Formation Hypnose

Traiter l'angoisse et le stress par l'hypnose cela fonctionne?

  • Initiateur de la discussion Ryma12345
  • Date de début
R

Ryma12345

Membre
messages
13
Points
610
Localisation
Paris
Bonjour,

J'ai démarré une thérapie il y a 3 ans suite à une dépression et ceci accompagné d'un traitement anti dépresseur et anxiolytiques.
Là j'ai arrêté l'anti-dépresseur (cela fait un mois)et je me sens vraiment très stressée, j'ai des réactions très vives et suis sur la défensive tout le temps. En gros je me sens vraiment vulnérable.
C'est assez désagréable.

Je continue mes séances avec ma thérapeute mais j'aimerai tester quelque chose de différent.

Quelqu'un a déjà traité ces symptômes par l'hypnose? Si oui comment cela s'est passé?

Enfin, le centre Hypnosis est-il fiable?

Merci d'avance pour vos retours !
 
R

Ryma12345

Membre
messages
13
Points
610
Localisation
Paris
dide70 à dit:
J'ai une mauvaise image des médicaments en général et des AD en particulier voilà tout, j'avais il y a longtemps moi même commencé à en prendre et puis j'ai arrêté et même problème que vous. Anxieux d'origine c'était pire encore et je suis persuadé d'avoir pris un coup, comme quand j'ai arrêté de fumer car il y a une accoutumance. Si pour vous ça a marché tans mieux, mais perso j'ai vu autour de moi des gents qui ne s'en sortaient pas, la boite d'AD dans la poche arrêt et rechute.
Aujourd'hui, on va voir un spsy et on revient 9 fois sur 10 avec un anti-dépresseur, je me souviens du rendez-vous rien qu'a voir votre mine je pense que vous faites une petite déprime et op...
Je trouve dommage que l'on ne s'oriente pas plus vers d'autres thérapies comme l'hypnose, la pnl, car oui votre problème peut se traiter....
Ah je comprends mieux vos commentaires du coup. Cela m'est arrivé aussi une fois avec un AD avec un accompagnement bidon... du coup je me suis sevrée seule car je ne comprenais pas le pourquoi du comment et ça a été un enfer. En revanche, ce que je vis aujourd'hui n'a rien à voir. Ma thérapie sur 3 ans a vraiment bien fonctionné et j'arrête le traitement trèèèèèèèès progressivement et à chaque palier, les angoisses reviennent mais j'arrive toujours à les faire disparaître. Là j'arrive à la dernière étape de l'arrêt c'est l'étape la plus difficile en terme d'effets secondaires. Mais en 5 jours ça va déjà beaucoup mieux !!! Du coup, cela me conforte que le travail de fond avec la thérapeute à très bien fonctionné :)
 
R

Ryma12345

Membre
messages
13
Points
610
Localisation
Paris
dide70 à dit:
Trois 3ans je trouves que c'est long surtout avec un accompagnement d'AD, sans parler de l'accoutumence rien qu'à regarder la notice il y a une multitudes d'effets secondaires possibles. souvent prise de poids
Ceci dit, ce que j'écris engage que moi et je peux aussi me tromper il n'y a pas de malin face à la souffrance...
Et bien ces 3 ans de thérapie et d'AD m'ont bien réussi, je suis aujourd'hui complètement guérie. Je me suis aussi bien entourée, j'ai pris le temps de faire les choses, je me suis impliquée et n'ai jamais râté aucune séance chez le psy et j'avais aussi la volonté d'avancer et de voir la vie différemment. Les AD ont été une béquille nécessaire pour pouvoir rassembler mes esprits et être plus lucide sur la réalité de la vie et cela m'a également permis d'éviter de faire une grosse bêtise. Maintenant c'est propre à CHAQUE PERSONNE ;). Ah et aussi et bien j'ai eu la chance d'avoir une maman qui m'a beaucoup réconforté et un conjoint génial donc ça aide.
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 656
Points
7 260
Localisation
France
Je reviens sur ce que vous avez dit
Tout d'abord, non il ne faut pas comparer les cigarettes et les médicaments antidépresseurs, les premiers c'est peut être une accoutumance mais faite délibérément en toute connaissance de cause, les deuxièmes sont nécessaires et prescrits par des médecins en cas de nécessité pour aider à sortir la tête de l' eau, c 'est parfois ça plutôt que de se noyer.
Les psychiatres sont des médecins qui ne vont pas forcément prescrire des médicaments. Perso pendant une grosse dépression j en ai profité pour faire une psychanalyse
d' une année, les seuls médicaments qui m ont été prescrits sont ceux que j ai demandé pour dormir, car j avais les yeux ouverts toute la nuit et devenais zombie le jour.
Je les ai encore dans la pharmacie si ça revenait. Si non, je ne serais pas là pour vous parler.
Quand je lui envoie des clients par l intermédiaire de mon travail, oui ils ont des médicaments qu ils arrêtent progressivement si leur état va mieux.
Alors non , il ne faut pas tous les mettre dans le même panier,ils ont leur utilité,comme chacun de nous.
Ensuite,ceux qui critiquent sans arrêt sur tout et n'importe quoi,se sont des éternels insatisfaits.Apprenez le langage positif et servez vous en pour appréhender le monde de l'autre côté du miroir.Les psy ne sont pas responsables de votre mal être,essayez de le comprendre,est ce génétique,inné,acquis,du à une grosse tuile,au chômage,...que sais-je?
 
  • J'aime
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
moune à dit:
Les psy ne sont pas responsables de votre mal être,essayez de le comprendre,est ce génétique,inné,acquis,du à une grosse tuile,au chômage,...que sais-je?

D'un garagiste, on attend que sa voiture soit réparée, d'un psy ne pourrait-on pas attendre d'être "réparé" ?
Les psys sont là pour aider leurs patients à aller mieux. Ils sont responsables des actes de santé qu'ils pratiquent, comme le patient de son état.

C'est une collaboration. Si c'est une équipe qui marche, ben ma fois, on la garde, sinon faut changer d'équipe.
 
  • J'aime
dide70

dide70

Membre
messages
3 146
Points
6 160
Localisation
Belfort
jumb à dit:
C'est comme les antibiotiques, beaucoup de personnes disent que c'est super "mauvais", pourtant ils sauvent énormement de vies. Il s'agit juste d'en faire bon usage

un petit rhume et on cours chez le médecin, pour revenir avec des anti-bios. comparaison avec une personne qui n'en prend pas, j'ai fait l'essais

3J avec anti bios et on renouvelle 3 fois dans l'hivers
sans anti bio 4J et on est immunisé pour le reste de l'hiver. Les gents qui travaillent dans le froid sont rarement malade et si c'est le cas ne cours pas vers les anti bio.
 
dide70

dide70

Membre
messages
3 146
Points
6 160
Localisation
Belfort
o
Ryma12345 à dit:
oui, justement, je me suis décidée à m'orienter vers la relaxation et de manière accompagnée. Ceci afin de pouvoir ensuite reproduire les exercices n'importe où :) + un peu de yoga :) + partir en vacances
ben c'est un bon début, mais on peut aussi apprendre beaucoup à rechercher un peu sur le net
 
dide70

dide70

Membre
messages
3 146
Points
6 160
Localisation
Belfort
moune à dit:
Les psychiatres sont des médecins qui ne vont pas forcément prescrire des médicaments

souvent, après il y a peut-être contre indication pendant une grossesse. Mince je vais lui donné quoi ?
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
dide70 à dit:
un petit rhume et on cours chez le médecin, pour revenir avec des anti-bios. comparaison avec une personne qui n'en prend pas, j'ai fait l'essais

3J avec anti bios et on renouvelle 3 fois dans l'hivers
sans anti bio 4J et on est immunisé pour le reste de l'hiver. Les gents qui travaillent dans le froid sont rarement malade et si c'est le cas ne cours pas vers les anti bio.

Tu parles d'un petit rhume. Il y a des pneumonies, pleurésies... des opérations chirurgicales, des maladies exotiques et bien d'autres. Combien de vies ont été sauvées grâce à la pénicilline. Peut-être des millions ? Ici, nous avons des tiques porteuses de la maladie de Lyme. Ils sont rares dans ma famille, ceux qui n'ont pas dû prendre un traitement antibiotique pour contrer cela. Puis, ce n'est pas 3 jours.

Un petit rhume, on peut d'ailleurs, se passer d'aller chez le médecin.

Perso, je constate une médecine raisonnée pratiquée dans ma région, enfin ce que j'en côtoie ( en montagne et dans le froid).

