Formation Hypnose

Amnésie spontannée

I

Intemporelle

Invité
laurenzo à dit:
Intemporelle à dit:
Oui bien sûr les croyances de tous les auteurs qui ont écrit sur la psychologie/psychanalyse, développement personnel, c'est vrai que ça fait beaucoup de croyances...

Avant de parler des croyances de tous ces auteurs, faudrait peut être lire... et se détacher de ses propres croyances.

Sur ce bon week-end.
Vous savez vous n'êtes p-e pas la seule personne à lire de temps en temps donc laissez au moins à vos interlocuteurs le bénéfice du doute quant à leur niveau de culture. :wink:

Ensuite fonder vos certitudes sur le fait que des psychanalystes et auteurs de développement personnel ont écrit en nombre sur une théorie ne donne pas un caractère incontestable à la chose. Des auteurs catholiques ont écrit en nombre sur l'existence de Dieu, est-elle incontestable pour vous?

Bon week-end également
Lire est ma passion, je ne passe pas une journée sans lire, bref.. et ne faites pas de lecture de pensée SVP...

Quant à vos interrogations, personne peut y répondre à part vous même, et d'après moi seule la lecture et le discernement peut amener ces réponses.

Bon j'ai plus le temps...

Ah oui DIEU existe t-il ? certainement à l'intérieur de nos propres croyances... et de différentes façons mais qu'importe, si cela aide l'individu à s'épanouir...
 

papusza

Membre
Des références, avec le titre de l'ouvrage et l'auteur seraient les

bienvenues, pour qu'on ne soit pas obligé de faire de la

lecture de pensée, à défaut de lire autre chose ?



:roll:
 

laurenzo

Membre
Intemporelle,

J'ai fait quelques recherches sur René de Lassus, auteur qui selon vous donne un caractère "évident" au fait que notre mémoire stocke tout. Dans ma perception des choses, l'évidence suggère une démonstration incontestable, des études reconnues et c'est p-e là que nous ne nous sommes pas compris. D'après ce que j'en ai lu, René de Lassus est coach, pratique la PNL, l'analyse transactionnelle mais n'est nullement reconnu comme une référence dans le domaine de la mémoire, aucune étude sur ce sujet à son actif, pas de publications non plus (je ne parle pas de livre ici bien entendu). Ses ouvrages et ses retours d'expérience sont p-e très intéressants mais ils ne semblent pas reconnus comme "évidents" (si ce n'est par ceux qui partagent ses croyances ce qui est tout à fait respectable).

Si vous en avez l'envie peut-être pourriez-vous nous résumer rapidement les raisonnements qui vous ont marquée dans ses ouvrages et ce qui vous fait dire que selon vous il est évident que tout reste stocké dans la mémoire de manière à ce que le sujet soit alimenté.

Merci d'avance !
 
En ayant la croyance qe tout est stocké, peut être auras tu plus de chance de retrouver ce que tu as à rechercher ?

Il y a plein de choses que l'on ne sait plus que l'on sait.

Et sans entrer dans le démontré ou pas démontré, on peut aller dans la pratique plus rapidement, en ré-activant la mémoire de ce qui pourrait nous être utile.

Un peu de pratique !
 

laurenzo

Membre
Tout à fait, la pratique exclue-t-elle la théorie Katia?

Il ne s'agit pas d'exclure des possibilités, plutôt de savoir quelles sont ces possibilités.
 

Paul Elie

Membre
bon une fois que vous saurez si le subconscient enregistre tout ou pas....que cela changeras -t-il pour vous?
quel est le point? quel est l’intérêt?
je voudrai comprendre....
 
Ce qui est impossible en théorie aujourd'hui, peut être possible demain en réalité

SI j'ai un truc à retrouver, que je désire vraiment le retrouver, les théories possibles ou impossibles, m'importent peu. Je n'en ai pas besoin, pour croire ou ne pas croire, je vais me mettre à la tâche.

Si je commence à étudier avant tous les processus de la mémoire, ce qui est validé, invalidé, sérieux ou pas, je risquerais de perdre un temps fou.

Ce n'est pas mon travail... mon travail est de retrouver ce que j'ai à retrouver et la science ne m'y aidera pas...
 

laurenzo

Membre
paulelie à dit:
bon une fois que vous saurez si le subconscient enregistre tout ou pas....que cela changeras -t-il pour vous?
quel est le point? quel est l’intérêt?
je voudrai comprendre....
Par curiosité, pour connaître de nouvelles choses, vous n'êtes pas sensible à la culture Paul? Avez-vous perdu la curiosité qui était la vôtre quand vous étiez enfant et que vous cherchiez à comprendre, à apprendre? Ca ne vous arrive jamais de prendre un livre de neurologie, d'astrologie, de mythologie, d'art, d'économie etc... juste pour élargir le champ de vos connaissances ?

Ca ne vous sera pas forcément d'une utilité immédiate mais la culture, l'envie d'apprendre n'est-elle pas une belle raison de poser des questions?
 
Si le subconscient enregistre tout, c'est pratique.

Il suffit alors d'aller rechercher dans le bon livre, à la bonne page, l'information qui s'y trouve stockée.
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Ce qui est impossible en théorie aujourd'hui, peut être possible demain en réalité

SI j'ai un truc à retrouver, que je désire vraiment le retrouver, les théories possibles ou impossibles, m'importent peu. Je n'en ai pas besoin, pour croire ou ne pas croire, je vais me mettre à la tâche.

Si je commence à étudier avant tous les processus de la mémoire, ce qui est validé, invalidé, sérieux ou pas, je risquerais de perdre un temps fou.

Ce n'est pas mon travail... mon travail est de retrouver ce que j'ai à retrouver et la science ne m'y aidera pas...
On peut chercher à acquérir une connaissance sans vouloir s'en servir immédiatement, juste par curiosité.

Là tu pars du principe que l'on veut retrouver un ancien souvenir, un point de vue purement pratique. Il est intéressant, aussi ça n'est pas le seul. L'intérêt peut aussi être plus théorique à savoir les connaissances actuelles sur la mémoire. Passionnant également comme sujet non?
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Si le subconscient enregistre tout, c'est pratique.

Il suffit alors d'aller rechercher dans le bon livre, à la bonne page, l'information qui s'y trouve stockée.
Oui c'est pratique et très facile à expérimenter puisqu'on considère que tout est possible et qu'il ne sert à rien de se poser des questions (je te prends au mot).

Quand tu avais 13 ans tu as sûrement lu un certain nombre de livres. Peux-tu de mémoire me retranscrire sans erreur la 37ème page du 5ème livre que tu as lu cette année là? Qu'as-tu mangé le 8 mars 1986 au déjeuner?
 
Ca aurait un sens que je le fasse ?

Je me pose la question du sens des choses

Parfois j'ai du mal à y répondre

Il y a des questions primordiales à se poser, mais à chercher trop de preuves, pour des choses parfois immédiatement expérimentables, c'est une perte de temps.

Bon ceci reste subjectif... tout dépend du résultat recherché
 
Le 8 mars 1986, je n'ai rien mangé au petit déjeuner...et le 5eme livre à 13 ans tait vraisemblablement une bd...

Par contre est ce juste, cela est invérifiable en l'occurence ?
 

laurenzo

Membre
Là aussi tu vois un sens purement pratique Katia, il a de l'intérêt, comme la théorie peut en avoir. Ca ne me semble pas être l'un ou l'autre, c'est limitant je trouve.

katia (zoulouk) à dit:
Il y a des questions primordiales à se poser, mais à chercher trop de preuves, pour des choses parfois immédiatement expérimentables, c'est une perte de temps.
Je te donne 2 exemples, tu me diras ce que tu en penses:

- Tu vas faire du tennis sur terre battue, tu expérimentes immédiatement, tu te dis que tout est possible, pas de théorie. Pas de chance tu perds 6-0, 6-0. La personne en face de toi savait qu'en jouant lifté on augmentait son efficacité sur terre battue. A-t-elle perdu du temps en se renseignant sur les spécificités de la surface?

- Tu te retrouves en haut d'une montagne très raide, tu as froid il faut vite redescendre. Chercher à comprendre c'est pas spécialement intéressant, toi tu préfères expérimenter immédiatement et comme tu te dis que tout est possible, tu te jettes dans le vide pour aller plus vite. Pas de chance quelques secondes plus tard, on entend un choc au sol... Ca aurait été une perte de temps de te renseigner auparavant sur les alternatives dans ce type de situation?
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Le 8 mars 1986, je n'ai rien mangé au petit déjeuner...et le 5eme livre à 13 ans tait vraisemblablement une bd...

Par contre est ce juste, cela est invérifiable en l'occurence ?
Tu ne réponds à aucune des 2 questions, je te parlais du déjeuner (pas du petit-déjeuner petite maline :wink: ) et d'une retranscription exacte de la page. Tu t'en souviens? Le 'vraisemblablement' est déjà une indication...

Personne ne te blâmera de ne pas t'en souvenir. Dans un cadre de thérapie par exemple c'est intéressant de se dire que l'on peut se souvenir de tout, le cadre peut être différent de celui-là et dans un autre cadre on peut se demander si c'est une vérité ou une croyance.
 
Je ne suis pas en hypnose là, mais au déjeuner le 8 mars 1986, je n'ai pas déjeuné.
Les données nont aucun caractère exact, par contre on peut constater que je me rappelle qu'à treize ans, je lisais surtout des bds, je sais lesquelles, le contexte etc.

Sans hypnose, on constate qu'il y a des traces mnésiques.

Mon seul but serait d'utiliser au mieux ce que je sais et ce que je ne sais plus.. et que je peux à nouveau savoir.

Si j'ai froid en montagne, et pas d'habits, je cherche la meilleure méthode pour me réchauffer le plus immédiatement. Je ne vais pas lire science et vie. Soit redescendre en marchant rapidement, ou emprunter un pull à un autre marcheur etc....

Aller à l'essentiel est grande vertue
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Je ne suis pas en hypnose là, mais au déjeuner le 8 mars 1986, je n'ai pas déjeuné.
Les données nont aucun caractère exact, par contre on peut constater que je me rappelle qu'à treize ans, je lisais surtout des bds, je sais lesquelles, le contexte etc.
Donc tu te souviens de certaines choses mais pas de tout loin de là. Rien de honteux là-dedans c'est juste intéressant de se poser la question et d'expérimenter.

katia (zoulouk) à dit:
Mon seul but serait d'utiliser au mieux ce que je sais et ce que je ne sais plus.. et que je peux à nouveau savoir.
D'où parfois l'intérêt d'en savoir un peu plus et de ne pas se limiter à expérimenter.

katia (zoulouk) à dit:
Si j'ai froid en montagne, et pas d'habits, je cherche la meilleure méthode pour me réchauffer le plus immédiatement. Je ne vais pas lire science et vie.
Pas là mais avoir lu 1 ou 2 ouvrages sur ce type de situation, avoir quelques connaissances sur la chose est une aide non?

katia (zoulouk) à dit:
Aller à l'essentiel est grande vertue
L'essentiel c'est à dire? Je reprends l'exemple de Bear Grylls quand il est tombé dans l'eau glacée. Si tu n'as pas des connaissances en survie, l'essentiel pour toi ça va être quoi? Te mettre en boule pour te procurer de la chaleur? 1 heure plus tard tu es morte. Aller à l'essentiel c'est bien, y aller avec quelques connaissances c'est pas forcément déconnant.
 

laurenzo

Membre
Un auteur qui conseillerait de sauter du haut d'une montagne quand on a froid?

Tu ne te sers jamais de tes connaissances en situation d'urgence? D'instinct tu savais faire un massage cardiaque et dans quelles situations tu pouvais t'en servir?
 
Le premier livre serait: Suicide, mode d'emploi

Le deuxième livre: L art de se poser les bonnes questions, et ne pas se perdre en questions inutiles

Le troisième livre: J'ai la preuve qu'elle m'aime, la semaine d'après elle est
partie.

8) J'ai appris à faire un massage cardiaque sans demander tous les details de la question.
 

laurenzo

Membre
C'est sûr que si tu lis "suicide mode d'emploi" pour apprendre la survie c'est pas gagné et que t'as pas dû te poser les bonnes questions. :wink:
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
J'ai appris à faire un massage cardiaque sans demander tous les details de la question.
T'es en train de me dire que t'avais jamais vu de massage cardiaque, qu'on ne te l'a jamais appris et qu'un matin tu t'es tout naturellement dit que si une personne présentait les signes d'un arrêt cardiaque (que là non plus on ne t'avait pas appris mais que tu avais devinés), il fallait suivre la procédure du massage cardiaque que tu as créée toute seule? Balèze Katia. 8)
 
???? J ai appris comme tout le monde.

Je te conseillerais tout particulièrement le troisième livre, tu pourrais même en écrire le premier chapitre ?

Peut être pourquoi croyais je avoir la preuve qu'elle m'aimait ?

Le deuxième: comment j'ai fait pour le croire ?

Le troisième: comment je me suis fait avoir ?

Le quatrième: me suis je fait avoir ou est ce que je me suis roulé tout seul ?

Le cinquième: qu'est ce qui pourrait constituer une preuve et une non preuve ?

Le sixième: quels critères analyser ?

Le septième: en fin de compte comment je fais pour être sur ?

Le huitième : dois je être sur de tout ?



Le dernier: est ce que je l'aimais ?



Et oublions tous que j'ai posé ces questions, car ici il est question d'amnésie non ?
 

laurenzo

Membre
Le fait de considérer que théorie + pratique est une très bonne combinaison te dérange-t-il Katia? Ca te semble faux comme croyance?

Quand je lis ton dernier message j'ai l'impression que de ce j'écris tu retiens qu'il faut tout comprendre, que rien ne doit être instinctif, une sorte de distinction radicale entre instinct/pratique et théorie. Je te recopie ce que j'ai écrit au début de cette conversation si cela peut clarifier les choses et éviter de rentrer dans un débat qui n'a pas lieu d'être:

laurenzo à dit:
Dans un cadre de thérapie par exemple c'est intéressant de se dire que l'on peut se souvenir de tout, le cadre peut être différent de celui-là et dans un autre cadre on peut se demander si c'est une vérité ou une croyance.
Je n'oppose pas le savoir et la pratique, je les trouve complémentaires. Tu lis des ouvrages d'hypnose, il y a de la théorie dedans qui servira ensuite ta pratique, cette pratique t'incitant p-e à découvrir d'autres aspects théoriques etc..., tu ne trouverais pas dommage de te couper de la théorie?

Tout n'est pas pratique, tout n'est pas théorie, s'intéresser aux 2 ça peut être un cercle vertueux.
 
laurenzo à dit:
Intemporelle,

J'ai fait quelques recherches sur René de Lassus, auteur qui selon vous donne un caractère "évident" au fait que notre mémoire stocke tout. Dans ma perception des choses, l'évidence suggère une démonstration incontestable, des études reconnues et c'est p-e là que nous ne nous sommes pas compris. D'après ce que j'en ai lu, René de Lassus est coach, pratique la PNL, l'analyse transactionnelle mais n'est nullement reconnu comme une référence dans le domaine de la mémoire, aucune étude sur ce sujet à son actif, pas de publications non plus (je ne parle pas de livre ici bien entendu). Ses ouvrages et ses retours d'expérience sont p-e très intéressants mais ils ne semblent pas reconnus comme "évidents" (si ce n'est par ceux qui partagent ses croyances ce qui est tout à fait respectable).

Si vous en avez l'envie peut-être pourriez-vous nous résumer rapidement les raisonnements qui vous ont marquée dans ses ouvrages et ce qui vous fait dire que selon vous il est évident que tout reste stocké dans la mémoire de manière à ce que le sujet soit alimenté.

Celui ci ... dans ce qui est en rouge me semble bien éxagéré

Nous pouvons beaucoup apprendre de romans, de poésies, ou même d'idées fausses.. alors qu'il n'y a aucune preuve de cela.

Dommage de ne pas lire un auteur, et peut être ne pas bénéficier de ses erreurs... ou non erreurs...simplement parce que pas scientifiquement avéré ?


Ce n'est pas le contenu dont je discute ici (soit si c'est stocké ou non), mais du mode d'appropriation du réel, autrement appelé filtre pour appréhender le monde.
 

laurenzo

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Soit le filtre: tout ce qui est prouvé scientifiquement est crédible, le reste ne vaut rien.
C'est ton interprétation de ce que j'ai écrit Katia...

laurenzo à dit:
Intemporelle,

J'ai fait quelques recherches sur René de Lassus, auteur qui selon vous donne un caractère "évident" au fait que notre mémoire stocke tout. Dans ma perception des choses, l'évidence suggère une démonstration incontestable, des études reconnues et c'est p-e là que nous ne nous sommes pas compris. D'après ce que j'en ai lu, René de Lassus est coach, pratique la PNL, l'analyse transactionnelle mais n'est nullement reconnu comme une référence dans le domaine de la mémoire, aucune étude sur ce sujet à son actif, pas de publications non plus (je ne parle pas de livre ici bien entendu). Ses ouvrages et ses retours d'expérience sont p-e très intéressants mais ils ne semblent pas reconnus comme "évidents" (si ce n'est par ceux qui partagent ses croyances ce qui est tout à fait respectable).

Si vous en avez l'envie peut-être pourriez-vous nous résumer rapidement les raisonnements qui vous ont marquée dans ses ouvrages et ce qui vous fait dire que selon vous il est évident que tout reste stocké dans la mémoire de manière à ce que le sujet soit alimenté.

Merci d'avance !
Je n'écris nulle part que ça ne vaut rien. Les retours d'expériences, les croyances sont intéressantes, elles n'en demeurent pas moins discutables (dans le sens où on peut en discuter) et en faire une "évidence" me semble exagéré.
"La somme des angles d'un triangle est 180°" est une évidence, tu peux chercher tant que tu veux on ne peut trouver de contre-exemple.
"On stocke tout en mémoire", là on peut le discuter et même en douter, je t'ai posé des questions sur une de tes lectures à 13 ans tu n'avais plus de souvenir précis, comme quoi on peut avoir des doutes, le caractère "évident" est donc très subjectif.
 
On stocke tout en mémoire concernait pas uniquement ce dont on a conscience immédiatement.

Il y a des expériences qui ont permis de retrouver par exemple des criminels gràce à l'hypnose et des contre exemple aussi. Il y a trop d'erreurs ce pourquoi l'hypnose n'est pas utilisé pour cela.

Rien n'interdirait d'utiliser l'hypnose, et de vérifier par la suite si le renseignement est exact ou non, pas comme preuve, mais comme indice pour chercher.

Personnellement je trouve un côté fatiguant, et energivore à toujours être dans l'argumentation, et les preuves... et les justifications. Je ne suis pas née pour être scientifique, mais plutôt pour vivre la magie de l'instant.
 

laurenzo

Membre
Et je respecte ta façon de vivre Katia pas de problème je ne t'oblige pas à t'intéresser aux sciences. Si un autre aspect que celui qui t'intéresse est évoqué, p-e cela peut-il passionner d'autres personnes, ça n'est pas inconciliable. :wink:
 

valikor

Membre
laurenzo à dit:
"La somme des angles d'un triangle est 180°" est une évidence, tu peux chercher tant que tu veux on ne peut trouver de contre-exemple.
laurenzo, je vous invite à réviser votre géométrie.... si ce que vous dites est vrai dans le plan, sur une sphère, c'est faux....
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut