste une sensation.


Oui, le vide c'est juste une sensation...

Donc c'est pas vide : çà contient de la sensation...

Qu'on peut exploiter...


:roll:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
je ne regarde pas derrière, ce qui m'importe c'est : d'Avancer :)


comment ?

comment apprends t-on la sensation de marcher ?

comment apprend t-on la sensation d' avancer ?

Comment a-t-on appris à apprendre ?


Le processus à retrouver est le même


Cette sensation que même dans le vide le plus complet il y a quelque chose qui permet de trouver comment trouver


là est le secret de l'hypnose


8)
 

peche

Membre
Belphegor à dit:
Leo Lavoie à dit:
Ben je suis d'accord avec Altmaier moi. En effet, c'est facile de faire des analogies et métaphores avec des chevaux et tout ça.

Je suis d'avis qu'il est préférable de déloger la merde même si ça pue. Et si ça éclabousse les autres c'est souvent ceux qui nous y ont mis.

Ceci dit, pour moi, l"hypnose est l'outil qu'il semble manquer à la psychanalyse pour remplacer la merde par quelque chose de positif.

Mais je ne suis pas sur du tout qu'il soit bon de repeindre par dessus des murs couverts de merde... D'abord la peinture ne tiendra pas. Bonne métaphore non?
J'ai pas dit qu'il avait tort , j'ai souligné son efficacité à se rendre compte que c'était une métaphore.

Quand vous dites "c'est facile de faire des analogies et métaphores avec des chevaux et tout ça"
C'est la base de l'hypnose éricksonienne.
Maintenant quand vous dites Je suis d'avis qu'il est préférable de déloger la merde même si ça pue. Et si ça éclabousse les autres c'est souvent ceux qui nous y ont mis. "
C'est comme ça que certains charlatants font naître de faux souvenirs à leur client et démantèlent des familles complètes.
D'autre part quand j'ai une plaie qui fait très mal, le fait de savoir comment c'est arrivé va permettre un guérison et une cicatrisation plus rapide ?
Si maintenant une personne a oublié une partie de sa vie ou tout au moins l'a occulté suite à des sévices, pensez-vous lui rendre service en lui faisant revivre et se rappeler la ou les personnes incriminés
Querelle de clochers tous les 2?
Toutefois je suis d'accord: rien ne sert d'éclabousser meme celui responsable de notre mal etre Comprendre,analyser et dépasser Voilà qui me semble etre plus constructif
 

Belphegor

Membre
Peche à écrit:
"Querelle de clochers tous les 2? "

Non absolument pas, une simple opinion que j'ai voulu exprimer.
Cordialement,
Belphégor
 

peche

Membre
vous avez l'air plein de connaissances et de certitude
Moi je suis une simple patiente un peu dépassée,beaucoup déprimée,espérant trouver sur ce forum des réponses me permettant de trouver une thérapie enfin efficace
Peut etre devrais je arreter de me "lecher le nombril",il y a plus grave que mes bobos existenciels Toutefois nous ne renonçons pas au confort matériel de notre société alors pourquoi rejeter un mieux etre psychologique et affectif
Je voudrais juste que,forts de vos expériences,vous m'indiquiez des techniques efficaces pour venir à bout d''une dépression chronique,d'un mal etre recurent
 

Leo Lavoie

Membre
Ah mais c'est qu'il faut être prudent avec cette notion de vide dont je parle. Je parle ici d'un vide qui vient d'une source de névrose délogée.

Il peut y avoir des sensations de vide qui sont névrotique. Habituellement, s'il n'y a pas de thérapie de conscientisation ou encore une thérapie marteau comme celle de Janov (la thérapie primale d'Arthur Janov) il n'y a pas de vrai vide. D'ailleurs la thérapie de Janov donne les meilleurs exemples de ce vide qui suit ce que l'on pourrait appeler un lavement psychologique.

C'est qu'il faut repartir la "machine". Celle qui fait la curiosité de l'enfant surtout. Elle est là, un peu chifonnée, mais elle est là tout de même. C'est à partir de ça, je dirais, que l'on peut alors découvrir des affinités naturelles ou acquises (dans ce qui n'a pas été touché de l'acquis) qui sont à l'origine des passions humaines et des champs d'intérêt qui nous donne ce "drive" dans la vie.

Pour ce qui est du "faux vide" alors là on parle de carence. Pas la même chose... Il y a aussi le faux vide que l'inconscient montre au conscient dans la thérapie pour faire en sorte de mieux se dissimuler, mieux refouler; comme une boite à double fond.

Pour le vide de la carence, il s'agit de carence affective. Les femmes en souffrent plus que les hommes en général. Les hommes ont manqué de père mais les femmes manquent des deux le plus souvent. Dans l'enfance, on a besoin de deux étapes majeures avant d'être autonome et ces deux étapes englobent toutes les autres étapes. Il s'agit de l'affection bien physique de la mère, de un, et il s'agit du mentorat de l'adulte significatif du même sexe, de deux. Il s'agit d'un ordre bien chronologique bien sûr. À cause que la mère est du même sexe que la fille et à cause que la mère projette son peu d'estime de soi sur sa fille, la fille est en carence, et ce depuis l'âge le plus tendre.
 

Leo Lavoie

Membre
Ben oui, c'est vrai ça, y'avait une question.

Connaissez vous dans la Loire des praticiens ayant une méthode autre que l'hypnose Eriksonienne
Moi je suis de Montréal alors... J'invite ceux qui peuvent répondre à répondre ou à référer.
 

Belphegor

Membre
peche à dit:
vous avez l'air plein de connaissances et de certitude
Moi je suis une simple patiente un peu dépassée,beaucoup déprimée,espérant trouver sur ce forum des réponses me permettant de trouver une thérapie enfin efficace
Peut etre devrais je arreter de me "lecher le nombril",il y a plus grave que mes bobos existenciels Toutefois nous ne renonçons pas au confort matériel de notre société alors pourquoi rejeter un mieux etre psychologique et affectif
Je voudrais juste que,forts de vos expériences,vous m'indiquiez des techniques efficaces pour venir à bout d''une dépression chronique,d'un mal etre recurent
Bien sûr on peut toujours voir le malheur des autres et se dire qu'en faite tout ne va pas si mal pour soi. C'est pas une raison de rester dans cet état et je pense que si il y a moyen de faire quelque chose il faut le tenter.
Dans les différents exposés que nous avons débattus nous vous avons donné notre point de vue.
Je ne me trouve pas très loin de votre région mais vous voulez passer à autre chose que l'hypnose éricksonienne, donc je ne vous serai pas d'un grand secours.
Avant de pratiquer l'hypnose éricksonienne j'ai longtemps pratiqué l'hypnose classique, mais je pense, mais ce n'est que mon avis, que vous devriez persévérer en hypnose éricksonienne en cherchant le mieux être plutôt que le pourquoi de ce mal être.
Cordialement,
Belphégor
 

castorix

Membre
Bonsoir Léo,

Leo Lavoie à dit:
Pour le vide de la carence, il s'agit de carence affective. Les femmes en souffrent plus que les hommes en général.
(...) mais les femmes manquent des deux le plus souvent.
(...) À cause que la mère est du même sexe que la fille et à cause que la mère projette son peu d'estime de soi sur sa fille, la fille est en carence, et ce depuis l'âge le plus tendre.
Désolé :) mais je suis un peu obligé de sourire.

Sourire en retrouvant mes souvenirs de jeune homme, lorsque je lisais Freud.

Certains de mes collègues affirment que S. Freud, de sexe masculin et vivant dans la bourgeoisie viennoise, a su examiner son propre cas avec soin, centrant ses théories sur les points de vue d'un garçon ; mais qu'il a échoué à mettre sur pied une théorie qui soit judicieuse pour l'un ET l'autre sexe...

J'accorde un certain crédit à ce que développait Christiane Olivier (psychanalyste) dans son ouvrage, Les enfants de Jocaste (qui était lm'épouse de laïos, la mère d'Oedipe...)...

Bref je n'ai plus aucun enthousiasme pour les descriptions métaphoriques de Freud, dans ces développements.
 

Leo Lavoie

Membre
Ah mais je vous assure que je suis bien loin de citer Freud quand je dis ce que je dis et je ne paraphrase pas non plus. Je ne suis pas d'ailleurs psychanalyste Freudien.

Ce que je dis ici tiens de mes observations bien personnelles. Je persiste et signe d'ailleurs.
 

MENGAL

Membre
Leo Lavoie à dit:
En fait ça nous mène, tout ça, à une bonne question.

Est ce que des faux souvenirs peuvent émerger et être pris pour des vrais même si l'hypnothérapeute est compétent et de bonne foi?


Tout le monde sait que ce n’est pas la première fois que des cas de « fausse mémoire » et/ou de « faux souvenirs », mis en exergue par une thérapie classique, sont signalés. Plusieurs auteurs en parlent ouvertement et avec précision : http://www.acalpa.org/faux_souvenir_et_ ... emoire.htm

Pour rappel : « Le syndrome des faux souvenirs peut résulter d'une manipulation mentale, éventuellement sous hypnose. Mais il peut aussi être créé par le sujet, par exemple, durant la phase de réveil.
Certaines des personnes qui en sont victimes peuvent donner moult détails de ces faux souvenirs, et même éprouver de vives émotions en les évoquant.
Ce phénomène est notamment étudié par le professeur Elizabeth Loftus. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d ... _souvenirs

Le cas de George FRANKLIN est un bel exemple : «En 1990 il fut accusé, sur base des seuls souvenirs retrouvés à cette période par sa fille Eileen, du meurtre d’une fillette de 9 ans retrouvée assassinée en 1969 ! » http://www.oboulo.com/faux-souvenirs-ab ... 24115.html
(…) En effet, elle précisa qu’elle avait tenu ce fait secret sous les menaces de mort de son père, alors que plus tard elle affirmera que le souvenir lui était revenu au cours d’une séance d’hypnose en psychothérapie. Elle en parlera à sa mère et à son frère. Mais quelques mois plus tard, sa version changera : elle ne parlera plus d’hypnose mais d’une thérapie classique. Elle demanda à son frère de ne pas parler d’hypnose dans le cas où la police l’interrogerait.
George Franklin fut accusé du meurtre de la fillette le 29 novembre 1990, mais la condamnation fut annulée en 1995 car, entre-temps, Eileen avait retrouvé un autre souvenir concernant cette fois le viol et le meurtre supposément commis par son père sur une autre jeune fille. Cependant, une analyse A.D.N. du sperme de Franklin fut réalisée et l’innocenta. En outre, on a pu prouver qu’il se trouvait ailleurs que sur le lieu du crime au moment où celui-ci a été perpétré. Quoiqu’il en soit, George Franklin aura dû passer près de 6 ans de sa vie en prison pour un crime que l’on sait désormais qu’il n’a pas commis.
» Ibidem.

Pour en savoir un peu plus sur cette question controversée, lire les pages 123 et suivantes de l’ouvrage que vous trouverez ici :
http://books.google.be/books?id=DKA2J4z ... #PPA123,M1

Retenez cependant que, en ce qui concerne ce domaine toujours très controversé, la Justice belge a finalement tranché sur base d’avis autorisés émanant de psychiatres pratiquant l’hypnose. Voici, à cet égard, ce qu'ils en pensent : «
« L’hypermnésie induite par hypnose permet de retrouver des souvenirs précis, en retrouvant des détails que le sujet avait oubliés. Cette technique a été utilisée avec plus ou moins de succès pour aider à préciser des témoignages dans des enquêtes policières.

Sa fiabilité est contestée. L'hypnose permet sans doute de retrouver des souvenirs oubliés, mais elle peut aussi en créer des faux ainsi les souvenirs remémorés sous hypnose n’ont plus de valeur de preuve mais bien une valeur d’indices qui peuvent aider fortement les enquêteurs.
» http://www.biocognitive.com/images/pdf/ ... Episte.pdf

Le choix des suggestions verbales n'est pas sans danger; c'est donc, pour moi, à ce niveau qu'il faut rechercher les causes d'une éventuelle dérive.

En ce qui me concerne, la question restera donc ouverte !


Peter.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Haut