Il y a du pour et du contre dans chaque traitement. Quand le pour est vraiment plus important, alors, il est aussi nécessaire de ne pas se braquer et dire "non, je n'en veux pas". C'est pareil pour les AD. Si c'est pour éviter un suicide par exemple, ça parait logique de les utiliser, même s'il y a une dépendance par la suite.
Comme il vaut mieux avoir trois infections que de mourir à la première ou avoir 1 mois d'arrêt)
 
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
Ryma12345 à dit:
oui c'est vrai que cela existe et ça me rend folle !!! Mais du coup il y a des dérives sur tout. Personnellement, j'ai fait une dépression profonde qui a été traitée en 3 ans car il me fallait ce temps pour reprendre la confiance, exposer l'ensemble des épreuves qui m'ont amené à cela... Et aujourd'hui j'ai fait un vrai travail car j'ai été prise en charge et orientée par de bonnes personnes ! il est évident que de prescrire un anti depresseur sans suivi et sans volonté du patient non plus d'avancer est complètement absurde !!! Et dangereux... Car ont peut renvoyer au patient cette image de "malade" en lui administrant un traitement médicamenteux uniquement, de plus, si la personne décide de se sevrer sur un coup de tête cela peut être une catastrophe (suicides, crises de folies, crises de manque...). Je suis également tombé sur des psychiatres et psychologues qui ne m'aidaient pas à avancer. En effet, à part me conforter dans mes ronchonnements et mon statut de victime, ils ne m'ont pas aidé à traiter les problèmes mais plutôt à continuner de geindre... Donc il y a plein de paramètres à prendre en compte pour soigner réellement une dépression.
L'hypnose clinique est dite mixte car elle associe des hypnotiques et de l'hypnose, mais la difficultés c'est le sevrage et la dépendance; Je crois qu'un alignement avec un technique de Pnl adaptée serait une bonne étape avant d'entreprendre autre chose...
 
dide70

dide70

Membre
messages
3 146
Points
6 160
Localisation
Belfort
jumb à dit:
Tu parles d'un petit rhume
Oui enfin j'utilise rhume à la distinction de la vrai grippe avec 40 de fièvre cloué au lit que je n'ai d'ailleurs pas encore eu, tu as raisons pour les personnes ayant des problèmes pulmonaires.
je vois bien ce qui se passe ne serait -ce qu'au boulot, combien de fois j’entends, je suis sous médoc alors que ces personnes n'ont aucune complication. Je n'incrimine pas les médecins qui donnent se que le patient demande, mais certaines personnes qui consultes trop facilement et ces mêmes personnes rechutent aussi souvent, d'où mon analyse ci-dessus pour laquelle je n'ai depuis longtemps plus aucun doute.
 
Singin

Singin

Membre
messages
849
Points
5 560
dide70 à dit:
Je n'incrimine pas les médecins qui donnent se que le patient demande
Peut-être que ça coûterait moins cher à la société de mettre des distributeurs automatiques à tous les coins de rues ou les médicaments en vente libre dans les supermarchés, et bien sûr sans remboursement étant donné qu'on ne rembourse pas les produits de consommation courante.
Mais sans sarcasme, c'est quand même le médecin qui devrait être le seul maître de sa prescription quelle que soit la demande du patient.
Il devrait pouvoir réserver les médicaments lorsqu'ils sont vraiment indispensables et orienter la personne qui souffre plus modérément vers d'autres possibilités.
Mais peut-être que le problème sont les lois sur l'exercice de la médecine et l'ordre des médecins.
Et l'argent.
Consommer des médicaments est pratiquement gratuit, alors qu'un autre remède peut coûter très cher au malade.
Peut-être qu'il y aurait quelque chose à faire sur ce plan et qu'il ne devrait pas y avoir que des médicaments sur une ordonnance et pas que les médicaments de remboursés.
Il faudrait sans doute à la fois éduquer les médecins et les malades en ce sens.
Les malades pour qu'ils arrêtent de faire le diagnostic et la prescription à la place du médecin, ce qui le relègue au simple rôle de fournisseur d'ordonnance sur commande.
Et les médecins pour qu'ils arrêtent de croire que leur travail consiste uniquement à établir un diagnostique et à prescrire des médicaments.
La relation médecin malade est primordiale.
Elle est plus efficace que n'importe quelle chimie dans la bobologie, ces petits maux qui ne sont pas vraiment dangereux mais qui pourrissent durement le quotidien, et elle apporte un grand plus pour affronter les véritables maladies.
Pas besoin d'en faire des tonnes, un sourire, une manière de parler tranquille et apaisante, des mots rassurants, un peu d'humour, quelques explications, et même si ça ne guérit pas instantanément, au moins on sort du cabinet, sans ordonnance, mais avec un meilleur moral et quelques très bons conseils.
Qu'est-ce que j'aimerais parfois que mon ex-médecin qui pratiquait ce genre de médecine ait vingt ans de moins et ne soit pas en retraite.
 
  • J'aime
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 656
Points
7 260
Localisation
France
Il en existe encore des médecins à l'écoute de leurs patients
Le mien est ainsi, , mais en contre partie mieux vaut prendre un livre pour patienter dans la salle d'attente!
On en parlait dernièrement, il a conclut la discussion en disant que les gens n'allaient plus voir le curé et que c'était lui qui assurait ce role.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 082
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Si la sélection en première année de médecine portait sur les capacités psychologiques, cognitives et psycho-thérapeutiques, et pas que sur un bourrage de crâne sur des matières techniques et scientifiques, la médecine ne serait pas entrain de mourir de son manque d'humanisme +++

On forme désormais des techniciens spécialisés en industrie de santé.

Une robotisation pour soigner des robots formatés à entretenir leur santé et à consommer toujours plus.

Çà s'appelle la rentabilité des soins.

:D
 
  • J'aime
dide70

dide70

Membre
messages
3 146
Points
6 160
Localisation
Belfort
il existe des solutions sans anti bio pour aider à passer la vague, un bon sirop fait déjà beaucoup de bien...
Il y a aussi la mentalité de gents à changer à vouloir à tout prix consulter, aussi l'anti bio sera remboursé alors que la solution sans ordonnance non. Où est le bénéfice pour la sécu en finale ?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 082
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
cabinet briare hypnose à dit:
la dérive est toujours dans les croyances
Si l'on se croit dépressif, si on nous persuade qu'on est dépressif, si on se persuade qu'on est définitivement dépressif, on se fixe dans cette croyance et dans cette identité +++

On devient un vrai dépressif +++

"ma" dépression je la connais désormais bien et les gens m'évitent car ils sentent que cette contamination, par ma dépression, les menace très directement aussi.

Alors ils m'évitent.

C'est le principe du psychiatre qui vous étiquette dépressif pour que lui prenne de la distance et reste dans sa neutralité peu aidante. Il vous écoutera passivement sans vous tendre vraiment la main.

Et puis il y a des psychiatres qui ont fait "leur" psychiatrie et qui restent ainsi dans le bien être et la bonne santé et qui n'hésitent pas à contaminer "leurs" patients pour qu'ils choisissent librement l'étiquette qui leur conviendra le mieux.

Et cette enquête vertueuse les dynamise et dynamise tout leur entourage.

Qui suis je ?
Comment bien "me"/ "se" construire ?

CF Christophe André
Élisabeth Kubbler Ross
Milton Erickson
Virot
et mon psy auto hypno formateur adoré...

Et le club des hypnos : choisis ta vie au mieux de ton choix...
:)

Ou pas.
:(
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Un jour un psy m'a étiqueté comme "personne ne pouvant pas faire de dépression". Il m'avait convoqué à propos de la santé mentale d'un proche.
Il m'avait demandé que ça me faisait la "feuille d'impôts". Je lui ai dit rien, je n'en paie pas. Si j'en paie beaucoup, c'est que je serai riche. Alors autant en payer plein.
C'est curieux, ça m'est resté en mémoire, car c'était, il y a bien longtemps. Je me dis alors que je suis programmée à être heureuse de vivre, et de prendre les choses du bon coté. Les impôts et le reste...
 
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
moune à dit:
Il en existe encore des médecins à l'écoute de leurs patients
Le mien est ainsi, , mais en contre partie mieux vaut prendre un livre pour patienter dans la salle d'attente!
On en parlait dernièrement, il a conclut la discussion en disant que les gens n'allaient plus voir le curé et que c'était lui qui assurait ce role.
C'est de plus en plus rare comme les médecins de campagne qui se déplacent, bref on soigne un symptôme on ne le traite pas et c'est bien different, et d'ailleurs en terme économique le médecin prendrait quel prix pour une approche globale ?
 
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
dide70 à dit:
il existe des solutions sans anti bio pour aider à passer la vague, un bon sirop fait déjà beaucoup de bien...
Il y a aussi la mentalité de gents à changer à vouloir à tout prix consulter, aussi l'anti bio sera remboursé alors que la solution sans ordonnance non. Où est le bénéfice pour la sécu en finale ?
c'est la preuve clinique qui est prise en compte l'anti-bio en a une - même si l'ordonnance est souvent abusive
 
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
Réponses
527
Affichages
8 K
cl7777
cl7777
V
  • Question
  • Vhaltef
Réponses
1
Affichages
61
Dov Aim
Dov Aim
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
20
Affichages
481
Vhaltef
V
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut