1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

sérieux ou pas ?

Discussion dans 'Hypnose de Spectacle & Hypnose de rue' créé par Anonymous, 3 Octobre 2005.

  1. Anonymous

    Anonymous Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Salut

    Ne trouvez-vous pas que l'hypnose de spectacle a tendance à dévaloriser l'hypnothérapie ?

    Je pense que les hypnothérapeutes perdent leur crédibilité face à des "guignols"qui font mumusent avec des poules :shock: et des personnes qui, néammoins, se ridiculisent !
     
  2. Anonymous

    Anonymous Invité

    Pourquoi associez vous le spectacle et la thérapie?, ce sont deux choses completement differentes.
    Il y a 2 chemins distincts aujourd'hui. A nous de le faire savoir.
    Il ne faut pas oublier que l'hypnose de spectacle ou traditionnelle à été la base de l'hypnose pendant longtemps.
    Qu'un hypnotiseur vive de spectacle, cela ne me derange pas.
    D'ailleurs, il sera probablement nettement plus médiatisé que le thérapeute.

    La question qui me parait plus intéréssante est plutôt de savoir la définition de l'hypnose pour un client en thérapie, et surtout de savoir si le thérapeute doit utiliser ou non le mot 'hypnose" lors de sa séance.
     
  3. Anonymous

    Anonymous Invité

    L'Hypnose de spectacle face à l'Hypnothérapie

    Bonjour à tous,
    Tout d'abord pour répondre à Alban, et étant autant thérapeute qu'hypnotiseur de spectacle, je ne me considère pas comme un guignol pour autant, mais comme quelqu'un qui prouve à toute une foule de sceptiques que l'Hypnose est une chose réelle et que tous ceux qui le souhaitent peuvent en bénéficier pour résoudres divers problèmes !

    En effet, si grâce à nos conférences avec démonstrations sur les volontaires (ce qui équivaut à un spectacle en quelque sorte) nous arrivons à prouver certaines choses, nous apportons en même temps de nouveaux consultants dans les cabinets des différents thérapeutes !

    Et comme le souligne très justement Guy, l'Hypnose de spectacle à longtemps été la base et c'est bien grâce aux démonstrations publiques que l'Hypnose à connue ses lettres de noblesses. Ceci dit, si l'Hypnotiseur de spectacle fait toujours preuve d'une très grande assurance en tous lieux, et en toutes circonstances (ce qui est la base indispensable pour bien pratiquer l'Hypnose) j'ai constaté que les thérapeutes que je rencontre ne sont pas toujours si sûr d'eux comme ils le devraient !

    En effet, j'ai à de nombreuses reprises passé le micro à des praticiens qui me chariaient pendant ou avant mes spectacles afin qu'ils se présentent au public de leur région (ce qui en même temps leur fait une petite pub discrète) et bien la plus-part perdent leurs moyens et ne savent subitement plus par quelle pirouette s'en sortir !

    Qui est donc le plus efficace des Hypnotiseur dans ce cas de figure ? Le thérapeute très sûr de lui en tête à tête et qui perd son assurance devant le public ? Ou l'Hypnotiseur de spectacle qui fait le "Guignol" d'après Alban ?

    Personnellement je suis fier de faire parti de la seconde catégorie depuis plus d'un quart de siècle, et croyez-moi, mes patients sont pour beaucoup d'entres eux d'anciens spectateurs. Ils n'est plus besoin de les convaincre car lorsqu'ils arrivent au cabinet la moitié du travail est déjà fait par ce qu'il ont vu sur scène ! et cà, peux d'Hypnothérapeutes seraient capables de le réaliser.

    Attention, je ne dis pas qu'ils sont moins bons ou moins efficaces dans l'enceinte de leur cabinet de consultation, je dis juste que l'Hypnose de spectacle lorsqu'elle est bien pratiquée apporte une certaine crédibilité à notre art, et que cela aide à l'obtention de résultats encore plus rapides.

    Pardon d'avoir été si long, mais j'aime sincèrement mon métier d'Hypnotiseur de spectecle autant que celui de thérapeute, et les deux peuvent très bien se pratiquer en parallèle !

    Cordiales salutations, Jean Charles WEBER alias, Le Magicien
    http://www.hypnose-jcw.com
     
  4. Anonymous

    Anonymous Invité

    L'hypnose de spectacle a le grand mérite de prouver que l'hypnose existe et fonctionne, ce qui conditionne énormément le patient lors de sa thérapie, comme le souligne "le magicien", le travail est déjà à moitié fait!

    Ce qui rejoins la pensée de Yves, demander au patient ce qu'il entend par « hypnose », et surtout, lui donner ce qu'il attend, même si le véritable travail est tout autre.

    D'autre part, je pense qu'une formation d'hypnothérapeute complète doit nécéssairement comporter une partie « traditionnelle ou spectacle », ce qui ajoute une nouvelle corde à l'arc du thérapeute.
     
  5. heinziwalavie

    heinziwalavie Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2006
    Messages:
    54
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    montpellier
    Je n'ai jamais eu l'occasion d'assister à un spectacle hormis sur TV. Pourtant, je suis persuadé que tout Hypnothérapeute devrait avoir quelques tours dans son sac , tout est dans la suggestion car convaincre ou intriguer fait partie des outils et je dois avouer avoir esquivé plusieurs demandes simplement et objectivement par peur de rater. Pas fier ,mais honnéte... cela m'interpelle. Cela part du même mécanisme, mais le manque d'assurance est là. Je suis donc pret à faire le pas, si des propositions interressantes me sont faite pour franchir le pas. Merci d'avance.
     
  6. Raymi

    Raymi Membre

    Inscrit:
    19 Octobre 2005
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    Cannes (France)
    Bonjour,
    Je répond simplement suite à certain commentaire.
    Je pense Que l'hypnose de spectacle est utile et tout dépend comment on monte son Show.

    Il ne faut pas oublier que les gens se sont intéressé a l'hypnose grâce aux spectacles et aux shows télévisés.

    Je déteste rendre ridicule une personne sur scène comme par exemple faire faire le chien ou abîmer gratuitement le corps du sujet en lui faisant par exemple des percings.

    Ce qui est intéressant c'est de faire en sorte que les sujets et les spectateurs se posent des questions et comprennent que l'hypnose, la sophrologie, la PNL ou tout autre téléphoniques sont des alliés.

    De plus quand on fait un spectacle d'hypnose il y a des spectateurs et des volontaires ce qui démontre bien qu'il y a une demande voir même une curiosité du public.
    Donc répondons a cette attente et apportons leur un spectacle constructif et explicatif.

    Beaucoup de personnes viennent me poser des questions au sujet médical après les spectacles ce qui prouve bien que les gens vont par delà le spectacle et y voient un espoir de changement.
    En espérant avoir répondu à votre question.
    Cordialement !

    Raymi
     
  7. yannick

    yannick Membre

    Inscrit:
    29 Juillet 2006
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    region parisienne
    Je ne le minimise absolument pas

    C'est tout de même un peu dommage que les articles et les livres n'y arrivent pas!!!
     
  8. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    plus ou moins spectaculaire

    bonjour,

    la discussion sur cette opposition spectacle/thérapie est décidément toujours active.
    mais comme nous avons dans cette suite de messages des intervenants respectueux des opinions des autres, j'insère mon grain de sel... sans esprit acide cependant


    ces spectacles ne démontrent à mon sens pas à un patient, que lui-même pourrait être amélioré dans sa souffrance/son symptôme, par l'hypnose


    oui ; mais grâce à ces spectacles ils se sont intéressés à l'hypnose-spectacle ; cela ne leur a par exemple pas donné l'impression que l'hypnose était un phénomène dans lequel l' (appelons-le) hypnotiseur et le sujet seraient à égalité...

    or c'est ce que pensent une majorité de thérapeutes "d'inspiration ericksonienne" (oui d'accord, je ne devrais pas faire semblant de croire que c'est la seule école parmi les hypnothérapeutes, ok)

    en effet ceux-là dont je parle, pensent que nous rendons au patient ses propres moyens d'action, grâce à une méthode (des outils) de communication

    n'étant pas assez brillant moi-même pour défendre plus longtemps ce thème je vous propose de lire dans le n° 2 de la revue Hypnose (et thérapies brèves) entre autres le très bon article de Serge Melloul ; ou celui d'Irène Bouaziz (même publication, j'ai pitié de vos finances...) dans lequel elle illustre par un cas clinique ce que j'aimerais mieux exprimer.


    Allez hop, je me permets une autre citation d'auteur sur le même sujet.

    je vous propose de lire Jacques-Antoine Malarewicz ("cours d'hypnose clinique" chez ESF éditeur, janvier 2006) dans lequel des pages 22 à 29 je trouve des formulations sympa (pas seulement !) à citer.

    exemple, sous le titre "la profondeur d'une transe n'a aucun rapport avec son efficacité" : "... pour (le thérapeute) ces phénomènes doivent surtout être utiles au patient et ne pas alimenter le caractère éventuellement spectaculaire de l'hypnose. Quelle que soit la profondeur du processus hypnotique, elle peut être utile pour le sujet, et la stratégie que peut développer le thérapeute ne se résume pas, loin de là, à la profondeur de cette transe." (après cela il donne son avis sur l'utilité des phénomènes hypnotiques physiques que sont la catalepsie du bras etc)

    alors quoi, je ne suis pas capable d'expliquer seul ma façon de voir les choses ?!

    disons que je l'ai trouvée bien formulée chez cet auteur ; il y en a d'autres ; et d'autres points de vue que je respecte.
    ainsi il me semble que même après avoir attiré par ses spectacles des patients, certains à double casquette doivent bien être capable de recadrer pour chaque patient ce qu'il y a à attendre de la thérapie.

    je n'imagine pas non plus que sous prétexte que l'on soit homme de spectacle, on ne puisse pas avoir des qualités et compétences en psychothérapie.
    mais que l'on me permette de dire que pour ce qui me concerne, mes modestes capacités me permettent tout juste de chercher à m'améliorer en efficacité pour ce qui concerne la psychothérapie, sans me laisser assez de temps pour mener en parallèle une carrière spectaculaire... :wink: je préfère m'en tenir là...
     
  9. talamasca

    talamasca Membre

    Inscrit:
    13 Mars 2007
    Messages:
    8
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    salut,

    Je suis plus lecteur d'habitude, mais la, enfin, je trouve des personnes sur ce forum qui partagent mon avis....bon, c'est vrai, il n 'y en a pas beaucoup, mais ici et la j'en ai vu quelques-uns...je m'explique...
    Cela fait quelques années que je m'interesse de loin a l'hypnose, parce que ma passion, c est le mentalisme...etant musicien professionnel, je voyage pas mal et je peux trouver des dvds un peu partout introuvables en France....et cela fait quelques mois que je m'interesse vraiment a l'hypnose car je pense que c 'est le parcours logiquequand on vient du mentalisme...et la, je tient a signaler tout de suite, je suis depuisle debut partisan du style "derren brown" qui consiste a dire que les pouvoirs psychiques n'existent pas...j'ai meme monter un label de musique qui s'appelle "Mind control records", non pas parce que je veux controler les gens, mais parce que je veux que chacun puisse découvrir ses propres "capacités mentales".
    Grace à la magie, j 'ai pu trouver des exercices mnémoniques qui me permettent tres facilement de me rappeler de listes de 40 mots, ou encore d'un ou deux jeux de cartes dans l'ordre, ceci sans efforts....et je pense que par l'hypnose, on peut grandement augmenter non seulement ses propres competences, mais aussi celles des autres.

    Je conçois aisément que certaines techniques, mises entre les mains de "n'importe qui" puissent etre mal utilisées, mais tous les sites qui proposent des formations a l'hypnose, que ce soit ericksonnienne ou classique, se disent réticents a l'hypnose de spectacle, alors je ne me vois pas aller labas en expliquant que mon but est therapeutique ! Je ne suis pas therapeute, et ne compte pas le devenir....

    L'hypnose de spectacle est pour moi la seule alternative a l'hypnose therapeutique, et bien que je sois convaincu que l'hypnose therapeutique soit efficace (mon beau pere a deja pratiqué des accouchements sous hypnose...en tant qu'accoucheur bien sur ...) je suis tout autant convaincu que ce n'est pas ce qui m'attire...c'est un métier et ce n'est pas le mien...

    Ceci ne veut pas dire que je ne sache pas comprendre les autres, l'empathie fait partie de mes qualités, et je suis sur de pouvoir utiliser l'hypnose a bon escient sans pour autant guerir ou vouloir guerir ceux qui vont mal autour de moi...

    Alors autour de moi, quand tous mes amis ont appris que je voulais maintenant me lancer dans l'hypnose, et sachant a quel point je peux devenir obstiné quand je veux savoir faire quelque chose, ils étaient, et sont toujours, tous volontaires pour "essayer"....mais je n'ai pas encore essayer sur qui que ce soit pour la simple et bonne raison, qu 'encore une fois, les divers livres et dvds que je me suis procuré expliquent tous les principes, parfois quelques scripts, mais qui tournent en general autour de l'hypnose ericksonnienne et qui sont de loooongues inductions, favorisant la relaxation...etC....je ne veux pas forcement non plus sauter d'étapes, et passer directement a la trance "de la poignée de main" ericksonnienne, mais il doit surement y avoir un juste milieu ???

    De plus, question importante...ma femme est enceinte....je n'ai pas voulu essayer quoique ce soit sur elle pour l instant, a cause du bébé....y'a t'il le moindre risque pour le bébé si elle se pretait a quelques experiences d 'inductions ???

    Derniere chose sur un premier post bien looong...j'ai un emploi du temps TRES TRES chargé, et je suis tres peu en France, il m'est donc tres difficile de suivre des formations proposees ici ou la car il m'est impossible avec mon travail de choisir des dates a l'avance...enfin, jamais trois mois a l'avance ....ce qui m'amene ici d'ailleurs car je cherche un hypnotiseur succeptible de m'apprendre autrement que par des livres...auquel cas il pourrait me contacter par email et l on continuerait cette discussion...mais je recherche VRAIMENT ACTIVEMENT un "professeur" :) .......si qui que ce soit savait qui je pourrais contacter.....ça serait top ....

    merci .
     
  10. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    bonjour,

    tiens tiens un mentaliste ! :wink:

    (je suis un peu amateur du cold reading, et ai aussi partagé une affection très particulière pour Dai Vernon, Harry Lorraine, ou encore Elmsley, entre autres... j'ai un peu fréquenté un cercle de Poitiers.)

    quelques pistes de réponse :
    - pour la jeune future maman (félicitations) une induction sans travail maladroit, ne risque pas d'être dangereuse, d'après moi et je ne serai sans doute pas le seul à l'affirmer.
    tout simplement parce qu'après être entré en transe... tout reste à faire, tout est possible, de l'utile comme de l'inutile d'ailleurs.

    - pour l'hypnose profonde rapide, cela existe bien sûr, mais il y a plusieurs cas possibles, intéressants à préciser : d'une part la personne entraînée à l'hypnose depuis de nombreuses séances (je parle du sujet qui est en état de transe, mais il est tout aussi utile que l'hypnotiste soit habitué lui aussi ! :wink: ) y vient plus rapidement
    d'autre part les séances d'hypnose profonde qui sont rapportées par les observateurs d'Erickson, suivaient fréquemment des inductions longues (séances de quelques heures). pourquoi ? parce que la transe est naturelle, et que le thérapeute s'adapte au rythme du patient, un peu comme si un examen se faisant en phase de sommeil paradoxal nécessitait que l'examinateur attende patiemment que son sujet a) s'endorme b) parcoure une phase ultradienne de 90 min et c) traverse enfin une phase de sommeil paradoxal.
    enfin lorsqu'il y a hypnose profonderapide, c'est sans doute un mélange : bonne suggestibilité du sujet, bonne adhésion de sa part naturellement, très bonnes conditions aménagées par l'hypnotiste, et bonne phase ultradienne du sujet

    je te recommande un excellent articke de Dominique Megglé sur l'hypnose profonde, à lire dans le dernier numéro d'hypnose et thérapies brèves, disponible en kiosque ou en se renseignant aux éditions metawalk@wanadoo.fr (8 euros 50 au numéro)

    cet auteur insiste d'ailleurs (cela fera plaisir à Joey...) sur l'intérêt de travailler en hypnose profonde, qu'il dit trop délaissée par les thérapeutes.
     
Chargement...