Formation Hypnose

acouphènes suite à auto hypnose

  • Initiateur de la discussion plume des remparts
  • Date de début
plume des remparts

plume des remparts

Membre
messages
20
Points
1 090
Localisation
lot et garonne
J'ai suivi un stage en auto-hypnose avec Paul Elie. Cela fut intéressant et il m'a donné un ancrage pour réussir à pratiquer l'auto hypnose rapidement.
Cependant, dès ma première séance, des acouphènes sont apparus. Au départ, uniquement pendant la séance d'auto hypnose et maintenant, j'en ai tout le temps. C'est très désagréable, je n'entends plus le silence alors que je l'appréciais tant !!!
Auriez-vous une suggestion pour les faire partir? Ils sont surtout localisés près de l'oreille droite.
Merci de vos conseils.
 
dbuffault

dbuffault

Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Plume des remparts, je pense comme Castorix que vous devriez laisser cette séance derrière vous et ne pas vous mettre en tête qu'elle est forcément à l'origine des acouphènes.
C'est toute la difficulté entre la corrélation et la causalité, et je ne pense pas que focaliser dessus permette de quelque façon que ce soit de régler votre problème actuel.
Orientez-vous plutôt sur la résolution du problème, et non sur sa cause hypothétique, sauf si un examen médical révèle quelque chose.
 
dbuffault

dbuffault

Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Oups, ma réponse est partie juste après la votre, du coup elle est déjà obsolète.
Si l'EFT fonctionne voici quelques axes de travail sur les acouphènes :
- travail sur l'evt que vous pensez à l'origine et sur les émotions qu'il provoque (colère entre autres)
- travailler sur les acouphènes en eux même et les émotions générées (peur que ça s'installe, colère, etc...)
- travailler sur l'attention que vous portez aux acouphènes (parce que si vous ne leurs portez plus attention, c'est comme s'ils n'existaient plus)

Juste quelques pistes pour vous aider.
 
H

Hubert Chatelée

Membre
messages
213
Points
1 820
plume des remparts à dit:
Bon, j'ai vu mon médecin traitant qui m'a dit que ce n'était effectivement pas physique mais bien du à un évènement soudain.
Vos acouphènes étant apparus lors de votre première expérience d'hypnose, la corrélation semblait évidente.
Bien sûr corrélation ne veut pas dire causalité, mais c'était plus que probable.
plume des remparts à dit:
Et, concernant une audition légèrement supérieure à la normale, je mets toujours le son bas (TV, musique...) et les gens qui veulent écouter sont obligés de le lever pour pouvoir écouter...
Avoir une acuité auditive supérieure à la moyenne ne présente pas que des avantages en société, pour vous comme pour les autres...
A postériori, il est facile de penser que si un effet indésirable de l'hypnose devait se produire, li se porterait sur l'audition.
plume des remparts à dit:
Comme l'EFT marche pas mal...
Oui, l'EFT donne des résultats surprenants dans pas mal de domaines.
Et comme c'est une technique qui semble très simple à employer elle se développe rapidement.
Mais les acouphènes étant apparus sous hypnose, il semblerait plus écologique de les résoudre sous hypnose.
plume des remparts à dit:
j'ai encore plus confirmation de sa responsabilité (même si cela ne lui plaît pas).
Je ne pense pas que l'on puisse dire que votre hypnothérapeute est responsable des acouphènes, l'hypnose comme toute technique thérapeutique efficace comporte des risques.
Et je suis certain que dans quelques temps apparaitrons des effets secondaires de l'EFT.
Votre hypnothérapeute est victime de ce courant de pensée qui veut, contre l'évidence, que l'hypnose soit sans danger.
Il y a donc peu de publication sur les effets indésirables de l'hypnose, mais si je me réfère à ma propre expérience, ces effets indésirables ont toujours été réversibles sous hypnose. Cela n'a pas de valeur statistique et n'est pas une vérité absolu, mais c'est encourageant pour vous et explique pourquoi je pense que l'hypnose devrait pouvoir régler le problème qu'elle a engendré.
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Problème "engendré" par l'hypnose n'est peut-être pas le mot le plus juste. Je pense qu'effectivement les acouphènes ont émergés à cause de l'hypnose tout comme il serait possible de les endiguer avec l'hypnose... Ou alors, de les traiter, de façon plus définitive, avec l'hypnose comme avec l'EFT (enfin, plutôt l'EMDR).

Plume des remparts, on peut réveiller un problème avec l'autohypnose : cela ne veut pas dire, qu'avant cela, il n'existait pas.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Quelque part vous nous expliquez que vous avez ramené des acouphènes nés sous hypnose à l'état de veille.

Pourquoi ne pas les rapporter là où ils sont apparus en vous mettant en ah, et revenir à l'état de veille et d'audition que vous connaissiez avant la séance ?

Vous reancrez votre état auditif d'avant la séance ou vous faites aider pour cela.

Vous avez gardé un souvenir de votre séance en quelque sorte, choisissez en un autre peut-étre ?
 
H

Hubert Chatelée

Membre
messages
213
Points
1 820
Ivan Schmitt à dit:
Plume des remparts, on peut réveiller un problème avec l'autohypnose : cela ne veut pas dire, qu'avant cela, il n'existait pas.

Je pense que quand un patient sort de transe avec des acouphènes qu'il n'avait jamais eu auparavant, il est difficile de le convaincre que l'hypnose n'a fait que réveiller un problème préexistant.
Mais je plaisante et je comprend bien que vous voulez dire que l'hypnose n'a été que le facteur déclenchant, ou le facteur de décompensation d'un problème préexistant.
Mais même dans ce cas, qui sait si ce problème se serait décompensé un jour, ou ne se serait réglé de lui même sans jamais se révéler?
Alors que maintenant les acouphènes sont installés...
Il s'agit donc bien pour le moins d'un effet indésirable de l'hypnose.
 
amrita

amrita

Membre
messages
309
Points
2 290
Localisation
isere
Bonjour à tous,

Plume, vous attachez vos acoupènes à ces séances d'auto-hypnose alors peut-être devriez-vous aller voir l'objectif que vous vouliez travailler pendant la séance et peut-être que cela apportera un éclairage nouveau.
 
hypha

hypha

Membre
messages
113
Points
2 620
Bonjour,

Plume des remparts:
Ils sont surtout localisés près de l'oreille droite.
M. Elie se positionnait où lors des séances, à votre droite ou à votre gauche ?

soit M. Elie m'a fait des suggestions en hypnose que mon inconscient n'a pas apprécié (il m'a parlé de choses qui n'était pas prévues) en dehors du fait de me donner un ancrage pour pouvoir accéder à l'AH facilement.
Si il vous a "parlé de choses qui n'était pas prévues" peut que vos oreilles ont créé des acouphènes pour ne rien entendre.

M. Elie était là quand les premiers acouphènes sont arrivés et même s'il nie une certaine responsabilité dans leur apparition, je suis convaincue du contraire.
Peut être suffirait-il que vous refassiez, avec M. Elie, une séance d'hypnose en vous mettant d'accord sur la marche à suivre et surtout ce qui doit être dit et non dit. Comme vous vous êtes déjà rencontrés vous pourriez envisager de faire cette séance soit par téléphone ou mieux par skype ou autre chat avec webcam, par exemple.
Vous n'auriez pas du me parler d'autre chose que d'AH pendant les 2 séances d'hypnose.
Tout est là et l'inconscient le refuse à sa façon.
C'est pas de la faute a qui que ce soit c'est une mauvaise interprétation de votre inconscient, des intentions certainement louables de M. Elie, aussi je vous conseillerait de réfréner vos rancœurs, de reprendre contact avec M. Elie posément afin de régler simplement et très rapidement cet incompréhension de votre inconscient.





Castorix:
Bonsoir,
Non vraiment, je ne peux que reprendre certains propos de Paul Elie :
l’hypnothérapeute ( hypnologue) n'a aucun pouvoir.... et certainement pas d'inoculer des acouphènes.
Il s'agirait là d'une vision magique prêtant à l'intervenant un pouvoir sur le sujet... (le pouvoir que le sujet veut bien lui attribuer, rien d'autre à y voir).

Le croyez-vous vraiment ? Quand on suit le déroulement des séances et surtout le ressenti du client ? C'est pas l'intervenant qui a le pouvoir mais bien l'inconscient du sujet.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
hypha à dit:
Bonjour,

Plume des remparts:
Ils sont surtout localisés près de l'oreille droite.
M. Elie se positionnait où lors des séances, à votre droite ou à votre gauche ?

soit M. Elie m'a fait des suggestions en hypnose que mon inconscient n'a pas apprécié (il m'a parlé de choses qui n'était pas prévues) en dehors du fait de me donner un ancrage pour pouvoir accéder à l'AH facilement.
Si il vous a "parlé de choses qui n'était pas prévues" peut que vos oreilles ont créé des acouphènes pour ne rien entendre.

M. Elie était là quand les premiers acouphènes sont arrivés et même s'il nie une certaine responsabilité dans leur apparition, je suis convaincue du contraire.
Peut être suffirait-il que vous refassiez, avec M. Elie, une séance d'hypnose en vous mettant d'accord sur la marche à suivre et surtout ce qui doit être dit et non dit. Comme vous vous êtes déjà rencontrés vous pourriez envisager de faire cette séance soit par téléphone ou mieux par skype ou autre chat avec webcam, par exemple.
Vous n'auriez pas du me parler d'autre chose que d'AH pendant les 2 séances d'hypnose.
Tout est là et l'inconscient le refuse à sa façon.
C'est pas de la faute a qui que ce soit c'est une mauvaise interprétation de votre inconscient, des intentions certainement louables de M. Elie, aussi je vous conseillerait de réfréner vos rancœurs, de reprendre contact avec M. Elie posément afin de régler simplement et très rapidement cet incompréhension de votre inconscient.





Castorix:
Bonsoir,
Non vraiment, je ne peux que reprendre certains propos de Paul Elie :
l’hypnothérapeute ( hypnologue) n'a aucun pouvoir.... et certainement pas d'inoculer des acouphènes.
Il s'agirait là d'une vision magique prêtant à l'intervenant un pouvoir sur le sujet... (le pouvoir que le sujet veut bien lui attribuer, rien d'autre à y voir).

Le croyez-vous vraiment ? Quand on suit le déroulement des séances et surtout le ressenti du client ? C'est pas l'intervenant qui a le pouvoir mais bien l'inconscient du sujet.

Ah voilà qui est bien pensé... La preuve c'est que j'y avais pensé aussi! :lol:

Voilà... Il vous a dit des choses que vous auriez préféré ne pas entendre? Ne serait-ce pas là une possible raison d'acouphènes?
 
plume des remparts

plume des remparts

Membre
messages
20
Points
1 090
Localisation
lot et garonne
Les acouphènes ont disparu !!! :D
Normal, je suis allée voir un vrai bon hypnothérapeute !!! :D
Je peux même faire de la pub pour ce Monsieur si quelqu'un a besoin d'un thérapeute compétent dans le Lot et Garonne.
Il est vraiment l'image même que je me faisais d'un bon thérapeute.

Hé oui, mon inconscient refusait d'entendre ce que Paul Elie me racontait car il y avait beaucoup de choses sur lesquelles je n'étais pas d'accord (ex: notre inconscient est notre pire ennemi :shock: )
Du coup, j'ai oublié toute "la formation d'AH" mais ce n'est pas grave. L'essentiel étant d'avoir la santé et plus de bourdonnement dans la tête !!!

Merci à tous pour votre participation et si un jour, j'ai envie de faire une vraie bonne formation, j'irai voir des gens compétents qui pratiquent et ont de l'expérience :wink:
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 420
Points
6 360
Localisation
lyon
plume des remparts à dit:
Les acouphènes ont disparu !!! :D
Normal, je suis allée voir un vrai bon hypnothérapeute !!! :D
Je peux même faire de la pub pour ce Monsieur si quelqu'un a besoin d'un thérapeute compétent dans le Lot et Garonne.
Il est vraiment l'image même que je me faisais d'un bon thérapeute.

Hé oui, mon inconscient refusait d'entendre ce que Paul Elie me racontait car il y avait beaucoup de choses sur lesquelles je n'étais pas d'accord (ex: notre inconscient est notre pire ennemi :shock: )
Du coup, j'ai oublié toute "la formation d'AH" mais ce n'est pas grave. L'essentiel étant d'avoir la santé et plus de bourdonnement dans la tête !!!

Merci à tous pour votre participation et si un jour, j'ai envie de faire une vraie bonne formation, j'irai voir des gens compétents qui pratiquent et ont de l'expérience :wink:

Heureux dénouement!

pas grave pour l'oubli : il n'y a rien de plus simple d'entrer en trance quand on va bien.

PAr contre savoir utiliser cet état pour se change, là, ça demande bien plus de temps, car c'est tout simplement apprendre à se changer, à savoir faire de la thérapie sur soi...
Essentiellement, ça revient à mettre le passé à la poubelle.... mais le diable est dans les détails.

Valikor
Valikor.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonjour Hypha,

hypha à dit:
Castorix a écrit :
l’hypnothérapeute ( hypnologue) n'a aucun pouvoir.... et certainement pas d'inoculer des acouphènes.
Il s'agirait là d'une vision magique prêtant à l'intervenant un pouvoir sur le sujet... (le pouvoir que le sujet veut bien lui attribuer, rien d'autre à y voir).

hypha a répondu :
Le croyez-vous vraiment ? (...)
C'est pas l'intervenant qui a le pouvoir mais bien l'inconscient du sujet.

En effet
J'ai l'impression que nous disons la même chose ?
Simplement, vous employez la métaphore d'un Inconscient

le message pouvant être exprimé ainsi : « les propos de Paul ne vous ont pas convenu - mais l'apparition d'acouphènes est une réaction qui vous est personnelle »

Perso je n'ai pas parlé d'inconscient, vu que Plume donne l'impresion d'être très consciente de ce qu'elle n'avait pas apprécié !

D'ailleurs si l'on disait : « Paul a déclenché les acouphènes », il faudrait compléter : « le nouveau thérapeute a supprimé les acouphènes » pour rester cohérent...
On sent bien que cette formulation laisse à désirer.

Et si on choisit : « l'inconscient de Plume a réagi à la séance de Paul en déclenchant des acouphènes » il me semble que vient ensuite :
« l'inconscient de Plume a réagi à la séance du 2éme T en supprimant les acouphènes »
Et pour moi ceci est clairement un langage imagé, fleuri, métaphorique...
 
hypha

hypha

Membre
messages
113
Points
2 620
En effet
J'ai l'impression que nous disons la même chose ?
Simplement, vous employez la métaphore d'un Inconscient

le message pouvant être exprimé ainsi : « les propos de Paul ne vous ont pas convenu - mais l'apparition d'acouphènes est une réaction qui vous est personnelle »

Perso je n'ai pas parlé d'inconscient, vu que Plume donne l'impresion d'être très consciente de ce qu'elle n'avait pas apprécié !

D'ailleurs si l'on disait : « Paul a déclenché les acouphènes », il faudrait compléter : « le nouveau thérapeute a supprimé les acouphènes » pour rester cohérent...
On sent bien que cette formulation laisse à désirer.

Et si on choisit : « l'inconscient de Plume a réagi à la séance de Paul en déclenchant des acouphènes » il me semble que vient ensuite :
« l'inconscient de Plume a réagi à la séance du 2éme T en supprimant les acouphènes »
Et pour moi ceci est clairement un langage imagé, fleuri, métaphorique...
[/quote]

Bonjour Castorix,
Si pour vous l'inconscient n'est qu'une métaphore, je pense effectivement nous disons la même chose.

Encore d'accord avec vous quand vous dites << Plume donne l'impresion d'être très consciente de ce qu'elle n'avait pas apprécié !>> Consciente oui du refus mais certainement pas de la création (mot peut être trop fort!) des acouphènes, pour moi c'est bien l'inconscient et non le conscient.

<<]D'ailleurs si l'on disait : « Paul a déclenché les acouphènes », il faudrait compléter : « le nouveau thérapeute a supprimé les acouphènes » pour rester cohérent...
On sent bien que cette formulation laisse à désirer.>>
Pour moi ce n'est pas Paul qui a provoqué mais les circonstances, les non-dits pendant l'anamnèse et exprimés lors de la séance d'hypnose qui ont "provoqué" l'inconscient quand il s'est rendu compte que le conscient réagissait.
Le nouveau thérapeute, au vu de la réaction a pu dénouer la situation.

Comme quoi toujours bien prendre le temps de faire une anamnèse afin d'éviter se genre de réaction. C'est ce qui est enseigné en premier en formation.
Encore une fois sous des termes différents, avec des croyances différentes nous sommes sur la même longueur d'onde.
 
dbuffault

dbuffault

Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
Quelles que soient les précautions qu'on prend il peut arriver que l'inconscient (IC), réagisse d'une manière totalement inattendue et désagréable pour la personne. Bien entendu ce risque augmente si on ne prend pas de précaution et si on est maladroit.
Mais dans tout les cas cette réaction (dans ce cas là les acouphènes), est in phénomène à prendre en compte (feedback) et pas à rejeter comme une erreur soit du thérapeute, soit du sujet. Au final c'est bien une part du sujet qui a créé ces acouphènes suite à la séance, et une part d'elle même (la même ou une autre d'ailleurs), qui les a supprimé lors de la seconde.
La responsabilité du thérapeute c'est de montrer du mieux possible la bonne direction à l'IC. La responsabilité du sujet, c'est de suivre la direction indiquée ou pas.
Et le thérapeute devrait bien entendu effectuer un suivi et proposer d'aider à résoudre le problème, mais encore faut-il que le sujet ait envie d'avoir affaire à lui.

Pour résumer mon propos : il faut, en temps que thérapeute, prendre en compte qu'il peut y avoir des réactions désagréables suite aux séances, quelles que soient nos compétences. Et donc effectuer un suivi (recontacter les clients) en prenant ça en compte, et sans en avoir peur. Toute suggestion peut être rejetée par l'IC ou interprétée différemment de ce qu'on imaginait. Ça arrive, et ensuite il faut le gérer et ne pas renvoyer la faute sur le sujet (ni sur le thérapeute d'ailleurs, sauf faute manifeste).
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
hypha à dit:
<< D'ailleurs si l'on disait : « Paul a déclenché les acouphènes », il faudrait compléter : « le nouveau thérapeute a supprimé les acouphènes » pour rester cohérent (...) >>
Pour moi ce n'est pas Paul qui a provoqué mais les circonstances, les non-dits pendant l'anamnèse et exprimés lors de la séance d'hypnose qui ont "provoqué" l'inconscient quand il s'est rendu compte que le conscient réagissait.

Je partage l'idée qu'il s'agit de processus non conscients, dans la mesure où des acouphènes existent sous l'influence de phénomènes variés (tension artérielle, fréquence cardiaque, souplesse des vaisseaux, donc âge et autres influences comme cholestérol ou diabète, sans oublier que le stress fait lui-même encore accélérer la fréquence cardiaque, se contracter les vaisseaux, et augmenter la pression artérielle ; position de la tête, existence d'une sinusite ou d'une inflammation dentaire, problème de cervicales ...).

Ces différents facteurs sont non conscients mais comptent autant, puisqu'ils sont essentiels dans la création du symptôme, que les autres : activité physique, épaisseur des vêtements, température de la pièce, fatigue liée à la journée (par exemple s'il y a eu beaucoup de bruit de fond, comme des travaux, ou si on a tondu la pelouse...), gestion par le système de l'audition (oreille interne, puis nerf auditif...) de la balance entre bruits de l'environnement et "bruit de base" (un peu comme un lecteur CD, qui produit un petit ronflement lié à la rotation du disque, s'ajoutant à la musique qui sort des HP.)... et encore la fatigue et l'âge.

Ensuite bien sûr, il y a l'équilibre donné par le cerveau à ces différentes perceptions, comme quand le cerveau règle la perception d'une chaussure qui serre un peu le pied : selon les priorités du moment, on s'en aperçoit ou pas... (mais le pied est serré, que ce soit conscient ou non !)

Alors pour la qestion de savoir s'il faut employer une notion d'un Inconscient pour résumer tout ça (et tout ce que nous ne connaissons pas mais qui peut compter encore), franchement je crois aussi que chacun peut en juger et qu'il n'y a pas de règle imposée.

Simplement, je souligne de temps à autre que cet Inconscient est métaphorique, pour éviter de partir dans des interprétations trop délirantes :shock: comme on en lit parfois (l'inconscient qui est ton ami et en sait plus que toi, l'IC qui est ton ennemi, etc.)... :wink:
 
dbuffault

dbuffault

Membre
messages
239
Points
2 020
Localisation
Enghien-Les-Bains
C'est en effet toujours bon de rappeler qu'il ne faut pas prendre cette notion de manière trop littérale.
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Sinon il y a un débat assez intéressant (qui m'a en tout cas conduit à une conclusion intéressante) de ce qu'est cet inconscient... lorsqu'il n'est pas seulement une métaphore.
https://www.transe-hypnose.com/sujet/debat-la-negation-en-hypnose.5036/

Par ailleurs, je trouve cet histoire d'acouphène intéressante. L'acouphène apparaît sous hypnose puis disparaît également avec l'hypnose. Il y a décidément quelque chose qui ne passe pas dans cette histoire.
Qu'il puisse arriver que l'hypnotisé n'aime pas les paroles de l'hypnotiseur, c'est une chose. Qu'il développe un acouphène, pourquoi pas. Mais, qu'il développe un acouphène persistant, à mon avis, c'est encore une autre histoire.
Pour moi, il y a deux hypothèses explicatives : la première, dont je ne démord pas plus qu'au début : l'acouphène existait déjà et l'hypnose permet de le faire surgir... et/ou disparaître. Dans ce cas, l'acouphène serait une sorte de fragilité physiologique que l'on peut pourrait plus ou moins bien contrôler grâce à l'hypnose et/ou la psychologie.
Seconde hypothèse : l'acouphène est entièrement psychologique et il est entièrement déclenché par l'hypnose : plume ne voulait pas entendre ce que disait Paul. Dans ce cas, pourquoi l'acouphène s'est-il maintenu ? Hum... Peut-être pour justifier le règlement de compte entre Plume et Paul.

Ces deux hypothèses permettent d'envisager l'avenir :
- si c'est une fragilité, ménagez vos oreilles, ça pourrait revenir à l'occasion d'un stress (tout comme bien sur, vous pouvez ne plus jamais entendre parler...)
- si c'est un règlement de compte : c'est une stratégie intéressante... dommage qu'il faille souffrir si longtemps pour arriver à ce résultat.

Bon, peut-être aussi que c'est un mélange des deux....
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
C'est fou ce qu'on essaie de broder tout autour pour ne pas dire le mot "inconscient". On admet qu'il y a des processus qui "ne sont pas conscients" mais on évite soigneusement de dire le mot, tant il est déclencheur de trucs qui semblent, justement de par cette pulsion de rejet, êtres bien inconscients (dans le subconscient).

Y'a donc de la freudophobie et de l'inconscientphobie aussi! :lol:

C'est peut-être trop simple...L'inconscient est ce qui n'est pas conscient mais qui est là tout de même.

Alors que ce soit inné (inconscient) ou que ce sois acquis (subconscient) il y a des trucs machins qui ne sont pas conscients. Trouvons encore un autre mot non déclencheur pour ces concepts... Pour "ce qui n'est pas conscient" on pourrait appeler cela le........................?
 
hypha

hypha

Membre
messages
113
Points
2 620
Bonjour,
Il y a bien le blanc et le noir, le négatif et le positif, la matière et l'anti-matière, pourquoi pas le conscient et l'inconscient ?
Par définition si l'inconscient est une métaphore alors le conscient en fait partie.

Castorix:
<<Je partage l'idée qu'il s'agit de processus non conscients, dans la mesure où des acouphènes existent sous l'influence de phénomènes variés (tension artérielle, fréquence cardiaque, souplesse des vaisseaux, donc âge et autres influences comme cholestérol ou diabète, sans oublier que le stress fait lui-même encore accélérer la fréquence cardiaque, se contracter les vaisseaux, et augmenter la pression artérielle ; position de la tête, existence d'une sinusite ou d'une inflammation dentaire, problème de cervicales ...). >>

Ok, donc si c'est non conscient c'est donc inconscient, non ?

<< Simplement, je souligne de temps à autre que cet Inconscient est métaphorique, pour éviter de partir dans des interprétations trop délirantes >>

Ok, donc de temps à autre l'inconscient existe et n'est pas métaphorique, de temps à autre bien sûr !

dbuffault:
<< C'est en effet toujours bon de rappeler qu'il ne faut pas prendre cette notion de manière trop littérale. >>

C'est pas un peu de la langue de bois de répondre comme ça ?

Ivan Schmitt:
<< Pour moi, il y a deux hypothèses explicatives : la première, dont je ne démord pas plus qu'au début : l'acouphène existait déjà et l'hypnose permet de le faire surgir... et/ou disparaître. Dans ce cas, l'acouphène serait une sorte de fragilité physiologique que l'on peut pourrait plus ou moins bien contrôler grâce à l'hypnose et/ou la psychologie. >>

Comme le dit très bien Castorix << des acouphènes existent sous l'influence de phénomènes variés (tension artérielle, fréquence cardiaque, souplesse des vaisseaux, donc âge et autres influences comme cholestérol ou diabète, sans oublier que le stress fait lui-même encore accélérer la fréquence cardiaque, se contracter les vaisseaux, et augmenter la pression artérielle ; position de la tête, existence d'une sinusite ou d'une inflammation dentaire, problème de cervicales ...).>>

Donc on pourrait penser que tout le monde a des acouphènes qui existent déjà mais non déclenchés !

<< Seconde hypothèse : l'acouphène est entièrement psychologique et il est entièrement déclenché par l'hypnose : plume ne voulait pas entendre ce que disait Paul. Dans ce cas, pourquoi l'acouphène s'est-il maintenu ? Hum... Peut-être pour justifier le règlement de compte entre Plume et Paul. >>


Lors du déclenchement, sous hypnose, pas de règlement de compte simplement une protection (hypothèse), une fois en place pourquoi les supprimer. Si le déclenchement des acouphènes était une "protection" pourquoi supprimer la protection sans expliquer à l'inconscient du bien fondé ou pas.




Il est de bon ton de ne pas critiquer un "confrère" ok, mais laisser un client dans la souffrance en lui disant que ce n'est pas une erreur, je ne suis pas d'accord. Il faut reconnaître un manque de compétences de la part de M. Elie.
Sans pour cela lui jeter la pierre mais lui faire prendre conscience de ses responsabilités afin de revoir le client sans le fustiger par des propos mal venus.

Je vais certainement m'attirer des commentaires négatifs suite à cette déclaration, mais quelques fois il ne faut pas avoir un langage politicien, genre langue de bois et dire les chose comme on les ressens.
 
Oratorioo

Oratorioo

Membre
messages
290
Points
2 160
Croire que c'est l'inconscient qui a créé des acouphènes parce qu'il n'acceptait pas ce qu'il entendait, j'avoue que
pour moi ça n'a aucun sens. Et puis c'est invérifiable.
Ces acouphènes, et leur disparition, peuvent avoir bien d'autres explications...
 
hypha

hypha

Membre
messages
113
Points
2 620
Oratorioo à dit:
Croire que c'est l'inconscient qui a créé des acouphènes parce qu'il n'acceptait pas ce qu'il entendait, j'avoue que
pour moi ça n'a aucun sens. Et puis c'est invérifiable.
Ces acouphènes, et leur disparition, peuvent avoir bien d'autres explications...

Comme il est invérifiable que l'inconscient ne les ai pas créé, si vous prenez dans un autre sens!

<<Ces acouphènes, et leur disparition, peuvent avoir bien d'autres explications...>>

Ce qui a été déjà dit, c'est vrai, mais en autre l'explication que l'inconscient y est peut-être pour quelque chose.

Voyez tout est vrai et son contraire!
 
Oratorioo

Oratorioo

Membre
messages
290
Points
2 160
hypha à dit:
Comme il est invérifiable que l'inconscient ne les ai pas créé, si vous prenez dans un autre sens!

On peut dire aussi que les extra-terrestres existent puisqu'on ne peut pas prouver le contraire!
On peut croire ce qu'on veut en fait avec ce genre de raisonnement.

Pour ma part, avant de faire intervenir des forces occultes, je préfère aller au plus simple...
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
On ne sait donc pas comment ces acouphènes sont apparus, ni pourquoi, heureusement que quelqu'un a su comment les faire disparaitre...

On ne sait donc rien mis à part les faire disparaitre (ce qui est déjà une très bonne chose en soi).

Toute interprétation reste donc au stade de l'invérifiable... Et on peut tout dire et son contraire.. Et ouf on peut résoudre une problématique sans rien en avoir compris... Et avoir des résultats avec des hypothèses des plus fantaisistes..

Ça laisse un peu perplexe.

Il reste quelque chose de très magique donc dans l'hypnose... (même si ce sontdes techniques) .. Sur ce qui fait que ça agisse...
 
hypha

hypha

Membre
messages
113
Points
2 620
Oratorioo à dit:
hypha à dit:
Comme il est invérifiable que l'inconscient ne les ai pas créé, si vous prenez dans un autre sens!

On peut dire aussi que les extra-terrestres existent puisqu'on ne peut pas prouver le contraire!
On peut croire ce qu'on veut en fait avec ce genre de raisonnement.

Pour ma part, avant de faire intervenir des forces occultes, je préfère aller au plus simple...

Faudrait-il donner votre définitions du plus simple.
Si vous n'avez que ça comme arguments, autant en rester là.
Vous devez avoir vos acouphènes qui frappent à la porte.
Bonne journée.
 
Oratorioo

Oratorioo

Membre
messages
290
Points
2 160
hypha à dit:
Faudrait-il donner votre définitions du plus simple.
Si vous n'avez que ça comme arguments, autant en rester là.
Vous devez avoir vos acouphènes qui frappent à la porte.
Bonne journée.

C'est bien, vous retenez ce que j'écris!
Non, là, je suis plein d'énergie, mes oreilles sont au top.

Mais vous non plus vous n'avez pas beaucoup d'arguments, même aucun.
Votre commentaire le prouve.
Vous vous basez sur des croyances qui ne reposent sur rien : un inconscient qui raisonne et élabore, tout seul, des scénarios!

Mais comme le disait Katia un peu plus haut : on peut avoir des résultats avec des hypothèses des plus fantaisistes.
C'est la magie de l'hypnose, en effet...
 
hypha

hypha

Membre
messages
113
Points
2 620
Oratorioo à dit:
hypha à dit:
Faudrait-il donner votre définitions du plus simple.
Si vous n'avez que ça comme arguments, autant en rester là.
Vous devez avoir vos acouphènes qui frappent à la porte.
Bonne journée.

C'est bien, vous retenez ce que j'écris!
Non, là, je suis plein d'énergie, mes oreilles sont au top.

Mais vous non plus vous n'avez pas beaucoup d'arguments, même aucun.
Votre commentaire le prouve.
Vous vous basez sur des croyances qui ne reposent sur rien : un inconscient qui raisonne et élabore, tout seul, des scénarios!

Mais comme le disait Katia un peu plus haut : on peut avoir des résultats avec des hypothèses des plus fantaisistes.
C'est la magie de l'hypnose, en effet...

Mais donnez votre approche alors. Il ne suffit pas de dire vous dites des choses basées sur des croyances sans donner votre explication.
Si vous pensez cela c'est que vous avez votre opinion?
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Oratorioo : L'inconscient qui ne veut pas écouter, et qui provoque une gène, sous forme de symptôme... c'est justement l'interprétation la plus simple que l'on peut trouver d'un symptôme (parce que, d'après mon expérience, c'est ainsi que les choses arrivent de façon relativement fréquentes). Alors effectivement, rien ne prouve qu'une telle interprétation soit juste, mais en attendant, c'est une bonne hypothèse de travail.
Question argument : si cela n'a aucun sens pour vous, avez-vous de meilleures hypothèses de travail ?
Hypha : L'origine des acouphènes peut être variée mais il y a, dans cet exemple, une relation assez manifeste entre l'hypnose et l'apparition des acouphènes. Il ne s'agit pas de dire "tout le monde a des acouphènes non déclenchés", mais plutôt de dire que "lorsqu'on trébuche, c'est toujours la cheville déjà foulée une précédente fois qui trinque la première". Dès lors, il est possible de soigner cette cheville de bien des manières. En la ménageant, en faisant travailler d'autres muscles etc.. Il arrive aussi, parfois, qu'on continue à se faire mal à la cheville, parce qu'on veut montrer sa douleur : appel à l'aide, conflit, vengeance, besoin d'amour etc.
Pour ce qui est du "discours politique", pour faire simple, vous avez finalement raison. C'est vrai, parfois il faut savoir dire ce qu'on ressent. L'approche systémique, que j'ai employé (soigner la relation) est cependant également une stratégie thérapeutique (autant qu'elle peut expliquer un symptôme).
 
hypha

hypha

Membre
messages
113
Points
2 620
Ivan Schmitt à dit:
Oratorioo : L'inconscient qui ne veut pas écouter, et qui provoque une gène, sous forme de symptôme... c'est justement l'interprétation la plus simple que l'on peut trouver d'un symptôme (parce que, d'après mon expérience, c'est ainsi que les choses arrivent de façon relativement fréquentes). Alors effectivement, rien ne prouve qu'une telle interprétation soit juste, mais en attendant, c'est une bonne hypothèse de travail.
Question argument : si cela n'a aucun sens pour vous, avez-vous de meilleures hypothèses de travail ?
Hypha : L'origine des acouphènes peut être variée mais il y a, dans cet exemple, une relation assez manifeste entre l'hypnose et l'apparition des acouphènes. Il ne s'agit pas de dire "tout le monde a des acouphènes non déclenchés", mais plutôt de dire que "lorsqu'on trébuche, c'est toujours la cheville déjà foulée une précédente fois qui trinque la première". Dès lors, il est possible de soigner cette cheville de bien des manières. En la ménageant, en faisant travailler d'autres muscles etc.. Il arrive aussi, parfois, qu'on continue à se faire mal à la cheville, parce qu'on veut montrer sa douleur : appel à l'aide, conflit, vengeance, besoin d'amour etc.
Pour ce qui est du "discours politique", pour faire simple, vous avez finalement raison. C'est vrai, parfois il faut savoir dire ce qu'on ressent. L'approche systémique, que j'ai employé (soigner la relation) est cependant également une stratégie thérapeutique (autant qu'elle peut expliquer un symptôme).

Je vous comprends très bien et suis d'accord avec vous.
Quand je dis que tout le monde à des acouphènes non déclenchés, c'était pour aller dans le sens de Oratorioo.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonjour Hypha,

hypha à dit:
Il y a bien le blanc et le noir, le négatif et le positif, la matière et l'anti-matière, pourquoi pas le conscient et l'inconscient ?
Par définition si l'inconscient est une métaphore alors le conscient en fait partie.
En effet ! :) Je vois que nous pouvons rapprocher nos points de vue, dans certaines limites au moins.
La différence entre positif/négatif et pensée consciente/pensée inconsciente, c'est que dans ce second cas je n'y vois pas une opposition mais une continuité.

Comme un glaçon qui parfois serait immergé à 95 % et parfois émergerait de 10 % de plus, si c'est utile au propriétaire... :shock:
la glace qui est sous l'eau, comme le soi-disant non conscient
celle qui dépasse, comme le soi-disant conscient :roll:


hypha à dit:
Castorix a écrit :
<< Je partage l'idée qu'il s'agit de processus non conscients(...). >>

hypha répond :
Ok, donc si c'est non conscient c'est donc inconscient, non ?
(...) donc de temps à autre l'inconscient existe et n'est pas métaphorique

hypha vous jouez sur les mots :D (d'un adjectif mentionnant le caractère automatique, vous glissez à un substantif qui nomme un paradigme complet).

La pensée consciente n'est qu'un résultat d'un processus très majoritairement non conscient ; elle peut être aussi bien le fruit d'une auto-observation pertinente, qu'une interprétation parfaitement erronée.

Ainsi c'est la distinction entre pensées conscientes et inconscientes qui n'est pas pertinente et il est plus signifiant de considérer les distinctions entre perceptions, ressentis, réflexions, comme des processus soit spontanés, soit métacognitifs ; et par quoi ils sont influencés.


Ensuite, sur les remarques échangées entre hypha et Ivan Schmitt :

<< Donc on pourrait penser que tout le monde a des acouphènes qui existent déjà mais non déclenchés ! >>

Eh oui... Comme la douleur, les sensations existent sous la forme de messages entre neurones, c'est ensuite une autre question de savoir si ces sensations vont être "gommées" (= non transmises sous forme de pensées conscientes) ou "éprouvées" (= manifestes), une autre question encore de savoir quelle attribution sera donnée à la sensation (information ensorielle neutre, ou bien attribution d'une valence nociceptive).

hypha à dit:
(...)Si le déclenchement des acouphènes était une "protection" pourquoi supprimer la protection sans expliquer à l'inconscient du bien fondé ou pas.

Un nouvel exemple de la personnification de ce (pseudo) inconscient, une fois encore ici évoqué comme si les processus à l'oeuvre dans l'IC étaient différents des processus de la pensée consciente.
Ce que je ne crois pas.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
<< Donc on pourrait penser que tout le monde a des acouphènes qui existent déjà mais non déclenchés ! >>

Eh oui... Comme la douleur, les sensations existent sous la forme de messages entre neurones, c'est ensuite une autre question de savoir si ces sensations vont être "gommées" (= non transmises sous forme de pensées conscientes) ou "éprouvées" (= manifestes), une autre question encore de savoir quelle attribution sera donnée à la sensation (information ensorielle neutre, ou bien attribution d'une valence nociceptive).

Qu'est ce qui serait susceptible d'entrainer un gommage de la douleur ?

Les acouphènes, nous en aurions tous, sauf que nous ne les percevons pas ?

Avoir une perception fine de son corps, et de ses douleurs, c'est pas génial en soit,surtout quand on vieillit.
Cela dépendrait il de sur quoi on s'attarde ou de paramètres génètiques ou un peu des deux ?
 
Vous aimerez:
Ulquiorra
  • Question
  • Ulquiorra
Réponses
1
Affichages
2 K
dalanx
dalanx
Axiome
  • Question
  • Axiome
Réponses
14
Affichages
3 K
surderien
surderien
Firebreize
  • Question
  • Firebreize
Réponses
22
Affichages
571
dide70
dide70
Nouveaux messages
Hikari
  • Question
  • Hikari
2
Réponses
37
Affichages
6 K
Izou
I
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
22
Affichages
519
HypnoseRennes
H
S
  • Question
  • shooting
Réponses
2
Affichages
30
shooting
S
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut