se faire connaitre : mission "presque" impossible

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par jumb, 3 Avril 2017.

  1. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Se faire connaître se résume pour moi "à mission presque impossible" quel que soit le domaine par ailleurs. L'invisibilité est une de mes compétences, j'y suis plutôt excellente, et ai eu l'occasion de me perfectionner dans cette discipline.
    Par exemple, je vais renoncer à frapper aux portes, voir untel pour faire une conférence, demander un rdv dans une entreprise etc...alors que se promener seule en forêt, ça va tout seul.
    Faire une conférence, pourquoi pas, si on me le propose, par contre je ne fais pas la démarche d'aller la chercher.

    Le déclic n'a pas encore eu lieu en la matière. Bref, quand il s'agit de se vendre, il n'y a plus personne. J'y arrive parfois à l'aide de grandes synchronicités, du coup ça reste exceptionnel. Je fais de petits pas, à mon niveau, comme de perdre 10 g sur 20 kg. Si je n'ai pas besoin de le faire, alors là surtout je ne le fais pas.

    Comment pourrais je apprendre cela, un peu plus vite, car parfois j'en aurais besoin ?
     
  2. sombrero

    sombrero

    Inscrit:
    28 Mars 2017
    hello Jump !

    as-tu essayer de commencer par du bouche à oreille ? ... un ami qui en parle à un autre ami qui en parle ...... proposer des séances gratuites pour alimenter ce bouche à oreille et des prix compétitif pour celui qui vient de la part de ....

    ou, peut-être, prendre une séance d'hypnothérapie pour provoquer ce déclic ??
     
  3. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Sa faire connaitre c'est oser se montrer, oser dépasser sa zone de confort, oser prendre des risques (en français ont dit "prendre un risque", en anglais on dit "take a chance" on sent la différence non ?)

    Il y a aussi la peur de l'échec....aie aie aie qu'est ce que je vais devenir si je rate ? que vont penser de moi les autres ? etc...

    L'échec c'est quand on s’arrête et tant que l'on continue ce sont des expériences, la dernière sera une réussite, sa propre réussite, celle qui est la notre, de notre propre dépassement !
     
  4. Celine346822

    Celine346822

    Inscrit:
    22 Janvier 2017
    Bonjour Jumb,

    Au lieu d'inscrire l'action en terme de "se vendre", pourquoi ne pas recentrer cette action par "faire connaitre ton travail" ?

    La plupart des gens n'arrive pas à "se vendre" car l'action de "se vendre" leur procure une sensation amère... et cela se comprend car moi la première, je ne me suis jamais "vendue" et d'ailleurs, je déteste purement et simplement "me vendre" car
    1) je ne suis pas un paquet de lessive mais une personne et
    2) je trouve la définition de "se vendre" assez vulgaire pour une femme

    En revanche, je me fais connaitre, je fais connaitre mon travail, mon talent, mes outils pour mener à bien le service que je propose. Et quant au prix, il se compose de la valeur de l'expertise que j'apporte (parce que mon travail n'a rien de futile et aide grandement les personnes qui me consultent) et se compose aussi de la valeur de mon engagement à servir les gens (parce que mes recherches sont permanentes pour un service optimum et parfaitement mise à jour).

    Donc, j'ai envie de te dire que tu es juste l'ambassadrice du service apporté. Et quant au service apporté, sa valeur intrinsèque se chiffre (ou alors, tu te contentes de faire ce que tu fais en dilettante avec tonton, tata, cousin, cousine, copains, copines).

    Au final, si tu intègres qu'on vend pas une personne mais qu'on vend un service, là tu seras dans le vrai et je suis prête à parier que tu auras ton déclic.
    Maintenant, il ne te reste plus qu'à définir précisément ton service et lister ses bienfaits pour en extraire sa valeur ajoutée.

    Tout le monde sait faire des gâteaux mais tout le monde ne devient pas pâtissière ! Et toutes les pâtisseries ne se valent pas, donc reste à faire de très très bons gâteaux ;)
     
  5. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Bonjour,
    A une époque, je cherchais des volontaires pour des séances d'hypnose. Je trouvais facilement. C'était gratuit. Le fait de passer à une prestation payante ne posait pas de problème, même que certaines personnes satisfaites du résultat avaient envie de payer ;) Je n'envisageais pas l'hypnose comme un métier, car je ne me voyais pas prendre 7 personnes ou même 5 à la journée. En hypnose, à mon sens, il y a de la demande, enfin c'est ce que j'avais constaté.

    Dans d'autres domaines (par exemple de l'infographie, l'écriture), en procédant de la même façon, ça ne fonctionne pas, car les personnes vont rechercher du gratuit et ne paieront pas pour... J'ai testé sur le terrain.
     
  6. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Bonjour Nossolar,

    Tout à fait, pour la différence

    A un moment donné, je vais pouvoir sortir de ma zone de confort. Et là, une fois que j'en suis sortie, l'expérience n'est pas forcément probante. Parfois la mayonnaise ne prend pas, ou bien il y a différents obstacles, ou juste ce qu'on propose, il n'y en a pas besoin ou vraiment rarement.
    Il va falloir savoir adapter la stratégie ;)))
     
  7. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Bonjour Céline,
    Oui, c'est beaucoup plus sympa !
     
  8. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Le début, c'est d'écrire un bouquin, ensuite c'est lent faut compter environs deux ans.
    tu auras impacté l'inconscient de quelques milliers de personnes.
    C'est ensuite que ce seras le jackpot
    Tous ceux qui on commencé ici et qui sont devenus célèbres ont fait celà...

    à ton tour.

    à toi les plages des iles 6 mois par ans .
    c'est aussi une étape importante dans les loges maçonniques ( le secret )
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    hop un petit up
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. Aimée
    Réponses:
    16
    Affichages:
    398
  2. Nippon
    Réponses:
    6
    Affichages:
    627
  3. dide70
    Réponses:
    17
    Affichages:
    423